1

La haine antisémite des islamistes et des islamo-gauchistes contre Finkielkraut

Finkielkraut a le droit de traiter Trump de gros con mais Mila n’aurait pas le droit d’enculer Allah…

Michel ONFRAY a écrit à propos des Gilets jaunes : Grandeur du petit peuple. La haine antisémite des islamistes et des islamo-gauchistes s’est exprimée avec l’agression d’Alain Finkielkraut par un antisémite radicalisé de l’islam politique. On sait que l’islamo-gauchisme, qui travaillait les belles consciences de gauche, celles qui s’autorisent à être antisémites, pourvu qu’elles collaborent à France Inter ou à Télérama, aux Inrockuptibles ou à Libération, fait des ravages dans la gauche institutionnelle, disons la gauche d’État, qu’elle soit au pouvoir ou dans l’opposition. Depuis son Pour les musulmans, Edwy Plenel avance sans discontinuer que les musulmans d’aujourd’hui sont les juifs des années 1930. On cherche pourtant l’équivalent des lois antijuives pour les musulmans ou bien encore celui d’un signe les stigmatisant comme jadis l’étoile jaune !

Marlène Schiappa estime que la Manif’ pour tous et l’État islamique, c’est idéologiquement la même chose ! On aimerait savoir combien de décapitations, de meurtres, de tortures, sont à mettre au compte de ceux dont le seul forfait est d’affirmer que le mieux pour un enfant est de disposer d’un père et d’une mère !

Lors du quatorzième acte de la manifestation des Gilets jaunes, Alain Finkielkraut a été pris à partie dans la rue, et invectivé de façon clairement antisémite. Que peut-on en penser ? Il faut pourtant dire ce que la presse ne dit pas. Et dire ce que la presse ne dit pas, en précisant, justement, qu’elle ne le dit pas, puis dire pourquoi elle ne le dit pas. Qu’est-ce que la presse n’a pas dit dans cette affaire ? Que le propos antisémite tenu par un islamiste vociférant a été tenu par un musulman. Pourquoi la chose n’a-t-elle pas été dite ? On a stigmatisé le propos antisémite, mais pas l’origine islamique du propos. Et on a eu tort. Je vais dire pourquoi.

Établissons les faits : des gens sifflent, crient, vocifèrent, insultent, invectivent, hurlent. On y entend surtout : Palestine ! à plusieurs reprises. L’un des plus actifs porte le keffieh palestinien enroulé sur sa tête.

Cette presse qui se tait sur l’origine islamique de cet antisémitisme, celle du service public, ne dira pas que c’est un musulman qui est en cause, pour la bonne et simple raison qu’en pareil cas, elle charge ce qu’elle nomme l’extrême droite ! Il est évident que l’antisémitisme de La France insoumise provient de sa composante islamo-gauchiste. Or cet islamo-gauchisme est clairement antisémite. Mais ça ne gêne pas le PS qui appelle à rejoindre les gauchistes antisémites dans la Nupes. S’il existe une complaisance à l’endroit de la frange radicale de l’islam, ce n’est pas au RN qu’on peut la trouver mais à gauche, dans la Nupes.

L’antisémitisme de la gauche ultra prend aujourd’hui la forme de l’antisionisme. Une équation simple qui réjouit les simplistes pose que juifs = argent = capital = capitalisme = États-Unis = Israël = sionisme…

Cette équation qui désigne l’Ennemi se double d’une figure qui est celle de l’Ami victimisé vu dans le Palestinien, l’Arabe, le Maghrébin, le Musulman, le Djihadiste, le Migrant. Cette série devient un bloc homogène chez les antisémites qui posent une autre équation simple qui réjouit les simplistes : Arabe = Maghrébin = musulman = djihadiste = migrant, avec un mot pour homogénéiser cette série : Palestine ! C’est précisément ce mot qui a été utilisé par des islamistes contre Alain Finkielkraut. La multiplication des propos, des gestes et des actes antisémites des islamistes et des slamo-gauchistes en France est indéniable.

Le 11 septembre 2018, Le Monde, journal très politiquement correct, rendait compte de ce triste bilan avec ce titre : Les actes antisémites en hausse de 69 % en France. Ce média réalisait une performance en ne faisant jamais référence à l’antisémitisme des banlieues, fomenté par un islam belliqueux !

Très politiquement correct, le Premier ministre Édouard Philippe commentait ce chiffre : « Chaque agression perpétrée contre un de nos concitoyens parce qu’il est juif résonne comme un nouveau bris de cristal. » Il renvoie ainsi à la funeste nuit de Cristal et ses exactions nazies contre les juifs en Allemagne, le 9 novembre 1938. « Pourquoi rappeler, en 2018, un aussi pénible souvenir ? Parce que nous sommes très loin d’en avoir fini avec l’antisémitisme. » Apparaissent alors les noms de Pétain et d’Élie Wiesel dans les rôles respectifs d’une théâtralisation convenue qui empêche de penser, et surtout qui interdit d’évoquer, d’effleurer, de frôler la question qu’il faudrait poser : quelle est la part d’un certain islam dans ces actes antisémites ?

L’islam antisémite s’appuie sur un grand nombre de versets du Coran qui invitent au massacre des juifs. Il peut également citer quantité de propos tenus par le Prophète et rapportés dans les hadiths. Il peut également en appeler à la biographie de Mahomet qui a combattu les juifs les armes à la main, qui a procédé à des assassinats et à des massacres de juifs. Est-ce que citer les textes que les musulmans revendiquent c’est faire preuve d’islamophobie ? Il faut croire que, pour la gauche intello-bobo culturelle qui défend l’islamo-gauchisme, la réponse est oui. Toute cette gauche plus ou moins complaisante à l’endroit des antisionistes se retrouve aujourd’hui à courir derrière les islamo-gauchistes. La haine dont Alain Finkielkraut a fait l’objet lors de ce quatorzième acte des Gilets jaunes prend sa source dans cette extrême gauche dont l’anticapitalisme s’accompagne de près ou de loin d’un antisionisme qui est en fait un vrai antisémitisme.

Le dimanche 17 février 2019, à « gauche » des voix minimisent, voire justifient, l’agression dont a été victime Alain Finkielkraut… On y voit des gens de la France insoumise, du Média et du PS avec Jean-Pierre Mignard, grand ami intime de Hollande et président du comité d’Éthique [sic] de la campagne présidentielle de Macron et l’humoriste Yassine Belattar, nommé par Macron au Conseil présidentiel des villes !

Alain Badiou, maoïste robespierriste, a publié dans Le Média (23 février 2019) un texte dans lequel il agonit Alain Finkielkraut : « imposteur », « enragé de l’Occident et de la race blanche », « intellectuel bien blanc et bien réactionnaire », « académicien du suprématisme occidental », « instrument complaisant, réjoui, des provocateurs antisémites et fascisants » ! Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Source : Michel ONFRAY, Grandeur du petit peuple.

 




Il n’y a pas qu’en Ukraine que le nazisme est vivant : il l’est aussi dans les États baltes !

