Oumma TV et l'Institut Français de Finance Islamique

Parmi les média islamistes, Oumma TV (http://oummatv.tv/) mérite une analyse spécifique, en raison de sa proximité avec le monde politique UMPS officiel. En effet, en lisant la page d’accueil de Oumma TV, on voit qu’ils ont comme partenaire l’Institut Français de Finance islamique (http://www.institutfrancaisdefinanceislamique.fr/fr/index.php) présidé par Hervé de Charette, donc quelque chose de relativement officiel. L’analyse du site montre aussi des moyens de reportage et de tournage qui impliquent des moyens financiers. On est à mi-chemin entre un simple site internet et une (mini) chaîne de télévision.
La République aurait-elle décidé d’apporter un soutien à cette chaîne en vue de promouvoir l’islam modéré ?
On commence à en douter en voyant, en page d’accueil, une publicité avec lien clickable pour une rencontre de l’UOIF (http://www.uoif-online.com/webspip/spip.php?article588), cette association n’étant pas vraiment représentative de l’islam modéré.
L’analyse des différentes pages confirme cette inpression générale d’islam fondamentaliste.
On trouve, par exemple, en rubrique' »humour » une lourde vidéo intitulée « J’ai décidé d’enlever mon voile intégral » (http://www.oummatv.tv/J-ai-decide-d-enlever-mon-voile) ; on la regardant, il s’avère que l' »héroïne » nous a mené en bateau et de la burqa refuse en réalité totalement d’enlever son voile intégral ; je rappelle que nous sommes sur une TV qui a un partenariat officiel. Le sujet est récurrent. Un autre sketch, intitulé Fatima arrêtée pour port de burqa (http://www.oummatv.tv/Fatima-arretee-pour-port-de-burqa) met en scène un policier cuisinant une enburkinée comme un délinquant.
En pages société, on retrouve régulièrement une série vidéo intitulée « La pause psy avec Farida » ; il s’agit de conseils matrimoniaux ; cette semaine, Farida s’interesse aux mariages mixtes (http://www.oummatv.tv/Le-mariage-mixte) ; en l’écoutant, on se rend de compte qu’elle donne un sens bien particulier à la notion de « mariage mixte » ; il s’agit de mariages entre musulmans de milieux ethniques différents ; les mariages vraiment mixtes (c’est à dire où l’un des conjoints n’est pas musulman) ne sont pas évoqués par Farida ; s’agissant des mariages mixtes entre musulmans, Farida n’est pas contre sur le principe (Farida n’est pas raciste ; Noirs ou Blancs sont tous égaux devant Dieu s’ils sont musulmans) ; cependant, si les parents ne sont pas d’accord, elle conseille, après tentatives de discussion et de conciliation, de ne pas passer outre à leur opposition.
Ce ne sont là que des exemples. Le lecteur poursuivra lui-même l’exploration du site, dont nous rappelons qu’il bénéficie d’un soutien officiel au moins politique.
Catherine Ségurane

image_pdf
0
0