1

Par haine de Zemmour, Télérama tient des propos racistes contre Christine Kelly

Le retour de Zemmour sur CNews, plus une bâchée « détruite » par un odieux représentant de l’extrême droite… ça fait beaucoup pour une seule semaine…

Du coup ça déborde sur les suivantes bien sûr, et cela donne l’occasion à tous les haineux de France, qui pourtant s’autoproclament « camp du Bien », de vomir leur venin sur tous ceux qui ne pensent pas comme eux.

Et que ça éructe sur les plateaux, autres que celui qui accueille le « facho » Éric Zemmour, et le « destructeur de vie » d’innocentes mamans voilées, Julien Odoul, et que ça pétitionne, et que ça dégueule, du haut de leur prétendue grandeur, leur exécration de tous ceux qui osent leur tenir tête, en démontant de toutes pièces leur argumentation, d’autant plus foireuse qu’elle se limite à l’injure suprême : « extrême droite » (qui pourtant n’existe que dans leurs pauvres têtes de malades) poussant même jusqu’à « facho » bien évidemment, puisque  devenu leur unique cri de ralliement.

C’est aussi le nôtre, Cocotte !

Et nous, on t’invite à réviser ton Bled avant de filer « au bled », et bon vent !

Il n’en fallait pas plus pour que ce nouveau « scandâââle » rejette immédiatement aux oubliettes celui, encore tout chaud, de la Convention de Droite, voulue par Marion Maréchal, petite-fille du « Diable » et nièce de MLP, leur cible préférée (et unique)…

D’aucun se demandaient d’ailleurs sur qui ils allaient bien pouvoir déverser leur bile quand JMLP se tairait définitivement… eh bien ne cherchez plus ! Avant même le départ définitif de celui qui, contrairement à la légende qu’ils lui ont peaufinée, est bien plus humain qu’eux, ils l’ont trouvé, en la personne du brillant Éric Zemmour, déclenchant systématiquement leurs glapissements dès qu’il ouvre la bouche, pour clore les leurs avec des arguments irréfutables… sauf à mentir effrontément comme ils savent si bien le faire.

Donc dans ce concert d’aboiements féroces, il semblait logique que le snobinard torchon Télérama, auquel je confesse avoir été abonnée quelques temps, avant de vite découvrir l’étendue de son mépris des « petites gens », nous fasse également son grand numéro de claquettes en déchirant Zemmour, avec une haine d’autant plus grande que, comme tous ses adversaires devenus carrément des ennemis, ses journaleux sont littéralement jaloux de son immense talent, faisant tant d’ombre au répugnants cancrelats qu’ils sont en réalité !

Ainsi leur petit soldat Samuel Gontier (ne pas confondre avec Nicolas Gauthier sur Bd Voltaire), envoyé au feu, s’est livré sans surprise  envers Zemmour au jeu de fléchettes dûment trempées auparavant dans du curare, parfois changées par des boulets rouges, histoire de varier les plaisirs.

Grand homme de « gôche »… barbu, ça va de soi !!!

Incontestablement sûr de son fait, et de son immense talent, il s’est donc livré à un petit historique de la semaine échevelée, dont il nous résume, à sa façon, les différents actes…

Déjà le titre choisi pour ce dégueulis en dit long sur la « position » du grand homme et nous fait doucement rigoler… avant de très vite grincer des dents : « CNews ou LCI : laquelle sera la plus extrême ? »

Jugez sur pièces, puisque nous avons droit successivement à :

En dédiant chaque soir une heure à Éric Zemmour, CNews semblait avoir pris l’avantage dans la promotion de l’extrême-droite. C’était compter sans la capacité de LCI à rebondir dans la fange.

Ça commence fort !

Sur le plateau, quatre hommes blancs âgés de 56 à 70 ans échangent sous la houlette de Christine Kelly, sans doute choisie pour donner une touche d’exotisme à l’émission.

Curieux cette manie de toujours souligner la couleur ambiante… pour les habituels pourfendeurs de racisme ! Gontier n’échappe pas à la règle.

Trois libéraux de droite face à un facho : l’opposition entre « progressistes » et « populistes » ne saurait souffrir la présence d’un gaucho.

Les plateaux télés et radios pullulent pourtant bien de représentants de la gauche… caviar ; la jalousie te fait dérailler, Gontier. Pas bien !

– Sur la Syrie : « Il n’a pas gazé son peuple, prétend le provocateur à propos de Bachar el-Assad, il a gazé des gens qui étaient ses adversaires. » Cette subtilité m’avait échappé.

Normal coco, il est vite évident que la subtilité et toi ça fait deux !

– Sur la PMA/GPA : « Zemmour se livre à un festival d’ignominies, sans réelle opposition. Il qualifie de « fausses familles » celles qui ne sont pas constituées d’un père et d’une mère, invoque « la nuit des temps » et « tous les travaux des ethnologues », déplore que « les mots ont perdu leur sens »… Il sait de quoi il parle, il y contribue allègrement en tant que menteur compulsif ».

Cela ne vient pas à cet esprit « supérieur » que précisément, si Zemmour ne rencontre pas de réelle opposition, c’est qu’il a parfaitement raison dans ses arguments ! Il lui a par ailleurs sans doute échappé que partout où l’écrivain (le vrai) arrive, c’est immédiatement un concert de critiques portées par des postillons de bile, parmi ses copains de la bien-pensance.

Et traiter Zemmour de « menteur compulsif », il fallait le faire… Regarde-toi dans le miroir, minable, tu en verras un exemplaire bien plus probant !