Il y a exactement 81 ans aujourd’hui, le 8 août, les habitants de la petite ville de Birzai (prononcer Birgé) dans le nord-est de la Lituanie, pris d’une bouffée délirante provoquée par des ultra-nationalistes lituaniens séides des nazis, exécutent 2400 Juifs dont 900 enfants et 90 compatriotes qui étaient jusque-là leurs voisins. La méthode employée sera toujours la même : les Lituaniens s’emparent d’abord des hommes juifs et les conduisent à 2 ou 3 kilomètres des villes, généralement dans la forêt, et les obligent à creuser d’immenses fosses ; puis ils vont chercher femmes et enfants qu’ils mènent aux fosses et fusillent tout le monde dans une sorte d’orgasme mortuaire. L’expression orgasme mortuaire est tout à fait appropriée : par exemple à Kaunas, le 27 juin 1941 dans un lieu appelé le garage Lietukis, un Lituanien totalement dégénéré massacre avec une énorme barre de fer 50 Juifs devant une foule en liesse (composée d’une bonne partie de femmes avec leurs enfants dans les bras) qui applaudit à chaque fois qu’un Juif s’effondre ! À Birzai, le massacre par balles s’effectue de 11 heures du matin à 19 heures du soir. Puis, les assassins rentrent en ville en chantant !… et vont piller les biens des Juifs, les quelques Allemands présents s’appropriant bien sûr les objets de valeur ! Ce type de drames se produira dans 22 villes de Lituanie, 9 de Lettonie et 2 en Estonie. Le chiffre est plus important en Lituanie parce qu’en 1388, le grand-duc Vytautas accorde aux Juifs persécutés au moment des croisades un acte de privilège, persuadé qu’il est qu’ils vont favoriser le développement économique de la Lituanie.
Quand les nazis ont envahi les pays baltes en été 1941, la grande majorité des populations les ont accueillis à bras ouverts. Rien de plus compréhensible quand on connaît la barbarie inouïe perpétuée en l’espace d’un an par les Soviétiques : emprisonnements, fusillades et déportations de milliers de personnes en Sibérie… incluant des Juifs. Mais la majorité des Juifs a été accusée de collaboration avec les Soviétiques, beaucoup, en effet, composant le prolétariat local et voyant ainsi naïvement en eux l’édification à venir d’une société les soustrayant de leur misère. Or, dans ce genre de situation, on ne fait jamais de quartiers. Tous les Juifs furent considérés comme des traîtres devant payer, après la fuite de l’Armée rouge, toute la souffrance endurée par les trois peuples baltes.
Tout cela laisse des traces et aujourd’hui, tous ceux en Estonie, en Lettonie et en Lituanie qui ont combattu la barbarie soviétique en collaborant avec les nazis dans la Waffen-SS, notamment dans le cadre de légions ou diverses organisations policières d’extermination, sont considérés comme des héros, non seulement par une partie du peuple mais surtout par leurs gouvernements à travers des commémorations, des défilés de vétérans et l’élévation de stèles ; mais aussi par la destruction des monuments soviétiques marquant leurs victoires sur les troupes nazies. Par exemple, à l’heure où j’écris ces lignes, le Gouvernement estonien a décidé de retirer à Narva un tank soviétique symbole de la libération de la ville, provoquant ainsi de vives tensions avec la communauté russe d’Estonie.
C’est la raison pour laquelle a été adoptée le 12 décembre 2021 une résolution de l’Assemblée générale de l’ONU dont le titre est plus que symbolique : « Lutte contre la glorification du nazisme, du néonazisme et d’autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de tolérance qui y est associée ». Au point 5, on peut lire que l’Assemblée générale « Se déclare profondément préoccupée par la glorification, quelle qu’en soit la forme, du mouvement nazi, du néonazisme et des anciens membres de l’organisation Waffen-SS, en particulier par l’édification de monuments et ouvrages commémoratifs et par l’organisation de manifestations publiques à la gloire du passé nazi, du mouvement nazi et du néonazisme, par le fait de déclarer ou de s’ingénier à déclarer que ces membres et ceux qui ont combattu la coalition antihitlérienne, collaboré avec le mouvement nazi et commis des crimes de guerre et crimes contre l’humanité ont participé à des mouvements de libération nationale, ainsi que par le fait de rebaptiser des rues pour glorifier ces personnes ».
 
Ce qu’il y a de franchement étonnant dans cette déviance balte pour le nazisme, c’est cette impossibilité à saisir que barbarie soviétique et barbarie nazie c’est du pareil au même et qu’en intensité, l’une n’a rien à envier à l’autre ; bref, c’est d’adhérer à l’une pour combattre l’autre. L’Estonie, au moment de sa première indépendance, avait pourtant été exemplaire en combattant à la fois les Soviétiques et les Allemands et en les battant d »ailleurs tous les deux. Pourquoi alors ne s’est-elle pas engagée dans la même voie en 1941 ? Après 1945, de Tallinn à Vilnius, les Baltes et leurs « Frères de la Forêt » combattront les Soviétiques et on peut aisément les comprendre. Mais manifestement le virus nazi subsistera.
MAIS IL Y A PIRE ENCORE !!! En effet, sur les 130 voix enregistrées, 2 ont voté contre la résolution de l’ONU : l’Ukraine et les États-Unis et 49 voix se sont abstenues. Et qui sont ces 49 voix ? Celles de l’Union européenne désireuse de soutenir ses membres baltes et le petit caniche des États-Unis, le Royaume-Uni, bien sûr.
 
Il n’y a rien d’étonnant finalement dans tout cela, tout simplement parce que l’Europe aujourd’hui est tombée dans les mains des Allemands qui ne rêvent en sous-main qu’à rétablir leur hégémonie aryenne. Quand on pense que l’Europe, toute gonflée dans sa suffisance, affirme se battre pour la défense de ses valeurs soi-disant démocratiques, contre la Russie, on a franchement envie de vomir. Car, si effectivement la Russie à cette époque était soviétique et donc barbare, elle a quand même sacrifié 27 millions des siens, c’est-à-dire 27 millions de braves gens qui n’étaient pas, eux, des barbares, loin s’en faut, 27 millions de braves gens qui nous ont permis jusqu’à maintenant de vivre à peu près libres !
Décidément, l’avenir pour nous est bien noir. Nous subissons l’islam et qui sait si demain nous n’aurons pas de nouveau à supporter le nazisme ! Bah oui ! puisque l’Europe au sein même des Nations unies en soutient les graines qui n’aspirent qu’à sortir de terre et en aidant l’Ukraine par l’envoi d’armes de destruction massive.
 
