Oui au « top chef », non aux « petits chefs » de l’administration

 

Justice, impôts, finances, etc., les « petits chefs » de l’administration ont la vie dure en France

Dans la France de 2018, il vaut mieux éviter de questionner les fonctionnaires sous peine de « très gros emmerdes »

Les sociologues se sont penchés sur ce phénomène : le dérapage des « petits chefs » dans la fonction publique après chaque élection présidentielle. Des « petits chefs » qui se croient investis d’une mission par « Marianne » pour orchestrer, dans les deux ans qui suivent l’élection présidentielle, la chasse des contribuables supposés fraudeurs ou qui n’ont pas réglé une amende, le contrôle des exploitations agricoles qui ne seraient pas aux normes, des commerces qui ne seraient pas accessibles aux handicapés, des automobiles ayant quelques jours de retard dans le renouvellement du « racket contrôle technique », etc., etc. L’affaire Alexandre Benalla, le petit chef de l’Elysée, a été la cerise sur le gâteau.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/12/26/20002-20171226ARTFIG00175-la-france-un-des-pays-qui-comptent-le-plus-de-fonctionnaires-au-monde.php

Alors, les Français moyens baissent la tête, courbent l’échine, attendent que « l’orage passe ». Un phénomène particulièrement mis en lumière par certains sociologues, qui dressent un effroyable constat : « Pour progresser au sein de l’administration, les fonctionnaires doivent être impitoyables avec leurs semblables… ». Tout est dit en quelques mots. Sont-ils plus efficaces pour autant ?

« Il suffit de consulter les bilans sociaux de nos communes, de nos départements, de nos régions, de nos hôpitaux pour constater que nos agents sont largement plus absents que ceux du privé et que, au sein du public, les titulaires le sont plus que les contractuels. La direction générale des collectivités locales dénombre chez les agents locaux 23,8 jours d’absence par an et par agent pour les titulaires et… 9,9 jours pour les contractuels. » déplore Agnès Verdier-Molinié, directrice de l’Ifrap.

D’ailleurs, depuis des années, le nombre de fonctionnaires, leurs privilèges, le remplacement des fonctionnaires retraités, le « pantouflage » suscitent des débats enflammés entre Agnès Verdier-Molinié, auteure du livre « Les Fonctionnaires contre l’Etat », et Jean-François Verdier, directeur général de l’Administration. Mais les Français moyens n’ont pas attendu ces débats et théories pour se poser des questions : le citoyen a-t-il besoin de juges qui le condamnent, de flics qui le verbalisent, d’agents des impôts qui le dépouillent, d’agents à la caisse primaire d’assurance maladie qui refusent de le renseigner, de contrôleurs de l’audiovisuel qui l’importunent ?

https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/faut-il-revoir-le-statut-des-fonctionnaires_1735380.html

Les fonctionnaires coûtent très cher

Un constat s’impose : les fonctionnaires coûtent très cher ! le livre « Les Intouchables d’État », écrit par le journaliste Vincent Jauver révèle que les grands commis de l’État touchent plus de 150 000 euros annuels et que 600 hauts fonctionnaires empochent un salaire supérieur à celui du chef de l’état.

Un constat partagé par plusieurs rédactions de grands quotidiens. Ainsi, Henri Vernet écrit le 17 janvier 2018 dans Le Parisien : « Dans son livre-programme « Révolution », le candidat Emmanuel Macron fustigeait « les hauts fonctionnaires qui se sont constitués en caste ». Il promettait même d’en finir avec leurs « protections hors du temps ». Or rien de tel ne s’est passé, pour l’heure, sous sa présidence. Et pour cause, lui-même et son Premier ministre sont issus de ce moule (ENA, inspection des finances pour le premier, Conseil d’Etat pour le second) et promeuvent une certaine technocratie. Le livre de Jauvert est d’ailleurs sous-titré « Bienvenue en Macronie »… ».

