Les Chinois contrefont les émeutes musulmanes contre la police

Publié le 30 mars 2017 - par - 16 commentaires - 2 259 vues
Share

Dimanche soir, un habitant de la villa Curial, appelait pour demander l’intervention de la police pour cause de hurlements dans l’immeuble. Il désignait Liu Shaoyou, 56 ans et père de famille de 5 enfants que ce voisin aurait déjà vu un autre jour brandissant une barre de fer et suspecté de troubles psychiatriques selon « Le Parisien ».

Depuis cette soirée funeste du 26 mars 2017, lundi et mardi devant le commissariat du XIXème et mercredi devant l’Hôtel de Ville, des Chinois se déversent dans les rues, le soir après le travail et les études (détail non négligeable par rapport à d’autres manifestants),  aux cris de « police assassin ».

Mercredi soir devant l’Hôtel de ville de Paris, vidéo live

Depuis des années, des Chinois manifestent pacifiquement pour demander de la sécurité car ils sont régulièrement victimes d’agressions crapuleuses. Des bandes d’afro-musulmans et d’arabo-musulmans descendent à Belleville pour dépouiller des chinois suspectés de transporter sur eux de grosses sommes d’argent liquide. La communauté a commencé par demander l’intervention des autorités qui sont restées sourdes à leur plainte. Il y a déjà près de 20 ans j’avais été témoin de la demande de protection d’un représentant des commerçants chinois de Belleville à la mairie du XIXème. Les chinois victimes d’agressions ne vont même plus porter plainte au commissariat car ils n’y sont pas pris au sérieux. La relation entre la police et les chinois n’était déjà pas très bonne lorsqu’un policier de la BAC en civil a abattu sans sommation Shaoyo Liu.

En septembre 2016, la communauté chinoise avait déjà manifesté, cette fois  dans le calme après la mort du couturier Zhang Chaolin tombé après une agression crapuleuse par des racailles à Aubervilliers. Avec la mort de Shaoyo Liu, la communauté chinoise est sortie  de ses gonds. Non seulement la police ne la protège pas mais voici qu’elle tue l’un d’entre eux dans des circonstances qui, selon l’avocat de la famille, rassemblent tous les éléments d’une bavure. Pour l’instant, la version de la famille et celle de la police sont contradictoires et on espère que l’enquête établira la vérité des faits. On peut cependant comprendre que, dans le contexte tendu des relations Chinois/police, la mort de Shoyo Liu importe plus que la vérité qui risque de se faire attendre.

Pourquoi alors la communauté chinoise ne se serait-elle pas inspirée des émeutes anti-police régulièrement provoquées par les racailles musulmanes contre l’action de la police dans leurs zones de non droit ? Si les manifestations insurrectionnelles sont le seul moyen de se faire entendre et respecter en France, il n’y a pas de raison pour que toutes les communautés en prennent de la mauvaise graine. Aux cris de « police assassins » ils ont lancé des projectiles contre le commissariat et ont bruyamment manifesté leur colère, en lançant des projectiles contre la police, brûlé des poubelles et tout ce qu’ils trouvaient, bloqué les rues et semé le bazar. A ma connaissance, ils n’ont pas encore brûlé de bagnoles vides ou occupées par des flics. Chaque années des centaines de voitures brûlent dans les cités HLM sans que le ministère de l’intérieur n’y mette fin, pourquoi à leur tour les Chinois n’imiterait pas ce délit impuni ?

