Que le Pape dise enfin la vérité sur l’islam !

Publié le 30 juillet 2016 - par - 37 commentaires - 2 906 vues
Share

PapelavepiedsLe meurtre du père Hamel après le massacre de Nice confirme, s’il en était besoin, qu’Allah est insatiable… Comment expliquer que des jeunes gens, sortis de chez nous, souvent encore mineurs, acceptent de se laisser transformer en assassins, sinon parce que l’appel au jihad est enseigné dans le Coran, les hadiths, et toute la littérature ordinaire de l’islam, que tout un chacun peut aisément se procurer ? C’est pourquoi je trouve hypocrites les réactions apitoyées de tous ceux qui ne dénoncent pas l’islam en tant que tel. Dieu Se rit de ceux qui pleurent les conséquences dont ils chérissent les causes.
Que le cardinal Vingt-Trois ait souligné lors de la Messe d’hommage au père Hamel à la Cathédrale de Paris que le « silence des élites devant les déviances des mœurs et la légalisation des déviances » façonne « les peurs multiples [qui] construisent la peur collective, et [que] la peur enferme. », ne suffisait certes pas à nommer l’islam, même si ces mots, évoquant sans doute d’autres réalités, pouvaient très bien dénoncer la complicité dont jouit l’islam et son caractère funeste. Le Pape François reconnaît que « le monde est en guerre », mais il en innocente l’islam, car pour lui « Toutes les religions veulent la paix »… Mais si « la religion » n’était pas en cause dans ces actes abominables, pourquoi alors Mgr Dubost et le Vicaire général de Rouen, Philippe Maheut, veulent-ils renforcer le « dialogue inter-religieux » ? Pourquoi Anne Hildago tient-elle à dire que notre pays est « une terre de vivre-ensemble et de dialogue entre les religions » ? Hassan II, Roi du Maroc et Commandeur des croyants, a eu beau nous avertir que les musulmans ne s’intégreront jamais et ne deviendront jamais Français ; M. Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris et ex-directeur du CFCM a eu beau confesser que « L’islam est un phénomène socio-politique, une idéologie de lutte et d’agression (BFM-TV, 03.01.2011) », conformément à l’enseignement d’Allah qui commande : « Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que l’islam ! (Coran 2.193) », nous n’avons rien voulu entendre… La vérité est qu’« Il ne peut y avoir ni paix ni coexistence entre la religion islamique et des institutions politiques et sociales non-islamiques. […] Le soutien qu’un peuple musulman apporte effectivement à un régime en place est directement proportionnel au caractère islamique de ce dernier. […] Le mouvement islamique doit prendre le pouvoir dès qu’il est en situation morale et numérique suffisante pour lui permettre de renverser le gouvernement non-islamique. »

Il est vain d’espérer que l’islam puisse jamais changer, puisqu’il est fondé sur le Coran, qui est la parole immuable d’Allah, et que d’autre part l’islam est dépourvu de magistère divinement institué, en sorte qu’aucune interprétation infaillible ne peut s’imposer légitimement à une conscience musulmane. De plus, alors que sa vie est remplie d’actes de barbarie des plus atroces, Mahomet est présenté comme des musulmans « le beau modèle (Coran 33.21) »… Les « terroristes » ne font que prendre au sérieux leur religion, et à la lettre ses enseignements.

Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, André Chassaigne, président du Groupe des députés Front de gauche, et tant d’autres personnalités ont dénoncé dans ces crimes une volonté de diviser les Français. Mais comment leurs incantations à conserver l’unité pourraient-elles ne pas rester vaines tant qu’Allah fera dire à tous les bons musulmans : « Entre nous et vous, c’est l’inimitié et la haine à jamais jusqu’à ce que vous croyez en Allah, seul ! (Coran 60.4) » ? Aussi, lorsque le Conseil français du culte musulman « appelle à nouveau la nation tout entière à l’unité et à la solidarité », ou que l’imam de la mosquée de Saint-Étienne-du-Rouvray se plaint de ce que l’islam soit instrumentalisé, que font-ils d’autre sinon pratiquer la taqîya à l’adresse de tous les idiots utiles de l’islam ? Quel sens cela a-t-il de prétendre lutter contre « le radicalisme » tandis que l’on continue à entretenir la plante qui le produit ?

