Oxyde de graphène dans le vaccin Pfizer, intox ou info ?

Image d’illustration : « Le sang c’est la vie »

Qui n’a pas entendu cette nouvelle ? Il y aurait de l’oxyde de graphène dans les vaccins covid.

Quand on tape sur Google « graphène vaccins » s’affichent en tête de gondole :

AFP : Non, il n’y a pas d’oxyde de graphène dans le vaccin Pfizer …

LCI : Non, « des chercheurs espagnols » n’ont pas montré que Pfizer « contient un produit inconnu »

Actu Orange : Non, il n’y a pas d’oxyde de graphène dans le vaccin Pfizer contre le Covid-19

Le Progrès : DésinfoxCovid-19 : non, aucune étude ne prouve que le vaccin Pfizer contient du graphène

etc.

La question est donc tranchée, c’est encore un délire des complotistes à lunettes qui s’excitent derrière leurs écrans.

Devant une telle unanimité des médias… j’ai voulu en savoir un peu plus.

Tout est parti de la parution d’un chercheur espagnol le 28 juin 2021:

https://www.docdroid.net/TOPBZJY/microscopia-de-vial-corminaty-dr-campra-firma-e-1-horizontal-pdf

Le scientifique est Pablo Campra Madrid, diplômé en biologie de l’université de Grenade, docteur en sciences chimiques et professeur titulaire à l’Université d’Almería. Il a réalisé ces recherches à la demande de M. Ricardo Delgado Martín qui lui a envoyé un flacon de vaccin.

Devant l’émotion considérable et le tollé suscités par cette parution du 28/06 qui faisait état de  présence de graphène dans le vaccin de Pfizer, Pablo Campra a publié un communiqué comportant quelques précisions que je résume ici:

https://madridmarket.es/el-dr-pablo-campra-aclara-que-el-informe-que-realizo-sobre-la-presencia-de-grafeno-en-el-vial-de-las-vacunas-pfizer-y-biontech-es-un-estudio-preliminar/

– Il s’agit d’un travail préliminaire.

-Les analyses n’ont porté que sur un seul flacon scellé et numéroté, marqué du brevet COMINARTY exploité par les firmes Pfizer et BioNTech. Ce flacon lui a été envoyé par M. Ricardo Delgado Martín.

– Les conclusions de ce rapport sont provisoires et ne reflètent pas une position officielle de l’université.

– Le fait qu’il n’y ait qu’un seul échantillon ne permet pas une affirmation sans équivoque de la présence de graphène dans ce vaccin.

Son université ne le soutient pas et a suspendu ses recherches. On comprend que Pablo Campra, dans ces conditions est obligé de prendre des précautions oratoires. A la lecture de la suite de ce rapport il nous laisse en tirer nous-même des conclusions évidentes.

Il réalise un test spécifique d’absorption UV et de fluorescence. Il trouve bien de l’ARN mais aussi un pic d’absorption qui correspond à de l’oxyde de graphène réduit et en grande quantité. Il ajoute que cela pourrait éventuellement correspondre à d’autres biomolécules non déclarées dans le brevet.

Il utilise ensuite la microscopie optique et la microscopie optique à transmission et obtient des images typiques présentant une grande similitude avec les images d’oxyde de graphène. Il dit que ces objets sont nombreux dans l’échantillon et ne correspondent à aucun composant décrit par le brevet déposé.

Il termine prudemment en disant que si la présence graphène concorde avec les analyses effectuées il ne peut l’affirmer avec certitude. Il regrette, ses recherches ayant été suspendues par l’université de ne pouvoir continuer ses travaux pour aboutir à une conclusion définitive. Il donne des indications de recherche (spectroscopie) pour aboutir à une réponse sûre. Selon lui il est « impératif et urgent d’effectuer des contre-analyses ».

En réalité ces données sont extrêmement inquiétantes et troublantes.

Elles indiquent la présence très probable de graphène.

Mais ce qui est encore plus inquiétant c’est la réaction des milieux scientifiques ou plutôt le silence assourdissant qui s’en est suivi. Aucune équipe, à ma connaissance, ne s’est saisie de ce sujet.

Quant aux médias, c’est une faillite absolue. Les réponses et commentaires sont affligeants. Ils ne tiennent aucun compte des données que révèle cette étude préliminaire. Ils vilipendent ce travail provenant pourtant d’un chercheur sérieux qui a de nombreuses publications à son actif. Ils sont uniquement à charge et critiquent les points faibles de ce travail : le fait, bien sûr, qu’il n’y ait qu’un seul échantillon (bien que scellé et étiqueté). Ils cherchent également à discréditer la personne qui a demandé cette étude, bref, ils parlent de tout sauf du contenu de cette étude. Leurs articles sont à charge et ne dénotent pas une recherche de la vérité mais paraissent comme des pare-feux allumés par les pouvoirs. Cette volonté de discréditer à tout prix ce travail scientifique est plus que suspecte.

