« Où va la France » : Macron aux abois, angoissé, très peu sûr de lui…


Le 15 décembre 2021, à 116 jours du premier tour de l’élection présidentielle de 2022, le Président de la République Emmanuel Macron a accordé un entretien exceptionnel à Audrey Crespo-Mara, de TF1 et Darius Rochebin, de LCI.

J’aime bien analyser les choses et les présenter avec un peu de recul.
Pour ma part, j’ai plutôt eu le sentiment que c’était ces deux journalistes qui accordaient un entretien à cet homme…
D’ailleurs, tout l’entretien semblait montrer que c’était lui le demandeur et eux qui l’écoutaient poliment en attendant d’aller souper chez Lasserre.  
Mais bon…




Vous vous en doutez, je me fous complètement de ce que Macron a pu raconter pendant ces deux heures. 
Déjà en 10 minutes c’est plat, c’est vide et sans intérêt et on meurt d’ennui. Alors deux heures !!!

Non, en fait, ce qui m’a interpellé c’est sa position sur son siège pendant ces deux heures.
Toujours avancé au bord du siège, penché en avant et gesticulant excessivement avec ses mains.
Jamais, à aucun moment, il ne s’est appuyé confortablement sur son dossier, avec les bras sur les accoudoirs.
Il avait adopté une position très inconfortable, fatigante et très mauvaise pour le dos.





Ses deux interviewers, Audrey Crespo-Mara et Darius Rochebin, eux, étaient bien installés, appuyés sur leur dossier, jambes croisées et semblaient très détendus.
Ce sont de vrais professionnels et ça se sent.
Pas lui…  

Face à eux ils avaient un homme aux abois, tendu, au bout du rouleau, angoissé, très peu sûr de lui et dans une position, assis en avant, qui indique de la crainte, une attitude défensive et même, d’une certaine façon, agressive.

Ses mains le trahissent toujours et là il n’en a pas été autrement.
Les hommes qui parlent en agitant leurs mains sans arrêt sont généralement peu confiants en eux.
Les mains cachent beaucoup de choses et sont là pour donner de l’illusion et atténuer les mensonges de la parole.

Les vrais grands hommes, sûrs d’eux et confiants, ne s’assoient pas de cette façon et ne font pas autant de moulinets avec leurs mains. Ce sont les menteurs qui ont besoin de cet artifice. Mais aussi ceux qui ne sont pas sûrs qu’on les écoute vraiment, ou comme ces personnes qui vous tripotent le bras sans arrêt pour appuyer leurs paroles (ce dont j’ai une sainte horreur !)



On se souvient de l’analyse de Macron faite par le psychiatre italien, le Dr Adriano Ségatori qui l’avait défini comme un psychopathe séducteur, menteur et manipulateur et je pense qu’il serait d’accord avec moi… !

Laurent DROIT

image_pdfimage_print
18
1

8 Commentaires

  1. un GJ exhibe une pancarte pas au gout de brigitte et c est la GAV , la comparution immediate – comme pour la tarte a TAIN !mais alors qu est ce qu ils attendent pour mettre en GAV la vilaine journaliste qui fait de facon tres grave de la DENONCIATION CALOMNIEUSE a l egard de la premiere dame ? cette affaire NOUS CONCERNE TOUS car on ne peut pas calomnier la premiere dame et etre ainsi la risee de la terre entiere ! on espere que la justice fera aussi rapidement son oeuvre que dans l affaire fillon !et puis le frere , un certain JEAN MICHEL DEVRAIT LUI AUSSI PRENDRE LA PAROLE DANS LES MEDIAS ET VENIR AU SECOURS DE SA PETITE SOEUR INJUSTEMENT CALOMNIEE …

    • Justement Natacha Rey souligne qu’elle n’a jamais été l’objet de la moindre plainte pour diffamation et en prend argument pour confirmer ses affirmations.
      Alors que l’affaire de la gifle reçue par Emmanuel Macron a été rondement menée (on aimerait bien que la justice soit aussi rapide pour les manants que nous sommes…) là rien…
      Vous ne trouvez pas ça bizarre ?

  2. Pas sur de lui peut être, mais sur de ceux qu’il a payé cher pour sa propagande et pour emmerder les français ainsi que des pieds nickelés qui sont à la direction des ministères.

  3. espérons que ce soit un constat et non une prédiction comme aimait les faire pierre cassen (sandrine rousseau, barnier )

  4. Attribuer à des journalistes serpillière du professionnalisme parce qu’ils sont assis confortablement paraît osé. Si ces deux là sont journalistes, alors Macron est un grand président.

  5. Je pense , que Rotschild l’unique vrai patron de Macron, va mettre fin aux turpitudes de son golem, une petite corde (comme Epstein!) une petite bastos genre 9 mmm, ou une petite boisson bien décapante !!à la place du caniche, je me ferais du mouron !!!

    • J’aime bien la comparaison entre cette marionnette et un caniche, animal très souvent hystérique, recherchant désespérément la bienveillance de son maître.

  6. Macron ce cuistre , si il a un tant soit peu de bon sens ; il ne se représentera pas . MAIS comme il a un égo hypertrophié , il est capable de tout ce paltoquet .Nous aurons au moins le plaisir de le voir se faire virer .

Les commentaires sont fermés.