Si donc ces jeunes Français ont voulu faire le djihad, c’est parce qu’ils ont été convaincus, conformément à ce qu’enseigne le Coran, que c’est la seule façon d’être sûr d’échapper à l’enfer promis aux mécréants, et de jouir au Paradis des promises houris. Allah s’est effet engagé à donner sa récompense à celui qui meurt au djihad (Coran 4.74,101). Car « Allah aime ceux qui vont jusqu’à tuer pour lui (Coran 61.4) ». Aussi, « Ceux qui combattent jusqu’à tuer dans la voie d’Allah, tuent et se font tuer. (Coran 9.111) ». Et pour finir d’aveugler le candidat au « martyr » (Quelle abomination d’user de ce mot si saint pour désigner un assassin !), l’héroïcité de son sacrifice est décuplée en libéralité par la promesse de sauver de l’enfer soixante dix membres de sa famille ! Comment résister à une offre si alléchante ? Voilà où est puisé le zèle de nos fervents musulmans. Pourquoi continuer à le nier ?
Je ne comprends pas que le pape dise que cette guerre n’est pas religieuse, mais qu’elle relève de « questions d’intérêts, d’argent, d’accès aux ressources naturelles, de domination des peuples ». Est-ce pour de l’argent que ces deux gamins ont égorgé le père Hamel, ou bien pour plaire à Allah ? Allah commande-t-il la mort des non-musulmans et celle des chrétiens en particulier (Coran 9.5,14,29,111,124 ; 47.4…), oui ou non ? Que peut-on espérer des témoignages d’une misérable ignorance ou de honteux mensonges, suintant criminelles lâchetés et compromissions, sinon l’endurcissement dans le mépris et la haine ?

Que la France apostate, les États-Unis et les Franc-maçons appellent en la circonstance à « protéger la liberté religieuse pour tous les cultes » et sapent ainsi eux-mêmes les fondements de la vraie paix qui ne peut se trouver que dans la communion au Christ, mort et ressuscité, vainqueur de tout mal (Mt 28.20), n’a rien d’étonnant, mais que le Pape déclare que nous ne sommes pas engagés dans une guerre de religion, car « toutes les religions veulent la paix », ou que Mgr Pontier, Président, réélu, de la Conférence des évêques de France, dise que « ces fous qui sèment la mort ne peuvent pas vraiment se revendiquer de l’islam », voilà qui est pour moi incompréhensible ! Comment l’islam pourrait-il vouloir la paix en rejetant la Révélation chrétienne ? Le Coran est rempli de haine et d’appels au meurtre, et l’islam voudrait la paix ?! Le comportement de Mahomet, l’histoire, l’actualité, témoignent-ils en faveur du caractère irénique de l’islam ? En quel pays devenu musulman la liberté de conscience et de religion est-elle respectée ? Faut-il être aveugle ou menteur pour nier que « Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l’empire de Satan dans tout l’univers. » !
Le premier pape tremblait de peur (déjà !) devant les proto-musulmans qu’étaient ces chrétiens voulant rester fidèles au judaïsme (Ga 2.11-14 ; Ac 11.3 ; 15.1+ ; 2 Co 11.13,26). De même que saint Pierre, un instant, s’était soumis à leurs vues, de même aujourd’hui certains croient bien faire, pour avoir la paix, de confesser la bonté de l’islam et d’encourager les musulmans à le pratiquer…