Quand je pense qu’il y a des gens qui se déclarent philosophes comme ce pauvre Pascal Bruckner (voir l’excellent article de Jacques Guillemain) qui mettent sur un piédestal cette belle Europe vertueuse et crachent sur la Russie, la Russie qui est lucide, elle, c’est à désespérer. Islam plus nazisme, hier amis avec la bénédiction d’Hitler, sont désormais les deux mamelles de notre désespoir ! Comment, pour l’amour du ciel, nous sortir de ce guêpier apocalyptique ?
Philippe Arnon



Selon Mélenchon, Taïwan, c’est la Chine : appliquons partout sa logique…

Mélenchon est un soutien actif des dictateurs de la planète entière, Maduro et les dirigeants chinois en tête.
Prenons ses dernières déclarations suite à l’agitation causée par madame Pelosi à Taïwan :
« Jean-Luc Mélenchon qualifie de « provocation » sur son blog le déplacement de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis à Taïwan, affirmant qu’il « n’y a qu’une seule Chine », en pleine tension entre Taipei et Pékin ».

https://www.fdesouche.com/2022/08/05/taiwan-jean-luc-melenchon-soutient-la-position-de-pekin-lambassade-de-chine-en-france-le-salue-et-le-remercie/

Pour ces déclarations qui reprennent tout simplement la logorrhée chinoise, Jean-Luc Mélenchon a reçu les félicitations de l’ambassade de Chine en France.
C’est ici qu’éclate le fascisme sous-jacent mais toujours caché des gens de la Nupes, Jean-Luc Mélenchon en tête.
L’un des principes premiers de la charte de l’ONU est la liberté pour chaque peuple de disposer de lui-même.
On rappellera tout de même à toute cette gauche bien-pensante qu’elle a été au four et au moulin, allant jusqu’à saboter l’effort militaire français dans la décolonisation, Vietnam et Algérie au premier chef.

Alors posons la contradiction : comment peut-on soutenir la décolonisation et pousser à la souveraineté de l’Algérie et du Vietnam, et dans le même temps vouloir interdire aux Taïwanais de choisir librement leur destin hors de la Chine continentale qui depuis 1949 est l’ennemie des populations qui ont suivi Tchang Kaï-chek ?

https://www.histoire-de-guerre.net/article/item/4970-tchang-kai-chek

Je pose la question différemment en faisant un parallèle avec l’Ukraine : ce dernier pays est indépendant depuis 1991, a vu ses frontières, en principe et sur le papier, garanties en 1994 par la Russie, les USA et la France en échange de la remise de ses armes nucléaires ; pourtant une partie de l’échiquier politique français n’est pas loin de penser que la guerre Russie/Ukraine est une affaire interne à laquelle il n’y aurait pas lieu de se mêler.

Je veux bien mais alors osons la comparaison : puisque l’Algérie, indépendante depuis 1962, était historiquement un département français, avec le même raisonnement il serait donc normal que notre pays décide, quand un nouveau pouvoir en aura la volonté, de reprendre l’Algérie pour la franciser et gommer tout ce qui fait l’Algérie actuelle et son histoire depuis 1962.
Notons au passage l’avantage collatéral considérable de mettre la main sur le gaz et le pétrole algériens, ce qui aurait l’avantage de résoudre la problématique actuelle de l’inflation sur les prix de l’énergie.

Concernant Taïwan, Mélenchon, qui reprend la rhétorique chinoise, considère qu’il n’y a qu’une seule Chine.
Il oublie de préciser que, s’il y aurait bien globalement une seule population chinoise au plan ethnique, il y a deux systèmes économiques, l’un fasciste sous couvert de communisme, l’autre libéral, qui n’a pas du tout l’intention de vivre ce que viennent de vivre les Hongkongais pourtant censés être ici aussi protégés par le contrat de rétrocession signé avec les Britanniques qui assurait la pérennité d’« une seule Chine, deux systèmes », et dont tous les opposants à Pékin qui n’ont pas fui à Taïwan se retrouvent en camp de rééducation ou en geôle tout court sans rééducation.

On sait ce qu’il en est des camps de rééducation communistes, on a lu des tas de livres de dissidents de l’URSS là-dessus, ça ressemble à quelque chose près aux camps allemands sous Hitler avec droit de vie et de mort de la part des gardiens sur les gardés.
Si donc Mélenchon soutient la réunion de force de Taïwan (dont la population a horreur du régime de Pékin) à la Chine, alors par analogie il sera obligé de soutenir l’action de la France quand elle se réappropriera l’Algérie pour en refaire un département français après nettoyage ethnique et/ou rééducation des autochtones.

Allons plus loin, puisque le grand principe de l’ONU sur la libre disposition des peuples de la planète ne vaut plus, conséquemment rien ne s’oppose à la colonisation/recolonisation par l’Occident, par la force au besoin, de tous les pays du globe qui présentent un intérêt économique ou stratégique.
Les pays africains ou sud-américains qui ont eu le tropisme russe à l’ONU récemment devraient mieux réfléchir aux perspectives qui peuvent en être tirées : si un pays peut envahir son voisin, alors tout le monde le peut.
Car l’ONU elle-même bafoue ses principes premiers : en enlevant en 1971 le siège que Taïwan détenait dans son Assemblée pour le donner à la Chine continentale, cet organe dénommé le « Machin » par le Général bafoue le droit des peuples à choisir leur destin : l’ONU aurait dû laisser son siège à Taïwan tout en accordant un siège à la Chine communiste.

Ainsi l’ONU qui ne respecte pas ses propres principes, on s’étonne quand même que le règne du plus fort revienne hanter ce siècle.
Comme vous le voyez, il faut rester logique : si certains pays ont le droit de faire ce qu’ils veulent avec leur voisinage, alors tout pays d’Occident n’a pas à être en reste, et il convient toujours de pousser le raisonnement que l’on tient pour le dupliquer à d’autres situations analogues.
Aujourd’hui, il est devenu urgent de réarmer l’Europe et de se fanatiser pour se préparer au choc car la guerre se rapproche, et bien des Français n’ont guère envie de revivre sous régime d’occupation par une puissance étrangère ; il vaut mieux être l’occupant dudit pays tiers.

Nous entrons dans l’ère des perdants et des gagnants, mais pas seulement en économie de concurrence, également en combat réel pour le lebensraum, les matières premières et les surfaces agraires.
Et chacun a le devoir d’imaginer jusqu’où peut mener l’idéologie qu’il défend puisque aussi bien il peut se retrouver au gré des virages dans la peau d’un ennemi dans son propre pays.

Même si à première vue cela lui paraît inimaginable.
Ainsi le 26 septembre 1939 le parti communiste était interdit et ses partisans renvoyés au rang d’ennemis.
https://journal.lutte-ouvriere.org/2009/09/23/il-y-soixante-dix-ans-le-26-septembre-1939-en-france-le-parti-communiste-etait-dissous_20768.html
https://www.lemonde.fr/societe/article/2006/12/09/quand-le-pcf-negociait-avec-les-nazis_843769_3224.html

Cela vaut quand même d’être médité.

Jean d’Acre




Injections, climat, insécurité, enseignement : place au pénal?

Les plaintes plurielles pleuvent, ploient les épaules des putrides au pouvoir, une pluie de pleurs, ruisseau, torrent depuis, tout un réchauffement juridique que la Secte tente de contrer d’endiguer démentir avec ses milices de traqueurs  anti-tsunami, elle y arrive encore…

Puisque le tsunami de la vérité s’avère conspirationniste (car il n’y aurait pas de “vérité” juste  l’ordonnance du jour et son menu à ânonner) la Secte fait feu de tout bois ou plutôt enflamme des nappes entières de pétrole de mots au sens détourné pour empêcher que l’eau de la vérité puisse éteindre les flammes graisseuses de son enfer fallacieux (de classe B).

