Mon débat sur al-Jazeera Sports, au Qatar, sur le prétendu racisme du football français

Emission-En-tout-esprit-sportif
Al-Jazeera Sports - En tout esprit sportif

Voici le verbatim du débat télévisé qui a eu lieu sur al-Jazeera Sports le vendredi 13 avril. 2011 à 18h30 GMT.
Présentateur  et modérateur : Hafid Darraji (Mod)
Débatteurs : Dr Zidane Khoulif (ZK Algérie) et Pascal Hilout (PH France)
Reportage : Nacer Moussa’i
Intervenant par téléphone : ‘Adlan Hmidchi (journaliste Algérien)
1 – Introduction de M. Hafid Darraji
Bonjour à tous nos très chers téléspectateurs. Nous vous souhaitons la bienvenue dans une nouvelle édition de notre émission « En tout esprit sportif ». Notre sujet de ce soir est tout naturellement un sujet de débat aussi bien dans les milieux médiatiques, politiques, mais aussi sportifs, surtout en France et dans pas mal de pays arabes et africains. Il s’agit des informations qui ont filtré ces derniers jours des réunions techniques de la Fédération Française du Football (FFF). Ce qui signifie que les Français veulent définir un quota concernant les jeunes joueurs dans les différentes écoles françaises de foot.
Est-ce que cela fait partie de la discrimination que vit la France ou est-ce un des droits des Français qui voudraient préserver leur identité ?
2 – Reportage de Nacer Moussa’i
 
Al-Jazeera - Reportage 1
Gros titre de Mediapart

C’est avec ce gros titre et les détails dont est émaillé son contenu qu’a commencé ce qu’il a été convenu d’appeler l’affaire des quotas qui a secoué la société française tout au long d’une semaine. Le sujet de cette affaire fait l’objet d’une réunion de la FFF. Il se résume à limiter le nombre d’enfants Noirs ou Arabes qui ont la double nationalité et qui fréquentent les écoles françaises de formation au football. C’est une mesure qui est considérée comme discriminatoire dans la loi française. Et comme le cœur du sujet contrevient à la loi, aussi bien sur la forme que sur le fond, deux commissions d’enquête ont été constituées. La première de la part du ministère des sports et l’autre de la part de la FFF. Leur mission est de confirmer ou bien d’infirmer les révélations faites par le journal électronique Mediapart. Ceci sur fond de dénégation de la part de certaines personnalités pourtant impliquées dans l’affaire, telle qu’elle a été publiée.
Courte intervention de Laurent Blanc (retrouver l’original) puis brève intervention de François Blaquart (retrouver l’original) où tous les deux démentent les faits révélés.
 
al-Jazeera Sports - Reportage-2
Blanc-Blaquart-Duchaussoy

Un démenti pire que la faute, c’est ce qu’a estimé le magazine à la source de cette révélation. Elle a publié le contenu des échanges durant la réunion et les interventions de ceux qui y étaient impliqués.
Intervention de Fabrice Arfi journaliste du site français Mediapart (à retrouver) : « Aujourd’hui, quand Laurent Blanc dit que …., il ment ».
Le magazine se fonde sur un enregistrement sonore qu’il a entre les mains
Intervention sonore de François Blaquart : « on prend pas tant de gamins ??? »

C’est ce qui a été pris en compte par la commission d’enquête du ministère et de la FFF. Elles ont commencé par entendre les parties impliquées dans l’affaire afin de déterminer si le sujet de discussion était de nature raciste ou discriminatoire
Mais le résutlat est tombé du même moule : ceux qui sont impliqués sont disculpés dans le rapport des deux commissions.
Patrick Braouzec, président de la commission d’enquête de la FFF. « Il n’y a aucune preuve qui démontre une politique dont le but serait d’instituer des quotas ».
 

al-Jazeera - Reportage-3
Laurent Blanc: ce que la ministre ne veut entendre

Mais il reste toujours un point d’interrogation chez les observateurs qui ne comprennent pas pourquoi l’enregistrement sonore n’est pas considéré comme une preuve tangible justifiant une condamnation.
Finalement : des personnes impliquées, qui pouvaient s’attendre à des sanctions judiciaires et des personnes qui s’attendaient à de la considération, nous sommes face à des personnes concernés par l’affaire mais disculpés de toute accusation. Nacer Mousa’i,  al-Jazeera – Paris
3 – Retour sur le plateau. M. Hafid Darraji, présentateur :
Hafid-Darraji
Hafid Darraji

Mais enfin, pourquoi tout ce tintouin ? Lorsque la France avait gagné la coupe du monde en 1998 elle avait levé le slogan Black-Blanc-Beur, c’est à dire les Français d’origine africaine, europénne et arabe et on avait dit que le ballon rond allait soigner la question de l’intégration et de l’identité en France. Mais après le scandale d’Afrique du Sud lors du dernier mondial, certains ont exprimé leur crainte de voire le foot se transformer en bombe à retardement qui menace le tissu social français. Est-ce que le sujet est devenu sujet de débat social, politique, culturel et sportif qui attire tous les regards ? Pourquoi tout ce buzz autour d’une question de ballon et d’un débat qui a duré plus d’un mois l’année dernière ? Et pourquoi y a-t-il eu fuite juste à cette occasion précise ? Pourquoi certains voudraient-ils politiser la question et la sortir de son cadre strictement sportif ? D’autre part, pourquoi est-ce que la couleur de peau et les origines ont-elles été l’axe central d’une discussion technique qu’on ne qualifie pas, pour autant, de raciste ?  Pourquoi est-ce que les Français ne songeaient pas à réduire le nombre de Noirs et d’Arabes lorsqu’ils avaient gagné la coupe du monde en 1998 ; lorsque les binationaux et les enfants des immigrés construisaient la gloire de la France ?  L’idée des quotas en fonction de la couleur de peau et des origines ne révèle-t-elle pas le racisme qui niche dans l’âme des Français ? Comment pouvons-nous expliquer les réorientations françaises visant à modifier la loi sur la nationalité en sommant les personnes concernées de choisir entre les deux nationalités : celles des immigrés et celle de leurs descendants. Naturellement pour débattre de cela nous avons de l’Algérie à ma droite Docteur Zidane Khoulif, expert en relations internationales.
4 – 1ère partie du débat