Beaucoup de chinois sont parfaitement intégrés en France, leurs enfants et petits enfants le prouvent par leur assiduité à l’école, leur sérieux dans leurs études et leur réussite professionnelle. On notera aussi qu’ils n’encombrent pas nos prisons comme les musulmans qui, d’après Jack Lang représenteraient 60% de la population carcérale. Je me souviens d’un antiquaire chinois qui avait affiché dans sa boutique son diplôme de droit au dessus de la photo de mariage de sa petite fille avec un polytechnicien. Ils sont pourtant victimes d’une sinophobie viscérale avec des préjugés semblables à ceux qui stigmatisent les juifs : argent, influence occulte, mœurs mystérieuses. Le racisme anti-chinois s’étale sur de nombreux sites dont fdesouche. D’après les commentaires, les manifestations seraient téléguidées par le gouvernement chinois et les triades qui auraient choisi notre période préélectorale pour semer le désordre et influencer le choix du candidat. Ces arguments passent allègrement sur le fait que le meurtre de Liu Shaoyou par la BAC a mis un point d’orgue à la patience de la communauté chinoise de France. J’avais d’ailleurs fait en petit historique de la sinophobie en septembre 2016 après le meurtre du couturier Chaolin Zhang à Aubervilliers.

Alors bien sûr, comme dans tous les événements sociaux, certains tentent de récupérer la révolte de la communauté chinoise, à commencer par Pékin qui, par le truchement de son ambassade, a adressé des reproches à la France. Mardi, Pékin demande à Paris de protéger « la sécurité et les droits » de ses ressortissants et « exige » que les autorités françaises « fassent toute la lumière sur l’incident ». Le journal nationaliste The global Times s’en prend au racisme anti chinois des français. que ce décès « ne pourra en aucun cas être pardonné ». Puis d’affirmer : « Beaucoup de Chinois installés en France pensent que cette affaire reflète les préjugés raciaux de la police française. (…) Malheureusement, la police parisienne n’a montré qu’indifférence et arrogance dans toute cette affaire. »

On peut noter que François Hollande n’a pas rendu visite au policier victime du coup de ciseaux de Liu Shaoyou et qu’aucun candidat à l’élection présidentielle ne s’est prononcé sur ces événements. Nos responsables si rapides à intervenir – ou ne pas intervenir -« par souci d’apaisement » lorsqu’il s’agit des musulmans, n’auraient-il aucun message d’apaisement pour la communauté chinoise ? Sur le plan diplomatique, la France serait-elle alignée sur les positions anti-chinoises de Trump ?

Alice Braitberg

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Quand les français se plaignent depuis très longtemps des agissements des musulmans : ils sont racistes et islamophobes. Les français ne doivent pas faire d’amalgame quand les musulmans commettent des attentats contre des innocents entrainant des morts et des blessés.. Quand les chinois se plaignent des exactions des musulmans ils ne sont pas écouté. On se demande bien ce qu’il faut faire pour que ceux qui sont censés nous protégés, faire régner l’ordre et la justice prennent en compte nos réclamations et fassent leur travail.

Il faut simplement rappeler aux chinois qu’ils ne sont pas arabes.
Il y en a qu’ont flingue et d’autres qu’ont suce. .
Merci l’UMPS ..

La communauté chinoise en France est régie, sous couvert, par le gouvernement chinois et la mafia chinoise. Ce sont ces deux entités qui les gouvernent. Ce n’est pas la France. Telle est la réalité.

Ces manifestants d’origine chinoise auraient du crier « Gouvernement français assassin » ce qui aurait été plus juste car la police ne fait qu’obéir aux ordres. Par contre, les policiers devraient se poser des questions car continuer à faire la basse besogne en privilégiant une communauté aux autres ne fera que leur porter préjudice. A force de laisser faire ces chiens enragés des cités, la violence a fini par se retourner directement contre les forces de l’ordre. Et mes petits cocos, qui va vous défendre à votre tour ? Sûrement pas le gouvernement Chers policiers, bienvenus au bal des cocus car vous… lire la suite
L’état Français dans cette affaire n’a pas à s’adresser à la communauté chinoise à partir du moment où nous vivons dans une République française une et indivisible. C’est un triste accident et je compatis à la douleur de la famille mais je suis contre le fait qu’une communauté reprenne ce drame à son compte. Si le même problème avait eu lieu dans un village de la France profonde gageons que celui-ci n’aurait pas eu l’écho que les médias donnent à toute revendication communautariste il ne faut pas s’étonner que des français eux mêmes expriment le besoin qu’on les reconnaissent comme… lire la suite

Ouais, en tout cas, dans le Berry, on est envahi par les Chinois. Des étudiants en pagaille qui déambulent en ville et des affairistes qui achètent des milliers d’hectares de bonne terre de France en toute légalité. C’est bien gentil mais la France …aux Français !