Pourtant les plaintes s’amoncellent, pluie de pleurs suintant de yeux autrefois rieurs croyant en la science l’Etat, aujourd’hui la justice, quoique en vain tant ce dernier réussit pour l’instant à “débouter”, même si pour le sang contaminé et le Médiator, dix ans plus tard, le pénal a bien triomphé.

Combien de temps faudra-t-il pour que tous ces menteurs falsificateurs bonimenteurs vendeurs de poison et d’affirmations truquées puissent être condamnés et sévèrement ? Nul ne le sait. Certes, certains “scientifiques” commencent à passer aux aveux, quittent le navire soucieux de l’avenir de leur page Wikipédia, mais en rejetant seulement la “faute” sur les autres: les politiques les médias, alors que ces derniers s’appuyaient justement sur la modélisation des premiers pourtant erronée ou alarmiste.

Devant l’explosion des effets secondaires, un an à peine après l’injection dédiée à C19, quand sera-t-il l’année prochaine, dans deux ans, lorsque l’on sait que ces temps-ci pour certains médicaments les effets sont globalement en hausse et peuvent émerger malgré les expérimentations positives sur certains animaux, tel ces bébés sans bras ou jambes, ou atrophiés, après que leur mère ait pris de la thalidomide ?

Et de la même façon que le nuage atomique provenant de Tchernobyl se soit arrêté pile à la frontière, et que les particules fines provenant du charbon allemand n’existent pas mais sont uniquement issues de la circulation automobile, et quand bien même certains pays tels l’Argentine et l’Australie acceptent enfin d’indemniser les victimes des effets secondaires de l’injection expérimentale contre la C19, la France, elle, refuse de reconnaître ces états de fait et préfèrent toujours poursuivre ceux qui les dénoncent.

Soit. Passons donc au pénal. Et espérons qu’il en soit aussi de même pour les dites catastrophes climatiques puisque l’on sait de plus en plus maintenant que c’est plutôt la mauvaise gestion des forêts et des répartitions d’eau qui s’avère coupable (et non le 0,2 d’augmentation en moyenne terrestre de la chaleur depuis vingt ans) alors qu’il manque des hydravions antiincendies, que des pompiers restent suspendus faute d’être injecté par une substance qui ne protège de rien (bien au contraire elle le propage) et qu’hormis dans le privé aucune politique publique de création de centrales de dessalement n’a été prévue à large échelle alors qu’ “ils” s’entêtent à faire émerger des éoliennes inutiles sans centrales à gaz ou à charbon connectées à elles.

Des procès en justice là aussi donc. Et l’on pourrait multiplier les plaintes, en matière de sécurité également lorsque dans certains endroits “la valise ou le cercueil” devient de plus en plus une alternative macabre, qu’il ne fait pas bon d’être blanc et juif.

Et que penser de l’instruction lorsque les programmes d’histoire, de sciences économiques, de SVT sont falsifiées manipulées au profit d’une propagande éhontée qui n’a pas sa place dans un service public d’enseignement ?…

Et que dire des médias financés par la manne publique alors qu’ils propagent mensonges sur mensonges les derniers en date sur la politique de planque dans les écoles et les hôpitaux opérés aussi par le régime de Kiev (épinglé cette fois par Amnesty International) que par le Hamas (ce que le média en 442/ et Marcel D ne voit bizarrement toujours pas) ?…

Mais est-ce que cette judiciarisation a bien de l’avenir lorsque l’on voit les capacités des Etats en particulier en France à bloquer en “appel” ou parfois dès la première instance des plaintes pourtant pleinement justifiées? Telle est la question. Ne vaut-il pas mieux plutôt voire en parallèle continuer à élargir la “riposte laïque” en faisant en sorte que se fédère des forces encore dispersées ou acceptant encore le diktat de l’ennemi par exemple en refusant d’inviter telle personne  parce qu’elle serait au préalable exprimer dans un organe dit “d’extrême droite” ?…

Il en effet bien étonnant d’observer que des médias dits alternatifs fassent toujours ce genre de tri imposé pourtant par ceux-là mêmes qui les traitent de toute façon de conspirationnistes, comme si couper ainsi la poire en deux permettrait de les rendre plus fréquentables alors que le contraire s’avère de plus en plus vraisemblable : ainsi puisque la vérité émerge de plus en plus comme l’indique le directeur de FranceSoir, il va s’avérer que les médias et influenceurs qui ont été sinon collabos du moins mous du genou seront balayés et plus dure sera la chute lorsque la colère populaire balayera tout sur son passage.

Lucien Samir Oulahbib




La guerre des pseudo-élites contre les peuples occidentaux

La guerre des pseudo-élites contre les peuples occidentaux est une réalité, mise aujourd’hui dans une telle évidence que seuls les incapables de la simple observation et du moindre bon sens continuent à l’ignorer ou à la nier. Klaus Schwab, initiateur du forum économique de Davos, ne se cache même plus, dans son dernier livre, de vouloir établir un gouvernement mondial non choisi par les peuples et composé de dirigeants fortunés. Un mercenaire de la finance peut-il être un homme d’État ?

L’actualité démontre quelques exemples qui prouvent ce constat. L’imam Iquioussen, qu’on ne présente plus, ne pourrait finalement pas être expulsé malgré les gesticulations du Dard Malin, à cause d’une directive européenne. Les rodéos sauvages viennent de faire deux nouvelles victimes, à Pontoise, où deux jeunes enfants qui jouaient en bas de chez eux sont à l’hôpital, dont une fillette de dix ans avec le pronostic vital engagé. Le chauffard, lui, s’est enfui. Les attaques au couteau se comptent par plus de cent chaque jour en France. Et il ne s’agit pas là que de chiffres, imaginez-vous dans de telles situations… De plus, les attaques contre des personnes particulièrement vulnérables parce que handicapées ou très âgées se multiplient. Ces événements qui auraient été considérés comme gravissimes autrefois, qui auraient fait la une des journaux, passent aujourd’hui aux oubliettes de la bien-pensance. Car ne nous y trompons pas, de tels agissements passés sous silence, c’est de la complicité pure et simple. Et après ça, les journaleux vous diront qu’ils font de l’information… Notre sécurité physique n’est donc plus assurée par l’État, par sa police et sa justice.

Pourtant, avec la crise ayant motivé les Gilets jaunes, puis l’affaire du covid, tout le monde a pu voir que quand l’État veut, il peut. Il est vrai que tous les pays européens furent d’accord pour martyriser leurs peuples, sauf la Suède qui ne fut pourtant pas plus malade que les autres.

https://ripostelaique.com/pourquoi-des-migrants-tabassent-ils-gratuitement-des-handicapes-sans-defense.html

https://ripostelaique.com/alban-poignarde-par-un-musulman-est-mort-ils-ont-tous-son-sang-sur-les-mains.html

Alors même que certains flics, qui ne doivent bander que lorsqu’ils ont un pouvoir sur les autres, persécutent les Français de souche pour des peccadilles, comme le démontre la vidéo « Garde à vue pour tout le monde »         (15 mn) :

https://www.youtube.com/watch?v=cEpqSCmntuI

Plus encore, la chasse aux Français prévoyant les événements à venir et décidant de s’armer individuellement, voire de s’organiser en groupes, est ouverte ! Le Dard Malin se fait un plaisir de dénoncer ces « Survivalistes d’extrême droite » censés être bien davantage dangereux que les égorgeurs islamistes et autres racailles agressives qui pourrissent la vie des Gaulois au quotidien.