Mod –   Bonjour Docteur !
Dr-Zidane-Khoulif
Dr Zidane Khoulif

ZK –            Boujour !
Mod –   Et bienvenue pour la deuxième fois dans l’émission « En toute sportivité ». Et à ma gauche, de France, Monsieur Pascal Hilout, Français d’origine maghrébine, membre de la rédaction du site Riposte Laïque. Soyez le bienvenu Monsieur. Vous pouvez, chers téléspectateur contribuer à notre débat à travers les numéros de téléphones, ou bien en écrivant à l’adresse mail ou en participant au groupe FaceBook qui s’afficheront au bas de l’écran. Nous lirons vos mails et vos commentaires sur Facebook. Permettez-moi M. Hilout de commencer par interroger M. Zidane Koulif de l’Algérie
PH –     Je vous en prie !
Mod –   Bonjour Docteur !
ZK –            Boujour !
Mod –   Dr Khoulif, naturellement, vous les Algériens, les Maghrébins, les Africains et les Arabes en général, vous attendez les occasions, presque à chaque fois, pour paraître dans la parure des victimes du racisme en France, alors que, cette fois-ci, il s’agit d’une affaire qui paraît tout à fait naturelle à beaucoup de personnes : elle concerne les Français, dans leur pays, et ils s’agit aussi d’écoles de foot où les Français veulent faire entrer beaucoup de Français qui soient élevés et formés dans l’amour de la France, qui soient élevés et éduqués pour jouer dans la sélection nationale sous trois couleurs : Bleu-Blanc-Rouge et qui soient finalement élevés et éduqués à jouer pour l’équipe de France ?
ZK –      D’abord bonsoir ! Je salue tous les téléspectateurs de la chaîne et tous les producteurs de cette émission et ceux qui la dirigent, cette émission où je participe pour la troisième fois (sous-entendu : et non pas deux)
Mod –            Bienvenu
ZK –      C’était la première chose, la deuxième c’est … Ce que vous avez eu l’amabilité de dire peut être compris de deux façon :  la victime, ce ne sont pas les Maghrébins ou les Africains. La victime, c’est la France. Au fond des choses.
Mod –    Vous défendez la France, vous ?!
ZK –     Nous, nous sommes des demandeurs de Justice (Vérité) et celui qui demande justice défend toujours la victime.
Mod –   Aha !
ZK –     Et ne défend pas l’injuste. La victime, comme vous venez de le dire dans votre intervention, c’est que la France… s’il n’y avait pas 98, la France ne serait pas arivée et ne se serait pas élevée au niveau de la coupe du monde, face au Brésil. A cette époque, le slogan de Black-Blanc-Beur à été brandi une fois que l’équipe de France avait gagné. Ainsi, cette expression a été adoptée comme slogan des Français. Jacques Chirac l’a confirmé, lui aussi, à cette époque où il était président. L’autre chose qui est issue de cette époque, cette attitude de 98 à ouvert la porte à l’idée d’égalité des hiças (chances ?) [NdT : hiças : parts, quotas]. Nous avons pu voir des journalistes qui sont d’origine maghrébine et africaine qui ont pu intégrer des médias et nous avons pu voir sur nos écrans d’information ou autres des personnes qui ne sont pas blanches, mais issus de l’immigration. Lorsque cette vague a dépassé et que l’entrée dans le domaine du sport… Et le sport n’est que le reflet de la société française..
Mod –   Oui…
ZK –    Lorsque la France est entrée dans une période où toutes les politiques sont tombées en panne, surtout après l’arrivée au pouvoir de Sarkozy, ces politiques ont fini par élaborer un nouveau modèle pour l’intégration des immigrés qui s’est répandu dans le domaine sportif
Mod –   Mais ma question était : vous profitez de toutes les occasions pour vous présenter toujours comme victimes ?!
ZK –     Nous ne sommes pas des victimes. Je le répète. Nous sommes des demandeurs de Justice (Vérité) et nous disons à la France-victime, faite attention pour ne pas tomber dans ce piège !
Mod –     Vous dites ça dans votre intérêt ou dans l’intérêt de la France ?
ZK –    Non, dans l’intérêt de la Justice (Vérité), parce que les lois constitutionnelles et
Mod –   Cela fait rire M. Hilout…
ZK –    Non, non…
Mod –   …je reviendrai vers vous Docteur. Votre message s’est éclairci Docteur. Monsieur Pascal ? Êtes-vous d’accord avec ceux qui disent qu’il y a là un dérapage très dangereux, qu’il s’agit de racisme, qu’il s’agit de haine à l’égard des Africains noirs, d’une haine à l’égard des Maghrébins, d’une haine à l’égard des enfants d’immigrés ??
Pascal-Hilout
Pascal Hilout

PH –    Tous ceux qui regardent, chers amis, celui qui regarde la photo de l’équipe française sait que la France n’est nullement raciste et ce depuis très longtemps. Lorsque Mandella avait reçu, en Afrique noire et pour la première fois l’équipe de France, tout le monde était étonné de voir, en Afrique du Sud, une équipe où ils découvrent que huit…
Mod –   Oui
PH –     …parmi les (onze) joueurs étaient noirs ! Où est donc le racisme ?!
ZK –      En quelle année ?
PH –     Cher ami !
ZK –     En quelle année ?
PH –     S’il vous plait !
ZK –      C’était en quelle année ?
PH –     Vous permettez ! 2009. En tout cas…
ZK –      Non ce n’est pas ça !
PH –     …la France n’est pas raciste, surtout pas dans le domaine sportif. Le problème est qu’il nous faut d’abord faire le bon diagnostic du mal pour lui trouver un remède. Le problème est qu’il y a deux types de Français qui jouent ou sont en formation :  il y a celui qui a la double nationalité. Il a deux chances : il a la possibilité de jouer en Afrique et il a aussi la chance de jouer en Europe. Mais son frère de peau, Français comme lui, mais qui n’a pas deux nationalités, combien de chances a-t-il ? Il n’a qu’une seule chance celle de jouer uniquement en France ou en Europe. L’inégalité des chance est ici totalement inversée. Les Noirs … les issus de… qui sont en réalité des Français ont la même formation, ont les mêmes droits, mais ils n’ont pas les  mêmes obligations notamment celle de rester fidèle, de A à Z à une seule nation. Notre problème est celui des parents qui font supporter à leurs enfants un poids qu’ils n’ont pas à prendre en charge. Nous devons les en libérez. Enfin, laissez-nous tranquilles ! C’est à dire : « Lâchez-nous les baskets ! », laissez-nous en paix. Nos enfants sont nés en France, ils sont donc des Français et c’est tout !
Mod –   Mais d’origine africaine ou maghrébine !?
PH –     Mais, mon ami, la fidélité à la mère-patrie, à la France, notre mère où nous sommes nés, dont nous tirons notre subsistance, nous en nourrissons, nous y mourrons, mais…nous ne restons pas fidèles à cette équipe nationale qui ouvre ses portes à tout le monde, à toutes les couleurs, c’est ça l’esprit sportif. Il faut que je me mette sur le même niveau que vous. Si j’ai une chance et que vous n’en avez qu’une, c’est moi qui suis avantagé et pas vous. Ce sont donc les Français d’origine qui n’ont pas la double nationalité qui sont ici désavantagés.
Mod –   Ces Français ont besoin d’une nationalité algérienne ou ghanéenne ? Ce Français a-t-il besoin d’une nationalité pour choisir de  jouer dans l’équipe du Ghana ou de l’Algérie ?
PH –    Ils choisissent, mais ce sont ses deux parents qui lui font supporter une charge qu’il n’a pas à supporter. En réalité, lui, il est né en France, si on ne lui pose pas de question il aurait dit « Je suis Français et je vais jouer jusqu’à la fin pour …»
Mod –   Bien ! Mais pourquoi vous ne les laissez pas choisir les sélections nationales pour lesquelles ils choisissent de jouer ? L’exclusion ici se fait sur une base raciale.
PH –     Ils choisissent, ils choisissent. Mais lorsque vous avez formé une réserve de joueurs forts et qu’un chasseur, je dis bien un chasseur, vient d’Algérie pour braconner presque tous les talents chez vous, et puis vient le Marocain et braconne sur vos terres et…
ZK –      Ils sont Français !
PH –     Non mon ami …
ZK –      Ils sont Français !
PH –     …ce sont des Marocains qui braconnent. Combien de …
ZK –      Ce sont des Français. La première des choses : vous devez revenir à la constitution française qui, dans son préambule énonce le principe de non-discrimination entre membres ou les citoyens français quelle que soit leur langue, leur origine et leur religion. Il se peut bien, et Allah le sait mieux, que vous n’ayez jamais lu la constitution française alors que vous défendez la France. Avant de défendre la France vous devez vous abreuver de sa constitution. La constitution française ne fait pas de différence entre les Français…
PH –     Ne fait pas de différence entre Blancs et Noirs
ZK –      Ni entre Blancs et Noirs, ni entre les religions, ni entre les langues. C’est dans le préambule…
PH –     Mais les Algériens introduisent une séparation entre nous…
ZK –      Non, non..
PH –     Les Algériens nous séparent et les Marocains tout autant !
ZK –      Non, non …
PH –     Non, ils nous séparent puisque qu’ils se procurent des talents de chez nous !
ZK –      En tout cas, ils s’agit de lois qu’ils doivent prendre en considération tout autant que vous. Je viens de l’enseignement, que dois-je penser lorsque quelqu’un me dit « vous n’avez pas le droit de former des élèves parce qu’ils seraient des enfants issus d’origines étrangères qui ne pourraient pas accéder aux institutions publiques en France », qu’est ce que je dis ? La France fait appel toujours au rayonnement intellectuel, au rayonnement culturel, au rayonnement sportif. Pourquoi ne parlez-vous pas des joueurs de basket-ball qui jouent au sein du MBA ? Qui jouent aux Etats-Unis ? Pourquoi ne parlez-vous pas de ceux-là ? La France n’envoie-t-elle pas des joueurs qui jouent au sein du MBA ? Pourquoi ne parlez-vous pas de ceux qui hissent le drapeau français aux jeux olympiques ? Je vous rappelle que Brahim Asloum a remporté une très haute position aux jeux olympiques que la France n’a pas pu obtenir depuis 60 ans, c’est à dire depuis l’époque de Michel Sardan !   60 ans jusqu’à ce que Brahim Asloum arrive et ramène cette distinction. Pourquoi n’évoquez-vous pas la coupe du monde que la France n’a pas gagnée jusqu’à ce que Zidane y entre et inscrit deux buts avant la fin du match ?
PH –     Mais il est Français !
ZK –      Oui Français…
PH –            Français, mais vous, vous le considérer comme un Africain.
ZK –      Non Français, mais c’est ce que j’appelle de la malhonnêteté intellectuelle !
PH –     Cher ami…
Mod –   Le débat est entre vous !
ZK –      Le problème que vous ne voulez pas comprendre est que…
PH –     Parlez pour vous-même ..
Mohamed-Ben-Arafa
Mohamed Ben 'Arafa