Il faudrait beaucoup de place et de pages pour évoquer tous les scandales qui affectent les petits chefs de l’administration  et les fonctionnaires. Le site « Contribuables associés » dénonce, pour sa part, le scandale de Bercy.

http://www.contribuables.org/2007/06/les-parachutes-dores-des-fonctionnaires/

 

 

 

 

 

 

« Fin 2017, la Cour des comptes a bouclé sa troisième enquête en huit ans (c’est dire s’il y a un loup) sur les revenus des hauts fonctionnaires de Bercy pour la période 2013 -2015. Les magistrats financiers ont dénoncé dans un référé spécial, non seulement des salaires anormalement élevés, mais également « des dispositifs de rémunération sans base juridique »… » affirment les responsables de l’association « Contribuables associés avant d’ajouter : « Autrement dit, les pachas de Bercy, qui planifient au quotidien le matraquage fiscal des Français, se paient sur la bête – ce que l’on savait déjà – mais qui plus est, se versent, toute honte bue, des primes illégales. Un scandale d’État qui en dit beaucoup sur les super-pouvoirs des agents de Bercy. ».

On comprend mieux le comportement des « petits chefs » des services fiscaux et du trésor en observant le comportement quotidien des grands chefs de Bercy, qui donnent plus l’image de « rongeurs » que de « grands commis de l’Etat ».

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

https://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

https://fr.blastingnews.com/societe/2018/05/meurtres-en-serie-a-marseille-des-kalachnikov-lyonnaises-002599045.html

https://ripostelaique.com/a-frejus-un-clando-tunisien-viole-une-sexagenaire-dans-un-parc-public.html

https://ripostelaique.com/il-y-a-3-ans-herve-cornara-etait-decapite-par-un-islamiste.html

https://ripostelaique.com/que-faire-des-460-enfants-soldats-de-daech-a-leur-retour-en-france.html

https://ripostelaique.com/le-recul-du-gouvernement-dans-la-lutte-contre-le-terrorisme.html

https://ripostelaique.com/quand-la-france-sera-t-elle-debarrassee-du-faux-psychiatre-egyptien-omar-erkat.html

image_pdf
0
0

19 Commentaires

  1. Excellent rappel,
    Même si on oublie les 100 TPG payés au % sur nos impôts… Certains ont des fortunes…
    Même si on oublie les contraintes inaccessibles du numérique (déclaration, paiement) pour les Vieux qui doivent se faire aider…par les Postiers !!
    ET SURTOUT ! Si on oublie que le Plvt à la Source va transformer Bercy en Big Brother ! Big Bercys !!!

  2. Les grands commis de l’Etat gagnent sûrement beaucoup d’argent et ont de multiples privilèges dont celui de n’avoir aucun mal à se recaser dans le privé en cas de désaffection. Seulement voilà ,la fonction publique est surtout composée de tas de petits commis.Et ces petits commis-là sont tellement pressés de rentrer dans l’administration qu’on brade les concours pour en trouver .Depuis Courteline ,on voit les fonctionnaires avec des lustrines dans les ministères à Paris .Il y en a ailleurs .

  3. Les petits fonctionnaires des communes et communautés de communes ne sont pas en reste quant à l’abus de pouvoir et l’autoritarisme. Bande de petits frustrés. par exemple, les policiers municipaux se prennent pour des shérifs, les placiers de marchés sont souvent corrompus jusqu’à l’os et les employés de déchetteries se prennent pour des douaniers.

    • Quand on ne donne pas d’exemple même anonyme ,on tombe dans l’insulte gratuite .
      Les employés des déchetteries ,entre autres ,sont là pour vous rappeler qu’on ne jette pas ses ordures n’importe où,c’est la base de leur métier .
      Tout ce qu’on à faire en général c’est de leur demander où on doit se débarrasser de ceci ou de cela ,ils vous répondent.

      • Je ne suis pas certain que les employés des déchetteries aient le statut de fonctionnaires territoriaux.
        Tout comme les employés des organismes de sécurité sociale, y compris URSSAF, CAF, CPAM…. qui sont des salariés de droit privé.

