Pas le droit de critiquer l’islam, mais encouragement du racisme anti-russe

Les Russes, depuis la révolution de 1917, ont toujours fait partie de notre quotidien. Les Russes blancs, arrivés à l’époque avec leur famille, ont fait souche en France tout en sachant conserver par devers eux leurs traditions et leur culture. Durant des années nous les avons côtoyés, bien souvent sans nous en rendre compte car, contrairement à d’autres émigrés, les Russes ne demandent rien à personne. Ils sont pragmatiques, travailleurs, discrets, bien élevés, parlent souvent remarquablement le français et s’intègrent dans notre société avec beaucoup de gentillesse.

Les mariages franco-russes sont légion dans notre pays et si l’on en croit les statistiques, 95 % tiennent jusqu’au bout, à savoir jusqu’au décès de l’un des conjoints, alors que 46 % des mariages entre Français se terminent par un divorce ! Les Russes auraient-ils par conséquent des qualités que n’ont pas les Français ? Bien qu’ayant une idée très précise sur la question je vous laisse le soin d’en décider par vous-même. Les Françaises qui ont épousé des Russes vont-elles un jour découvrir qu’elles vivent avec une « taupe », là encore notre ami Boris Karpov se ferait sans doute un plaisir d’extrapoler sur le sujet, ce que je lui laisse le soin de faire mais, néanmoins, je peux vous assurer pour en connaître plusieurs que pour rien au monde elles n’accepteraient d’échanger « leur » Russe…

Suivez la chaîne Telegram de Boris Karpov : https://t.me/boriskarpovblog

Actuellement la France accueille plus de 52 500 expatriés Russes sur son territoire. On compte également plus de 53 associations recensées prônant l’amitié franco-russe, dont 16 rien qu’à Paris intra-muros, qui appliquent toutes la plus stricte neutralité vis-à-vis des autorités aussi bien russes que françaises. Ces associations, ouvertes à tous les « russisants », regroupent des personnes de toutes nationalités qui s’intéressent pour diverses raisons à la langue, l’histoire, la culture, la civilisation et la société russe. Elles donnent des cours de langue, organisent des concerts, des manifestations, qui rencontrent toujours un grand succès.

Mais, on ne peut que constater que depuis le début de la guerre en Ukraine, la communauté russe et franco-russe de France rase les murs, masquant un rapport fort à son identité, un patriotisme quasi génétique, par la crainte de la stigmatisation. Mais la faute à qui ? Certainement pas aux Russes vivant sur notre territoire dont l’attitude irréprochable ne vise qu’à se fondre dans le décor. À ceux qui arrivent pour diverses raisons actuellement ici ? Ce n’est pas leur intérêt, ni leur volonté.
Alors ?

D’ailleurs quel sort réserve la France à ces Russes ? Si l’on en croit la ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Catherine Colonna, Paris veut maintenir un « accueil selon les conventions internationales« . Si l’on écoute ses déclarations de fin septembre. « Le droit d’asile est en France constitutionnellement reconnu et donc chaque dossier pourra être examiné ». Un examen « sur la base d’une situation individuelle« . Par conséquent l’accueil des Russes en France est tout l’inverse de la « protection temporaire » accordée à tous les Ukrainiens en fuite à qui l’on ne demande strictement rien. Il est vrai que la France ayant décidé que l’Ukraine n’était ni un pays mafieux, ni nazi, malgré toutes les preuves du contraire, nous ne pouvons que constater que la crise ukrainienne a réveillé de vieux démons à la fois dans la presse française et parmi une trop grande partie de nos politiques toujours prêts à manger à tous les râteliers pourvu qu’il y ait de l’argent à se faire et qui ont vu là encore un moyen de faire parler d’eux à moindres frais.

Ne nous leurrons pas, depuis la Seconde Guerre mondiale une partie de l’idéologie pangermaniste – et trop souvent désormais française – dénie aux peuples slaves, et en particulier à la Russie, tout apport à la civilisation européenne. N’oublions pas que les nazis considéraient les Russes comme des « sous-hommes » et c’est pourquoi l’Allemagne nazie n’appliqua pas la convention de Genève aux prisonniers soviétiques qui furent exterminés en grand nombre sous l’œil – déjà trop souvent – totalement indifférent des alliés.