ZK –      Vous êtes Marocain comme l’a été Ben Arafa qui a été installé par la France à la place de Mohamed V. Vous êtes de cette engeance et vous y appartenez ! Le problème est que vous voulez être plus fidèle aux Français que les Français eux-mêmes. Vous êtes plus royaliste que le roi.
PH –     Mais enfin laissez-moi répondre..
Mod –   Bon Docteur, votre message a bien été entendu. A vous Monsieur Pascal, prenez la parole !
ZK –      Je voudrais vous éviter le piège pour que vous n’y tombiez pas !
PH –     Cher ami, je suis Français et fier d’être Français et je ne fais pas supporter à mes enfants le poids de mes origines.
Mod –   Mais vous êtes d’origine maghrébine, non ?
PH –     Je suis d’origine maghrébine et personne ne peut changer cela…
Mod-    Est-ce que quelqu’un peut vous empêcher de jouer pour la sélection marocaine par exemple ?
PH –     Cher ami, ce que je demande, ce que je demande aujourd’hui, c’est d’avoir demain des joueurs, peu importe qu’ils soient Noirs, Blancs ou Jaunes, qui disent « nous sommes à 100% Français uniquement et non pas à deux nationalités ! ». A ce moment-là, nous auront l’égalité des chances entre tous les joueurs.
Mod –   Vous avez parlé de l’égalité des chances, peut être que le téléspectateur ne comprend pas
PH-      Il n’y a pas eu d’égalité des chances et nous pouvons résoudre ce problème avec une facilité déconcertante. En réalité, Blaquart n’a pas posé le problème d’une bonne façon et c’est pour cela qu’il ne trouve pas le remède.  Lorsque vous posez le problème des personnes qui ont plus de chances que les autres, juste parce que leurs aïeuls sont d’une autre origine que la France, lorsque seules les compétences et les talents seront pris en considération pour nous différencier, c’est à dire lorsque je considèrerai mon enfant comme Français et uniquement Français…. Finalement, nous sommes encore sous colonisation dans nos têtes. La sélection algérienne…
Mod –   Pascal, Pascal, je veux rester avec vous  ..
PH –            ..combien a-t-elle de …
Mod –   Je reste avec vous. Vous parlez de la France, vous savez bien que la France a une bonne responsabilité dans la colonisation ?
PH –     C’est fini tout cela, cher ami !
Mod –   Elle a une responsabilités historique ?
PH –     C’est fini !
Mod –   Les gens disent que la France a une responsabilité parce qu’elle avait occupé des pays…
PH –     Et maintenant, ils exploitent la France parce qu’elle avait colonisé… Cher ami, ceci c’est de l’absence de responsabilité chez les Algériens, chez les Marocains et d’autres pays africains : ils ne veulent pas former leurs enfants dans leurs pays et que leurs compétences restent dans leurs pays et que chacun prenne ses responsabilités. C’est de l’irresponsabilité, c’est l’absence de responsables dans les pays arabes et africains : nous ne prenons pas nos responsabilités pour former nos enfants par nous-mêmes et n’allons pas pratiquer la chasse chez les autres.
Mod –   Mais quelle est la faute des enfants d’immigrés ?
PH –     Nous chassons des enfants Français..
ZK –      Non c’est une erreur…
PH –     … si je suis Marocain…
ZK –      Ceci est faux…
PH –     …qui chasse…
ZK –      Ceci est faux…
PH –     …et des mercenaires… Ce sont des mercenaires qui vont jouer en Afrique alors qu’ils sont bien Français.
ZK –      C’est bien là l’erreur dans laquelle vous tombez. Lorsque Riposte Laïque vous a expliqué depuis 48 heures comment tourne le ballon de foot…
PH –     C’est comme si j’étais incapable de parler en arabe classique tout seul..
ZK –      Ceci est écrit et je demande aux téléspectateurs d’aller voir…
PH –     Et vous, qui vous a écrit votre discours ?
ZK –      Ceci est …
PH –     Qui vous a écrit votre discours ?
ZK –            Personne ne me l’a écrit…
PH –     Et moi non plus !
ZK –      Je demande aux téléspectateurs d’entrer sur Riposte Laïque et de…
PH –     Moi aussi je contribue à Riposte Laïque, j’y écris de ma propre main !
ZK –      …il y est dit que vous avez été formé depuis 48 heures. Quant à votre formation c’est soit que, premièrement, votre formateur ne sait pas ce qu’est la formation ou alors c’est l’élève qui ne réussit pas. Et il se peut que ce soit les deux à la fois.  Maintenant nous allons revenir au ballon et nous dirons que si vous étiez un étudiant nous vous aurions collé un zéro car vous êtes hors sujet ! Autre chose…
Mod –   C’est un jugement pers…
PH –     Oui professeur ! Merci beaucoup professeur !
ZK –      Je vais vous en expliquer les raisons…
PH –     Moi aussi, j’ai été professeur !
ZK –      C’est que vous construisez le sport en France sur la nationalité.
PH –     Non, non
ZK –      et non sur le terrain..
PH –     Non sur les compétences, sur le talent…
ZK –      Sur le talent ?
PH –     …et vous restez en France !
ZK –      Zidane avait du talent et…
PH –     Et il est resté en France
ZK –      Donc s’il a le talent…
Mod –   Mais son père n’est pas Français, il ne peut renier cela
PH –     Oui s’il ne se fait pas mercenaire pour aller…
ZK –      Non, non, permettez-moi, pour que le téléspectateur entende ou comprenne. Il y a une loi de la FIFA, article n° 18. C’était toujours ainsi : lorsque le joueur arrive à 21 ans, il a le choix entre différentes nationalités. Mais cet article a été modifié et c’est maintenant que la France voudrait bâtir son jeu sur le principe du choix racial. Ici, Laurent Blanc et le président de la Fédération voudraient construire le choix qui ne soit pas fondé sur les compétences car si vous mettez un ballon sur le terrain, c’est le plus doué qui reste. Mais dans le cas où ce joueur ne trouve pas sa place ou ne se trouve pas talentueux comme le Blanc de souche, comme celui issu de Louis XIV…dans ce cas il peut jouer. Mais dans ce cas, celui qui joue en Afrique transmet en premier lieu la lettre des écoles de formation françaises qu’elle n’avait pas connu auparavant ni dans le domaine du ballon, ni dans d’autres domaines. Nous voulons, nous en tant que professeurs et en tant qu’universitaires, tous ceux qui sont en Fance, qu’elle arrive
Mod –   Bien…
ZK –      …que les Lumières de la France arrivent à …
Mod –            Docteur, docteur !
ZK –            …arrivent à ces pays.
Mod –   Vous avez parlé plus que Monsieur Pascal Hilout. Je voudrais simplifiez pour que les téléspectateurs comprennent. Quelle est la faute de ce Français dont vous parlez, les enfants de la troisième ou quatrième génération parmi les enfants d’immigrés. Moi, par exemple, je suis né en France par la force de l’histoire, quelle est donc mon tort si j’étais noir de peau ou si j’étais d’origine algérienne pour qu’on définisse des quotas pour moi et je ne peux pas jouer au foot ou ne peux y accéder ?!
PH –     C’est que, comme je vous ai dit, nous sommes devant le constat d’une maladie, mais l’ordonnance est totalement inadéquate. C’est une mauvaise ordonnance. Si j’étais responsable de cette affaire, j’aurai dit que dès demain nous allons avoir 100% de Français, Français uniquement, à 100% et de façon tout à fait simple : nous dirons…
Mod –   Vous n’y incluez pas les Algériens ou les Marocains ?
PH –     Non. Oui voilà, vous devez simplement restez fidèles à votre patrie, là où vous êtes nés, à la France !
Mod –   A votre avis, la fidélité se décide à travers une résolution ou bien c’est individuel ?
PH –     Non c’est l’être humain, l’être… car nous sommes responsables, nous autres parents immigrés, nous sommes responsables. Mais nous ne prenons pas nos responsabilités. Lorsque je dis à mon fils : « Tu es Français sans plus, tu dois être fidèle à …  »
Mod –   Mais pourquoi cette dictature ?
PH –     Non, non… je lui propose…
ZK –      Ah bon ! Maintenant il propose ! Il y a un instant il imposait et voilà qu’il change son discours. Il lui imposait, mais enfin, il propose…ça ne fait rien, c’est beau ça !
PH –     Je lui propose de se considérer uniquement comme Français. C’est fini, ma racine à moi, issu du Maroc ou de l’Algérie, voilà d’une part. Les Algériens ont le devoir de prendre leurs responsabilités pour former leur enfants comme le font les Egyptiens. Les Egyptiens n’ont pas besoin d’aller …et c’est pour cela qu’ils gagnent, chers amis !
