1

Partout, des crimes et des viols commis par des migrants

« On veut nous faire passer pour des nazis, c’est un mensonge. Nous sommes des citoyens allemands, nous sommes le peuple, nous sommes en colère et nous manifestons contre les étrangers illégaux qui nous assassinent, qui assassinent nos enfants. Voyez ces dizaines de photos de victimes de ces migrants clandestins. Nous sommes des milliers à défiler. Avez-vous entendu parler de manifestations de cette ampleur auparavant ? Avant l’arrivée massive de centaines de milliers de migrants accueillis par Merkel ? Jamais ! »

(Déclaration enregistrée d’un manifestant de Chemnitz (Allemagne).

– Dans un supermarché de Lübeck (Allemagne), une jeune étudiante reconnaît le voyou de nationalité irakienne qui avait tenté de la violer quelques semaines plus tôt, le 12 août.

Elle alerte la police qui appréhende l’individu âgé de 29 ans.

Il avait déjà commis quatre agressions sexuelles auparavant et il se trouve en Allemagne depuis trois ans.

– Dans la nuit de samedi à dimanche, une bande d’une vingtaine de migrants s’est attaquée aux clients d’un bar-club de Francfort (Allemagne) aux cris de « Allahu akbar ».

Les agresseurs, âgés de 25 à 35 ans, étaient armés de couteaux et de barres de fer. Ils hurlaient « On va tous vous frapper ».

Le patron du « Frosch Der Club » explique : « J’ai mis les clients en sécurité. Les assaillants ont brisé la porte et les fenêtres, ont jeté des pierres. C’étaient des scènes comme dans une guerre ».

– Ce lundi, à Landau (Allemagne), est jugé un demandeur d’asile qui a été « débouté », se disant de nationalité afghane, pour avoir assassiné de plusieurs coups d’un couteau à pain, acheté sur place quelques minutes plus tôt, une adolescente de 15 ans dans une supérette de la ville de Kandel.

Se déclarant mineur âgé de 15 ans, il comparaîtra devant une juridiction pour mineurs alors qu’un expert a évalué son âge réel entre 17 et 20 ans.

Voilà la réalité allemande, et c’est cette réalité quotidienne qui motive les manifestations de masse qui se produisent dans toute l’Allemagne, et pas uniquement à Chemnitz, et qui n’ont rien à voir avec une prétendue poussée du nazisme !

– À Göteborg (Suède), un migrant somalien venait d’obtenir la nationalité suédoise lorsqu’il fut condamné, en octobre 2014, à six ans de prison ferme pour un viol avec violences.

Dès sa libération anticipée, il attaquait, en juillet dernier, armé d’un tournevis, deux jeunes qui travaillaient dans un Burger King situé rue Axel Adler à Göteborg.

Il vient de violer une jeune femme qui dormait dans son appartement en pénétrant par une fenêtre, et cela durant près de quatre heures en la menaçant « de lui couper le cou » avec son couteau.

Il a été arrêté dans une zone boisée de Göteborg.

– Malaga (Espagne) – Surpris en train de voler une touriste étrangère dans le château de Gibralfaro, deux Marocains âgés de 26 et 35 ans ont agressé violemment et jeté au sol l’agent de sécurité et les policiers qui tentaient de les appréhender.

Ils ont été arrêtés.

– Palencia (Espagne) – Un migrant africain viole une jeune femme âgée de 30 ans dans un appartement géré par une ONG où il était hébergé et où il l’avait entraînée.

L’ONG dénie l’arrestation de ce migrant.

– Ciudad Real (Espagne) – Trois migrants subsahariens agressent violemment une jeune femme qui refusait de se laisser embrasser.

Cela se passait vers 6 h 15, Camino Viejo de Alarcos. Les agresseurs se sont enfuis.

Elle a été conduite à l’hôpital universitaire de Ciudad Real.

– Échirolles (France) – Dans la nuit de samedi à dimanche, une douzaine de véhicules ont été incendiés.

Vers minuit 15, cela a commencé avec une camionnette et un rouleau compresseur avenue Danielle Casanova, dans le quartier de La Luire. Puis, vers 3 heures, les voyous ont détruit six voitures sur le parking d’une copropriété, allée Joachim du Bellay et, par la suite, trois véhicules rue Géo-Charles, à cinq cents mètres au nord. Enfin, une dernière voiture a subi le même sort rue Paul Monval, dans le même quartier.

Aucun incident ne permet d’expliquer ces actes gratuits de vandalisme, sinon le plaisir de nuire et de détruire !

– Clermont-Ferrand (France) – Une voiture heurte un poteau et fait un tête-à-queue avant de s’immobiliser.

Le conducteur, un jeune homme, reste coincé par les pieds dans son véhicule.

Les pompiers et la police interviennent pour le secourir.

C’est à ce moment qu’une bande de plusieurs individus, vraisemblablement des proches de la victime, se jettent sur eux, les agressent et les insultent.

L’un des pompiers est blessé d’un coup reçu derrière la tête.

Deux individus ont été interpellés et placés en garde à vue.

– La justice française ? De quelle justice parlez-vous ?

Lyon, en plein centre-ville, dans le 2e arrondissement, deux jeunes voyous de 17 et 18 ans obligent un autre jeune à se déshabiller totalement pour lui voler l’intégralité de ses effets personnels.

Il raconte sa mésaventure à son père qui décide de retrouver les coupables.

Cinq jours plus tard, il retrouve, place Gabriel Péri, l’un des agresseurs de son fils, celui de 17 ans.

Avec l’aide de deux amis, il l’embarque dans sa voiture et, moyennant quelques gifles (paraît-il), le jeune voyou dénonce son complice.

Les trois adultes conduisent alors les deux voyous au commissariat de Villeurbanne.

Eh bien ! Mais vous n’allez pas me croire, ce sont les adultes, le père du jeune agressé et ses deux amis, qui se retrouvent placés en garde à vue… et les deux jeunes voyous relâchés !

Manuel Gomez