Tout ceci est bien triste, d’autant qu’en plus d’être méchant, envieux, haineux… le gars est aussi miro et sourdingue… puisqu’il a réussi à voir « Christine Kelly, toujours prompte à voler au secours du facho persécuté » (Zemmour)… alors qu’une majorité de téléspectateurs a saisi exactement le contraire.

Sait même plus où il se situe exactement, pépère, puisque maintenant il accuse ses semblables d’être de droite ! Va falloir consulter d’urgence, Samuel !

Ensuite, il s’en prend à LCI, et à son présentateur, où rien que dans son premier paragraphe il démontre l’étendue de son invraisemblable mépris envers un confrère, et bien évidemment envers les petites gens dans son dédaigneux « rémunérés en bon d’achats » :

« Pour échapper à ces horreurs, je me réfugie sur LCI où, comme partout, on débat du sujet de préoccupation majeure des Français, le port du voile par les mères accompagnatrices de sorties scolaires. « C’est un sujet qui intéresse beaucoup les Français, assure Julien Arnaud. Il y a 66 % des Français qui sont pour une nouvelle loi. » À qui on a posé la question pour les intéresser au sujet. Dans le cadre d’un sondage auto-administré par Internet et rémunéré en bons d’achats ».

Puis c’est le tour de la courageuse Zined El Rhazoui, ayant osé qualifier Jean-Michel Aphatie d’« islamo-collabo »,et aggravé son cas en affirmant « cette enfoulardée, une islamiste qui a fait un coup monté. (…) Cette femme préfère faire pleurer son enfant qu’enlever son voile. »

Comme la mère voilée en visite au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté n’a pas été assez humiliée par l’élu RN qui a réclamé son expulsion, regrette l’homme au cœur débordant d’amour (sauf pour la droite, l’extrême droite, les populistes, les nationalistes forcément racistes…)

Enfin « Il semble que, sur LCI, les musulmans sont considérés comme des nazis », et ça c’est très grave car dans l’esprit embrumé du pauvre garçon, il est évident que ce qualificatif est exclusivement réservé au RN et ses sympathisants !

Article plein de fiel ; on devine que Gontier est rongé par la haine des autres, enfin, ceux qui pensent mal… et sont heureusement de plus en plus nombreux. Il finit donc par terminer son torchon par une pirouette à l’image de tout ce qui a précédé :

« Désespéré, j’envisage de me réfugier sur La Chaîne Météo. Quoique… ils seraient capables de se désoler d’un ciel voilé. Non, je crois que je vais plutôt éteindre ma télé et vous abandonner pendant une semaine ».

https://www.telerama.fr/television/cnews-ou-lci-laquelle-sera-la-plus-extreme,n6477306.php

Télérama est un programme-télé, mais vous aurez compris après ce brillant condensé de Samuel Gontier, qu’en fait il est inutile de perdre son temps à regarder les chaînes télévisuelles, dont aucune n’arrive à la cheville (enflée) de Gontier, et qu’il vaut mieux se plonger dans les délires intellectuels des écrivaillons maison de Télérama, se prenant pour de talentueux écrivains, quand ils ne sont que de pauvres minables snobinards, s’adressant à leurs semblables.

Or, un journal télé sans télé, les gars, ça devient parfaitement inutile ; possédez-vous donc encore suffisamment de neurones pour comprendre que vous creusez ainsi votre tombe avec vos dents et que le chômage vous guette ?

Déjà que votre perpétuel grand écart entre le snobisme de droite et le gauchisme des snobs, risque, à terme, de vous faire chuter… vaudrait mieux devenir prudent Gontier !

Et c’est ce genre de prétendu « grand humaniste » qui se permet de t’accuser de haine quand tu veux simplement qu’on respecte ton pays et ses lois ; Samuel Gontier en est un parfait échantillon !

Mais à y bien réfléchir, il paraît normal que tous ces trous du culs foireux commencent à baliser sévère en constatant que leurs cris d’orfraies font de moins en moins recette, y compris dans leur propre milieu, et que « le radeau de la Méduse des méprisants journaleux » prend l’eau de toutes parts.

C’est qu’une reconversion discrète s’avère difficile dans cette cacophonie anti-France, où ils ont bien œuvré jusque-là, même pour des champions de retournements de vestes, à l’image des politicards girouettes !

Dur, dur, en effet de paraître crédible en brossant maintenant le « populo » dans le sens du poil, quand on a passé des décennies à s’en moquer et à le mépriser… encore que cela ne les ait pas empêchés de se prétendre « de gauche », et par ricochet, « détenteur du monopole du cœur », comme l’avait souligné un temps un « vil Président de droâte » à leur grand gourou manipulateur !

Maintenant que j’y pense, un doute m’étreint… et si tout ceci n’était que du second degré, sorti avec subtilité (empruntée à un ami pour l’occasion) du brillantissime cerveau du gars Gontier, envieux du succès des réjouissantes vidéos de Pierre Cassen, fondateur de Riposte Laïque ?

Mais, heu… ne perds pas ton temps, Samuel, à ce p’tit jeu-là, t’es pas de taille, mon gars !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Petit complément au portrait du journaleux, sous la plume de Thierry Michaud-Nérard :

« La nullité intellectuelle de cet individu est hallucinante. Télérama ressemble de plus en plus à ces médias-poubelles que sont Mediapart et les Inrocks ! Samuel Gontier démontre toute la malfaisance des éditocrates pro-Macron de la gauche bien-pensante et du traitement partisan de l’info. Qu’un individu comme Samuel Gontier puisse avoir un public en dit long sur le crétinisme régnant sur notre société. Hélas il ne s’agit pas d’un cas isolé ».

https://ripostelaique.com/samuel-gonthier-journaleux-de-telerama-sus-a-lextreme-droite-raciste.html