Par hasard, à La Baule, j’ai rencontré un vrai journaliste : il m’a même interviewé

Publié le 25 septembre 2018 - par - 22 commentaires - 2 404 vues
Share

Il y a quelques jours, il m’est arrivé une aventure étonnante. De passage à La Baule, avec Christine Tasin, j’étais dans une boulangerie, quand une femme nous reconnut. Surprise, démonstrative, elle nous embrassa spontanément, devant la boulangère un peu interdite. Nous lui fîmes signe qu’on allait payer et parler dehors pour ne pas faire attendre les autres clients.

Nous commençâmes à discuter avec la femme, mais celle-ci était pressée et nous quitta rapidement. C’est alors qu’un autre homme, qui était derrière nous, sortit de la boutique et nous aborda. « Bonjour Pierre, bonjour Christine, ravi de vous voir à La Baule, je suis Yannick Urrien, journaliste, vous vous souvenez de moi ? »

J’ai une bonne mémoire, contrairement à Christine. Je lui dis que je me souvenais de lui, qu’il avait fait une interview de Christine pour son mensuel de La Baule, il y a quelques années, sur les méfaits du halal. Il me le confirma et nous invita à prendre un verre. Le contact fut excellent. Il m’expliqua ses différentes activités. Il avait fondé une radio, Kernews (91,5), il pilotait un mensuel papier, « La Baule Plus », et collaborait également à l’hebdomadaire « Bourse Plus » de Nicolas Miguet.

Il me dit que c’était un miracle que nous nous soyons croisés et qu’il n’allait pas nous lâcher ainsi. Il me proposa tout de suite une interview et me demanda s’il pouvait entrer en contact avec l’auteur du livre « Immigration, le naufrage français », m’expliquant qu’à partir du moment où l’on parlait de trois villes bretonnes, il était intéressé. Il fit savoir à Christine qu’il souhaitait l’interviewer, elle aussi, dans la foulée. Dire que nous n’avons pas mis les pieds sur un plateau de télévision « officielle » depuis 2011, et nous rencontrons par hasard un journaliste qui nous demande tout de suite un entretien !

Nous tombâmes d’accord pour qu’il vienne chez les amis qui nous hébergeaient, dès le lendemain, et l’interview eut lieu, elle dura 25 minutes. Je dois dire que j’étais détendu, je savais qu’il n’y aurait aucune agressivité, aucun traquenard, qu’il me laisserait parler et que l’entretien serait agréable.

Quand je pense au sort qui serait le mien si je devais être un jour (je crois que ce n’est pas demain la veille) interrogé par un Bourdin, un Aphatie, une Elkrief ou un Cohen !…

Il avait apporté des exemplaires de La Baule Plus et m’expliqua que sa grande fierté, c’était de donner la parole à tout le monde, des gens de gauche comme de droite, aux entrepreneurs, aux ouvriers, aux associations culturelles ou sportives, mais qu’il refusait d’ostraciser un courant de pensée. Ainsi, il me montra qu’il avait consacré une longue interview de 5 pages à Mario Stasi, qui possède une résidence secondaire à La Baule, mais aussi à Pierre Jovanovic, de passage lui aussi dans le coin. Il me fit voir d’autres interviews, comme celles de Francis Lalanne, de maires socialistes ou LR.

http://www.kernews.com/category/linvite-de-yannick-urrien/

http://www.labauleplus.fr/

Je trouvais sa liberté de ton exceptionnelle, dans ce milieu. Il m’expliqua que La Baule Plus avait 150 000 lecteurs tous les mois, sans la moindre subvention, et qu’il s’auto-finançait par la publicité. Et il m’affirma que sa radio, fondée il y a 11 ans, à laquelle il consacrait beaucoup de temps, émettait dans toute la Bretagne et s’auto-finançait, elle aussi, par la publicité. Tous les matins, il avait un invité qu’il interviewait, en direct ou en différé.

Après l’interview, il nous fit le plaisir de nous inviter à manger et nous fîmes davantage connaissance. Il nous raconta son enfance au Maroc et nous révéla qu’il avait tout appris sur le tas, sans jamais faire la moindre école de journalisme, en commençant, dès 16 ans, à Radio Solidarité. Nous eûmes la possibilité, en toute liberté, d’approfondir amicalement des divergences que nous avions, notamment sur les musulmans modérés, l’assimilation et les questions sociétales. Mais les échanges avec lui furent un régal d’écoute réciproque, dans une bonne humeur contagieuse.

Finalement, Yannick Urrien ressemble, sur sa défense intransigeante de la liberté d’expression, à Frédéric Taddeï (avec le côté entrepreneur en plus) qui est en train de monter des émissions « Il est interdit d’interdire » sur Russia Today. Il est aux antipodes de tous ses confrères, haineux et sectaires, qui veulent interdire Éric Zemmour de plateau de télévision.

Cela fait du bien, même si j’en ai rencontré aussi quelques-uns qui, l’air gêné, m’expliquaient qu’ils étaient d’accord avec ce que nous faisions mais que, s’ils le disaient, ils se feraient virer…

J’ai depuis mis sa radio, Kernews, sur mon autoradio et j’ai commencé à lire les exemplaires de La Baule Plus qu’il m’a laissés. Un régal.

Finalement, j’ai découvert qu’il restait en France, en dehors de la réinfosphère, de vrais journalistes, qui disent ce qu’ils pensent et se donnent les moyens de défendre leur liberté d’expression et celle de leurs invités.