ZK-       Quoi, quoi ? Allez au bout de votre idée ! Vous parlez d’Egyptiens…les Egyptiens ?
PH –     Les Egyptiens forment leurs enfants dans leur propre pays et ne vont pas braconner sur les terrains des autres.
Mod –   ???
ZK –      Non, non, qu’il parle de France. Mais parlez de la France…
Mod –            Pourquoi est-ce que la France n’a pas formé …
PH –     La France forme pour elle-même, mais il y a des chasseurs qui viennent prendre du gibier dans notre pays.
Mod –   Selon la loi, suivant la loi ?!
PH –     Non… cher ami..
ZK –      Mais c’est un choix. Le joueur choisit de jouer…Le joueur fait le choix
PH –     Je ne vous ai pas dit qu’il ne choisissait pas, mais le responsable algérien qui vient en France, non pas pour former des jeunes, mais pour sélectionner …
Mod –   Mais que dites-vous du responsable français qui a été en Algérie pour tuer, pour braconner, pour ravir, pour voler et occuper, que dites-vous de ce responsable ?
ZK –      Je veux vous poser une seule question…
PH –     Je répond d’abord à la question qui m’est posée
Mod-    S’il vous plait… Allez-y !
PH –     Je répond à votre question : il a été du droit de tous les Africains de devenir indépendants. Mais aujourd’hui, ils doivent devenir libres et former leur enfants dans leurs pays. C’est fini ! Ah !
ZK –      C’est de l’idéologie ! Une question…
PH –     Vous êtes un irresponsable, comme les irresponsables en Algérie, au Maroc et en Afrique du Nord
ZK –      Vous …
PH –     Vous ne prenez pas vos responsabilités et puis…
ZK –   Je pose une question. Je vous pose une question.
PH –     Allez y !
ZK –      Que dites-vous de Sarkozy qui a initié une politique qui fait venir des compétences des pays arabes et d’Afrique vers la France ?! Est-ce que cela n’est pas …
PH –     De commun accord avec…
ZK –      C’est pas grave. Je pose une question.
Mod –   Laissez-le vous répondre
PH –     Je vous réponds..
ZK –      Mais dans le cas de…
PH –     Je vous réponds !
ZK –      Allez-y ! Est-il braconnier ou pas ?
PH –     Je vous réponds !
ZK –      Est-il braconnier ou pas ?
PH –     Je vous réponds !
ZK –      Ma question …je n’ai pas posé de question ! Je n’ai pas encore posé la question.
PH –     Est-ce que je peux répondre ?
ZK –      Ma question est…mais comment pouvez répondre à une question que je n’ai pas encore posée ?! Ma question, « Est-ce que la politique de Sarkozy est une politique de braconnier ? », c’est tout !
Mod –   Allez-y Monsieur !
PH –     Merci bien. Sarkozy lorsqu’il arrive à…
ZK –            Braconnier ou pas ?
Mod –            Docteur, s’il vous plait ! Il ne peut pas répondre à l’Américaine par oui ou par non ! Allez-y Monsieur !
PH –     Lorsque vous venez parler à des responsables et vous leur dites : « si vous avez un excédent de compétences dans tel ou tel domaine et dont j’ai besoin, vous pouvez m’envoyer ces compétences. » Et c’est ainsi que la France …
ZK –      C’est vrai
PH –     …La France s’est mise d’accord avec la Tunisie pour …
ZK –      C’est vrai
PH –     Et ils sont tombé d’accord tous les deux ! Tous les deux
ZK –      De plein gré
PH –     De plein gré et de façon équilibrée…
ZK –      C’est vrai. Comment ça, de façon équilibrée ?
PH –     Ils se sont mis d’accord sur 7000 compétences qui viendraient en France. Mais la Tunisie jusqu’ici n’a pu fournir que 2000 personnes. Et pourquoi uniquement 2000 ? C’est parce que nous ne sommes pas allé en Tunisie comme chasseurs de têtes, chez les autres.
ZK –            Maintenant, je vous pose une question. Quelle est donc la différence … ?
PH –     La contractualisation
ZK –      Ca ne fait rien. La question : si le Maroc vient et …
PH –     Et il ne passe pas de contrat avec moi
ZK –      Non, le contrat se passe entre contractants. Allah sait mieux, mais certainement vous êtes ignorant en droit. Le contrat est passé avec le contractant. Quelle est donc la différence si les Marocains arrivent et disent à Chamkhi, à Chamekh que
Mod –            Chammakh
ZK –      … disent à Chammakh, vous avez le droit de jouer en équipe de France, mais vous avez aussi le droit de jouer chez moi. Quelle est la différence entre le fait que Sarkozy aille en Tunisie et lui demande ainsi qu’au Maghreb de lui envoyer des compétences et il n’est pas chasseurs de têtes, alors que le Marocain qui est venu demander à Chammakh de jouer avec lui, il est considéré comme braconnier ?! Il faut choisir une même façon de raisonner. Le problème c’est quoi maintenant ? Le problème est que ces thèses existent sur la scène politique et ces thèses sont celles de ce que nous appelons al-Jabha al-Wataniya ou bien le Front National. Ces thèses se sont cristallisées. Elles étaient à l’intérieur des institutions publiques et politiques et maintenant elles touchent le domaine du sport. Et je vais vous poser une autre question. Je vais vous poser une autre question.
Mod –   Vous parlez beaucoup.
PH –     Ici, vous n’êtes pas celui qui po…
Mod –   Vous posez des questions ET vous répondez en même temps !
ZK –      Moi je suis pour les quotas, mais pourquoi ne les introduisez-vous pas pour les ministres ?
Mod –   Vous posez des questions ET vous répondez en même temps . S’il vous plait !
PH –     Cher ami !
ZK –      Nous parlons de foot…
Mod –   Allez-y Pascal. Je sais que Dr Zidane vous a placé dans différents cadres, dans différentes questions et domaines que nous allons tenter de cerner. Le problème est sportif et je ne crois pas que vous allez me contredire si je vous dis que ok le problème est sportif, mais il a des prolongements politiques, sociologiques…
PH –            Evidemment ! et sociales
Mod –   Il a aussi une dimension historique que nous ne pouvons pas ignorer.
PH –            Naturellement !
Mod –   Je reviens à l’échange qui a eu lieu au niveau de la direction technique de l’équipe de France. Il y a un discours qui se réfère à la couleur de peau. Vous savez que la loi en France considère le racisme comme un délit
PH –     S’il y avait …
Mod –   Et le sanctionne de trois ans de prison et 40000€ d’amende
PH –     Cher ami, vous êtes Français et vous connaissez les lois françaises
Mod – Non, je ne suis pas Français.
PH –     Vous avez dit que vous étiez Français…
Mod –   Non, non !
PH –     Ah bon ce n’était donc qu’un exemple..
ZK –      C’était une hypothèse
PH –     Cher ami, s’il y avait quelque chose qui prouvait qu’il y a eu racisme, croyez-moi que la justice française est rigoureuse. Ce que vous dites c’est ce que Mediapart nous a appris. Mais la ministre Jouano a diligenté une enquête et n’a pas trouvé de preuves pour un quota de Noirs ou un quota pour les Arabes. Ceci est faux. Ce que je vous dis : il y a un quota de 100% pour les Français, quelle qu’en soit la couleur. Il nous est loisible demain d’avoir un quota de 100% réservée aux Français qui n’ont qu’une seule nationalité : la Française. Et c’est tout !
Mod –   Mais il y a un instant vous parliez d’égalité des chances, c’est à dire soit vous considérez qu’il y a inégalité ou bien vous considérez qu’il y a égalité ?!
PH –     Je vous ai dit et je le répète pour que les gens me comprennent : le Français qui dispose de deux nationalités peut jouer pour la coupe d’Afrique et il peut jouer pour la coupe d’Europe. Mais le Français de souche profonde et qui n’a qu’une seule nationalité il ne peut jouer que pour la coupe d’Europe et en France.
ZK –      Et que dites-vous des Français d’origine polonaise ?
Mod –   Vous parlez de Sarkozy… Flopa est d’origine polonaise, Tina est d’origine italienne, Zidane est d’origine algérienne… Permettez que je prenne M. ‘Adlan Hmidchi d’Algérie, directeur du quotidien sportif Al-Kabar. Monsieur Hmidchi, bonjour ! Comment les médias ont-ils traité la question en Algérie. Ce sujet précisément a occupé bien évidemment beaucoup de journaux marocains et tunisiens et même dans d’autres pays arabes. Avez-vous considéré l’affaire comme faisant partie du racisme en France, ou bien considéré la question comme tout à fait normale, ou bien y a-t-il des discussions sur la responsabilité de l’Algérie, car c’est l’Algérie qui a été derrière la loi des Bahamas en 2009. Elle a proposée cette loi avant que la FIFA ne l’adopte.