Nos racines même sont l’objet du déni, par exemple quand le petit maCrON prétend qu’il n’y a pas de culture française (et ta connerie, elle est culturelle ?) quand on laisse s’implanter l’écriture inclusive ou descendre sans fin notre classement PISA. Les woke, cancel-culture, black-lives-matter et autres végans prétendent nous rééduquer, changer le monde, faire table rase du passé comme le disait Staline, sans provoquer de réactions efficaces et déterminées des instances dirigeantes.

Le pape lui-même ne défend plus son Église, il baise les pieds de musulmans alors que les chrétiens d’Orient sont persécutés, que les chrétiens sont les adeptes de la religion la plus persécutée dans le monde. On a vu, à Bordeaux, un curé bénir les marchands du temple immigrés et leur pacotille occupant le parvis de son église :

https://www.valeursactuelles.com/regions/nouvelle-aquitaine/gironde/bordeaux/faits-divers/video-bordeaux-un-pretre-se-fait-cracher-dessus-a-la-sortie-dune-messe

Nos ancêtres sont vilipendés par la presse bien-pensante, être patriote est devenu une anormalité avant que d’être un délit. Le petit maCrON a prétendu que la colonisation fut un crime contre l’humanité, faisant fi de la réalité historique et de tous les bienfaits apportés au tiers-monde. Aurait-on imaginé de Gaulle dégueuler ainsi sur les Français, qui plus est depuis l’étranger ?

La nature même est contestée. Un empoisonnement organisé est en cours depuis longtemps, comme je l’ai expliqué dans un précédent article :

https://ripostelaique.com/crime-contre-lesprit-attaques-des-fondements-spirituels-de-lhumain.html

Mais plus encore, la nature masculine ou féminine est remise en cause par des gens qui ne savent pas qui ils sont, qui se voudraient autre, et qui prétendent réviser la conception même de l’humain et le vocabulaire qui y est consacré. Pour couronner le tout, notre ministère de l’Éducation nationale émet des directives afin que les enfants puissent remettre en cause leur nature propre, même à l’insu de leurs parents ! Ceux qui allaient à l’école dans les années cinquante auraient-ils, à l’époque, imaginé cela ?

Les prétendus écologistes, qui ne représentent qu’eux-mêmes et surtout pas l’écologie, font de l’entrisme à tout-va et sont désormais installés dans un ministère au titre ronflant. L’UE prétend nous imposer de ne plus fabriquer de voitures à moteur thermique à partir de 2035, alors que les voitures électriques ne sont pas au point, engendrent des pollutions plus grandes encore et profitent du travail dangereusement effectué par des enfants africains. Les centrales nucléaires sont l’objet d’abandon à plus ou moins long terme alors qu’il n’y a rien pour les remplacer, et ce ne sont pas les éoliennes catastrophiques et aléatoires qui vont fournir l’énergie nécessaire. Les marins-pêcheurs, agriculteurs et éleveurs sont victimes d’une sur-normalisation, de contraintes et de suppressions qui les font disparaître sans que l’on sache ce que l’on mangera quand ils auront tous disparu.

L’économie des pays européens, déjà mise à mal par les écolos sus-cités et les abandons de souveraineté décidés depuis longtemps, se voit fortement dégradée par les conséquences des prétendues sanctions contre la Russie, qui elle-même ne semble pas en souffrir beaucoup. Tout comme elle continuera, avec la Chine, l’Inde, le Brésil et beaucoup d’autres, à fabriquer des voitures thermiques après 2035. Nos industries et nos productions alimentaires disparaissent, nos souverainetés et nos monnaies sont abandonnées, nous sommes envahis par des barbares qui nous conduisent à la guerre civile, nos cultures millénaires se dégradent… si on ne veut pas voir que tout cela est voulu, décidé, programmé, concordant dans l’espace et le temps, c’est qu’on n’a pas la lumière à tous les étages ! Il est vrai que depuis la réélection du petit maCrON malgré tout le mal qu’il avait déjà fait, j’ai un sérieux doute sur la santé mentale de mes contemporains. Certains me reprochent parfois d’être radical, mais tout ce qui précède ne l’est-il pas ?

Daniel Pollett




500 000 morts, victimes des opioïdes: des laboratoires américains  poursuivis

Dans l’affaire de ces stupéfiants largement prescrits et ingurgités par nombre de personnes en proie au mal vivre du rêve américain, devenu chômage et paupérisation, les laboratoires responsables ont déjà versé préventivement des sommes considérables en réparation des préjudices subis, espérant freiner la multiplication des plaintes. 

« opioïde

Substance qui reproduit les effets calmants de l’opium et de ses dérivés de synthèse, appelés opiacés. Ses effet sont les mêmes que ceux de la morphine. »

Mais, à juste titre, ces transactions qui épargnent d’autres acteurs, de la prescription médicale jusqu’à la délivrance des opioïdes, ne satisfont manifestement pas tout le monde. Ainsi l’Etat du Tenessee assigne une chaîne de pharmaciens qui a distribué-vendus plus d’un milliard de pilules.

La journaliste en économie Roxane Nojac (Planète Bourse) évoque l’affaire (à partir de 2’ de la vidéo infra)

Elle nous donne aussi une l’information concernant Moderna qui voit l’augmentation de son chiffre d’affaires plombée par la perte des bénéfices sur les stocks de vaccins périmés 

SES & Intelsat se jaugent, Tod’s va sortir de la bourse, Walmart licenci…

https://youtu.be/FakeC5QnzBg

En Argentine, la population découvre que : « la responsabilité de la bonne conduite des essais cliniques argentins incombe au ministère de la Défense, et non pas au ministre de la Santé ; certaines informations étaient couvertes par le secret défense. ». Voilà qui n’est pas sans rappeler qu’en France, les assassins covidistes ont pris la précaution de placer les réunions de décision de l’ex Conseil scientifique sous SD (décret défense), c’est-à-dire sous un sarcophage imperméable à toute vérité pendant 75 ans. Il faut faire lever ce secret. 

Par ailleurs, rappelons que tous les élus de la République n’ont jamais eu à fournir de pass sanitaire et que le secret est bien gardé quant à la vaccination ou non vaccination des intéressés. La même question vaut pour tous les acteurs de la propagande de l’expérimentation des substances trompeusement présentées comme vaccin au grand public.

Vidéo 

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/augusto-german-roux

Brièvement 

https://www.francesoir.fr/societe-sante/vaccin-contre-la-covid-19-des-medecins-neozelandais-sonnent-alerte

Prémonitoire donc que le dénouement du plus grand scandale opioïdes de santé publique (révélé) aux Etats-Unis qui risque fort d’inspirer les victimes et les familles des décédés, suite aux effets des injections expérimentales de dits vaccins contre le Covid. Et cette fois-ci, ce nouveau scandale d’envergure planétaire de santé publique est l’objet d’immenses instructions et plaintes dans plusieurs pays.