Mais ce qui m’inquiète plus que tout, ce n’est donc pas seulement le fait que les Pouvoirs publics continuent à favoriser l’islam, à l’instar du père Hamel qui avait cru bien faire que d’offrir le terrain pour la construction de la mosquée où grandirait son assassin, mais que le Pape ne dise pas, une fois de plus, la vérité sur l’islam. Dire que toutes les religions veulent la paix revient à confesser leur bonté intrinsèque, car aucun arbre mauvais ne donne de bons fruits, et confesser la bonté de l’islam conduit sinon à le professer, du moins à en légitimer l’existence, car comment condamner ce qui est bon ? Or, qui peut venir APRÈS le Christ, sinon l’Antichrist (Ga 1.8-9 ; 1 Jn 2.22) ? Et que veut l’Antichrist sinon la mort de l’Église ? « Qu’Allah tue les chrétiens ! (Coran 9.30) » Prôner la bonté universelle des religions, et donc de l’islam en particulier, est suicidaire. Concomitamment, une telle affirmation occulte et l’annonce du caractère unique de la foi chrétienne, et sa nécessité absolue pour le salut… Comment un tel discours pourrait-il ne pas empêcher les musulmans de quitter l’islam, décontenancer ceux qui l’ont quitté pour devenir chrétiens, et ne pas conduire les chrétiens ignorants à embrasser « la dernière religion révélée », la « religion d’amour, de tolérance et de paix » ? Enfin, je crains que la profession du caractère également bon de toutes les religions ne participe à l’établissement de la « religion mondiale » composée de l’ensemble des religions, toutes nécessairement et également bonnes, de laquelle Shimon Pérès est justement un jour venu demander au Pape François d’assumer la direction (04.09.2014)…

Le Magistère de l’Église ne peut que condamner « l’indifférentisme, cette opinion funeste répandue partout par la fourbe des méchants, [selon laquelle] on peut, par une profession de foi quelconque, obtenir le salut éternel de l’âme, pourvu qu’on ait des mœurs conformes à la justice et à la probité. L’Apôtre nous en avertit : « Il n’y a qu’un Dieu, qu’une foi, qu’un baptême (Ep 4.5) » ; qu’ils tremblent donc ceux qui s’imaginent que toute religion conduit par une voie facile au port de la félicité ; qu’ils réfléchissent sérieusement sur le témoignage du Sauveur lui-même : « qu’ils sont contre le Christ dès lors qu’ils ne sont pas avec le Christ (Lc 21.23) » ; qu’ils dissipent misérablement par là même qu’ils n’amassent point avec Lui, et que par conséquent, ils périront éternellement […] Ah ! « Quelle mort plus funeste pour les âmes, que la liberté de l’erreur ! » disait saint Augustin. (Grégoire XVI, Mirari vos) » ; « Il s’en trouve beaucoup aujourd’hui pour oser enseigner que le meilleur régime politique et le progrès de la vie civile exigent absolument que la société humaine soit constituée et gouvernée sans plus tenir compte de la Religion que si elle n’existait pas, ou du moins sans faire aucune différence entre la vraie et les fausses religions. (Pie IX, Quanta cura, n°5) ; « Convaincus qu’il est très rare de rencontrer des hommes dépourvus de tout sens religieux, on les voit nourrir l’espoir qu’il serait possible d’amener sans difficulté les peuples, malgré leurs divergences, religieuses, à une entente fraternelle sur la profession de certaines doctrines considérées comme un fondement commun de vie spirituelle. C’est pourquoi, ils se mettent à tenir des congrès, des réunions, des conférences, fréquentés par un nombre appréciable d’auditeurs, et, à leurs discussions, ils invitent tous les hommes indistinctement, les infidèles de tout genre comme les fidèles du Christ, et même ceux qui, par malheur, se sont séparés du Christ ou qui, avec âpreté et obstination, nient la divinité de sa nature et de sa mission. De telles entreprises ne peuvent, en aucune manière, être approuvées par les catholiques, puisqu’elles s’appuient sur la théorie erronée que les religions sont toutes plus ou moins bonnes et louables, en ce sens que toutes également, bien que de manières différentes, manifestent et signifient le sentiment naturel et inné qui nous porte vers Dieu et nous pousse à reconnaître avec respect sa puissance. En vérité, les partisans de cette théorie s’égarent en pleine erreur, mais de plus, en pervertissant la notion de la vraie religion ils la répudient […] (Pie XI, Mortalium animos) ; « Quand on ne confesse pas Jésus Christ, me vient la phrase de Léon Bloy : « Celui qui ne prie pas le Seigneur, prie le diable. » (François, Homélie du 14 mars 2013).