5 – Intervention par téléphone de M. ‘Adlan Hmidchi
Al-Kabar-Ar-Riyyadi
Al-Kabar Ar-Riyyadi (La Nouvelle Sportive)

Je salue tout d’abord les collègues qui sont avec vous sur le plateau. Je crois que c’est l’Algérie qui a fait éclater cette bombe à travers le changement de la loi aux Bahamas, ce qui a permis à l’équipe d’Algérie d’être la première à bénéficier de certains joueurs binationaux. Je n’adhère pas à l’avis du collègue lorsqu’il dit que les Français n’ont pas la chance de jouer dans deux sélections nationales, pendant deux périodes. Je crois que l’incident a causé beaucoup de problèmes en Algérie car le peuple algérien, même s’il connaissait le racisme français que ses constitutions n’énoncent pas, mais il a été choqué par la réaction des responsables qui avaient normalement le devoir d’enquêter comme il faut dans ce dossier. Au lieu de cela, l’enquête n’a été que superficielle et de pur forme et puis il y a eu des décisions sans contenu. Aujourd’hui en France, ce que nous lisons dans les journaux français et les commentaires auxquels nous avons eu droit, il y a des personnalités qui ont tenté de blanchir le premier entraîneur et le directeur technique sportif, mais en réalité l’Algérien qui avait fait exploser la bombe, je parle de Monsieur Mohamed Belkacimi, considéré comme Algérien est un des meilleurs entraîneurs des jeunes formations dans les quartiers… il n’a pas inventé l’affaire et il n’a pas agi de …, mais il a été le premier à vilipender le racisme dans la sélection française.