Aux Etats-Unis, le diabolique docteur Anthony Fauci (et des pontes de l’appareil Biden, ainsi que des patrons de presse) a des comptes à rendre au Sénat. Il va être interrogé sur les gains de fonction des virus et ses mensonges sur l’origine du Covid.

Covid : le système Fauci s’écroule et panique !

https://youtu.be/N8An-jkQjvo

En France, l’avocat président-fondateur de Réaction19, Carlo Alberto Brusa, en lutte contre le scandale de la vaccination Covid expérimentale forcée, lui, n’a pas hésité récemment à ester contre l’Ordre des Pharmaciens et davantage encore :

« Mise en danger de la vie d’autrui et tromperie sur les « vaccins » Covid 

À L’ENCONTRE DE 

– L’AGENCE NATIONALE DE SÉCURITÉ DU MÉDICAMENT ET DES PRODUITS DE SANTÉ

– L’AGENCE NATIONALE DE SANTÉ PUBLIQUE

– LE CONSEIL NATIONAL DE L’ORDRE DES MÉDECINS

– LE CONSEIL NATIONAL DE L’ORDRE DES PHARMACIENS…


Ce ne sont pas des vaccins

https://ripostelaique.com/100-tribunaux-saisis-au-penal-par-reaction19-contre-la-vaccination-covid.html

Et aussi : https://ripostelaique.com/reaction19-declenche-une-enorme-plainte-pour-crime-en-bande-organisee.html

Jacques CHASSAING




Russie: la grande souffrance des bobos

Un ami français me communique un mail reçu d’un de ses amis français qui aurait discuté avec des amis russes en Russie. Voici le contenu de ce mail dont je ne connais pas l’auteur :

Je viens d avoir au téléphone mes amis à Moscou.
C est un couple d avocats de la classe sociale moyenne supérieure.

Leur cabinet, depuis les sanctions européennes, a perdu 40% de sa clientèle en quelques mois.
Leurs salaires respectifs ont été réduits de 25%.
Ils ne sont plus en mesure de faire réparer leur voiture car il n y a plus de pièces détachées pour les marques étrangères.
Ils ont peur de prendre l avion car il semble que la maintenance des Airbus et des boeings ne soit plus faite correctement car il n y a plus de pièces.

Tous leurs amis qui le peuvent ont envoyé leurs enfants a l étranger pour étudier ou ont eux mêmes quitté le pays.

Beaucoup de leurs clients, dont certains oligarques que je connais, ont perdu plus de la moitié de leur fortune. Ils ferment des usines et mettent des milliers de gens au chômage.

Tout ça pour dire qu il faut être prudent quand on écrit que les sanctions européennes sont sans effet.

Quoi que l on puisse penser des ukrainiens.

Et donc mon ami me demande ce que j’en pense.

Eh bien tout simplement ceci émane sans aucun doute d’un de ces bobos russes admirateurs des pays occidentaux, probablement grand soutien de l « opposition démocratique » incarnée par Navalny (en prison pour XX années), s’étant donné pour mission d’ « informer » les Occidentaux de la « vraie situation » en Russie sous le « dictateur Poutine ».

Voyons point par point :

Leur cabinet d’avocats aurait perdu 40 % de sa clientèle. Possible en effet, si c’est un cabinet spécialisé en droit financier international, puisque les « sanctions » ont considérablement réduit les investissements… et investisseurs. Ceci dit, si un avocat a moins de clients, c’est toujours une bonne chose, ça veut dire qu’il y a moins de demandes. Et donc que les gens sont moins emm… par les administrations !

Salaires réduits de 25 %, possible en effet, mais enfin dans un cabinet de Moscou, un avocat financier gagne en bas de l’échelle 200 à 300 000 rub (3300 à 4000 euros). Il peut donc en perdre 25 % sans aller à la soupe populaire.

Ils ne peuvent plus réparer leur voiture : premier énorme mensonge. J’ai moi-même un SUV étranger, mon épouse une berline 4×4 étrangère aussi. Révision la semaine dernière : filtres, vidange, plaquettes. Aucun problème, prix seulement 15 % environ plus hauts qu’avant. Selon un ami concessionnaire d’une grande marque de luxe allemande, seules les marques d’élite ont des problèmes : Rolls-Royce et Ferrari m’a-t-il cité. Nos 2 avocats roulent-ils en Rolls ou Ferrari ?!

Peur de prendre l’avion : on s’enfonce dans le ridicule ! Tous les avions ont un stock de pièces et ont de toute manière recours aux « importations parallèles » : les sociétés russes achètent par des sociétés intermédiaires sises dans des pays non soumis aux « sanctions ». Ce sont donc les mêmes pièces d’origine.

Attention, maintenant c’est du sérieux :

« Tous leurs amis qui le peuvent ont envoyé leurs enfants a l étranger pour étudier ou ont eux mêmes quitté le pays »

D’abord QUI envoie ses enfants à l’étranger pour étudier ? Les oligarques et grosses fortunes, artistes, politiciens véreux etc. Cet avocat semble donc fréquenter le haut du panier. Mais le mensonge flagrant est que depuis le début de l’opération militaire en Ukraine, justement les pays étrangers n’accueillent plus d’enfants russes dans les écoles ! Et certains ont même renvoyé les enfants déjà inscrits ! Mensonge flagrant donc, d’ailleurs beaucoup d’étudiants russes précédemment inscrits à l’étranger sont actuellement en cours d’inscription dans les universités russes pour l’année scolaire à venir.

Quant à ses amis qui « ont eux-mêmes quitté le pays », si c’est vrai, bon débarras, c’est la débandade des cloportes de la 5e colonne. Ils pleurnichent d’ailleurs que leurs cartes bancaires sont bloquées à l’étranger 🙂

Et après avoir parlé des voitures de luxe, études à l’étranger, voici la touche sociale pour bien faire :

Beaucoup de leurs clients, dont certains oligarques que je connais, ont perdu plus de la moitié de leur fortune. Ils ferment des usines et mettent des milliers de gens au chômage.

Comment donc a été « perdue » leur fortune ? Par les sanctions occidentales, puisque les pays occidentaux ont bloqué et saisi les fonds et biens situés à l’étranger ! Ils n’avaient qu’à investir en Russie au lieu d’aller acheter des résidences en Europe et d’y placer leur pognon !

Les usines fermées : certaines usines ont réduit en effet leur production (voitures, métallurgie par exemple). Mais dans la plupart des cas les salaires sont maintenus et le taux de chômage en Russie n’a quasiment pas augmenté.

