Pas question de parler droits de l’homme avec l’Arabie saoudite !

Image associée

L’affaire Khashoggi ? Mais quelle affaire ?

Washington et Paris semblent  bien décidés à évacuer le problème au plus vite.

Un journaliste saoudien d’opposition a été exécuté dans l’enceinte du consulat saoudien d’Istanbul, torturé, étouffé avec un sac plastique, puis découpé en morceaux par un commando débarqué en Turquie pour la sale mission. Et alors ?

Rien ne prouve la culpabilité directe de Mohammed ben Salmane, le prince héritier d’Arabie. Pas de quoi dramatiser, ce qui mènerait à une rupture diplomatique avec Riyad et pourrait ébranler la stabilité régionale et attiser les braises du conflit israélo-palestinien.

Sans parler des juteux contrats d’armements et du cours du baril de pétrole, que les Occidentaux surveillent comme le lait sur le feu.

Tel est le discours occidental, de plus en plus modéré, véritable modèle de cynisme et d’hypocrisie. « Tout le monde sait ce qui s’est passé », dit un conseiller de Trump. Mais tout le monde regarde ailleurs…

« La relation entre les États-Unis et l’Arabie est inébranlable », dit Trump.

« Il ne faut pas déstabiliser l’Arabie », ajoute Macron.

Car rien ne prouve que MBS soit le commanditaire de cette barbarie, nous dit-on.

Finies les menaces de rétorsion entendues au lendemain des révélations sur cet assassinat, digne des pires films d’épouvante.

À la Maison-Blanche comme à l’Élysée, on reste évasif. On relativise, on botte en touche.

La CIA a beau conclure que ben Salmane est directement impliqué dans ce crime, Trump tient un discours de Normand.

Mohammed ben Salmane était-il au courant ? « Peut-être que oui, peut-être que non ! »

Quant aux fameux enregistrements que détient Ankara, Erdogan repousse de jour en jour leur divulgation, annoncée comme « imminente » depuis des semaines.

Affirmant posséder toutes les preuves, Erdogan maintient la pression sur Riyad mais ne dévoile pas les bandes enregistrées. À quoi joue-t-il ?

Selon la chaîne NBC, Washington pourrait bien expulser l’opposant turc Fethullah Gülen, accusé par Ankara d’avoir fomenté le coup d’État avorté de 2016, afin de calmer Erdogan pour qu’il cesse sa pression sur Riyad. Ce serait quand même gros, quand on connaît l’hospitalité des prison turques !

Trump, ne voulant pas perdre les 110 milliards de dollars d’armements à l’étude avec Riyad, aimerait bien tourner la page de cette sale affaire.

Si on veut calmer le jeu au Yémen, demander à Riyad d’augmenter sa production pour compenser l’embargo sur le pétrole iranien et conserver des relations apaisées entre l’Arabie et Israël, il faut savoir s’accommoder du pire…

D’autant plus que le roi d’Arabie fait tout pour sauver son fils préféré MBS. Tout laisse à penser que le futur roi d’Arabie sera MBS, qui n’a que 33 ans. Il faut donc jouer serré, car on mise sur du long terme.

Quant à la France, elle continue de calmer le jeu, contrairement à Merkel qui va y laisser quelques plumes.

En mettant un terme aux ventes d’armes à l’Arabie, Berlin a perdu un marché de 2 frégates vendues à l’Égypte et qui devaient être financées par Riyad. (Le Figaro)

Avec ben Salmane, réciprocité et représailles ne sont pas des vains mots.

Macron ne souhaite pas se brouiller avec l’Arabie, partenaire de poids pour les Occidentaux dans la géopolitique régionale et allié incontournable pour réguler les cours du brut en tant que premier exportateur de pétrole.

La politique internationale et le business s’accommodent mal des droits de l’homme. Avec Pékin, tout l’Occident fait profil bas.

La peine de mort en Chine ? Mais que pèsent quelques Chinois de plus ou de moins face à un marché de 1,3 milliard de consommateurs ?

Quand on n’a pas de pétrole, on peut avoir des idées, mais ça n’empêche pas d’avaler des couleuvres pour sauver quelques juteux contrats et conserver quelque influence régionale.

Les droits de l’homme, c’est comme la justice, à la gueule du client.

Jacques Guillemain.

image_pdf
0
0

15 Commentaires

  1. Et il nous balance : la mondialisation !!!??? C’est plutôt l’Etatisation. Les Etats pays et nations se défendent becs et ongles. Ceux qui ont du fossile et ceux qui ont du volatil s’empoignent à qui mieux mieux pour tirer l’épingle de ses ressortissants respectifs. Sauf à penser qu’il nous faudra libérer tous ceux qui sont aux fers sur les deux hémisphères…Ainsi va le monde ! Un village paraît-t’il ?

  2. Arabie, Qatar ? Indispensables à notre survie !
    Pétrole, armement, rachat en France de toutes nos perles rares !
    La Géopolitique efface les « Droits de l’Homme » déjà bien mals en point !

  3. Les droit de l’homme n’existe pas dans les pays arabes. Regardez ce qui se passe au quatar pour la construction des stades, ont retire le passeport aux travailleurs étrangers ils travaillent 76 heures par semaine pour une misère. La france a voter pour l’attribution de l’organisation au quatar ainsi que platini , zidane a fait campagne pour . L’argent achète tout et les pays arabes n’en manque pas .

  4. Merci Jacques !
    L’argent est la seule chose qui compte dans le monde.
    Les droits de l’homme sont bien souvent prétexte à des manipulations qui conduisent à l’absence de droits de l’homme.
    D’ailleurs, avec les saoudiens à la tête de la commission des droits de l’homme à l’ONU, on est tranquilles…
    Erdogan joue à se faire prier et à se rendre intéressant en attendant de nous envoyer ses chômeurs…
    Quant à l’assassinat d’un journaliste qui n’était pas un enfant de choeur, il est chose normale dans le monde musulman où on assassine tous ceux qui gênent le pouvoir. Les pires salauds restent quand même nos dirigeants qui encouragent et accélèrent l’islamisation de la France. Quand la France sera islamisée, elle sera un enfer pour toute forme de vie et deviendra une sorte de Liban.

  5. L’argent n’a pas d’odeur, c’est le seul point qu’ont en commun Macron et Trump !

    • Il n’y a pas qu’eux malheureusement l’argent n’a pas d’odeur on en a la preuve tous les jours avec les députains et autres élus de la République.

  6. Règlement de compte entre 2 pays membre de l’OCI, bon franchement, qu’est-ce qu’on en à foutre. Il y a des règlements de compte tous les jours dans toutes les villes de France, pratiquement toujours entre CPF et on n’en fait pas tout un fromage.

  7. l’Arabie saoudite font parti du comité des droits de l’homme et de la femme à l’ONU! il y a plus de 47 pays musulmans dans l’ONU, mais ils n’ont pas les mêmes droits que nous alors pourquoi faire rentrer des pays qui ne les respecte pas du tout?

    • Les pays musulmans où il n’y a aucun respect des droits de l’homme et où les gens sont tués pour un rien, dictent leurs lois aujourd’hui à l’ONU ! UNE HONTE ! Voilà où va un monde dirigé par le fric !

    • Sourire carnassier du mec au foulard , sourire évoquant la soumission s’étalant sur celui d’en face , et au milieu quelques billets verts !!!!..

Les commentaires sont fermés.