Les participations respectives au culte des uns et des autres demandées par certaines autorités musulmanes et chrétiennes pour manifester un apparent désir de communion, ne sont-elles pas condamnées par ces enseignements ? Aux premiers temps de l’Église, pénitents et catéchumènes devaient quitter le saint lieu au moment de l’offrande du Sacrifice du Seigneur, parcequ’ils étaient reconnus spirituellement inaptes à y prendre part. Mais aujourd’hui, même ceux qui font profession de rejeter la foi chrétienne, considérée par eux comme l’abomination par excellence et le seul péché irrémissible (Coran 4.48), y sont invités… Comment ne pas voir là un signe éloquent que la perte de la foi fait venir l’islam ? Les Apôtres nous ont enseigné l’attitude à tenir à l’endroit de l’islam (2 Co 6.14-18 ; 2 Jn 1.7-11 ; Jude 1.23), dont la venue a été annoncée par Jésus (Mt 13.24-30, 36-43 ; Jn 16.2), mais qui se fait leur porte-voix ?

L’ignorance volontaire, la lâcheté, la couardise, et en fin de compte le manque de foi, mais aussi certainement un nombre encore insuffisant de victimes, empêchent les Pouvoirs publics de nommer et traiter à sa racine le problème de l’islam, en proscrivant définitivement son livre et son modèle. A leur décharge, il faut reconnaître qu’ils n’y sont pas aidés par l’Église, dont c’est pourtant une des missions. Si même l’Église est d’accord pour que l’islam se développe, qui pourrait trouver à y redire ?
Puissions-nous imiter la franchise de l’un des prédécesseurs de François, le pape Pie II, qui, écrivant au Sultan turc Mehmet II, ni ne louait la religion de celui-ci, ni ne se montrait dupe d’un accord possible entre eux : « La concorde ne sera que dans les mots ; mais sur le fond, c’est la guerre. »…

Abbé Guy Pagès

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Martel

Merci Mr L’Abbé Pagès, çontinuez à nous instruire sur la vraie foi catholique et essayez de faire comprendre au Pape et aux Evêques leurs erreurs et le mal qu’ils font à l’Eglise du Christ.

UltraLucide

Je me demande ce qu’aurait dit Jésus si il avait connu l’Islam au temps de son passage sur Terre.
Par ailleurs, merci Mr l’abbé de votre beau texte courageux. Il en faut pour critiquer ainsi le boss. Même en milieu catholique.
Bizarre Pape, un Jésuite qui joue au Franciscain, on doit y croire? Qui nous entraîne vers l’holocauste le sourire aux lèvres….idiot ou traître? Il faut en effet se décider à nommer les choses, même les plus désagréables.
Par ailleurs, sauriez-vous si à votre connaissance, l’Islam, si pauvre en théologie, dit quelque chose de l’âme, par rapport à la vie sur Terre et au Ciel? Je me demande si les musulmans se préoccupent de leur âme et de celle des autres….je serais surpris que ce soit le cas.