6 – 2ème partie du débat
Mod –            Monsieur Hmidchi, votre message est clair et il nous est bien parvenu. Merci d’avoir participé avec nous. Je rappelle que vous êtes rédacteur en chef du journal sportif al-Khabar. Merci beaucoup. Vous avez un commentaire, Monsieur Pascal sur ce que vient de dire le journaliste algérien ?
PH –     Cher ami, il ne parle pas de l’absence de responsabilité chez les Algériens. Irresponsabilité chez les entraîneurs et dans les écoles algériennes et marocaines qui ne forment pas le nombre suffisant d’Algériens, résidant en Algérie pour ne pas venir chasser au sein de nos écoles et de nos clubs. Prenez donc vos responsabilités ! Prenez vos responsabilités, chers amis. Vous êtes devenus indépendants…
ZK –      Le braconnage…
PH –     …mais vous ne vous êtes pas encore libérés.
ZK –      Non, non !
PH –     Vous êtes encore occupés dans vos têtes et dans vos cerveaux.
ZK –             L’indépendance de la France…dans un épisode vous avez dit que votre père faisait partie du Tabor marocain. La France s’est libéré sur le dos et grâce aux fusils de ceux qui sont venus d’Afrique et sont venus d’Afrique du Nord avec ce qu’on appelle Tabor marocain et les tirailleurs sénégalais. Et s’il n’y avait pas… Lorsque De Gaule. Je t’enseigne l’histoire que tu ne connais pas et je voudrais…
PH –            Instruisez-moi donc !
ZK –      Oui, je vous instruits
PH –     Ô Professeur !
ZK –      Nous enseignons…
PH –     Mais prenez aussi vos responsabilités !
ZK –      Je vous dis…
PH –            Instruisez-moi, mais prenez vos responsabilités.
Goumier-marocain
Goumier marocain

