Pantalonnade : Luz ne dessinera plus Mahomet !

Publié le 1 mai 2015 - par - 4 411 vues
Share

Charlie-contre-le-FN-11-janv-2015Quatre mois après les assassinats des dessinateurs de Charlie Hebdo, suivie de l’énorme manipulation « Je suis Charlie », les masques tombent de plus en plus. Ce n’est pas un hasard si Hollande-Valls sont redescendus à la case départ, au niveau de la cote de popularité. Au-delà des belles phrases sur la liberté d’expression devant lesquelles nos démocraties ne reculeraient jamais, on assiste, jour après jour, à un recul constant devant l’islam, et à une répression de plus en plus violente devant ceux qui, eux, osent résister vraiment aux fous d’Allah.


Tanguy Pastureau : les Charlie ont déjà renoncé par rtl-fr

Dès le 31 janvier, sur RTL, Tanguy Pastureau démontrait cruellement, en s’appuyant sur plusieurs exemples, les capitulations multiples de nos sociétés occidentales, fort éloignées de l’esprit Charlie, devant les menaces des islamistes.

Ainsi, Anne Hidalgo, qui glapissait que ceux qui ne sont pas républicains ne pourront venir manifester le 11 janvier, a montré son grand attachement à la liberté d’expression en poursuivant, de manière grotesque, notre dessinateur Ri7 devant les tribunaux, sans que cela n’émeuve, pour le moment, ni Luz, ni Riss, ni ses confrères de Charlie Hebdo, ni aucun autre média de propagande subventionné par nos impôts. Cette information n’a été, ce jour, relayée uniquement que par les médias alternatifs, internet, radios et télévisions.

En toute logique, il devait y avoir la capitulation finale, et elle vint de Luz lui-même. Celui qui, le jour des obsèques de celui qu’il présenta comme son amant Charb, ne prononça pas, imitant tous les intervenants, une seule fois le nom de la religion des assassins, mais crut bon de faire rire le public aux dépens de Sarkozy et Marine Le Pen, vient d’annoncer sa dernière pantalonnade.

Il explique, dans une interview accordée aux Inrockuptibles, qu’il ne dessinera plus Mahomet. Mais pour sauver la face, il se sent obligé de se servir de Sarkozy, et d’écrire qu’il est las de dessiner le prophète de l’islam, mais aussi le chef de l’UMP !

Quelle mascarade pour mieux noyer le poisson, et dissimuler que les petits gauchistes soixante-huitards croyaient qu’on pouvait s’amuser avec le Coran comme avec la Bible, et qu’il n’y avait aucun risque. Ils croyaient que, l’islam étant, selon leur propagande, une religion comme les autres, christianisme compris, puisqu’on pouvait s’amuser impunément avec les cathos, on pouvait faire de même avec les disciples d’Allah. Erreur funeste, les chrétiens sont civilisés, et admettent la critique de leur dogme sans tuer les blasphémateurs, ce qui n’est pas le cas des musulmans, la preuve par Charlie ou par Théo Van Gogh.

http://www.lefigaro.fr/culture/2015/04/29/03004-20150429ARTFIG00277–charlie-hebdo-luz-ne-dessinera-plus-jamais-mahomet.php

A présent à la tête d’un magot de 30 millions d’euros (pour lequel ils se déchirent), Luz et ses copains se disent qu’il vaut mieux se coucher devant les islamistes, et jouir de la vie en continuant à s’essuyer les pieds sur les catholiques, sur le Front national et bientôt à nouveau sur Sarkozy, quand leurs amis socialistes leur demanderont de reprendre du service contre le patron de l’UMP. Plutôt jouer les rebelles, mais surtout ne plus prendre le moindre risque, taper essentiellement sur les « fachos » du FN et de l’UMP, les cathos et leur pape, mais foutre la paix aux assassins de leurs potes, qui, jusqu’au bout, à l’image du pro-palestinien Charb, n’auront rien compris à la réalité de l’islam.

Luz est ses copains de Charlie Hebdo font penser à ces gauchistes des années 1970, qui prônaient la violence révolutionnaire, barre de fer à la main, jusqu’à ce que l’un des leurs, Pierre Overney, ne soit abattu par un vigile, devant les usines Renault. Après avoir organisé une grande manifestation dans les rues de Paris, nombre d’entre eux, dont les maoïstes Serge July et Bernard-Henri Levy, ont immédiatement arrêté le militantisme, comprenant que faire la Révolution, cela pouvait être dangereux… Et ils sont devenus de parfaits capitalistes, serviteurs des puissants du système.

On a le droit d’avoir peur de mourir, c’est même tout-à-fait humain. Mais alors, on le dit, clairement, sans se cacher derrière une prétendue lassitude de dessiner Mahomet.

Moutons-suis-CharlieEn résumé, des millions de candides ont manifesté, le 11 janvier, en croyant honorer le courage et la liberté d’expression, en fait, ils marchaient derrière les maîtres-censeurs socialistes et des pleutres bobos post-soixante-huitards, prêts à se coucher à la première tempête, devant le seul vrai fascisme qui menace nos libertés : l’islam.

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.