En l’absence de recherches plus approfondies, c’est un parti pris idéologique que d’affirmer l’absence d’oxyde de graphène dans ce vaccin.

Je leur propose quelques titres plus honnêtes:

Une étude préliminaire inquiétante, y a-t-il du graphène dans les vaccins ?

Il est indispensable de continuer les recherches de Pablo Campra !

Pourquoi une université a-t-elle suspendu des recherches sur la présence de graphène dans le vaccin Pfizer ?

L’oxyde de graphène, vers un nouveau scandale des bigpharmas ?…

Mais ça, c’est si le journalisme existait encore…

Quand à l’oxyde de graphène pourquoi y en aurait-il dans un vaccin ? Contrairement à ce qu’affirment les médias de masse, la possibilité d’utiliser de l’oxyde de graphène dans un vaccin n’est pas une théorie fantasque.

Dès 2016, des scientifiques chinois décrivaient le graphène comme un “nouveau nano-adjuvant vaccinal pour une stimulation robuste de l’immunité cellulaire”.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32531395/

https://patentscope.wipo.int/search/es/detail.jsf?docId=CN317065497&tab=NATIONALBIBLIO

Quelles conséquences sur notre santé ?  Il apparaît que ce nano-matériaux a  des effets néfastes sur les tissus biologiques.

Extrait de la conclusion d’une étude sur les effets de l’oxyde de graphène sur les organismes aquatiques .(Université Paul Sabatier 2017)

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01978038/document

« L’oxyde de graphène (GO) s’est révélé génotoxique à faible dose, résultat corroboré par l’étude de l’expression des gènes. Les mécanismes de toxicité impliqués seraient notamment liés aux fonctions oxygénées de la particule. De plus, le GO a aussi entrainé de la génotoxicité chez Pleurodeles waltl. et de la tératogénicité, des retards de développement et de l’inhibition de croissance chez Chironomus riparius. La mise en interaction de ces organismes au sein d’un mésocosme a également conduit à l’observation de génotoxicité chez le pleurodèle en présence de GO. »

Finalement cette attitude qui consiste à ignorer ou condamner toute parole qui s’écarte de la doxa officielle ne favorise pas la confiance. 

Une personne naïve croit tout ce qu’on lui dit. Mais celle qui est prudente commence par réfléchir.

Proverbes 14:15

Christophe Séverac

 

image_pdf
0
0

35 Commentaires

  1. Pour le graphène, je ne sais pas, mais ce qu’il y a de sûr, c’est qu’il y a des nanoparticules lipidiques, voir cette vidéo destinée aux professionnels qui vont piquouzer :
    https://www.youtube.com/watch?v=FOwnE4EUELI

    On apprend aussi qu’il y a du polyéthylène glycol …
    L’éthylène glycol se trouve dans les antigels pour radiateurs de voiture, certes, à une proportion bien moindre pour les doses de « vaccins », mais on ne peut que s’interroger sur la présence de ce genre de composant …

    Vérifiez sur l’étiquette de votre antigel …

  2. TAPEZ GRAPHENE AIMANT RECHERCHE WEB le graphene aimante des portables a l endroit de l injection mettre un aimant la peau gonfle videos web

  3. avec ses commentaires cet article devient bien complet.
    en relisant je vois qu’il manque 1 chose :

    l’ANTIDOTE découvert par le labo espagnol qui a lancé la bombe !

    il s’agit du glutathion (ne pas confondre avec glutamine) que l’on trouve en compléments alimentaires et qui neutralise le magnétisme des graphènes !

    les enfants ont de très hauts niveaux de glutathion d’où leur immunité
    les vieux ont des niveaux très bas de glutathion d’où l’hécatombe

    https://qactus.fr/2021/07/06/q-videos-urgent-antidote-au-vaccin-arn-explication-du-graphene-par-la-quinta-columna-en-video/

  4. Ces pseudo vaccins sont des saloperies aux effets retard tres inquiétants.J’ai ete le premier sur ce site a évoquer la présence d’oxyde de graphène dans la mixture.Je tiens a répéter que l’injonction vaccinale est une ignominie.Que ces pseudo vaccins sont en réalité plus proches d’une thérapie génique que d’une prophylaxie .Qu’il appartient à chacun de nous ,en son âme et conscience,d’en accepter les risques ou pas,et d’agir en conséquence.Pour ma part,c’est NON!

    • Quid de la fameuse protéine SPIKE dont les dégâts eventuels commencent à être évoqués avec une certaine inquiétude? Qui vivra verra…En attendant,prenez soin de vous et des vôtres.RESISTANCE! LIBERTE!