« Des étudiants en pagaille qui déambulent en ville et des affairistes » C’est effectivement terrible de voir des jeunes étudier, et des entrepreneurs acheter des terres en France… Vous préféreriez peut-être voir des étudiants faire l’école buissonnière et végéter dans les rues, et des entrepreneurs n’acheter rien en France tellement notre pays fait fuir. Un pays, c’est bien simple, s’il fait fuir ces catégories de gens entre autres, c’est qu’il n’est pas attractif par rapport à d’autres et qu’il est en perdition. De plus, on parle de « chinois » dans les médias mais il ne faut pas oublier que beaucoup d’entre eux… lire la suite

D’accord avec RChignous. La France aux Français. Moi non plus je ne suis pas d’accord pour que notre terre arable soit achetée par les Chinois, ou autres, d’ailleurs . Des faits comme cela paraissent anodins au début … mais accumulés sur quelques dizaines d’années, nos enfants ne seront plus qu’une  »communauté » parmi d’autres. Qui aurait pensé, il y a 40 ou 50 ans que nous aurions tous ces attentats?

S’ils achètent en toute légalité, c’est donc que des français leur vendent leurs terres, non?

Oui :la France aux français. On est chez nous.

J’ai beaucoup d’estime pour cette communauté et je ne sais pas qui a raison dans cette affaire, mais je déplore qu’elle ait choisi les mêmes voies que la racaille afro-maghrébine pour se faire entendre…

Les Chinois et Indochinois sont 600000 en France. Bien « groupir » façon communautariste, genre zone de non-droit sauf peut être celui des triades. J’ai assisté une fois à une scène curieuse dans le 13°. Un type est arrivé en mercos garée carrément sur le trottoir avec trois gardes du corps. On a senti qu’on gênait un peu dans le restaurant, en plus on avait demandé du pain et des fourchettes. Même raisonnement qu’avec les Turcs : 300000 hommes dont 150000 en âge de combattre au coeur de la capitale. Qui ont fait leur service avec Mao pour certains. Vous avez aimé… lire la suite

Situation complexe ..La discrétion de la communauté chinoise est légendaire et prête à tous les fantasmes , réels ou pas ..Néanmoins, il serait bon de se pencher sur le problème des Ouighours en très grande majorité musulmans , pourchassés par leur gouvernement …Je me fais l’avocat du diable mais peut on envisager que certains chinois de cette « communauté » vivant en France ne soient pas tentés de rallier la pieuvre islamique ? Il existe une association des Ouighours de France… si un sinophile sur ce site connait bien le sujet , son avis serait le bienvenu…

J’ai suivi le lien que vous donniez vers Fdsouche, effectivement c’est à dresser les cheveux sur la tête ! Tout le monde sait que les chinois appartiennent tous à des triades, etc., etc. Passons…

Quant à cette manifestation, il me semble – sans préjuger des responsabilités respectives du mort et du policier, que l’enquête établira – que ces manifestants ont compris que la seule façon de se faire respecter en France, à présent, c’était de foutre le bordel. Encore que d’après la description que vous en faites, le bordel ait été assez sage…

Bien d’accord. Très bien vu mme Braitberg.
Effectivement certains commentaires vus sur fds sont limites. Très décevant.

Bizzare cette histoire de Chinois qui se révoltent contre la police. Le policier en question, c’était un fds? Ca sent la bavure et le règlement de comptes entre communautés. Quand à fdesouche, ca ne m’étonne pas qu’ils soient sinophobes en plus du reste.