ZK –      De Gaule, lorsqu’il a voulu libérer la France, pourquoi a-t-il été en Afrique pour ramener des soldats noirs pour ouvrir la France et pour qu’elle se dédit aujourd’hui et dit qu’ils ne prennent pas leurs responsabilités. Ils en ont pris plus de responsabilité qu’ils ne devaient prendre…
PH –     Je constate que vous êtes encore colonisé
ZK –      … mais le 8 mai 1945, lorsqu’ils ont demandé leur indépendance, ils ont été tué le 8 mai 1945. C’est ça la politique que vous défendez. C’est cette politique qui a été maculée de racisme et elle a été dénoncée, exposée devant tout le monde. Et celui qui l’a dénoncée s’appelle Mohamed Belkacimi.
Mod –            Docteur ! Que dites-vous des Français, des journalistes parmi les Blancs et vous le savez très bien, qui ont critiqué cette affaire, ils ont critiqué la France, ils ont critiqué Sakozy et sa politique ainsi que le racisme qui y est apparu. Que dites-vous de ces gens qui ne sont pas des Algériens, ils sont Français bien évidemment.
PH –     Cher ami, Mediapart, si vous faites un tour du site Mediapart et si vous regardez qui collabore à ce média, vous n’y trouverez pas un seul Noir, pas un seul Jaune et il y a une seule dont le nom est vraisemblablement issu d’Afrique du Nord. Ces gens-là qui nous parlent de ségrégation alors qu’ils en sont pratiquants, dans leur  pratique ! Ils se gargarisent de Fraternité et d’Egalité, alors que dans notre équipe de France, depuis longtemps, nous n’y trouvons pas de racisme. Ce sont bien les meilleurs qui nous y représentent. Nous en sommes fiers. La France est fière de toutes ses couleurs, mais de ceux qui lui sont fidèles
Mod –   En parole seulement. ???
PH –     Non cher ami,  l’équipe de France…
ZK –            Aujourd’hui !
PH –     Comme par le passé !
ZK –      Mais lorsque, à 20 ans, on exclue des enfants. Laurent Blanc en a parlé. Laurent Blanc a dit qu’il faudrait éradiquer. Laurent Blanc dit qu’il faudrait éradiquer… Maintenant, ils veulent sélectionner en fonction des corps. Revenons à l’histoire du foot en Europe. Jacques Samistar dans les années 70. Il était Blanc et haut d’un mètre 90 ! Il était gardien de but. Où sont-ils passés, ces gens-là ? Diagana, Diagana en 2004, a failli être sélectionné comme entraîneur de l’équipe de France. A cette époque…
Mod –   Tigana
ZK –            …Tigana, à l’époque de 2004, le président de la Fédération était Simonet qui a dit : « Nous avons un grand nombre de Noirs et je ne veut qu’en plus de cela il y ait un entraîneur de l’équipe nationale qui soit Noir. ». C’est ce qu’à dit Simonet.
Mod –            Docteur, docteur, laissez-moi lui ajouter autre chose. Qu’Allah vous préserve Monsieur Pascal, le sujet provoque le débat et partant de votre positionnement vous adoptez des avis qui peuvent paraître un peu bizarres pour le téléspectateur arabe…
PH –     La France n’est pas raciste !
Mod –   Il y a des personnes qui donnent des images du racisme français. Il se peut que je l’appelle racisme et qu’un autre parle d ‘autre forme de racisme’ pour le qualifier…Quel est votre avis de Raymond Domenec qui, avant le mondial de 2010, refuse Benarfa, Benzema ainsi que Nasri, un trio qui possède des compétences en foot, mais qui n’ont pas été invités à la sélection française. Pourquoi privez-vous Benzema ou bien Nasri de jouer avec l’équipe d’Algérie ou du Maroc puisque l’équipe de France n’en veut pas ?
PH –     Cher ami, si Benzema était fidèle à un seul pays, il resterait fidèle, malgré cela, à la France et à l’Europe. Il peut jouer dans d’excellentes équipes ici en Europe.
ZK –      Il joue déjà au Real
PH –            Personne ne l’a privé, tout ce que nous voulons, chers amis, c’est que notre réserve de joueurs compétents, que ce potentiel que nous avons formé en France reste sous autorité du club français afin que Domenec puisse choisir les meilleurs parmi eux. Mais s’il…
Mod –   Quel votre avis au sujet d’Enzo Chifo, joueur belgo-italien, de nationalité double et qui a choisi de jouer pour la Belgique ? Pourquoi n’a-t-on pas soulevé ciel et terre à ce sujet en Italie ?
PH –     Nous n’avons pas soulevé la terre ou l’enfer pour cette affaire parce qu’il s’agit d’une proportion minime. Lorsque la proportion est petite, personne n’en parle, mais …
Mod –   Laissez-moi vous lire un message posté sur FaceBook…
PH –     Je voudrais finir mon idée
Mod –   Je vous en prie, vous avez raison.
PH –     Je termine ma phrase. Lorsque les proportions sont infimes personne n’en parle, mais lorsqu’il s’agit….
Mod –            D’accord
PH –     Mais lorsque vous avez 50% de votre réserve qui pourrait échapper à son engagement au profit de la France, cela pose problème, un problème de taille.
Mod –   Nous avons une grande proportion de messages qui nous est parvenue à travers FaceBook et en même temps je vous livre quelques chiffres que vous connaissez sans doute mieux que moi : on dit qu’il y a d’après les chiffres, qu’un Français sur cinq est d’origine étrangère et binationale, soit immigré ou est enfant d’immigrés.
PH –     20%
Mod –   Presque 20% : cinq millions immigrés et six millions de leurs descendants. Presque douze millions de binationaux. Nous avons Radia Salem qui dit : « La France a braconné (elle use du même terme que vous avez utilisé) dix mille médecins algériens qui travaillent actuellement dans les hôpitaux français, sachant qu’ils ont été formés en Algérie et que les hôpitaux algériens connaissent un grave déficit en médecins spécialisés ». Comment expliquez-vous …?
PH –     Cher ami, le rêve du retour était présent chez moi et chez beaucoup de personnes qui étaient venues en Europe et qui avaient une certaine formation.
ZK –      Les médecins algériens sont arrivés dans les années 90 !
PH –     Cher ami !
ZK –      Ne mélangez pas…
PH –     Laissez-moi donc f…
ZK –      Les médecins Algériens sont arrivés dans les années 90. Parlez donc des Algériens arrivés dans les années 90 après la décennie noire. Point. Ne mélangez pas !
Mod –            Docteur ! Laissez-le parlez
PH –            Pourquoi ne permettez-vous pas aux autres de parler en leur nom ? Que je termine mon idée.
Mod –   Bien, allez-y !
PH –     Cher ami, il y a des personnes qui arrivent aujourd’hui alors même que nous n’avons pas besoin d’immigration en France. Des personnes rêvent d’émigrer en Europe. Pourquoi ? C’est parce que les revenus sont plus élevés. Les personnes qui émigrent de France vers les Etats-Unis le font non pas parce qu’elles n’aiment pas la France, mais c’est parce que l’Amérique leur offre de meilleures conditions. Les personnes sont venus d’Afrique vers l’Europe, parce qu’ils y ont trouvé une vie meilleure. Eux aussi, ils choisissent. Mais de là à dire que nous les avons braconnés, c’est faux.
Mod –   Ce sont les conditions qui les y ont poussés, les conditions que l’Algérie avait subie.
PH –     Des conditions sociales. Il y a des différences de revenus. Pourquoi est ce qu’il y a des personnes de la terre entière qui viennent au Qatar ? C’est que les revenus sont meilleurs au Qatar et qu’il y a plus d’opportunités. Nous sommes ici dans ce studio, pourquoi y a-t-il des gens du Magreb, du Liban, de l’Extrême Orient pour travailler au Qatar alors même que c’est un désert où il y a un climat très chaud ? Pourquoi ? C’est parce que les conditions matérielles qu’on y trouve sont meilleures.
ZK –      Est-ce qu’on appelle cela braconnage ? Pourquoi appelez-vous cela braconnage ?
PH –     Lorsque vous ne m’informer pas, que vous ne passez pas de contrat avec moi…
ZK –      Qui es-tu donc ?
PH –     Je suis le Club français ou le gouvernement français qui forme ces joueurs et qui ne …
ZK –      Mais pourquoi ne parlez-vous pas des 10.000 médecins algériens qui sont venus en France sans que le gouvernement français n’en est parlé au gouvernement algérien, ou bien avec les Marocains, le gouvernement marocain ? Parlez-en donc !
Mod –   S’il vous plait Docteur !
ZK –            Pourquoi ne parlez-vous pas des médecins qui sont arrivés en France, sans qu’il y ait d’accord passé avec leurs pays ?
Mod –   Laissez-le répondre !
PH –     Bon ! Maintenant, je vais vous faire une proposition.
ZK –            Répondez à la question et laissez de côté les propositions !
Mod –   S’il vous plaît Docteur ! C’est moi qui décide s’il faut qu’il réponde à la question ou pas.
PH –     Il nous est maintenant possible de dire à ces médecins algériens et maghrébins : « Je vous en prie, chers amis, revenez dans vos pays qui ont besoin de vous ! ». Vont-ils accepter ou pas ?
ZK –      C’est leur problème
PH –     Nous y voilà, ça n’est pas un problème de la France puisque ce sont eux qui y sont venus et c’est bien eux qui veulent y rester.
ZK –      Et lorsque Benzema ou Meguini a joué avec l’Algérie, c’était de sa propre initiative. Il a choisi. Meguini a choisi de partir de France pour jouer avec Les Fennecs algériens et personne ne l’a contraint à faire cela.
Mod –   Comme le Zaïrois Mandanda a choisi de jouer pour le Zaïre.
PH –     La France a doit de défendre ses intérêts, comme l’Algérie a le droit de défendre ses propres intérêts. Pourquoi êtes-vous si irresponsables en Algérie pour ne pas défendre vos propres intérêts ?
ZK –      Le problème maintenant n’est pas…
PH –            Défendez vos intérêts !
ZK –      Vous avez le droit de défendre vos intérêts, mais pas de façon exécrable et par le racisme. La France défend maintenant l’accès des clubs aux enfants de façon répugnante. S’il n’y avait pas Belkacem pour faire cet enregistrement, nous n’en aurions rien su ni entendu. Mais vous parlez de la ministre. La ministre n’est pas juge. Pourquoi est-ce ni la ministre, ni la Fédération Française de Football, n’ont osé poser cela devant la justice ?
PH –     Elle vous attend pour que vous le fassiez !
ZK –      Non ! Elle attend des personnes comme vous, de ceux qui sont de la même engeance que le roi Ben`arafa au Maroc. Elle attend des personnes comme vous l’Arabe de service et l’Indigène de service, des personnes comme vous pour défendre leur politique. Et Marine Le Pen vous met en devanture comme des personnes intégrées. C’est ça votre intégration. C’est la même intégration que celle qui étaient avec Ben`arafa lorsque Mohamed V avait été exilé. Voilà votre intégration, comme dit le proverbe arabe nord-africain : la maladie de la fève provient de celui qui se la procure. Le mal est chez des personnes comme vous qui n’ont pas pu parler d’intégration qu’en rejoignant Riposte Laïque…
Mod –   C’est bon, Docteur ! Monsieur Pascal, il ne reste que 10 minutes d’ici la fin de l’émission. Comment expliquez-vous aujourd’hui l’orientation de Paris sous l’autorité de Sarkozy qui veut introduire une révision de loi sur la nationalité et imposer le principe de choix d’une nationalité aux binationaux. Soit vous choisissez d’être Marocain ou bien Français. Ce n’est pas injuste ?
PH –     Cher ami, non ce n’est pas de l’injustice. Je crois que… Si vous êtes Algérien, je ne vous demande pas d’être Français. C’est fini ! Vous choisissez votre nationalité pour que chacun puisse savoir qui sont ses enfants, qu’est-ce qu’il leur doit, quels sont ses intérêts, pour que mes enfants se sentent Français, parce qu’ils sont nés en France et qu’ils s’intègrent aux Français, vivent avec des Français. Il n’y a pas de différence entre eux et les autres. Ceci est meilleur pour l’intégration pour qu’il n’y ait plus des racines accrochées à un désert. Lorsque vous transplantez un arbre, pour qu’il s’enracine bien, vous devez couper quelques racines. Bien évidemment, nous connaissons l’origine du palmier, puisqu’il nous est parvenu du Nord de l’Afrique, mais pour qu’il absorbe l’eau de France, pour qu’il s’enracine, pour qu’il prospère…
Mod –   Dans la liberté et
PH –            Exactement ! La Liberté et la Fraternité. Ca n’est pas un mot creux en France. La Fraternité n’est pas un vain mot ici. Mais pas chez vous ! Creux, du vide ! …
ZK –      Mais lorsque la France est libéré grâce à …
PH –     Vous n’acceptez pas la différence !
ZK –      Non, non !
PH –     Les chrétiens, même parmi vos enfants, n’ont pas le droit de manger pendant le mois de ramadan, voilà un exemple.
ZK –      Afin de vous rappeler une chose, puisque votre niveau culturel n’est ni fait ni à faire comme on dit, je vous rappelle que le chrétien célèbre le plus ancien était bien Algérien…
PH –     Mais pas aujourd’hui !
ZK –      Il était…
PH –     Pas aujourd’hui ! Aujourd’hui vous êtes racistes.
ZK –      La deuxième chose, c’est que les chrétiens étaient en Algérie depuis St Augustin et ils le sont encore…
PH –            Cachés !
ZK –      Autre chose, lorsque la France est libérée grâce aux bras du Tabor marocains et des Tirailleurs sénégalais. Comme ça été le cas de votre père. Mais vous ne respectez ni votre père ni votre culture ni d’où vous venez. Lorsque la France est libérée grâce aux bras de ces gens-là et puis vous leur coupez les salaires et leur coupez les pensions de telle sorte que le soldat français reçoit 200 fois plus que ce qu’est payé le soldat m…
PH –     Mais il vit au Maroc et moins cher !
ZK –      Il vit où il veut ! Lorsque vous faites venir un homme ou un travailleur, vous lui devez ce à quoi il a droit. C’est ça les doits. Qu’il vive dans un endroit plus prospère ou bien dans endroit moins cher, cela n’est pas votre affaire. Mais ce sont là des thèses racistes, bâties sur des racistes. Ce que je dénonce c’est qu’il y ait parmi eux des personnes qui parlent arabe comme vous et rejoignent ce camp. C’est ce qui justifie l’appellation Indigène de service et l’Arabe de service.
PH –     Il s’empare de la parole et puis…
Mod –   Il dit des choses logiques, qu’avez-vous de logique à lui opposer ?
PH –     Non, si c’était logique, cher ami
ZK –            Répondez aux questions !
PH –     S’il était logique, il aurait remarqué les maux dont souffrent les Algériens…
Mod –   Mais on ne parle pas que des Algériens, nous parlons des Africains…
PH –     …qui n’acceptent pas la différence. Il nous parle de la paille qui est dans l’œil des Français. Nous avons une paille dans l’œil, nous avons des racistes.
ZK –      Vous parlez de la poutre…
PH –     Mais la poutre qui leur barre la vue et ne laisse passer aucune Lumière, il l’oublie. C’est dire que s’il résolvait ses problèmes, s’il prenait sa responsabilité, si les Maghrébins prenaient leurs responsabilités, s’ils avaient des responsables…
Mod –   Mais la France est en partie responsable ?
PH –     Mais nous prenons nos responsabilités. Nous disons que nous avons des racistes. Nous ne disons pas qu’il n’y a pas de racistes chez nous. Mais nous combattons le racisme. Vous avez la possibilité d’être juif, d’être musulman, d’être bouddhiste ou pas du tout croyant, que vous mangiez pendant le ramadan ou pendant le mois qui le suit et ce que vous voulez, vous en avez le droit !
voile-intégral
Voile intégral (برقع)