En résumé, c’est une typique tentative d’intoxication, il est dommage que l’ami de ces 2 avocats s’y soit laissé prendre, mais peut-être est-il lui aussi du « même monde » que ces 2 voyous. Un « profileur » travaillant pour une agence fédérale bien connue à qui j’ai fait suivre ce texte m’a dit « avocat financier sans doute, interlocuteur en France dans la finance internationale, un de ces requins qui sont déçus de ne pas pouvoir dépecer la Russie ». La messe est dite 🙂

Je vis en Russie, à Moscou. J’ai de la famille en Sibérie et dans l’extrême Nord. La seule chose qui pose problème actuellement est la hausse des prix des produits alimentaires et il est vrai que ceci est un problème pour beaucoup. Le gouvernement a d’une part imposé les prix de certains produits de base, augmenté les aides sociales aux plus défavorisés et aux familles avec des enfants, supprimé l’impôt sur le revenu des dépôts bancaires, etc.

Il est fort possible que la situation se détériore dans les mois à venir, mais cette lettre reçue n’est qu’un tissu de mensonges. Et je dois dire que si je ne reste pas insensible à la misère dans laquelle vivent certains, je me réjouirais plutôt que les bobos en prennent plein la gueule : finis les études à Genève, le ski à Zermat ou Courchevel, les plages des Maldives et les promenades en Bentley à Moscou ! Excellente chose !

Boris Karpov
https://boriskarpov.tvs24.ru

 




Les nombreux problèmes du fleuron de l’armée de l’Air américaine, le F35

Bidenarrete.jpg

Les dysfonctionnements de toute nature semblent se multiplier sur le F35, fleuron de l’aviation militaire américaine. Cet avion a désormais la triste réputation d’être « un fer à repasser », ce qui ne l’empêche pas de connaître un succès commercial sans précédent, allez savoir pourquoi ?
Les incidents et accidents en vol des F35 se sont multipliés depuis sa mise en service en 2015. Cet avion US a une fâcheuse tendance à se crasher tout seul, sans même être opposé à un adversaire en combat aérien.

Voici quelques-uns des derniers incidents ou accidents en date :

Entre le 2 mai et le 8 juin 2017, toute une flotte de F-35 est clouée au sol aux USA. En cause ? Un problème d’approvisionnement en oxygène.

https://www.usinenouvelle.com/article/un-nouveau-probleme-detecte-sur-le-f-35-de-lockheed-martin.N551973

En avril 2019, le Japon perd un F35 en mer, cette perte survient
après 7 incidents majeurs survenus en quelques mois sur le même appareil, sur une flotte qui ne comportait alors que 13 appareils.

https://www.aerobuzz.fr/breves-defense/f-35-perdu-au-japon-une-piste-technique/


Les 15 et 19 mai 2020, en 4 jours, l’US Air Force perd deux avions (un F22 et un F35) sur
une même base en Floride.

https://www.aerobuzz.fr/breves-defense/un-f-35-de-lus-air-force-sest-ecrase-a-latterrissage/


Le 17 novembre 2021, crash en mer d’un F35B britannique.


https://www.youtube.com/watch?v=-2JuVIw3hCI


Le 4 janvier 2022, après une défaillance majeure de l’avionique d’un F-35A ayant interdit la
sortie du train d’atterrissage de l’appareil, le pilote réussit à réaliser un atterrissage sur le ventre. L’intégralité de la flotte sud-coréenne de l’avion de 5e génération produit par Lockheed Martin est clouée au sol.

https://air-cosmos.com/article/dfaillance-majeure-sur-un-f-35-la-flotte-sud-corenne-interdite-de-vol-25768

Le 24 janvier 2022 un F35C s’abîme en mer de Chine.

https://www.lefigaro.fr/international/une-video-fuite-du-chasseur-americain-f-35c-qui-s-etait-abattu-en-mer-de-chine-meridionale-2022020

https://www.youtube.com/watch?v=wEZtIuyDzGw

Le 1er août 2022, on apprend que plusieurs dizaines de F35 et d’autres appareils de l’US Navy sont cloués au sol pour des raisons de sécurité. En cause ? Des sièges éjectables défectueux qui pourraient ne pas fonctionner comme prévu en cas d’urgence.

https://www.capital.fr/economie-politique/defense-les-f-35-cloues-au-sol-a-cause-dun-gros-probleme-de-securite-1443089

Ces incidents ou accidents s’ajoutent à une longue liste de problèmes ayant terni la carrière du F-35 depuis sa mise en service en 2015. En juin, l’équivalent américain de la Cour des comptes publiait un rapport affirmant que seule la moitié des F-35 en service était prête au combat.

Cela fait beaucoup en peu de temps, alors que l’avion a déjà 7 ans d’existence et qu’on ne devrait plus invoquer les défauts de jeunesse, d’autant qu’il ne s’agit pas de vols en condition de guerre (pas de problème avec les brouillages et/ou environnement électromagnétique dégradé).

Conclusions provisoires :
1 – Il faut être prudent quand on compare les flottes aériennes militaires des uns et des autres ;
2 – Les USA ne savent plus construire des avions correctement, que ce soit le F35 pour le domaine militaire, ou, pour le domaine civil, le Boeing 737 Max suspendu de vol dans le monde entier en mars 2019.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Suspension_de_vol_du_Boeing_737_Max

À défaut de savoir les construire, les USA savent vendre leurs avions au prix fort (le F35 est l’avion le plus cher du monde), par des pressions politiques, une intense propagande médiatique, des pots de vin, une corruption des élites, un réseautage transnational de la « grande fraternité néoconservatrice »…). Notons que les businessmen états-uniens excellent désormais dans la fabrication à la va-vite de produits de mauvaise qualité, qui ne marchent pas très bien, et dans leur vente à des clientèles captives du monde entier (vaccin Pfizer par exemple), ce qui est bon pour leurs affaires, mais pas forcément pour les populations et les forces armées des États, victimes de leurs mauvaises pratiques.

3 – L’OTAN étant très largement équipée de F35 puisque ses États membres constituent une clientèle captive, il n’est pas forcément judicieux de sa part de provoquer simultanément la Chine, à Taïwan et la Russie en Ukraine. En effet, la supériorité aérienne indispensable pour assurer la victoire est très loin d’être assurée avec des « fers à repasser », en cas d’engagement de haute intensité. Il y a dans le jusqu’au-boutisme des néoconservateurs occidentaux, toujours condescendants, dominateurs et sûrs d’eux-mêmes, alors qu’ils sont en  situation de faiblesse, un comportement que l’on peut qualifier de suicidaire.

4 – L’Allemagne, qui excelle aujourd’hui dans l’art de se tirer des balles dans le pied (sanctions anti-russes sur le gaz et le North Stream 2), surtout depuis l’arrivée au pouvoir d’Olaf Scholz, dont on peut se demander « qui le tient et comment ?», a fait le choix du F35 en mars dernier…(???)

https://www.entreprendre.fr/lachat-des-f-35-americains-par-les-allemands-ruine-lidee-de-defense-europeenne/

Pour des raisons à découvrir, sous l’impulsion du chancelier Scholz et de Annalena_Baerbock, son incomparable ministre des Affaires étrangères, l’Allemagne affiche, elle aussi, un comportement suicidaire très « néoconservateur » et très étrange.

