1

Par haine du FN, Sens Commun divise les patriotes

Sens Commun appelle à manifester dimanche au Trocadero pour soutenir François Fillon. Jusque là rien que de très normal. Là où le bât blesse est leur association, dans les motivations de leur détestation répétée du FN, avec celle du danger d’un quinquennat pour rien si Macron était élu ; quinquennat assimilé à « une mort lente, dans la continuité parfaite du hollandisme. »

Ces gens ont perdu – une fois de plus, dira-t-on ! une occasion de faire œuvre utile et travailler au bien commun. Les équipes de Fillon – et sinon au moins celles de Sens Commun – se devaient d’évidence appeler les électeurs du FN à les rejoindre. Car la cause est commune ! De même que le pouvoir instrumentalise le moment judiciaire et les motifs de poursuite aux fins d’empêcher François Fillon de se présenter ou de nuire à sa candidature, il agit contre Marine Le Pen pour des affaires sans plus d’urgence que de justification. Dans les deux cas les motifs de poursuites sont politiques et inéquitables !

Combien sont-ils en effet à employer des proches comme assistants ? Ou leur fournir des responsabilités multiples parlementaires, ou de politique locale ou nationale ? Quant à la diffusion d’images bien réelles et n’ayant aucun caractère désinformant, seuls des esprits soviétoïdes du temps de ‘La Pravda’ peuvent y trouver motif de condamnation.

Puisque aussi bien la chasse à la Marine et au François étaient ouvertes par le PS et les Loges, on attendait un peu de grandeur, un peu de bon sens commun dépassant les clivages. Brisant le mur de verre. Dans l’adversité ne devaient-ils pas manifester une protestation commune ?

Au lieu que de cela, nous avons droit à l’habituel couplet politiquement ‘correct et soumis’ de Sens Commun : « Nous nous rassemblerons parce que nous savons que la Victoire du Front National conduirait notre pays à la paralysie ».

Sûr qu’avec un tel regard sur le mouvement national les électeurs de Marine s’autoriseront à aller à la pêche ce dimanche, comme en cas de second tour LR PS dans deux mois.

Décidément ce mouvement aura tout réussi pour détruire l’œuvre de La Manif Pour Tous. D’abord en s’associant au sein d’un appareil politique fortement gangréné par ‘les affaires’ : Le Parti des Républicains dont Sarkozy était le Président, puis en présentant des candidatures aux élections régionales qui leur donnèrent 10 strapontins en guise de plat de lentilles – Ils avaient juste oublié que celui-ci allait être agrémenté d’un bol de couleuvres servi par leur propres amis LR à avaler chaque matin : financement de la ‘Marche des fiertés’, pass-contraception, etc. Et pour finir trahison lors des primaires devant celui qui osait se dire proche de LMPT : J.F. Poisson. Le choix du soutien à Fillon fut un séisme au sein de leurs effectifs, des cadres sont partis.

Les chiens médiatiques aboient maintenant contre Fillon et ces piètres stratèges n’ont rien de mieux à faire que d’ostraciser l’électorat FN au lieu de l’appeler à se dépasser et les rejoindre dans une protestation vigoureuse des basses manœuvres politiciennes du Hollandisme.

Bravo Messieurs, vous avez vraiment tout gagné : La droite la plus bête du monde se trouve renforcée par vos choix !

Bertrand du Boullay