1

Paris et Carpentras : 11 magistrats et 3 policiers se goinfraient au restaurant

Paris : le restaurant l’Annexe est fermé pour les français moyens. Mais, il accueillait, à l’intérieur dix magistrats sans masque, qui se goinfraient de mets raffinés.

Carpentras : au restaurant « Chez Serge », à cette table, le commissaire central de la ville, le vice-procureur du département, et deux autres policiers dégustaient des plats élaborés à base de truffes, le tout arrosé de champagne. Vive la République !

En pleine pandémie, alors que tous les français sont privés de restaurant, que les aubergistes doivent rester fermés, dix magistrats ont été « piqués » en pleine bouffe dans un restaurant parisien. Le même jour, un autre magistrat, un commissaire central de police et deux autres policiers se faisaient alpaguer dans un restaurant de Carpentras, ouvert clandestinement au coeur du Vaucluse. Le foutage de gueule se poursuit à l’égard de tous les français qui respectent les règles du confinement et du couvre feu.

10 magistrats verbalisés à Paris au restaurant parisien L’Annexe

Selon les informations du Parisien, dix magistrats, non masqués, ont été contrôlés puis verbalisés pendant leur déjeuner au restaurant parisien L’Annexe, situé sur l’île de la Cité.

Pour lutter contre la crise sanitaire du coronavirus, le gouvernement a ordonné la fermeture des restaurants et des bars ainsi qu’un confinement à 18h. Des mesures qui ne sont toutefois pas suffisantes pour endiguer la pandémie, car un troisième confinement semble inéluctable malgré les efforts de l’exécutif.

Depuis le début du deuxième confinement, vendredi 30 octobre 2020, les Français ne peuvent plus s’attabler dans un établissement pour se restaurer : seule la vente à emporter est autorisée. Mais certains se croient au-dessus des lois et dérogent à la règle comme le fait remarquer Le Parisien dans son édition du dimanche 31 janvier 2021 : « dix magistrats ont en effet été verbalisés vendredi 29 janvier 2021 en plein déjeuner au restaurant L’Annexe, situé face à la cour d’appel de Paris, sur l’île de la Cité.

https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-infos-de-7h30-coronavirus-paris-des-magistrats-controles-dans-un-restaurant-clandestin-7800963051

Les policiers sont passés par hasard devant l’établissement et ont repéré une dizaine de clients en train de déguster leurs plats sur la terrasse fermée de 15 mètres carrés ».

Selon une source proche du dossier, contactée ce lundi par téléphone, mais qui préfère conserver l’anonymat « Au moment du contrôle, les magistrats auraient tenté de se justifier : ils ont lancé aux agents de la police « Il faut bien se restaurer », avant d’essayer de les impressionner, puis de les déstabiliser en leur demandant dans quel cadre ils intervenaient. Une tentative infructueuse, puisqu’ils ont tous quitté les lieux en écopant d’une amende de 135 euros. Le restaurant pourra, quant à lui, bientôt se retrouver en fermeture administrative pour 15 jours et perdre également l’aide de l’Etat….. » assure notre interlocuteur.

Un magistrat et un commissaire de police alpagués au restaurant « Chez Serge » à Carpentras
Ville réputée pour ses melons, Carpentras a connu la même scène, le même jour. Au coeur du Vaucluse, le commissaire central de Carpentras, deux autres policiers et un haut magistrat ont été contrôlés alors qu’ils déjeunaient dans un restaurant ouvert clandestinement à Carpentras.

Le commissaire central de police est bien connu, réputé épicurien à Carpentras, et le haut magistrat est un vice-procureur de la région, par ailleurs membre du Conseil Supérieur de la Magistrature et délégué de l’Union Syndicale des Magistrats, selon France Bleu Vaucluse. Tous les deux ont été longuement interrogés et ont reconnu les faits.

Avec la présence de ces personnalités chargées de faire respecter la loi, l’aubergiste de Carpentras, dont les qualités culinaires sont vantées par le Guide Michelin, pensait bénéficier d’une totale impunité, et il y avait une forte affluence devant ce restaurant bien connu de la ville de Carpentras, « Chez Serge » spécialisé dans la truffe. Contacté, le restaurateur n’a pas souhaité s’étendre sur le sujet.
Ce restaurant offrait notamment des menus à thème autour de la truffe, et il était officiellement ouvert pour délivrer des repas à emporter dans la semaine.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-commissaire-de-police-et-un-vice-procureur-surpris-dans-un-restaurant-a-carpentras-1612168213

Toutefois, l’activité de vente de repas à emporter était une façade. Pour couvrir d’autres prestations, qui se déroulaient à l’intérieur. Ce qui est formellement interdit par la moi. Selon des sources policières locales, jointes par téléphone ce lundi, ce serait justement les allées et venues et l’affluence constatée via les cameras de surveillance de la municipalité de Carpentras qui ont conduit au déclenchement d’un contrôle. Et donc la découverte samedi à la mi-journée du pot aux roses : un commissaire, deux policiers et un magistrat surpris alors qu’ils déjeunent, attablés dans cet établissement clandestin, avec champagne offert par le taulier. Un français moyen se serait d’ailleurs retrouvé en taule, au régime « gamelle ».

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411