UltraLucide

On m’a pas bien compris là? Il faut que je reformule?
1-Jesus n’aurait sans doute pas demandé de tendre l’autre joue à l’Islam si il l’avait connu avant de prêcher
2-Nous avons un pape dont je me demande si il est idiot ou traître
3-Le comportement des musulmans fait que je me demande si ils ont une âme et si son salut leur importe.
OK, pigé?

pauledesbaux

bonjour l’Abbé le 16 aout date anniversaire de mon baptème (80 ans) je donne une grande fête – la même que celle que mes parents avaient organisée pour çà MA FËTE : je m’apostasie de cette religion que j’ai suivie jusqu’à l’avènement de ce pape qui ne connaît rien à l’islam si bien qu’il accueille au vaticon (pas d’erreur) des réfugiés musulmans qui un jour l’égorgeront mais c’est son problème…. toute cette europe socialiste l’est par le fait de la complicité des cathos socialopes ce sont eux qui les font rois (roidec biensur) alors je dis tchao pantins, je serais bien soulagée …..il aurait falu apprendre le coran afin que chacun sache que ce livre est un appel au meurtre dans toutes ses lignes quant à moi je vais faire un feu de joie de tous mes catéchismes, tous deutéronome e tutti quanti. que dieu me pardonne ou pas JE N EN VEUT PLUS Je ferais fondre toutes les médailles, les croix tout ce qui peut me rappeler que j’ai été catholique paule di Malta

pauledesbaux,

On n’est pas catholique à cause du pape ou de qui que ce soit d’autre que Jésus-Christ. Et que pourriez-vous Lui reprocher à Lui ? Comment pourriez-vous Le condamner sans vous condamner ?

ABAKAR GUECHET BRAHIM

Mon frere , je suis musulman et je me suis Marie a une chretienne,nous sommes tout 2 tres heureux.İl faut savoir que tout les gens qui tuent ne sont pas des musulmans,car en İslam meme une simple bagarre entre deux personnes qui coutent une vie,et bien tout les deux personnes iront en enfer.Tout musulman doit se comporter comme le prophet Mohammad (SAW),rien que la paix.Donc s’il te plait ne reagi pas contre l’islam car le nom İslam ce la paix.
Merci

ABAKAR GUECHET BRAHIM

Vous confondez Jésus et Mahomet.

Qui peut oser parler APRES la Vérité (Jn 14.6 ; Coran 6.73 ; 16.40), sinon l’Imposteur ?
Qui peut venir APRES le Christ, sinon l’Antichrist ?
Qui peut venir APRES Jésus, sinon Mahomet ?

BALT

Abbé Guy Pagès, merci. Notre monde sera meilleur lorsque nos dirigeants- Pape compris- auront les yeux ouverts et non plus aveugles.

Cet article où chaque mot est vérité devrait être lu par chaque français, chaque musulman. Il résume tout ce que nous vivons et allons vivre si nos politiques et nos évêques continuent à penser ce qu’ils ânonnent à longueur d’antenne et d’écriture.

Islam et Châtiments. Anne Marie Delcambre

https://www.youtube.com/watch?v=neMbig6-_WI

Valls veut reconstruire l’islam de France. C’est a dire continuer a construire des mosquées par centaines en France et a y installer l’islam définitivement.

THOR RAGANROK

Desole pour orthographe je suis danois. ecrit le francais que depuis 2 ans.Bravo pour votre courage et votre grande force esprit Abbe Guy pages que jesus vous protege.Islam est un religion Satanique degenere et totalement nihiliste. Le fruit de arbre de cette religion satanique est Genocide, tuerie,viole,pedophilie.sadisme,torture ect..Sur le lieux meme de la KAABA a la mecque avant islam avait etait construit dans des temps tres ancien le 1 er temple satanique de histoire de humaniter se dieux sombre appeler SIN qui age en age pris divers nom SIN . SEHT. SHETIAN . SATAN . ISLAM et les musulman sont les enfants de Satan la Bete de la fin des temps est leurs TOTEM.Leurs mission GENOCIDER tout les nonmusulman eradiquer toutes les autres religion de la terre pour faire du monde une OUMMA Islamique satanique.Leurs reves sont notres Enfer .REVEILLEZ VOUS demain seras trop tard et il n y auras aucun futur pour vous dans leurs Monde ISLAMOSATANIQUE.