  5. soyons un peu plus scientifiques et un peu moins « angoissistes »
    je propose « d’acheter » quelques doses dans plusieurs endroits du territoire, et de faire une souscription pour payer l’analyse réalisée en aveugle dans un labo (vraiment) indépendant….

  6. « Quant aux médias, c’est une faillite absolue »
    Ah ces chers merdias. À les écouter ils savent tout faire: médecins, économistes, etc…
    Tout, sauf le taf pour lesquels ils émargent.

  7. Merci pour ce papier : c’est du vrai journalisme, contrairement à la propagande des MSM.
    Un des médecins présents sur le plateau de la UneTV samedi soir indiquait avoir fait une expérience de mesure du magnétisme chez des dizaines de gens, vaccinés et non vaccinés : sa conclusion n’est pas des plus rassurantes.

  8. depuis l’étude espagnole d’autres ont analysé le contenu du vaxxin pfizer et ont confirmé sa présence

    Karen Kingston (ex employée pfizer) a confirmé que l’oxyde de graphène est présent dans les vaccins Covid. c’est 99.9% du produit !

    https://by-jipp.blogspot.com/2021/07/oxyde-de-graphene-une-ancienne-employee.html

    dr stuckelberger :

    https://jeminformetv.com/2021/07/28/le-faux-vaccin-et-loxyde-de-graphene-la-doctoresse-astrid-stuckelberger-explose-le-complot-sanitaire-mondia

    une docteur en a parlé sur la chaine de richard bounty. des amis scientifiques français ont confirmé
    à partir de 2h02.22

    https://www.twitch.tv/videos/1111264229

    la présence de graphène est d’autant plus crédible qu’elle accélère la protéine spike dans le corps !

  9. Il faut éviter Google quand on cherche ce genre de réponses. Pour mémoire, lors de la réunion organisée par l’OMS le 13 février 2020 à Menlo Park (voir dans le Quatrième Cavalier), Google s’est engagée à censurer l’information. Au contraire Qwant ne censure pas, ne privilégie pas d’idéologie, ne classe pas les résultats de recherche selon des critères subjectifs, ne constitue pas de profil des utilisateurs et n’adapte pas les résultats de recherche selon le profil du demandeur. Comparez le résultat de la recherche « graphène vaccins » sur les deux moteurs et vous abandonnerez immédiatement Google.

  10. Mille mercis pour cet article difficile mais très bien mené !
    Je n’y connais rien en médecine par contre j’ai fait de la physique comme tout le monde : est-ce que les nanoparticules électromagnétiques rajoutées aux faux vaccins sont encore différentes du graphène ou en font-elles partie ?
    Mais tout ce qui est électromagnétique est repérable avec certaines ondes, donc lorsque nous nous déplaçons, nous pouvons facilement être détectés par des appareils spéciaux, des barrières électriques… un peu comme ceux mis au point pour l’armée ?
    Si quelqu’un si connait le sujet et pourrait nous donner plus d’informations…!!!
    Merci par avance aux connaisseurs.

    Parce que j’ai appris que le graphène permettrait au faux vaccin d’accéder partout : au cerveau, au cœur et au foie… voilà, voilà. hum

    • Si graphène il y a, il doit certainement être utilisé comme adjuvant. Mais raisonnablement, cette histoire de contrôle des individus par la 5g Inventée sans doute par des guignols voulant faire l’intéressant ou pour ridiculiser les gens qui s’opposent aux vaccin

    • les nanos particules graphène sont des éléments électro magnétiques d’où la magnétisation de l’épaule après vaxxination.

      elles vont se propager dans tout le corps.

      j’ai vu une vidéo montrant au microscope électronique ce qu’un champ magnétique précis pouvait faire : ce champ REGROUPE ces particules en un amas !

      un tel amas peut alors boucher les vaisseaux sanguins, rendre infertile les hommes si on les fait descendre dans les parties génitales et stériles les femmes si on les conduit vers les ovaires..

      les champs magnétiques de la 5G peuvent faire cela (mais pas que eux) d’autant qu’il y’aura une antenne tous les 50 mètres !

      la détection d’un individu par un téléphone se fera à 10 cm près et non à 100 m comme avec la 4G…

      • Merci beaucoup Bernard pour votre réponse !
        C’est cohérent.
        Effectivement, ces détections d’individus peuvent servir en cas de meurtres pour poursuivre des criminels. Mais sont absolument révoltantes si elles sont utilisées à d’autres fins…

        Pourquoi écrivez-vous vaccination avec deux « x » ?
        Y a-t-il un message sous latent ?

        Encore merci pour vos explications.

