Pas de discussion avec la Turquie tant que Chypre est occupé !

Publié le 26 janvier 2021 - par - 19 commentaires - 612 vues
Traduire la page en :

Sur cette photo, le Turc Cavasoglu effectue le signe de ralliement à la confrérie des Frères musulmans, R4BIA, terroriste, et le signe d’appartenance aux Bozkurtlar, mouvement notoirement christianophobe et antisémite. Et il veut, avec ces marqueurs, adhérer à l’Europe. Cela fait froid dans le dos.

Car le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu veut que soit relancée l’entrée de la Turquie dans l’Europe.

Mevlut Cavusoglu, ministre turc des Affaires étrangères exige : “Le processus d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne doit être relancé” – Fdesouche

Mais il y a quelques petits problèmes que la Turquie veut cacher sous le tapis. Par exemple, Chypre. La question est très compliquée, et tout le monde semble avoir renoncé à en parler.

Alors si nous parlions un peu de Chypre, justement parce que ce sujet ne convient pas aux Turcs et que pour eux l’affaire est close ?

L’histoire de Chypre est mouvementée : elle a été tour à tour héllenique, romaine, byzantine, arabe, franque, vénitienne, ottomane et enfin britannique.

Chypre obtient son indépendance de la Grande-Bretagne le 16 août 1960. Les nationalistes grecs aimeraient bien que Chypre redevienne grecque, comme à l’origine. Mais la minorité turque, 18 % de la population, n’est pas contente. Et elle multiplie les incidents, dès l’indépendance.

Le 15 juillet 1974, des officiers grecs lancent un coup d’État contre le président Makarios. Le 20 juillet, la Turquie toujours aux aguets en prend prétexte au nom de la protection des minorités turques et occupe le nord de Chypre en deux jours. La république chypriote est restaurée mais les Turcs refusent de se retirer de Chypre et imposent la partition du pays. 200 000 Chypriotes sont contraints à l’exode. Les Chypriotes grecs sont chassés du nord, et la Turquie y fait venir 100 000 colons turcs, principalement de l’Anatolie.

C’est un véritable génocide chypriote grec qui intervient au nord. Tout ce qui rappelle la Grèce est détruit, tout ce qui rappelle l’orthodoxie aussi. Les églises orthodoxes, les cimetières sont dévastés. Les Grecs du nord sont expropriés.

La turquification de Chypre y est entreprise, tous les noms de villages grecs sont, au nord, remplacés par des noms turcs.

En bref, l’identité profonde de la moitié nord de Chypre est profondément modifiée par la colonisation turque. Il y a une ligne de démarcation entre les deux moitiés, rarement franchie.

Au sud tolérant, on parle encore le turc et il y a des mosquées et des synagogues. Mais au nord, on ne parle plus grec, tout est turc, l’enseignement, la justice, les médias. Le culte est uniquement musulman. Le but est d’avoir un territoire unilingue et uniculturel.

(Chypre)

Seule la République de Chypre est membre de l’Union européenne, la République turque de Chypre du Nord n’étant reconnue que par la Turquie.

Le produit intérieur brut par habitant est quatre fois moins élevé dans la partie nord que dans la partie sud. Cela tient entre autres à l’embargo international, au fait que la partie nord dépende d’Ankara et soit soumise à la livre turque, sa gestion assurée par la banque centrale de République de Turquie. La partie sud de l’île a, elle, réussi à se développer, et utilise l’euro.

Chypre est donc emblématique des difficultés de la Turquie à devenir moderne. Et plus largement, de ses difficultés (pour ne pas dire impossibilités) à respecter les droits de l’homme.

On ne peut pas admettre en Europe un pays, la Turquie, qui ne respecte pas les minorités, ni les territoires, et est capable de les envahir sans crier gare.

On doit se méfier de la Turquie actuelle, qui est en pleine régression. Atatürk avait réussi à la moderniser, mais Erdogan n’a de cesse que de supprimer ses acquis.

Dans ces conditions, l’Europe ne peut rien attendre de l’entrée en Europe de la Turquie. La Turquie nous entraînera vers le fond économiquement, socialement, elle ne respectera pas notre civilisation, et essaiera bien sûr de modifier durablement l’identité de l’Europe comme elle l’a fait à Chypre.

Bien d’autres questions viennent se superposer, à tel point que l’Europe semble avoir oublié Chypre. Peut-être pour complaire à la Turquie. Alors que nos gouvernants devraient parler avec la Turquie aussi sincèrement que ce député autrichien parle à l’ambassadeur de Turquie en Autriche :

(65) Autriche Turquie ça chauffe au parlement.mp4 – YouTube

J’ai un jour fait en avion Athènes-Paris. Ma voisine était grecque. Elle a pris la parole dès le décollage et l’a gardée jusqu’à Paris. Pendant tout le trajet, elle m’a décrit à quel point les Grecs haïssent les Turcs, et pourquoi. C’est impossible à oublier. Allons-nous, nous les Européens, expérimenter à nouveau l’ennemi turc – car c’est un ennemi qui veut nous conquérir, et Lépante n’a rien effacé – comme les Chypriotes ?

