Pandémie : Sarkozy, puis Hollande et Macron, savaient depuis 2008…

Gouverner c’est prévoir, dit l’adage. Colbert replantait des arbres coupés pour la construction des bateaux, pour assurer l’avenir des constructions futures !

Produire,  pour assurer l’indépendance alimentaire, pour assurer la couverture sanitaire des besoins de la population. Cela fait partie des prévisions qu’un gouvernement instruit, conséquent, soucieux de l’intérêt général, se doit d’appréhender.

Produire de la richesse, c’est bien, mais produire ses propres équipements militaires, assurer son indépendance, celle de la nation souveraine fait aussi partie des responsabilités de ceux qui gouvernent. Ce n’est plus le cas en terme d’armements légers et de munitions.

Ces quelques réflexions sur ces obligations minimales qu’un gouvernement doit avoir pour assurer la sécurité d’un peuple, ont été moquées, bafouées, au mieux oubliées et donc sacrifiées sur l’hôtel de la rentabilité, des flux tendus, de la délocalisation rentable. Ce que dit Éric Zemmour depuis des années, et bien d’autres d’ailleurs.

Gouverner c’est prévoir, et nos dirigeants ont failli.

Ce n’est pas qu’ils ne savaient pas ! Cela relève de la haute trahison pour ne pas avoir fait ce qu’il fallait faire.

Ils savaient depuis 2008 ! Ils savaient que nous aurions à subir une pandémie redoutable depuis le quinquennat de Nicolas Sarkozy, celui de François Hollande, et d’Emmanuel Macron. Nous en avons la preuve par la diffusion d’un petit livre blanc concernant la prévision des risques encourus par notre pays.

Ce livre émane de la Défense et de la Sécurité nationale et il est préfacé par Nicolas Sarkozy lui-même.

( ODILE JACOB/LA DOCUMENTATION FRANÇAISE juin 2008 15, RUE SOUFFLOT, 75005 PARIS).

Dans sa préface, l’ex-Président informe : pour la première fois, des parlementaires ont été membres de la Commission du Livre blanc (…) Quel est donc le parlementaire qui peut nier que la pandémie n’était pas prévue ?  

Que dit ce document officiel en 2008 : la pandémie est classée quatrième parmi les six principales menaces citées : attentats terroristes, attaques informatiques, menace balistique, pandémie, catastrophes naturelles ou industrielles et criminalité organisée. (…)

 « Sur les quinze années à venir, l’apparition d’une pandémie est plausible » (…)

Les risques sanitaires sont susceptibles d’engendrer une désorganisation des échanges économiques. Ils présentent des coûts de prévention et de protection très importants. La propagation de nouvelles souches virales ou bactériennes ou la réapparition sur le continent européen de souches anciennes résultent de l’ouverture des frontières, de la fluidité des transports et de la rapidité des échanges internationaux. (Page 55)

Dans le livre blanc de 2013, même constat ! Nous sommes sous François Hollande : « Le risque existe, notamment, d’une nouvelle pandémie hautement pathogène et à forte létalité, résultant par exemple, de l’émergence d’un nouveau virus franchissant la barrière des espèces ou d’un virus échappé d’un laboratoire de confinement. » (Source)

Gouverner c’est prévoir ?

Les outils existaient, la prévenance était là ! Les Présidents Nicolas Sarkozy, François Hollande et Emmanuel Macron étaient tous prévenus, ainsi que la représentation parlementaire. Le Sénat de Gérard Larcher y compris. Qu’ont-ils fait ? Qu’avaient-ils prévu ? Manifestement rien. Ils ont non seulement laissé faire, mais ont participé à la déroute face à la pandémie prévue !

Sous Hollande, ils ont dilapidé les stocks de masques, ils n’ont pas commandé de respirateurs en nombre pour faire face à cette  pandémie soulignée comme quatrième menace. Ils n’ont pas prévu les tests et pire, ils ont massacré le système hospitalier pour faire des économies budgétaires au nom des 3 %, et satisfaire la Commission européenne.

Nos responsables politiques ont agi comme dans les années 1930, ils ont désarmé la France par le sous-équipement face à un danger prévu. À l’époque, c’était Hitler, aujourd’hui, c’est la pandémie du Covid-19, une pandémie prévue depuis 2008 par des experts chargés de signaler, justement, dans les livres blancs de la Défense et de la Sécurité nationale, les différents risques.

Au regard de ces informations, de ces avertissements, de ces constats, plus personne ne peut, dans chacun des gouvernements, parmi tous les parlementaires,  les présidents d’Assemblées nationales, et pour chacun des présidents de la République, dire qu’ils ne savaient pas.

Ils savaient tous, ont été informés, et ont mis volontairement en danger la vie des Français.

Ils sont individuellement et collectivement responsables, et espérons qu’un jour, si la justice a encore un sens dans ce pays, qu’ils seront mis au ban des accusés, qu’ils seront jugés, car ils doivent l’être afin de faire la lumière sur les responsabilités de chaque acteur de cette défaite annoncée !