Sniper83

Comment croire et suivre un pape qui accueille des muzz au vatican, qui demande d’acceuillir tout les réfugiés , qui lave les pieds des boukaks et qui fait copain copain avec cette secte malfaisante qu’est l’islam ????

hathoriti

De plus, je pense que ce pape est un anti pape, mis en place par des cardinaux félons, car, contrairement à ce que nous dit l’Eglise, ce n’est pas le St Esprit qui l’a élu ! Le St Esprit inspire les hommes,mais en chrétienté, les hommes sont libres ! Libres de penser et d’agir. Ce sont des hommes qui, après avoir favorisé la « démission » de Benoît XVI ( on ne saura jamais ce qu’il a dû subir !) ont élu cet homme , cet argentin, qu’ils voulaient depuis longtemps déjà !

hathoriti

Monsieur l’abbé, désolée, mais en tant que catho pratiquante, je ne peux que refuser ce que dit le pape ! Ce pape est argentin, pour lui, les pauvres sont à aider et protéger , fort bien. Mais en Argentine , les pauvres sont chrétiens et il ne connaît pas l’islam. Voir débarquer sur les côtes européennes des milliers de migrants appelant « à l’aide » lui fend le coeur, mais c’est du sentimentalisme imbécile ! Ceux qui arrivent veulent nous soumettre à leur idéologie arriérée, venue du fond des âges et des sables du désert ! Le rôle du pape est de maintenir la chrétienté, de la protéger, pas de protéger les tenants d’une pseudo religion qui appelle à tuer ceux qui n’adorent pas Satan (pardon, allah) et son « prophète » sanguinaire et obsédé sexuel ! Voilà ce qu’il refuse de comprendre! Toutes les religions ne sont pas religions de paix , le bouddhisme, par contre, si ! Bergoglio se fait le complice de l’islam, personnellement, je ne le suivrai pas sur ce chemin suicidaire !

Il a beau être argentin… A-t-il oublié l’attentat de la synagogue de Buenos-Aires ?

balte

On juge un arbre à ses fruits.

Zorglub

J’en connais un qui va sûrement se faire taper sur les doigts , mais qui est courageux.Je ferai donc une exception , et j’aimerai beaucoup discuter avec vous, malgré le fait que vous ne soyez qu’un « employé du Patron »

A votre service…

A votre service…
abbepages@gmail.com

Anne Lauwaert

le pire c’est d’ignorer ce que c’est que l’islam
écoutez sur youtube l’Algerien Aldo Sterone qui explique les dessous des cartes de l’islam avec les textes à l’appui –

montecristo

Monsieur l’Abbé … ou bien ils veulent croire absolument qu’il est possible de fondre l’Islam dans un concept de charité qui fera changer les musulmans !
Ou bien ils sont aveugles … !
On peut faire appel, un moment, aux qualités humanistes de tout musulman, comme de tout être humain, mais dès qu’il s’agit de religion, il oublie tout !
Une seule solution : la force ! C’est la seule chose qu’il connait …

ils sont aveugles

Voilà un article qui me parle car il est plein de bon sens . Son auteur a passé des années en pays musulman et connaît particulièrement bien l’islam.
Ceux qui connaissent l’histoire du Moyen-Orient, savent que cette région du monde, était ultra majoritairement chrétienne .Les musulmans ont massacré ,les chrétiens violé les femmes, castré’ les hommes afin qu’ils ne se reproduisent pas et on voit aujourd’hui le résultat dans cette partie du monde .
Aujourd’hui , pour éradiquer la religio catholique et la civilisation chrétienne , les mondialistes n’ont rien trouvé de mieux que d’ouvrir les frontières à l’immigration musulmane en ayant le cynisme de nous déclarer qu’il va falloir nous habituer aux attentats, au viol et aux meutes des femmes trop légèrement vêtues cependant que l’unénarable Hidalgo qui participe à la fin du ramadan,aux frais du contribuable parisien mais pas à la fin du carême, a osé laisser des affiches adressées aux migrants ,sur lesquelles on pouvait lire : nos femm