Cela fait du bien…

Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Clamp

Je suis sûr qu’il partage nos idées, sinon, il nous censurerait comme les autres, puisque c’est leur seul argument mais il a bien raison de donner la parole aux « gauchistes » car c’est le meilleur moyen de mettre en évidence leur stupidité tant qu’il est assez honnête pour rectifier leurs mensonges derrière eux.

DUFAITREZ

« Le journalisme n’est plus ce qu’il était », ma Bonne Dame !
La Finance inféodée s’en est emparée.
Elle a mis le Roi Macron sur son Trône et la Cour fait son boulot…. Tous des Valets !

Marc Louvet

Ne pas confondre République et monarchie car c’est la République qui détruit nôtre pays

Ulysse 67

éliminant les indociles susceptibles de ne pas obéir.

Il faut lire (d’autant plus qu’il est dans l’autre camp) ce que racontait avec une analyse au scalpel François Ruffin (oui, oui, le député des Insoumis) sur ces fameuse écoles dans son bouquin « les petits soldats du journalisme », où il montrait que c’était en réalité des lieux où les élèves apprennent en matière de compétences uniquement le conformisme et la docilité envers la pensée dominante, à êtr de bons petits soldats.

Ulysse 67

C’est effectivement absolument étonnant! Un journaliste intellectuellement honnête, en France, et qui ne pratique pas la propagande à sens unique pour l’idéologie gauchiste immigrationniste islamophile?

Cependant, on entrevoit une explication: ce monsieur n’est PAS passé par une « école de journalistes », autrement dit il n’a pas subi l’écrémage et le formatage imposé par les idéologues gauchistes qui gèrent ces écoles et en établissent le programme de lavage de cerveau,

Andre bonamy

Je suis aussi ancien journaliste et j’ai toujours été patriote, de la Baule aussi. J’ai dû quitter la télévision pour des vérités que je ne pouvais pas dire. Les journalistes lucides savent des choses qui feraient péter les plombs de tous les compatriotes, notamment sur ce qu’il ne doivent plus à l’état.

wika

La preuve que des journaux et organismes sérieux n’ont pas besoin d’être gavés de subventions pour fonctionner.
La preuve également que les gens sont fatigués des infos filtrées, chargées de bienpensance et de propagande

pierre estrelka

Il y a ceux qui cherchent à informer, et parfois en vivent, et ceux qui cherchent à faire du frique et qui en sont esclaves.

patphil

oui, ça fait du bien!
quant à zemmour, l’émission z&n n’est toujours pas programmée sur paris première; censure?

Million

Mais si le Télé-Loisirs N° 1700, du 29/09 au 05/10, mercredi 03/10 à 20h50 Paris-Première :Zemmour et Naulleau….

annik

Villes infestées : Nantes , Quimper , Lorient , Rennes , Quimper , Questembert , Redon , etc …les bourgs sont en passe de le devenir …et les villages suivront !

Stefdu53

Bonjour M.Cassen, je suis abonné à bourse plus depuis longtemps et il travaille avec Nicolas Miguet depuis plusieurs années. Ses articles et surtout ses interviews qui y sont publiés sont de tres bonnes qualités

Patrick Granville

URRIEN rejoint donc Zemmour Rioufol E. Levy et qq. autres vrais journalistes qui ne sont pas soumis allah voix de son maître entortillés dans une idéologie mondialiste ultra gauche qui veut autodétruire notre société. Mais la tâche sera rude pour radio Kernews car la Bretagne a aussi ses collabos qui ont dénoncé des résistants durant la seconde war et ses associations pro islam à Nantes Rennes Brest et Quimper. Un ami s’est révolté en trouvant MeinKampf en vente libre sur un marché à Nantes.

Garde Suisse

Mein Lampe n’est pas interdit. Le premier diffuseur de ce livre en France, dans les années 20 était un juif qui voulait montrer la dangerosité d’Hitler. Il y a deux manières de lire un livre : Soit on le lit intelligemment avec un esprit critique, soit on en fait une Bible ou un Coran. Brûler les livres n’est pas la bonne méthode. A titre perso, J’ai renoncé à la lecture de Mein Kampf au bout d’une dizaine de pages tellement C’est mal écrit !

Pyrrhon

« Sans jamais faire la moindre école de journalisme »… Tout le secret se trouve dans ces mots. Puissiez vous un jour tomber sur un juge n’ayant pas fait l’école de la magistrature !

Pierre

Excellent ! Plus d’école de journalisme, plus d’école de la magistrature, et enfin…Plus d’ENA !

Sacha P

Bravo , vous avez compris beaucoup . Si nous pouvions encore supprimer la CGT et l’immigration musulmane la France ne serait pas loin d’être sauvée !

Dugenou

Et les lois scélérates…

ducalg
Spipou

Bourse Plus, mais oui ! J’ai lu un très bon article, tout récemment, à partir d’un lien de Riposte Laïque. Je me demande si ce n’était pas justement de Yannick Urrien.

Jotab

Merci Pierre pour ce temoignage, a fortiori venant d une terre Bretonne gauchiste (car la moins envahie) !

Raoulpierre

Oui il faut diffuser en Bretagne car elle commence doucement à être envahi de faux réfugiés de clandestins que des mecs. Qui truandent SNCF en plus. Le réveil est bien lent trop lent. Encore. Quelles sont les trois villes ?