Que ce soit dans les médias français ou chez nombre de politiques, les manifestations de russophobie constatées sont devenues de plus en plus nombreuses et de plus en plus agressives. Le parti pris systématique anti-russe de la presse allant jusqu’à la dissimulation d’informations, sans compter les jugements de valeur à géométrie variable de la quasi-totalité des grands médias. Médias qui n’hésitent pas à mettre en avant un ex-soi-disant espion du KGB, venu dénigrer allègrement son gouvernement sur les plateaux télé, pleurnichant qu’il risque sa vie à tous les instants, faisant en cela le bonheur de la propagande américaine et occidentale. Sans compter l’intolérance exacerbée par une « invitée » de plateau télé ukrainienne sur LCI, Alla Poedie, arrivée en France dans les années 1990, qui n’a pas hésité, lors de la diffusion de l’émission Brunet, Hammett & Cie, à comparer les Russes à des « cafards » et des « rats », puis s’en est ensuivi toute une série d’invectives contre la société russe et à ajouter qu’elle « voulait voir la Russie disparaître de la planète ». Mais le pire est que l’animateur de l’émission a osé déclarer « qu’il comprenait le point de vue de son invitée ». Une preuve encore de la tolérance affichée face à un racisme exacerbé contre une communauté paisible, et de l’intolérance navrante relevée dans notre pays à l’encontre de la société russe.

Par ailleurs, Gilles Casanova, spécialiste en communication, invité par RT France à réagir suite à cette séquence déplorable, relevait avec justesse « Je n’ai pas noté que les associations anti-racistes qui forment le camp du bien aient fait beaucoup écho à cela et beaucoup critiqué la chose. Il semble qu’on peut tenir les termes les plus racistes, les plus xénophobes sur certaines nations alors qu’à l’égard d’autres, c’est parfaitement insupportable. On voit bien que si vous critiquez la présence trop forte de migrants en France, et que vous indiquez que ça fait baisser le coût du travail et les salaires pour les catégories populaires, vous êtes un fasciste, vous êtes un nazi, vous êtes très vite ramené aux années les plus sombres de notre histoire. Tandis que vous pouvez dire que les Russes sont des cafards ou sont des rats et vous avez des éditorialistes de grandes chaînes qui vous disent qu’ils comprennent tout à fait cela. Cela fait suite à la déprogrammation depuis des mois d’œuvres d’artistes russes au théâtre, de musiciens russes dans les concerts, à l’opéra… C’est contre la société russe que s’est engagée une étrange confrontation ; contre la culture russe qui fait partie de la culture française et de la culture de l’Occident. Et cette évolution est une involution absolument terrible. Elle nous dit que tout est permis pour les besoins politiciens du moment. Nous sommes entrés vers un hiver de la communication. Ainsi RT France a été interdit de diffusion. Le gouvernement ne veut conserver que les médias qui disent ce qu’il a envie d’entendre. La victime dans tout cela, ce sera la vérité. »

Quant à la position de l’Arcom, qui n’est autre que l’autorité de régulation des médias, garante de la neutralité et de l’équité – théorique – de ces derniers, qui venait pourtant de renouveler la convention de RT France, et n’a en aucun cas protesté lorsque la VRP de l’UE, von der Leyen, a décidé d’interdire RT France, elle est devenue spectrale. Cette institution si prompte à fustiger les médias qui            « osent » présenter des informations anti-migrants, détourne pudiquement le regard lorsqu’il s’agit des citoyens russes.

N’oublions pas notre propre gouvernement qui accuse sans preuves, mais qui se désintéresse totalement des nombreux enfants tués par les canons Caesar dans le Donbass. Or, il ne se passe pas un jour sans que l’on fustige l’armée russe de « crimes contre l’humanité ». Par contre, pas un mot par exemple sur le bombardement ce matin par les forces armées ukrainiennes d’un centre d’hébergement temporaire pour les réfugiés 100 % civils dans la ville d’Alchevsk à Lugansk qui a fait 9 morts et au moins 10 blessés. Ce parti pris des médias n’aboutit qu’à une chose : les décrédibiliser totalement en tant que sources d’informations.

