Parce que nous sommes européens, nous préférons les Grecs aux Turcs

Publié le 15 mars 2020 - par - 16 commentaires

“Il paraît que l’immigration est une chance pour la France. Cela doit aussi être vrai pour la Grèce. Mais quand Erdogan veut faire du mal à l’Europe, et à la Grèce, son ennemi séculaire, ce ne sont pas ses soldats, sans doute fatigués de prendre des raclées de Poutine, qu’il envoie, mais bel et bien des migrants, les migrants dont l’Union européenne lui a confié la garde moyennant 6 milliards d’euros. Au moins Erdogan sait ce qui est une chance pour l’Europe, et ce qui n’en est pas : si c’étaient des chances, ils n’enverrait pas les migrants sur la Grèce. Ces migrants, ce seront plus tard les agents actifs de l’islamisation de l’Europe qu’il a publiquement annoncée. Et il leur demande de ne surtout pas s’assimiler, ce serait une trahison : il faut qu’ils soient le socle de l’islamisation du vieux continent, le socle de sa future puissance en terre chrétienne.

Nous, Français, savons que l’immigration n’est pas une chance. C’est le signe de notre affaiblissement, de l’invasion que des puissances ennemies organisent. Ce que beaucoup ne savent pas, c’est que nos dirigeants se font les complices de tout cela. Quand Erdogan est allé s’agenouiller devant Poutine à Moscou, comme d’autres se rendirent jadis à Canossa, il a réclamé la présence à ses côtés de Merkel et Macron : allaient-ils lui servir de garde du corps, d’avocat ? Poutine a de toute façon refusé tout net ce soutien de dernière minute. Le fait est que Erdogan sait qui sont ses alliés dans son entreprise d’invasion de l’Europe. L’invasion de la Grèce a commencé. Madame Von der Leyen n’a proposé aucun soutien à la Grèce, aucun renforcement des moyens déjà misérables de l’agence Frontex. La France et l’Allemagne n’ont pas envoyé un soldat pour aider à endiguer la pénétration massive. On a juste proposé de l’argent à Athènes pour accepter les migrants ! Nous autres, Européens, avons déjà donné 6 milliards d’euros à Erdogan pour qu’il garde en Turquie les réfugiés : voilà maintenant qu’il nous faut payer pour qu’il nous les envoie ! Humilié par Poutine, le triste sire d’Ankara sait comment se refaire une santé, comment se remettre à rouler les mécaniques : il suffit de s’en prendre à l’Union européenne, elle cède toujours !

Dans toute cette affaire, la Grèce n’est aidée que par la Pologne, l’Autriche, Chypre qui ont envoyé des troupes à son secours. Elle se fait en plus traiter de nazie par Erdogan et ses sbires ! Oui, la Grèce, qui a inventé la philosophie, la science, les mathématiques, la démocratie, l’humanisme, se fait traiter de nazi par un dictateur islamiste. Et aucun leader européen ne prend la parole pour le faire taire, le sommer de s’excuser pour avoir insulté ce merveilleux pays auquel nous autres, Français, Allemands, Italiens, Espagnols et les autres, devons tant.

Quelle civilisation voulons-nous ? Celle de Thucidyde, de Platon, de Socrate, de Sophocle, de Periclès, ou celle des mamelouks, des califes, des fatwas des imams et des ayatollahs ? Nos dirigeants ont le devoir d’exiger d’Erdogan le respect envers notre mère à tous ! Bien sûr ils ne le feront pas. Erdogan est leur couverture, celui dont on se sert pour envahir l’Europe, et s’en dédouaner. C’est lui qui sert la politique immigrationniste de nos dirigeants. Il faut donc qu’on le voie, qu’on l’entende et si besoin, qu’on le remette à flots quand ça va mal pour lui.

Entre la Turquie, notre vieil adversaire, et la Grèce, notre mère à tous, Macron et Merkel ont choisi : c’est Erdogan qu’ils préfèrent.

Mais le château de cartes qu’ils ont bâti est sur le point de s’effondrer. Nous autres, Français, Européens, allons souffrir dans les semaines et les mois à venir. Mais il faut que Erdogan sache qu’au-delà de cela, il n’aura plus en face de lui des rois Ubu veules et traîtres, mais des peuples fiers, debout, fort et éclairés des lumières de la Grèce : et ces grands peuples retrouvés sauront s’unir pour lui administrer la correction qu’il mérite !

Vive la Grèce, vive la France et vive les peuples européens debout !

Olivier Piacentini

Intervention lors de la manifestation de soutien au peuple grec, devant l’ambassade de Turquie, le 13 mars, à l’initiative du Parti de la France

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Théophile05

Excellent. Qu’arrive un nouveau Marathon ou une nouvelle Salamine !

Miv

Soution : pour un immigrés qui franchit la frontière turque vers l’Europe on renvoie un turc qui travaille en Europe , on le renvoie chez lui avec sa famille en Turquie. Simple et efficace

Gillek

c’est exactement ce qu’il faut faire .

Phil93

c’est pas parce que l’on est européens que l’on préfère les grecs aux turcs !
c’est parce que l’on préfère les chrétiens, bouddhistes, hindouistes, juifs, protestants, les sectes autorisées , bref, TOUT ce qui n’est pas musulman à ce qui est musulman !!!

Gillek

les Grecs font partie de nos racines, les autres communautés qui sont venues chez nous s’adaptent à notre culture au contraire des musulmans qui apportent avec eux leurs coutumes dont nous ne voulons pas !!!

patphil

et pire, les envoyés de l’UE (la corde au cou) à ankara diant que tout va s’arranger
poutine lui a dicté sa loi au sultan turc qui a obtempéré dans la minute

Marie

Mais pourquoi donc semble-t-il si évident de préférer les Grecs ?

pauledesbaux

parceque NOTRE CULTURE PASSE PAR LA GRECE ….et nous ne devons pas l’oublier ce n’est pas donné à tout le monde d’en être issu
par contre à NOUS C EST NOTRE CHANCE

Paskal

Vous oubliez que la civilisation grecque doit tout à l’Egypte et que Hatchepsout et que Ramsès II étaient au moins aussi noirs que Aïssa Maïga.

Paskal

Quoique… Mustafa Kemal qui descendait d’Albanais et de Slaves islamisés disait : “Heureux celui qui peut se dire turc”. Mais Erdogan est bien laze, comme Inönü était kurde.

pauledesbaux

la mère de moustapha kémal était d’origine juive

Eric des Monteils

Parce que nous sommes de culture Greco-Latine avant tout, sur un fond Celte ! . . . . et fiers de l’être !

.Dupond1

Erdogan se cassera les dents sur la frontiere grecque …..meme sans l’appuy des découillés de l’allemagne de paris et de l’UE réunis . Je pense meme que s’il ne se calme pas il pourrait finir trucidé par ses propres citoyens qui commencent a en avoir plein les baskets de ses invasions a la con

pauledesbaux

c’est ainsi que finissent les dictateurs…..

Marche à terre

Est ce que Piacentini a besoin de se bricoler un look a la. Con

Marnie

Que ce jour arrive vite !

Lire Aussi