La France est la risée du monde, elle aura été bafouée par ces « élites » prétentieuses, arrogantes, injurieuses. La France ne peut plus se targuer d’être une grande nation sans qu’elle ne lave cet affront, qu’elle juge ceux qu’ils l’ont trahie !

Gérard Brazon

image_pdf
1
0

23 Commentaires

  1. Je reviens sur ce sujet car il est dénoncé l’idéologie mondialiste qui nous mène à la catastrophe actuelle.
    Un peu plus loin dans la liste des intervenants, je fais allusion au rôle du Pape auquel l’on ne prête pas beaucoup d’attention à ses discours car vus seulement par le prisme spirituel; or, il convient d’analyser ses propos comme il est fait dans la vidéo jointe.
    Ainsi, l’on notera son ambition à devenir le chef suprême du Monde et que les dirigeants politiques n’en soient que ses lieutenants activant la mise en place de la mondialisation.
    Veuillez retrouver sur le net, par l’intitulé de ce lien ci-dessous, l’analyse politique du discours du pape:
    Le Pape François convoque les chefs d’états pour un pacte mondial.

    Notez que la rencontre était prévue pour le 14/05/2020.

  2. Le pays devrait être préparé à la guerre bactériologique ;cela relève même du ministère de la défense. Le Corona a révélé que dans ce
    domaine il n’y a aucune prospective ;c’est honteux car par les temps qui courent on risque plus un virus insidieux qu’une bombe atomique.
    Ils sont beaux nos politicards ;ils prétendent diriger le pays alors qu’ils ne seraient pas capables de gérer un bistrot.

  3. sans blague? on a déjà expérimenté plusieurs…on a déjà fait des simulations virtuelles …;de quoi parlez vous Attali lui meme en a parlé….

    • l irresponsabilité est a tous les niveaux du bas en haut de la pyramidale….personne n y echappe a quelques exeption pret

    • Euhhh . . . cela a commencé très fort avec Miterrand, cette ordure de faux gauchiste inféodé au capital.

    • C’est bien vrai 14 ans passés avec cet andouille nous a mené où nous en sommes aujourd’hui

  4. Juste une question : comment pouvaient-ils savoir, si ce n’est parce qu’ils avaient prévu de lâcher dans la nature le virus pour provoquer la pandémie ?

  5. Il faut être assez con pour ne oas savoir qu’une guerre, oandémie, et bla bla bia sont possibkes. La bible, nostradamus ne datent oas de 2008.
    Etes vous de ces vieux cons qui savent tout, ont la prétention d’avoir la solution finale à tout pb qui se orésente. Vous avez fait la france, mais pas celle là…
    Les 3%, c’est le critére pour les cons. Le critére du traité, c’est 0%. Et 3% du pib, c’est aussi pour révéler les cons puisque derrière cela veut dire un déficit de 30 à 40%. Il n’y a qu’un con irresponsable pour penser que l’on est riche quand on aime la pauvreté, ne pas travailler / produire, que l’on est endetté à 1100%.
    Note de votre article: 0/20. Au niveau du coran.
    Vous êtes dans une autre France. Comme macron, encore une autre.

    • Vous êtes surement très intelligent, très informé sur les règles, l’économie, mais surtout très fort pour étaler une réflexion aussi ridicule que de comparer mon article au Coran par exemple!
      Quand aux conneries que vous pouvez sortir à longueur de phrase, dans une orthographe approximative alliée à une grammaire déplorable.
      Bref, il vous semble plus facile de donner des leçons que d’en recevoir. Bien à vous 9.3.

    • L’insulte révèle toujours le manque d’arguments sérieux.

    • Qui a compris quelque chose à ce charabia ( de l’espagnol al garabia …) ??? Ça vaut la peine de traduire ? J’ai l’intuition que non…

  6. Gérard, tu as bien conscience qu’il ne s’agit pas d’incompétence, d’ignorance – sinon à quoi servent les « zexperts » à Paris ? – mais d’actes, de décisions VOLONTAIRES, par conséquent CRIMINELLES !!!

    Au vu des tweets que je lis, à partir du site de Pierre JOVANOVIC, la prise de conscience se fait, et c’est la colère qui prévaut, ainsi que, et de plus en plus, la HAINE !!!*

    Le risque pandémique était donc parfaitement identifié, et quelles ont été les décisions prises ?

    Celles de tout faire pour qu’il y ait le maximum de mort, dans un but, en sus de la réduction du nombre de gens, surtout des nécessiteux, qui est la sidération, le choc mental !!!

    Mais là, je crois, grâce d’ailleurs à INTERNET, aux réseaux sociaux, que c’est complètement raté !!

    Les gens réagissent !!!

    • « pour qu’il y ait le maximum de mort » et aussi justifier l’importation massive de main d’œuvre à bas coût.

  7. Gérard, je t’invite à relire cet article datant de novembre 2015, commentaire de ma part, transformé en article par Martin MOISAN :

    https://ripostelaique.com/chefs-daccusation-contre-gouvernement-suivants.html

    Tous ceux qui ont gouverné depuis la mite errante, doivent être COMPTABLES des décisions, comme celles dont tu parles dans ton excellent article, qui ont, et qui continuent à détruire la France !!!