Désormais en France, soyons clairs, les principes de base que sont la liberté d’information, l’accès à une information fiable et vérifiée, la liberté de parole et d’opinion, qui ont constitué une République qui se voulait autrefois démocratique, ont non seulement disparu mais ont été peu à peu interdits. Ce qui constitue un encouragement à la xénophobie et aux discriminations visant les Russes.

Il n’en demeure pas moins que, comme d’habitude, un certain Emmanuel Macron déclarait il y a peu à propos de la Coupe du Monde de football au Qatar « le sport ne doit pas être politisé », mais on n’en a pas moins interdit les athlètes russes de toutes les compétitions sportives. Toujours cette même contradiction, cette « honnêteté » à géométrie variable entre le clan du « Bien » et « les autres ». En quoi un sportif, un écrivain, un enfant, est-il coupable des décisions prises par son gouvernement ? Pourquoi des enfants, des familles, devraient-elles avoir à souffrir d’un racisme anti-russe institutionnalisé par nos médias et notre propre gouvernement ?

Les Russes et Franco-Russes, leur culture, leurs écrivains, intellectuels, artistes, sportifs, et même scientifiques, sont le plus souvent traités désormais en Europe comme des parias. C’est tout juste si on ne leur dit pas qu’ils méritent d’être rayés de la carte, méprisés, isolés, du seul fait des décisions de leur gouvernement. Imaginez que vous viviez dans un pays qui érige en bannière la détestation d’Emmanuel Macron… Trouveriez-vous normal que l’on vous traite comme des moins que rien sous ce prétexte ? N’auriez-vous pas envie de hurler que « vous n’y êtes pour rien » ?

Est-ce acceptable, même imaginable, que des familles entières soient mises au ban de la société française pour simplement avoir le tort d’être nées Russes ?

Que des Russes qui vivent en France depuis des années sans avoir jamais posé le moindre problème – contrairement à d’autres communautés qui, elles pourtant, ne sont jamais fustigées pour leurs actes et leur barbarie – se sentent menacés, voire devenus indésirables, du fait d’une propagande occidentale des plus agressive, au point de ne plus oser dire qu’ils sont russes ?

Ce climat entretenu artificiellement par le gouvernement français, l’UE et les médias officiels va en outre à l’encontre des intérêts de notre société et de nos intérêts économiques et géopolitiques. Alors pourquoi ? Tout simplement pour préparer psychologiquement les populations européennes à une guerre dont ils savent pertinemment que ces mêmes populations ne veulent pas et à un projet auquel elles n’adhéreront jamais.

Heureusement, la majorité des Français ne se laisse pas entraîner dans cette haine du Russe. Ils semblent être même de plus en plus nombreux à émettre de sérieux doutes sur les narratifs qui leur sont proposés. Pour la majorité de la population française, la haine du Russe, qu’on tente de lui imposer avec force mensonges, est totalement saugrenue.

Il est temps de mettre fin une fois pour toute à cette russophobie officielle et de montrer aux USA, à l’UE et au Gouvernement français que les Russes, quels qu’ils soient, n’ont pas à être pris en otage sur notre sol afin de faire les frais de leurs délires mondialistes.

Valérie Bérenger

image_pdfimage_print
16

30 Commentaires

  1. « Moi je vois des personnes, des femmes en particuliers, qui se battent pour de la liberte, pour ne plus etre violentee car voile trop court ou chevilles decouvertes »

    Mais aucun mot sur l’islamisation galopante de la France, sur l’ensauvagement, les coups de couteau, les viols.
    Peut-être que RL sert aussi à débusquer ce genre de trahisons
    Qu’avez-vous contre des Tchétchènes qui respectent leur pays et se battent vaillamment pour le défendre et sans placer leur religion au premier plan ?