Pour un complément d’information ,regardez la vidéo du père jésuite Boulade sur le site Christianophobie.

jan-vrai-patriote-qui-se-fera-enterrer-en-France-!

Si j’approuve la partie anti islam, je rejette, en revanche en tant que Connaissant le pamphlet sur le christianisme, et cette référence au Christ – concept que les chrétiens ne comprennent absolument pas !
l’Eglise – les Eglises – ont totalement dévoyé l’enseignement réel des Evangiles
Ces derniers n’étant pris que dans un seul littéral, c’est à dire faux et absurde !
( comme on le voit dans certains propos de l’Abbé Pagès )
Mais ô combien efficace pour manipuler les gens !
Seuls les Connaissants – ainsi que les chrétiens ésotéristes – comprennent l’enseignement réel des Evangiles.
Mais bon, on va pas discuter de ça… A quoi bon ?.. Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !…

Un petit dernier mot, la grande liberté d’expression, de croyance – ou non – dont nous bénéficions en France provient essentiellement de l’instauration de la République.
Lorsque le christianisme dominait, presque sans partage, ou sans partage du tout, ces libertés était bien bien moindre…

Parce que vous, bien sûr, vous connaissez le véritable Évangile !

Jésus n’a rien dit en secret (Jn 18.20). Il venu pour tous, et non pour quelques pseudo initiés exploitant la crédulité des ignorants, artisans de mensonge au service du Prince des ténèbres leur enseignant ses diaboliques doctrines !

jan-vrai-patriote-qui-se-fera-enterrer-en-France-!

Votre réponse montre pertinemment que vous êtes totalement aveugle du véritable enseignement de l’Evangile !!
la Connaissance est pour tous , sans exception et personne n’est condamné !
Mais il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !
Mais bon..

François Desvignes

Roma locuta est, Causa finita est !
Merci mon Père.

l’islam est plus fort que la république mais moins fort que le plus humble des catholiques

Tous ceux qui sont pour l’islam, sont contre le Christ.
Tous ceux qui tolèrent l’islam dans nos sociétés, expulsent le Christ dans leur coeur.
Tous ceux donc qui gardent le Christ dans leur coeur, reconnaissent l’islam pour ce qu’il est, l’ennemi revendiqué du Christ, et en conséquence réclament son expulsion de nos sociétés.

Réclamer et obtenir n’est pas pareil ?
Chez le catholique si car prier c’est être exhaussé;

Prier c’est même être exhaussé deux fois :

– Seul les catholiques obtiennent par leurs prières la conversion des musulmans laquelle aggrave leur désunion.
– Seuls les catholiques opposent un front uni au front désuni des musulmans

Et ce qui est important dans le double constat c’est « Seuls » et l’humilité du procédé…qui est la signature de l’Esprit Sain

Trencavel

Mea culpa : le nom du député communiste président du groupe parlementaire est bien Chassaigne.

Trencavel

Merci à l’abbė Pagés pour cet article lucide et respect pour son courage. L’Eglise Catholique manque cruellement de clercs ayant sa clairvoyance et sa pugnacité.
Une pétition, à l’adresse de Mgr. Pontier, président de la Conférence épiscopale de France, est en cours, à l’initiative d’Avenir de la Culture, pour protester contre le comportement des évêques suite à l’égorgement du père Hamel. L’attitude des prélats et du pape face à ce crime ignoble n’est pas seulement honteuse et indigne, elle relève de l’ignominie.
(Le nom du député communiste, président du groupe parlementaire, n’est pas « Chassaigne » mais « Chassaing »)

Je schématise peut-être un peu, bien sûr, mais s’il existe un pays dont une grande partie de la population vomit l’islam, c’est bien l’Iran !