    CONFISCATION des biens, en nature et en argent, mise en accusation, JUGEMENT & ..;SENTENCE de mort par PENDAISON !!!

    Idem pour tous ceux, nombreux, qui participé, d’une façon ou d’une autre, à la mise en place d’actions ayant et visant à continuer la destruction du pays !!!

    Maintenant, peut-être comprenez-vous mieux le pourquoi du NAZISLAM – outil mis en place ici ?

  8. Suite de mon commentaire.
    Evidemment, je ne pensais à ce fait actuel mais pensais plutôt à une trahison relative à leur soumission au pouvoir européen trahissant les volontés du peuple ( ex: le référendum de 2005).
    Sans doute, serait-il opportun que les rédacteurs de RR et RL, essaient d’approfondir ce point pour qu’il s’en dégage non pas des certitudes sur les raisons de cette suppression, ce qui serait difficile d’obtenir mais tout au moins des hypothèses.

    • L’article 68 n’a pas été supprimé mais modifié :
      Original de 58 : Le Président de la République n’est responsable des actes accomplis dans l’exercice de ses fonctions qu’en cas de haute trahison. Il ne peut être mis en accusation que par les deux assemblées statuant par un vote identique au scrutin public et à la majorité absolue des membres les composant ; il est jugé par la Haute Cour de justice.
      Modifié de 2007 : Le Président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour.
      En clair la haute trahison n’existe plus, il faut être déclaré fou.

      • Merci Joël pour cette précision; toutefois, les termes ont leur importance en matière de signification.
        Ainsi, entre: haute trahison et manquement à ses devoirs, ce n’est pas du tout la même chose.
        Haute trahison sous-entend un délit voire un crime en connaissance de ses actes pour celui qui les commet alors qu’un manquement laisse entendre une faute moindre commise comme par négligence.
        C’est ainsi que je le perçois.
        S’ils s’en trouvent des  » pointus » en matière juridique, ils pourraient nous en apporter plus d’explications précises sur ce point.

  9. Mr Gérard Brazon,
    je vous cite: » Ce n’est pas qu’ils ne savaient pas ! Cela relève de la haute trahison pour ne pas avoir fait ce qu’il fallait faire !
    Je me suis déjà exprimé mais ne sais plus à propos de quel sujet et si c’est sur RL ou RR, sur le point particulier de: crime de haute trahison.
    Ce délit a été supprimé de la constitution française sous le mandat de Sarkozy mais initié par Chirac.
    A l’époque, lorsque j’appris cette décision, je m’étais interrogé de la raison de cette suppression en particulier, de cet article de la constitution.
    Or, aucun média n’en fit sujet à discussion,à interrogation.
    Pour ma part, cela m’avait interpellé au point de me dire:  » Chercheraient-ils ( les présidents) par anticipation d’une éventuelle accusation grave, à s’exonérer d’une faute ?

    • Henri , en effet, ceci constitue encore une preuve qu’ils ont tout anticipé , programmé et planifié . Mais ils ne sont pas les seuls coupables . Ils sont les exécuteurs de l’élite mondialiste , celle qui donne les ordres, celle qui paye et celle qui prévoit comment détruire les peuples , leurs racines , leur notion de « nation » pour produire ainsi une société hybride, apatride , lobotomisée, métissée , soumise et pucée , qu’ils pourront contrôler jusque dans le plus petit mouvement . Bref, ils veulent changer l’humanité et la façonner à leur gout . La vaccination en masse sera une des armes qu’ils vont utiliser .

      • Bonjour Finance.
        Je partage votre avis selon lequel, nos politiques nationaux comme internationaux, sont soumis à l’idéologie mondialiste.
        Mais, le plus surprenant, n’est pas de voir ces politiques mener le Monde de la sorte contre les volontés des peuples car il est un personnage inattendu, agissant sournoisement dans cette programmation en tant que leader, maître de tous ces dirigeants mondialiste.
        Je veux parler du pape lequel l’on ne prête pas attention car le confinant dans son rôle spirituel alors qu’il tient des discours politiques; ce qui d’ailleurs a tendance à surprendre.
        Je vais essayer de retrouver un lien où il dévoile, lui aussi, son idéologie mondialiste et pour laquelle, il entend incarner une autorité suprême.
        Je fais des recherches et reviendrai sur ce sujet.

    • Bien-sûr ! chirac, sarkozy et hollande étaient parfaitement conscients de mener une politique anti-nationale et contraire aux intérêts fondamentaux de la France. De plus, rien ne les a forcés à se lancer dans cette politique ; c’est leur propre choix, résultat de leur conviction et de leur adhésion à l’idiéologie mondialiste.
      Ils ont donc voulu supprimer le moyen de se retrouver un jour devant un tribunal, dans le cas où ils échoueraient et seraient destitués par le peuple français.

    • C’est très certainement pour cela que Sarkozy a modifié la constitution en catimini pendant son mandat en supprimant l’article de haute trahison concernant le Président et ses ministres. CQFD

Les commentaires sont fermés.