    • en attendant ils tuent des chrétiens orthodoxes hors de leur pays vos amis musulmans tchétchènes. C’est la réalité.

  2. C’est vrai qu’entre 1939 et 1945 on a vu se développer un scandaleux racisme anti-allemand dans toute l’Europe.

    Heures sombres de l’histoire…

    • ignoble comparaison. Ce sont les Russes qui ont vaincu vos amis nazis au prix de 27 millions de morts.

  3. Dans les années 60, à l’occasion d’un voyage en Russie , j’ai eu l’occasion de rencontrer ma « petite cousine  » Natacha , étudiante qui s’exprimait dans un français presque sans accent , et qui m’a souvent posé cette question , qui me surprenait , et à laquelle je cherche toujours la réponse :- » Mais pourquoi est ce que vous, « occidentaux », nous voulez tant de mal? »

  4. l’hystérie anti russe des collabos de l’UE, leur russophobie inouie maladive, n’a d’égale que leur désintérêt total du massacre de l’arménie qui se poursuit sans problème sous l’égide de la turquie devant laquelle tremble ces mêmes corrompus

  5. j’assume de dire que la journapute Eric Brunet qui bave sur LCI mérite une balle russe dans sa gueule de collabo du système !
    On sent que le juif de la gauche caviar G. Roquette (gribouilleur au Figaro) un peu gêné par le propos russophobe absolument répugnant de la vicieuse ukrainienne !
    L’ARCOM est un ramassis de putes au service de la reine Macron !

  6. vous avez un excellent sujet pour combattre l’islam: la révolution en Iran depuis 1 mois maintenant. Pas UN article à ce sujet alors qu’un régime islamiste moyenâgeux est en train de vaciller. Il sert à quoi RL? Ha oui, à soutenir le régime russe!

    • quelle révolution en iran quand c’est vous qui les créez avec les traitres de chaque pays que vous convoitez. tout le monde sait que le bloc turquie-arabie-saoudite sunnite ET israel sont copains comme cochons et que tout ce qui traine comme Chiite q q part est un ennemi SUPPLEMENTAIRE à anéantir, d’où votre présence permanente en Syrie pour emmerder le monde et piquer le pétrole gratis à cet effet parce que voyez-vous le président syrien n’est pas sunnite pur sang mais A LA OUI TTTE.

        • faut être technique, je ne bougerais pas mes forces militaires pour faire plaisir à mon ennemi ( usa-adl-israel-turquie-arabie saoudite + Ue )-qui se présentent en amis. les mollahs iraniens et Chiites ne nous les brisent pas pour l’instant, parce que minoritaires peut-être, vaut mieux s’occuper d’abord des mollahs sunnites déjà présents, ultra majoritaires, eux, dans Nos murs d’autant que c’est chirac qui leur a filé les clés du nucléaire en premier, on est donc coupables too.

      • qu’est ce qu’ on s’en fout de vos sunnites et vos chiites! Moi je vois des personnes, des femmes en particuliers, qui se battent pour de la liberte, pour ne plus etre violentee car voile trop court ou chevilles decouvertes. C’est sense etre ca RL non, soutenir ces personnes contre l’obscurantisme religieux islamiques?

        Mais non, maintenant les tchetchenes et les iraniens sont nos amis, ils se battent contre le satan occidental avec les russes. Quelle decheance, y compris ideologique!

        • qui a dit que les tchetchènes et les iraniens sont nos amis ; les tchéchènes et les iraniens se mettent du côté de ceux qui sont attaqués, les premiers parce qu’ils sont en Russie et qu’ils préfèrent la jouer douce, les deuxièmes parce qu’ils sont attaqués par les mmes qui attaquent la Russie et la Chine et qui menacent timidement l’Inde pour l’instant parce que ce sont des Nations et des Religions- Idéologies Indépendantes qui veulent le rester.