Le lecteur notera avec intérêt que, par coïncidence bien sûr, Annalena Baerbock est membre de « la communauté » des Young Leaders de Klaus Schwab et du Forum économique mondial (tout comme son petit camarade français Emmanuel Macron). Mais, bon sang ! qui donc contrôle aujourd’hui l’ « establishment » des affaires étrangères allemand ?

https://www.nexus.fr/actualite/news/young-global-leaders/

À chacun, bien sûr, d’ajouter à tout cela ses propres conclusions.

Général Dominique Delawarde




Le djihad islamique prend une sérieuse raclée

Le Djihad islamique, groupe radical musulman, auxiliaire du Hamas dans la bande de Gaza, récemment aiguillonné par l’Iran, s’est progressivement ramifié en Judée et Samarie, défiant Mahmoud Abbas et l’OLP, tout en menaçant ouvertement les implantations et les villes israéliennes limitrophes. Sa présence est devenue un véritable danger tant pour le président de l’Autorité palestinienne que pour l’État juif.

Suite aux nombreuses attaques de ses terroristes, l’armée israélienne a pris en charge de le déterrer de la Judée et Samarie. Il y a une dizaine de jours, un de leurs dirigeants a été arrêté et incarcéré en Israël, soupçonné d’être à la tête d’un projet d’attaque de grande envergure.

Depuis son incarcération, le Djihad islamique menace Israël de riposte. Impossible de rester les bras croisés devant tant d’arrogance et d’intimidation. Le gouvernement israélien leva le gant et se lança dans une contre-attaque qui plafonna en la mort du chef du Djihad islamique ainsi qu’un grand nombre de ses acolytes.

Mais la connerie d’Israël est incurable.

Il accuse le Djihad et ignore ses relations avec le Hamas. Ces deux groupes de terroristes qui tyrannisent les Gazaouis ont peut-être deux idéologies différentes mais ont un seul et unique but : l’anéantissement de l’État juif.

Et depuis cinq jours, Israël se débat contre un déluge de roquettes visant toutes les agglomérations israéliennes. L’État est pratiquement figé. La région la plus proche de la bande de Gaza est la plus touchée et ses habitants ont soit quitté les lieux, soit vivent dans leurs abris blindés. Plus de commerce, plus de voyage, plus d’agriculture, plus de sorties des plus élémentaires. On prend sa douche la porte ouverte et le smartphone à portée de main. Inutile de vous décrire que les victuailles, on s’en passe, ou alors on s’aventure dehors en essayant de raser les murs afin d’acheter le strict nécessaire et foutre le camp en quelques minutes avant les hurlements stridents des sirènes.

C’est une description intégrale du genre de vie menée par les Israéliens aujourd’hui. Les Palestiniens, certains d’entre eux qui travaillent en Israël, sont privés de gains et doivent faire avec le peu qu’ils ont réussi à économiser, afin de survivre.

Récemment un journaliste de Gaza a été interviewé par une chaîne de télévision israélienne, exhortant les Israéliens à permettre aux ouvriers palestiniens de venir travailler… Ce qui est ridicule, puisque l’activité est complètement figée.

C’est le boomerang désolant des deux côtés.

En outre, quelques roquettes programmées pour s’abattre sur les habitations et les villes israéliens ont éclaté et se sont explosées sur le sol de la bande de Gaza, tuant des enfants et des civils.

Bien sûr qu’il y eut une tentative de mettre leur mort sur le dos des Israéliens, qui, cette fois, ont pris leur précaution en filmant les roquettes qui ont fait demi-tour et ont explosé sur le sol de Gaza.

D’un côté, je nourris une pitié pour ces Gazaouis qui sont les victimes du Hamas et du Djihad et d’un autre, ces mêmes Gazaouis ont élu leurs dirigeants, qu’ils soient du Hamas et/ou du Djihad. Donc un  paradoxe.

C’est désolant d’apprendre que leur majorité, bien qu’elle dépende financièrement et dans tous les autres domaines de l’État juif, est beaucoup plus fidèle à leur islam et à leur haine du juif qu’à l’amélioration de leurs conditions et liberté.

Thérèse Zrihen-Dvir




La fin du monde, c’est pour quand ?

Depuis que je suis né il y a des gens qui prédisent la fin du monde. Résultat : rien. C’est très décevant. Dans les années 70 c’était la soi-disant fin du pétrole. Ceux qui sont passés au vélo pour être prêts, à part de beaux mollets n’ont rien gagné à y croire.

En 2000 puis 2012 nous aurions dû assister à la fin du monde. Des films ont même été produits sur ce thème. L’effondrement économique de Pierre Jovanovic n’est toujours pas là, celui de Piero San Giorgio non plus. J’aime bien ces gens et ils sont passionnant à écouter. Mais en ce mois d’août 2022, je fais le constat que la société est toujours là. La crise du pangolin de 2020 a été un pétard mouillé. Oui c’était pathétique mais bon, niveau effondrement, rien à voir avec un film catastrophe.

La société est à l’image du plus grand nombre : ennuyeuse. Et demain, lorsque les Maghrébins et les Noirs seront majoritaires en France, la France deviendra l’Afrique, les ressources naturelles en moins. Comme le seul avantage de l’Afrique c’est la richesse de son sous-sol, pétrole, uranium, métaux et pierres précieuses, la situation en Europe va devenir pire qu’en Afrique. Mais nous ne serons plus là. Nous serons morts. Et les Européens ne seront plus qu’une poignée d’individus sur le globe, organisés comme les Juifs s’ils veulent survivre. Mais voudront-ils survivre ? Actuellement le « normie » français est injecté covid, veut accueillir des migrants, soutient les Ukrainiens et vote Macron. Bref, le « normie » est suicidaire.

Nous sommes minoritaires. Nous vivons dans leur monde. Il serait si simple que la France reste peuplée d’Européens. Il suffirait d’arrêter l’immigration du tiers-monde immédiatement et, au fil des condamnations, de remigrer les allogènes délinquants et criminels avec leurs femmes et leurs enfants mineurs. Cela est possible dans le calme. Au lieu de cela, à cause de la masse, nous allons disparaître d’Europe. Nous ne le verrons pas de notre vivant mais nous avons un cerveau pour le comprendre et un cœur pour en souffrir.

La montée des violences contre les Blancs en France va s’accroître année en année. Lentement, très lentement, si bien qu’à l’échelle de la vie d’un individu, nous ne verrons que la descente. Au moins les guerres de 14-18 et 39-45, nos ancêtres en ont vu le début et la fin ! Là non, la guerre de repeuplement qui va voir notre disparition n’aura pas de fin pour nous en tant qu’individu. La fin de la guerre, nous ne la verrons pas.

Nous allons nous battre pour vivre à la française. Cela va être ne plus en plus difficile. Où vivre pour ne pas voir de bâchée ? Où scolariser des enfants loin des musulmans ? Comment faire pour que des migrants ne soient pas implantés dans son quartier ? Nous allons militer en ayant l’impression de parler dans le vide. Et les résultats, nous ne les verrons pas. Dans un siècle, les livres d’histoire parleront de nous en tant que résistants ou en tant que salauds xénophobes néo-nazis. Cela dépendra du vainqueur. Dans une France de Mohamed, nous serons des salauds de racistes, dans une France de Franck nous serons des héros.

Quentin Neuf