        • Moi non plus ,je ne connais absolument pas leur statut,mais alors pourquoi certains les dénigrent sans savoir à quoi ils sont rattachés ?
          La dame de service de la maternelle est employée de mairie tout comme le médecin urgentiste de l’hôpital.Va-t-on les accuser d’être trop payés pour ce qu’ils font ou ne font pas et d’être inutiles ?

    • Cela, ce sont des insultes gratuites sans aucun fondement ,puisqu’il n’y a jamais que plus 36000 communes en France ,ce qui représente un certain nombre de placiers de marché et d’employés de déchetteries.

  4. Il ne faut pas oublier Pôle-Emploi dont les agents ne vinent que grâce au chômage et aux salaires versés par l’Etat. Quand on a à faire au Pôle-Emploi, on subodore que son rôle est de faire baisser les chiffres du chômage, uniquement basés sur le nombre d’inscrits. Ainsi, les agents de ce bidule font de leur mieux pour décourager les gens en utilisant les moyens à leur disposition, et les pousser à ne plus pointer, donc être effacés du nombre de chômeurs.

    • Les employés ou le gouvernement ? Parce que le patron des fonctionnaires
      c’est le gouvernement ,et comme tout patron ,il donne des ordres et on obéit
      C’est comme ça aussi dans les entreprises privées.

  5. Ben oui, c’est ça être dans une raie-pourrie bananière.. mais tout le monde le sait, c’est comme dans les pays des rois nègres , on se paye sur la population.. et quand je pense qu’il y en a encore qui vont bosser, j’ hallucine !.. mais bon, on a voté micron, on est con et on va au boulot, alors OK mec !

    • Il y en a encore qui vont bosser, ils passent des diplômes, font des heures sup, se cassent le trognon pour avoir de l’avancement. Et quand enfin ils parviennent à gagner un peu plus, le fisc les attend au tournant pour les dépouiller. Car il y a tous ces défavorisés (qui n’ont jamais fait aucun effort pour s’en sortir) qui ne gagnent pas beaucoup et à qui il faut donner, primes en tous genres, tarifs spéciaux, exonérer des impôts, ce qui fait que celui qui s’est fait chier à bosser…

  6. Traduction en langage courant : Francs Gruzelle a dû avoir un contrôle fiscal et il est fumasse.

    • Non, pas encore ! Mais cela ne va pas tarder avec la parution de cet article… Pas grave. A la différence de ceux qui utilisent des « pseudo » pour affirmer n’importe quoi, je n’ai rien à cacher !

  7. Je voudrais qu’on m’explique pourquoi l’informatisation de la relation avec les usagers du Service Public n’a pas encore permis de réduire d’au moins 30% le nombre des fonctionnaires…

    • Vous avez raison. La plupart du temps, tout le boulot est fait par nous, via internet : formulaires en mairie, demandes de retraite, déclarations impôts etc…. Que foutent donc tous ces fonctionnaires derrière leurs bureaux ? Coluche disait que seules les pendules n’étaient pas assurées dans la fonction publique. Elles sont surveillées en permanence

      • Quand un salarié s’adresse à sa caisse de retraite (CARSAT) et à ses complémentaires, les employés qui traitent son dossier ne sont pas fonctionnaires.
        Ceci dit, il y a des gens sérieux et des gens moins « motivés » partout, y compris dans les administrations (fonctionnaires) ou dans les services publics, (salariés).

  8. Il y a deux sortes de fonctionnaires ….Les donneurs d’ordre et les éxécutants . Les premiers héritent en grande partie de ce titre de noblesse par un parent militant dans la sphere syndicale ou politique de gauche évidament ,pour eux avec un peu d’instruction les concours sont nettement facilités et le titre de chargé de mission (dont je me suis toujours demandé de quelles missions ils étaient chargés) va aux moins anoblis .Tous les autres (éxécutants sans machine a café) triment et subissent

Les commentaires sont fermés.