        • « Moi je vois des personnes, des femmes en particuliers, qui se battent pour de la liberte, pour ne plus etre violentee car voile trop court ou chevilles decouvertes »
          voilà une Fourberie typiquement anglo-saxonne et révélateur de la gauche en cours de nazification et du régime actuel. Le système iranien actuel est sans doute détestable mais nous n’avons pas de leçons à donner à la terre entière.
          Vous vous souciez de l’Iran uniquement par récupération anti-russe, pour nourrir votre racisme anti-russe primaire (qualifiés récemment de « ca….. . ». Encore une révolution de couleur fomentée par nos gentils amis alliés.

          • Tu inventes. RL est sensé combattre l’islam, en particulier sous ses formes les plus moyenâgeuses.
            On nous sert quoi depuis des mois: une ode à la russie. Pas un mot sur l’Iran, pourquoi? J’ai ma petite idée !

            (La modération : vous êtes un foutu menteur, je ne tenais à le dire ! Nous évoquons tous les sujets. Alors, lisez avant de raconter des conneries !)

            • A la modération : Un lien sur un article complet publié sur rl au sujet des manifestations en iran suffira à montrer que j’ai tort. Facile.

            • « tu inventes » et voilà une variante de « complotiste » , échappatoire insultante habituelle du nouveau camp totalitaire mondial
              « pas un mot sur l’Iran »: fourberie typique d’une gauche en cours de nazification. Le système iranien actuel est sans doute détestable mais nous n’avons pas de leçons à donner à la terre entière.
              Vous vous souciez de l’Iran uniquement par récupération anti-russe, pour nourrir votre racisme anti-russe primaire (Russes qualifiés récemment de « caf….. » par vos amis nazis. Encore une révolution de couleur fomentée par nos gentils amis alliés américains.
              Mais aucun mot sur l’islamisation galopante de la France, sur l’ensauvagement, les coups de couteau, les viols.

              Peut-être que RL sert aussi à débusquer ce genre de traîtres à leur pays.

              • je suis d’accord pour la derniere phrase. Collusion avec une puissance etrangère, c’est la definition de traitre à son pays. Va y en avoir des auteurs à classer là dedans dans le coin 🙂

  7. Deux observations en marge du sujet : 1er, la France n’ est plus un peuple homogène mais de  » sang mêlé » et QUI est au pouvoir ?….2eme , la France est un peuple vieillissant , les boomers et autres plus âgés gobent toute la propagande anti russe et autre qui passe à la télé, le merdia au service de l’ oligarchie mondialiste

  8. poutine, ce grand satan, ce tyran qui s’obstine à défendre les siens , cet anti-lgbt, anti dollar roi, bref un antiprogressiste obscurantiste et nauséabond

    • patphil fan du regime irannien et des soldats muzz tchetchenes. Eux aussi ils aiment pas les pd ni le dollar, tu es ravi.

  9. au contraire, avec la propagande anti-russe déversée en continue dans les médias, hélas je crois que la majorité des Français va se laisser entraîner dans cette haine du russe. Nous prenons le chemin de l’Allemagne nazie. C’est absolument terrible.

    • personne ne haissait les russes: JO d’hiver, GP de F1, coupe du monde de foot. Absolument aucune haine. Present au G7 etc…

      Apres quand on envahit ses voisins, au bout d’un moment, on passe pour les mechants et les brutes. Mais c’est pas etonnant.

      • Au sujet des interventions russes, si vous voulez vous faire plaisir 24h/24 vous avez radio Paris, la boîte à propagande diffusée sur toutes les chaînes TV

        Quant aux relations est-ouest depuis les origines elles sont expliquées dans les livres d’histoire sérieux plus solidement que par vos déductions simplistes tirées du sport.
        Bonne lecture

  10. En franchouillie ,c’est toujours selon….
    Pas racistes….sauf avec les Français. Ou les Russes….
    Pas d amalgame …..sauf..

    .

  11. Il commence à ne plus y avoir qu’à la tv tnt que la Russophobie bat son plein. Les gens commencent à comprendre le manège de cette guerre en Ukraine et des sanctions contre la Russie, les infos collabos ont tellement dit n’importe quoi sur V Poutine, du genre le sabotage du gazoduc par les Russes(Une bien bonne parmi tant d’autres…)

Les commentaires sont fermés.