Trencavel

Vos précisions sont très intéressantes, crédibles et en concordance avec le fait que les Iraniens (les Perses) sont une grande nation plus de deux fois millénaires, largement pré-existante à l’Islam.

Exact, et ils ne l’ont pas oublié.

Même le régime islamique n’a pas osé détruire la tombe du poète Hafez, qui célébrait la vie et le bon vin, sur laquelle viennent se recueillir de nombreux iraniens.

Les jeunes, qui ne sont pas idiots et qui ont pu entendre les récits de la vie de leurs parents, rêvent tous d’une vie occidentale. Les pauvres et les drogués sont légions. L’Iran est le champion du monde des condamnations à mort et des exécutions proportionnellement à la population.

Le pays exporte du pétrole brut (vendu en contrats buy-back, en dessous du prix du marché) et IMPORTE des carburants raffinés.

Les iraniens, malgré la chape de plomb du régime, le savent.

Ce sont ces gens-là que l’occident a laissé tomber en 2009, quand des millions d’iraniens hurlaient dans la rue « Mort à la République Islamique ». On a voulu nous faire croire à l’époque que c’était une histoire d’élection entre un candidat islamiste dur et un islamiste plus modéré. C’était faux. Après trente ans de République Islamique, et contrairement aux saoudiens par exemple, ayant connu autre chose, ils ne voulaient plus d’islam dans la politique, voire plus d’islam du tout.

(Suite)

On construit chez Iran Khodro des versions à bas prix des modèles européens. L’un d’entre eux (une sous-Peugeot, je crois) est surnommée « Le Cinéma Rex Roulant », en référence à l’incendie criminel du cinéma Rex d’Abadan en 1979, parce qu’elle peut prendre feu n’importe quand…

Les mosquées sont vides, disais-je, et bien que musulman, la population a conservé de très vives traditions zoroastriennes, tel que le nouvel an, où elle fait tous les ans la fête en bravant les interdictions… Les conversions clandestines à d’autres religions, en particulier au christianisme, se chiffrent par centaines de millier, voire par millions, les chiffres réels étant difficiles à connaître.

Le pays n’a plus d’économie, celle-ci étant accaparée par les mollahs qui ont vendu le pays à l’encan… (suite commentaire suivant)

« Le soutien qu’un peuple musulman apporte effectivement à un régime en place est directement proportionnel au caractère islamique de ce dernier. »

Entièrement d’accord !

Il existe toutefois UNE exception dans le monde : il s’agit du peuple iranien (j’ignore dans quelle proportion, mais elle doit être importante, les mosquées y sont encore plus vides que les églises en France, et les mollahs sont obligés d’y organiser des soupes populaires le vendredi pour les remplir).

Les iraniens d’un certain âge ont connu autre chose, un pays anciennement du tiers-monde dont le niveau de vie était supérieur à celui de l’Espagne, qui ATTIRAIT des cerveaux du monde entier, où les ouvriers se rendaient au travail avec leur voiture personnelle, l’increvable Paykan dont Iran Khodro a été forcée d’arrêter la fabrication par les mollahs pour que ces derniers puissent toucher des dessous de table des constructeurs allemands et français… (Suite commentaire suivant)

de BELEN

Je n’en veux pas de ce pape il nous berne, je suis contre que les musulmans se rendent dans nos églises, ils n’ont rien à y faire. Les juifs ils ne demandent pas aux musulmans de venir dans leurs lieux de culte alors ? nous les cathos on passe toujours pour des merdes. Il faut dégager l’islam de France et d’Europe. Il faut qu’ils partent point c’est pas difficile