      • Ce que l’on voit au microscope, n’a rien à voir avec ce qui peut se passer à l’intérieur du corps humain, il n’est pas possible qu’une fréquence venant d »une antenne 5g puisse activer des particules magnétiques chez un humain. L ‘épaule aimantée est un trucage. A l’intérieur de notre corps nous possédons de la magnétite, c’est grâce à cela que les pigeons retrouvent leur chemin en suivant le magnétisme terrestre pourtant en collant un aimant ou pièce métallique il ne se passe rien. L’oxyde de graphène n’ est naturellement pas magnétique, après transformation, il peut l’être mais très faiblement. Maintenant je ne suis pas médecin, mais technicien en électronique.

        • ça se voit que vous n’êtes pas médecin pour dire autant de contre vérités !
          vos impressions d’électronicien que valent elles par rapport aux témoignages et aux recherches de cette doctoresse qui a travaillé 20 ans à l’OMS (lien ci dessous) ou de la scientifique de pfizer qui a démontré cette vérité du graphène par les brevets déposés en chine et les brevets chinois qui le mentionnent ?

          c’est la chine qui fabrique les tonnes de graphène nécessaires aux milliards de vaxxins !

          avant d’écrire des énormités lisez au moins l’article , les commentaires et regardez les vidéos et articles !

          https://twitter.com/i/status/1424474807551332362

  11. Écoutez donc Monsieur Philippe Jandrok.. Lui affirme bien qu’il y a du dioxyde de graphene dans ces injections !!

    • merci pour ce lien que je ne connaissais pas et qui confirme tous les autres !

  12. Y avait-il de l’oxyde de graphene dans le vaccin ANTIGRIPPE 2019 ? qui aurait nuit aux poumons des vaccinés à partir de 2019 ???

    • il est de fait que les symptôme nombreux et si divers du coronavirus sont incompréhensibles pour un virus qui attaque les sphères ORL comme la grippe , dit le prf Raoult !

      et comme par hasard tous les symptômes du covid sont EXACTEMENT les mêmes que ceux que peuvent donner le graphène !

      liste ci dessous en français en dessous de la vidéo (en vo)

      https://mms-seminar.com/fr/loxyde-de-graphene-la-vraie-raison-du-covid19/

      d’après ce que j’ai lu, oui, du graphène a été mis dans les vaxxins de la grippe depuis 2019 !
      fallait bien que les faux symptômes du covid apparaissent avant la vaxxination covid !

      • La « pandémie » de 2009 ayant échoué, ils n’ont pas renoncé. Au préalable, ils ont fait un essai en 2019, et comme ils ont vu que ça marchait, ils ont lancé la plandémie en 2020.
        Il y a aussi de l’O.G. dans les masques, tests PCR et antigéniques. Sans oublier les vaccins « anti-covid », ce qui explique que bcp de vaccinés ont le « covid-19 », et on met cela sur le compte d’un « variant ».
        Une amie m’a parlé d’une dame qui, après un test PCR (fait l’an passé), avait la plupart des symptômes du « covid-19″…
        Les virus artificiels étant éliminés par la nature, c’est le moyen qu’ils ont trouvé pour nous faire croire à un nouveau « virus ».

        • Judicieux commentaire,chère Pivoine.La pseudo pandémie de la grippe H1N1 était une expérimentation in vivo de ce que nous subissons aujourd’hui un extenso.Il n’y a pas eu un seul décès du covid dans mon entourage…Des rhumes,des rhinopharyngites,des symptômes grippaux,comme chaque fin d’automne,ni plus ni moins que chaque année,et des morts liées au grand âge ou à des comorbidites.Rien d’alarmant.Cette pseudo pandémie est l’instrument d’un plan a l’échelle mondiale destiné à soumettre l’humanité aux volontés et aux intérêts d’une poignée de milliardaires psychopathes criminels mondialises.

        • un scientifique a cherché et découvert que les COVID ont plus de 4000 brevets déposés depuis 2002 , même un traitement pfizer depuis 2005 !
          pour lui il n’existe aucune preuve de l’existence d’un covid19 ni d’un de ses variants , le virus complet n’ayant jamais été à disposition des scientifiques à fin d’analyse…

          rien ne le distingue du covid 18, 17 ou autre .
          les brevets déposés sont identioques à ce que l’on a déjà découvert

          en fait comme il a été modifié en laboratoire (ajout de parties de virus de la malaria et du VIH) , on le cache pour éviter le scandale

          le covid19 c’est un covid18 manipulé pour se transmettre aux humains
          et beaucoup d’autres choses ici

          https://rumble.com/vk3p5e-dr.-fuellmichdr.-martin-les-brevets-autour-du-covid.html

Les commentaires sont fermés.