Tout est à craindre avec la Turquie. Nos dirigeants feraient bien de sortir de leur bulle.

Sophie Durand

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
petit

On en est où en 2021 par rapport à la vidéo de 2012.
Ce qui a changé c’est que les décapitations ont fait leur apparition en France et que les politiques n’en sont pas plus choqués que ça, à part des paroles creuses aucune riposte de la part de ces lâches.

Et alors !

Erdogan , reste chez toi et surveille bien tes chèvres !!!!

Marnie

Il est grand temps de remettre à sa place ce pays de monstres qu’est le Turquie. Ces semeurs de haine qui aspirent aujourd’hui, comme hier d’ailleurs, qu’à étendre leur mainmise sur la France et sur l’UE.

Angélique

La turquie pourrait attaquer la Grèce comme elle a attaqué Chypre, qu’on ne verrait pas un seul pays européen réagir. Voilà où nous en sommes.

Marnie

C’est triste c’est vrai. Mais l’UE de Merkel veut que nous devenions des musulmans. Quelle horreur !

Mantalo

Marnie,
l’Allemagne est quasi turque comme la France est quasi africaine (du nord et subsaharienne) !!!

HARGOTT

Et: pas de discussions avec la Turquie quand elle aura quitté Chypre; jamais un pays musulman ne sera européen !

Joël

Zemmour en a parlé le 25 :
https://twitter.com/Fr_Conservateur/status/1353776931444039681

Mais cela se fera puisque de toute manière, l’UE décide seule sans l’avis de personne comme l’a fait sarkozy avec Mayotte..

Travis

Pas question d’entreprendre quoi que ce soit avec ces dépravés, les repousser au delà du Bosphore. Pour info, leur sport national, la ” lutte à l’huile” est un vrai bazar de dégénérés, le but étant de fourrer un doigt dans l’anus de l’adversaire; Autrefois, un orifice était même pratiqué dans la culotte de cuir( kispet) pour faciliter la prise appelée ” iç kazik . Quelques images:
https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=tr&u=https://pehlivanblog.wordpress.com/tag/ic-kazik/&prev=search&pto=aue

HARGOTT

Reconquérir Constantinople.

patphil

la pertition a été actée par les américains et l’union européenne!
jamais un état musulman n’a rendu les terres conquises

Révolutionem

Reprendre les discutions avec ce pays dirigé par un voyou sanguinaire, et pour mieux nous envahir, CERTAINEMENT PAS !…
CONSTITUTION = REFERENDUM DU PEUPLE GAULOIS !…

Mantalo

Les boches veulent mettre sous écoute les téléphones des membres de l’AfD avant leurs législatives.
Ach, on retroufre les fieux réflegzes, Ya !

anonyme

Tant que Chypre est occupée ? Oui mais aussi
JAMAIS ! La Turquie n’est pas un pays européen ! Après le remplacement de population en cours en Europe, manquerait plus qu’un pays non européen adhère à l’UE.
D’ailleurs l’UE doit être détruite !

Mantalo

Jamais ! jamais de discussion avec les turcs !
Si les schleus en ont la trouille qu’ils se démerdent !!! Leur Zozial-démocrazie les a accueillis à bras ouverts, mais pas nous Français, Belges, Italiens, Espagnols, Hongrois, etc….
Si cette pute d’europe de plus de 400 millions d’habitants libère Chypre et reforme une Grèce unie.
Ce n’est quand même pas 90 millions de muzz qui vont nous foutre la trouille.
Les réactions des autres pays de culs levés ? Bah, m’enfin, ils ont plus besoin de nous que nous d’eux… Ah si nos politiciens occidentaux en avaient, et surtout nos économistes, nos “grands”patrons cosmopolites………

Mantalo

Que, pa Si

kabout

qu’ils adhérent la Turquie dans l’UE rapidement……..comme ca elle s’éffondera encore plus vite et chacun reprendra ses frontieres et enverra chier Bruxelles et ces mafieux !

kabout

c’est ce qui arrivera Pissoku ,dés la Turquie dans l’UE l’autre mongole erdogan va donner ses ordres a sa polpulation pour envahir toute l’europe,pour y s’installer,faire pondre des gosses a foison,augmenter la délinquance et tout ceci finira en guerre civile,je dirais tant mieux plus vite cela arrive plus vite cette UE s’écroulera.

Paskal

“La politique du pire est la pire des politiques”.

Lire Aussi