Paris nous snobe ? Snobons Paris !

D’ici un an, début 2020, les diesels seront interdits dans Paris en semaine, avant – on doit le craindre – de l’être aussi le week-end. Cette mesure de Mme Hidalgo porte sur 52 % des automobiles franciliennes ; 66 % des véhicules de la France entière.

Le taux d’équipement des ménages s’élève à 83 % et le parc concerné à 3,9 millions. Soit pour 11,8 M d’habitants en IDF et une taille moyenne des ménages de 2,2 personnes dont 75 % ont plus de 18 ans : 5,28 millions d’électeurs qui ne pourront se rendre à Paris ou y circuler librement…

Ces éléments n’ont pour l’heure pas donné lieu à la moindre révolte en gilet jaune, mais la situation pourrait bientôt changer car les élus du Grand Paris adoptèrent récemment des mesures étendant les restrictions à tout le périmètre inscrit dans la ceinture autoroutière de l’A86.

L’âge moyen des véhicules en France étant de 8,9 ans, c’est donc, grosso modo, un Francilien sur deux qui devrait changer de voiture. Et bientôt 100 % car on vise à interdire tous les véhicules thermiques d’ici 2030. On obligerait un ménage sur deux à débourser 25 000 € soudainement alors que l’économie des ménages répartit l’amas de cette somme sur 9 années. Une paille…

Qui plus est, les susdits véhicules électriques de remplacement n’auraient qu’une durée de vie limitée à la pleine conscience politique que l’on ne sait pas recycler les vieilles batteries et qu’elles sont objet de pollutions directes plus qu’importantes.

Aux 25 000 € précités s’ajoutera la construction des parkings à même de charger les batteries. Double peine pour ceux qui ont parking collectif ouvert car il leur faudra bâtir en dur cette fois ! Sans compter bien sûr les impôts qui ne manqueront pas de tomber pour élever la capacité électrique de la France ; l’enquête Selectra.info évoque 7 % de la consommation, 15 % si l’on inclut les VU et autres poids lourds. Soit une dizaine de centrales nucléaires. Quelle chance !

La politique étant ce qu’elle est, que ce soit au niveau des partis ou des électeurs, on peut douter que le prochain maire de Paris (Mme Hidalgo ou autre) et ceux du Grand Paris décident d’eux-mêmes de revenir sur ces décisions idéologiques, à moins que…

À moins bien sûr qu’une révolte des citoyens, dans la lignée de la jacquerie présente, ne se fasse jour. Or, la mesure est progressive et ne prendra effet que dans un an. Le Français ne voyant pas toujours plus loin que le bout du nez de Macron ou de celui d’Hidalgo n’a sans doute pas encore senti l’enquiquinement qu’il lui sera fait d’ici peu. Seul un fleuve d’amendes le lui fera percevoir. S’il a lieu… Que faire ? Que faire maintenant en signe avant-coureur de la révolte et dont l’effet soit sensible ?

Une action est possible car elle touche au portefeuille et trouverait un écho auprès des diverses fédérations de commerces qui déjà protestent auprès du gouvernement devant la baisse de leur chiffre d’affaires de par les blocages des Gilets jaunes : plus aucun achat à Paris ! Plus aucun achat dans les grands magasins, plus aucun achat sur les Champs, plus aucun achat dans les quartiers commerçants…

Paris nous méprise ? Snobons Paris !

Bertrand du Boullay

image_pdfimage_print

14 Commentaires

  1. Je n’arrive pas à concevoir le pouvoir de nuisance de Mme Hidalgo. C’est juste EFFRAYANT.

  2. il n’y a que les japonais et les afro maghrébins pour aller à Paris. Pauvres japonais

    • J’habite en banlieue parisienne et je vais de moins en moins à Paris : hausse des PV, saleté de la ville, insécurité, transports en commun répugnants et dont je ne supporte plus la « mixité » envahissante.
      C’est dommage, car Paris, en dehors de son attrait touristique, est une ville où on trouve des magasins qui n’existent nulle part ailleurs en France, et dont l’offre culturelle est inédite.
      Malheureusement, à force de préférer la saleté des clandestins et la propreté des voitures, Hidalgo est en train de tuer tout cela et de faire de Paris une ville de l’entre-soi, c’est à dire uniquement faite pour les Parisiens

    • Vous oubliez les qataris, les saoudiens, les chinois pleins aux as qui viennent acheter des articles de luxe, des hôtels particuliers, des immeubles de standing, et aussi notre identité à des élus imposés parfois…. cupides, lâches et égoïstes.

  3. Entièrement d’accord, et notamment avec l’idée globale, le GJ ont encore de nombreuses pistes à explorer pour bien cibler leurs actions afin qu’elles nuisent à l’état et aux profiteurs plutôt qu’au peuple en mal de survie. Bien sûr que le boycott des commerces est une priorité ; évidemment, c’est difficile à mettre en œuvre car les GJ sont pauvres et ne sont malheureusement naturellement pas très clients des beaux commerces, parisiens ou autres, mais quand même, on peut impacter à la marge, il faut étudier la question de près pour déterminer les mots d’ordre les plus judicieux en la matière. Hidalgo et ses prédécesseurs ont tué Paris, c’est vrai, et le mort vivant qui émane lentement de son cadavre placera sûrement un sadique à sa tête, comme à Londres, et là tout le monde réclamera les GJ

    • Suggestions :

      1).Le boycot serré et définitif de la presse par non achat en kiosque de la presse quotidienne ou non renouvellement des abonnements à ces torchons pour derrières distraits , boycot de la presse sur internet et télévisuelle .
      Une action de cette amplitude mettrait ces journaux à genoux car quel interet pour les grands patrons de presse à imprimer des journaux que plus personne ne lit ===> licenciements massifs des journaputes ===> impossibilité pour l’ oligarchie ennemie et leurs serviteurs obséquieux , les politichiens, de diffuser leurs messages

      2). La sobriété consommatoire drastique et surtout l’ ultralimitation des achats en supermarchés .

      • Je cois que vous vous mettez le doigt dans l’œil, Général putschiste. Si plus personne n’achète les journaux, que se passe-t-il ? L’Etat subventionne. Autrement dit, c’est vous et moi qui mettrons une fois de plus la main à la poche pour nourrir ces nuisibles, comme nous le faisons avec Libération entre autres

  4. j’ai une voiture qui m’a couté 20000 EUROS donc s’il faut la changer je vais perdre ce montant car les voitures Diesel ne vaudront plus rien et je n’ai pas de fric pour en racheter une ! alors Macron qu’en pensez vous ?

    • J’ai ma petite idée sur ce qui pollue Paris , c’est toute cette clique qui nous gouverne , sent mauvais qu’il faut changer . Actuellement nous sommes asphyxiés par tous les bouts . Je ne suis pas persuadée que le Diesel pollue tant que cela , pas plus que les centrales nucléaires dont les déchets hautement toxiques dont la « décomposition  » aura très certainement un retour négatif sur la santé du peuple !

  5. Vous ne voulez plus venir dans notre bonne ville avec vos horribles gilets et tout casser sur nos avenues ?
    Mais avec plaisir, je vous assure que nous n’irons en retour rien casser chez vous !
    Chiche.

  6. Agé et mal en point, je viens d’arrêter de conduire. Vendu ma bagnole….
    Plus concerné ? Si ! Plus que jamais ! Avec Vous, au nom du bon sens !
    Nous sommes Tous des « Cons cernés » par une idéologie délirante.
    Celle d’une « Planète propre » dont nous ne sommes rien ! Sauf, 0,3 % !
    Marre de payer pour les Autres !

Les commentaires sont fermés.