Paris : les trafiquants tiennent la rue Dejean, et la police regarde ailleurs

Publié le 4 juillet 2014 - par - 3 069 vues
Share

A Monsieur le Maire du XVIIIème, Eric Lejoindre, à Monsieur le Commissaire du XVIIIème, Nelson Bouard

L’administrée indocile que je suis, mais la vôtre, qui ne reçoit jamais de réponses à ses doléances, attire aujourd’hui votre attention, par vidéo interposée, sur la situation d’une partie de notre arrondissement, la rue Dejean en particulier, puisqu’un vidéaste anonyme, vraisemblablement, toujours le même, nous informe consciencieusement du Grand Remplacement des Parisiens, par les populations extraeuropéennes, dont on ne niera pas l’extraordinaire nombre. Dont on ne niera pas non plus la répugnance à nos lois, nos coutumes et nos valeurs. Et dont finalement, personne ne niera l’intention délibérée de ces populations à refuser de s’intégrer à notre mode de vie. Contrairement à certains rapports officiels, qui nous demandent de nous adapter à ces populations, je vous le dis fermement, c’est à ces populations venues d’ailleurs de bien vouloir se calmer, de respecter les lois de la République et le pays d’accueil et de s’adapter à leur pays d’accueil. Ce qui est loin d’être le cas, démontré dans cette vidéo. A vous, Messieurs, de faire respecter notre mode de vie et à remettre bon ordre dans ce chaos.

https://www.youtube.com/watch?v=_Y58-wAZr7M

De ce genre de vidéos, sur la rue Dejean, il y en a des dizaines sur Youtube. Prises à des dates différentes.  Dans un premier temps, où est donc la police pour remettre de l’ordre dans ce désordre insupportable qui doit être invivable pour les riverains ? Sans trop m’avancer, je suis certaine que vous répugneriez à vivre dans un tel merdier (vocable se trouvant dans le Robert), dans un tel vacarme récurrent. Moi non plus. Personne de civilisé d’ailleurs. Il me semble que, à Brazzaville, de telles scènes seraient immédiatement réprimées par la police locale. Où est la nôtre ?

Sur cette vidéo on constate la complaisance de la police, toujours rue Dejean !

https://www.youtube.com/watch?v=7k-xTk2zuk8

Cette rue Dejean est le lieu de tous les trafics. De TOUS les trafics, prostitution incluse, organisée par ce qu’on appelle les « mamas ». Des femmes qui exploitent des femmes.  Cela, depuis des années, sans que jamais la police n’intervienne. Une police aux ordres de gouvernements successifs, dont on me rapporte qu’elle ne doit pas intervenir, pour ne pas fâcher les différents pays africains, d’où ces populations sont originaires. Ce qui signifie donc, que la « France-Afrique » est toujours d’actualité et que, les Parisiens d’origine, doivent subir les inconséquences de la politique étrangère de la France.  Le seuil de tolérance est dépassé. Les riverains en ont assez. Leur seule arme est maintenant les témoignages vidéos, qu’ils diffusent largement sur le net. Et, je les approuve. Leur seule arme est encore la caméra. Jusqu’à quand ? Béni soit qu’il existe le net.

De votre attitude de tolérance ou de couardise, face aux comportements incivils, irrespectueux, agressifs, violents, racistes, haineux contre la France et les Français, résultent les bons scores du FN.  Nul besoin d’avoir une boule de cristal, pour vous prédire que le FN montera plus encore, si vous ne vous emparez pas des problèmes. Si les caciques n’arrêtent pas cette folle immigration, qui est tout, sauf une chance pour la France. Dans cette foule « bigarrée » du XVIIIème, combien d’illégaux ? Quand donc cesseront également ces manifestations de sans-papiers, vindicatifs, agressifs, manipulés par les associations d’extrême gôche, devant l’église Saint Bernard ? Manifestations pour lesquelles les forces de l’ordre sont régulièrement déployées en grand nombre. Ce qui est d’un coût exorbitant.  Les illégaux sont illégaux, contrevenants aux lois de ce pays et doivent être reconduits sans aucun délai dans leurs pays d’origine.  Nous ne pouvons accueillir toute la misère du monde. Nous sommes en faillite. Chaque fois que je passe devant « France Terre d’Asile », rue Doudeauville, des centaines de migrants font la queue pour obtenir je ne sais quels avantages que nous devons payer par nos contributions fiscales.

Du fond de vos bureaux, n’entendez vous pas le grondement de l’hexagone ? Les gens manifestent encore derrière leurs ordinateurs, souvent avec de courageux pseudonymes. Jusqu’à quand ? La situation est explosive et vous restez embarrassés, inertes, impuissants, incompétents, dans le désarroi, pire, dans la politique politicienne, dans le but de sauvegarder vos postes, que ces populations, nouvellement naturalisées à une vitesse alarmante, vous maintiendront, par leurs votes reconnaissants. Vous n’êtes pas contents du peuple de souche qui vous déserte dans les urnes, alors vous avez pris la décision de changer ce peuple, comme le disait Berthold Brecht.  Une citation que Terra Nova a élevé au rang suprême de votre idéologie funeste.

Encore avez-vous la bonne fortune, par clientélisme, de vous maintenir aux manettes.  Vous avez meilleure fortune encore, que les médias mainstreams soient à vos ordres. Ceux qui ne pensent pas comme vous, sont voués aux gémonies, poursuivis en justice. J’en suis la preuve vivante. Cependant, je suis toujours là pour m’opposer, dénoncer, m’indigner, me révolter et vous dire ce que je pense. J’ai le faible espoir de me trouver encore en démocratie et je m’exprime, au risque à nouveau de vous trouver en travers de ma route, avec de nouvelles poursuites. JE N’AI PAS PEUR.

J’en terminerai avec les manquements criants à la laicité pour dénoncer votre soumission à ce dogme totalitaire qu’est l’islam, dogme incompatible avec l’occident.  Révoltant est que, 70.000 € soient dépensés avec, toujours nos contributions fiscales, pour une fête du ramadan à l’Hôtel de Ville de Paris. Quand jamais, les autres fêtes religieuses ne font l’objet d’une même sollicitude. Favoriser une religion sur toutes les autres, en dit long de la peur que vous inspire la conquête islamique. Un jour, nous nous trouverons mains nues devant des hordes conquérantes, vous ne serez pas là pour nous protéger. Le Trocadéro en fut un avant-goût. Comme vous n’avez su protéger les enfants juifs de Toulouse, ou les juifs du Musée de Bruxelles, ou encore, tant d’autres crimes commis sur notre territoire par les amoureux d’Allah ! Lorsque j’entends Allah u Akbar, j’entends Heil Hitler. Oui, Messieurs, c’est ce que j’entends, me souvenant de l’association du Grand Mufti de Jérusalem, Hussein Husseini et d’Adolphe Hitler, grand admirateur de la religion mahometane.  Si toutefois vous deviez ignorer que vos administrés, d’origine algérienne, « fêtent » les matchs de l’équipe d’Algérie en hurlant Allah U Akbar et le nom de ben Laden, en voici la preuve en vidéo également. Vidéo supprimée de Youtube, censure oblige, mais conservée par Fdesouche que vous qualifierez de fachosphère.

http://www.fdesouche.com/481083-oussama-ben-laden-allah-ouakbar-crient-des-supporters-algeriens

La fachosphère n’est pas à l’endroit ou l’on suppose, mais là où est la complaisance à ce genre de manifestation contre le monde occidental, dont la France est encore, jusqu’à l’avènement de la République islamique de France.

Messieurs, je ne vous salue pas.

Sylvia Bourdon

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.