Pas un centime, pas un quignon de pain rassis pour les SS français de l’État Islamique

Publié le 17 novembre 2014 - par - 2 402 vues
Share

Après des mois d’horreurs islamiques en Syrie et en Irak perpétrées par les groupes djihadistes et plus particulièrement depuis la création de l’état islamique et la proclamation du califat  conquérant en juin dernier, l’ONU vient, enfin, d’accuser  ces organisations de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité à grande échelle en Syrie. L’enquête en Irak reste à mener, mais dès le 6 août le Conseil de Sécurité  avait parlé de crime contre l’humanité au sujet des exactions dont étaient notamment victimes les chrétiens et les Yazidis.

L’ensemble des médias, à l’exception pour le moment de « L’Obs » ou de « L’Humanité »,  présente des éléments du rapport de l’ONU : massacres de masse, massacres en raison de l’origine ethnique ou religieuse notamment à l’encontre des Yezidies, tortures décapitations, lapidations d’hommes, femmes, enfants, corps exposés sur des croix, têtes plantées sur les grilles des parcs, viols, mise en esclavage des femmes et des enfants, expulsions, conversions forcées (à l’islam), destructions de sites religieux, impôts discriminatoires…

benladenOn peut ajouter la fermeture des écoles, la destruction  systématique de vestiges historiques et leur perte irrémédiable

Nous le dénonçons  depuis longtemps, et il est important que la plus grande organisation internationale le fasse à son tour. Qui peut aujourd’hui le nier ou le passer sous silence !

Qui peut soutenir que cette inhumanité n’a aucun lien avec l’islam !

Joseph Fadelle, un Irakien converti au christianisme et qui vit sous le coup d’une fatwa le condamnant à mort pour ce motif, réfugié en France, est intervenu lors du  rassemblement en soutien aux chrétiens d’Orient organisé ce 8 novembre place de la Liberté à Toulon.

Aux 500 présents, dont des militants de Résistance Républicaine, il a expliqué, répété, martelé qu’il est faux de soutenir que ces crimes contre l’humanité « ce n’est pas le vrai islam » et que c’est précisément les textes de l’islam  qui y appellent.

Nous le disons depuis des années, et il est important que cela soit formulé aujourd’hui en place publique lors d’une manifestations comme celle-là, appelée entre autres par l’évêché, qu’il est difficile d’anathématiser de raciste et de fasciste.

« Crimes contre l’Humanité à grande échelle ».

A qui peut-on comparer les combattants de l’EI ? Aux SS sans aucun doute qui  étaient animés d’un même fanatisme, d’une même violence, d’une même inhumanité, d’un même profond racisme.

Tous ces musulmans fanatisés, ces mille ou plus de France, qui ont rejoint les rangs de l’EI se comportent comme eux et participent aux crimes.

Flavien Moreau est l’un d’entre-eux. Il est retourné en France comme près de 120 selon ce qu’on nous dit.

Premier djihadiste à être jugé sur notre territoire, il vient d’être condamné à 7 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Paris.

Le problème c’est qu’en France, le tribunal correctionnel ne peut pas juger les crimes. De plus ces crimes ont été perpétrés à l’étranger.

Il convient donc de renvoyer Flavien Moreau et tous les autres auprès des autorités de Syrie ou d’Irak.

En aucun cas ils ne doivent rester en France et bénéficier de ce fait du coucher et du manger.

Pas un centime, pas un quignon de pain rassis pour les SS de l’État Islamique.

Jean Théron

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.