Mod –   Mais celle qui porte le voile intégral, elle n’en a pas le doit !
PH –            Naturellement puisqu’il y a rupture : je vous vois, mais vous ne me voyez pas. C’est une inégalité introduite entre les personnes. Ma mère a été intégralement voilée. Personne n’a le droit de la voiler ! Son corps n’est pas une honte (porno) ! Son corps est beauté !
Mod –   Ah !
PH –     Ma mère, mon corps et celui de ma mère, n’est pas une honte.
Mod –   Mais en islam, ce n’est pas comme ça qu’on la considère
PH –     Non, c’est une honte dans le regard de certaines personnes
Mod –   Des musulmans…
PH –     Le corps est beauté
Mod –   Et la femme qui n’est pas belle ?!
PH –     Beauté, chers amis !
Mod –   Mais la femme qui n’est pas belle ?
PH –     « Allah est beau et Il aime la beauté » (dire du Prophète)
ZK –      Hé Mohamed, ne changez pas de sujet !
PH –     Dieu nous a créé nus et l’égalité entre les êtres c’est d’accepter ma mère et ma sœur sans voiles
ZK –      Vous avez droit à cela
PH –     Mais qui la voile donc ?
ZK –      Vous avez droit à cela, mais ne changez pas de sujet !
PH –     St Paul n’a pas le doit et le Coran n’a pas non plus le droit de la voiler !
ZK-       Vous avez le droit !
PH –     C’est ça la justice
ZK –      Je vais vous posez une question : que dites vous au sujet d’une Français nommée Marie qui arrive à 25 ans et s’est faite appeler Fatima az-Zahra’ et puis elle s’est voilée avec un niqab ? Ne dites pas que nous l’avons voilée ou que nous l’ayons obligée à …
PH –     C’est l’islam qui l’oblige !
ZK –      Elle a choisi
PH –     C’est l’islam qui la voile, ou alors c’est St Paul !
Mod –   C’est un sujet, je vous prie, qu’il ne faudrait pas dépasser. Je vous prie de ne pas déborder …
PH –     Moi l’homme, si je me voile, c’est que je l’ai choisi. Mais la femme musulmane ne choisit pas parce que c’est la religion qui le lui impose. Le choix, c’est autre chose ! Moi l’homme si je me voile, je choisis, mais la chrétienne qui se voile ou la musulmane qui se voile c’est qu’elle a des ordres qui viennent de St Paul. Et je n’accepte pas qu’il voile les femmes. Et je ne l’accepterai de personne, d’aucune autre religion.
ZK –            Pourquoi ?
PH –     Elles ne respectent pas ma sœur !
Mod –   Mais où est donc la liberté ? Je n’accepte pas, je n’accepte pas …
PH –     Elles ne respectent pas ma sœur et ne respectent pas ma mère !
ZK –      Ne l’appelez plus ni votre sœur, ni votre mère … [NdT sous-entendu : vous êtes apostat !]
PH –     C’est ma mère !
ZK –      …c’est un choix. Vous parlez de liberté en France, quelle liberté ?
PH –     La liberté de l’être humain et …
ZK –      Elle a choisi
PH –     …le respect des femmes.
ZK –      Marie est devenue Fatima az-Zahra’ et elle a choisi !
PH –     Mais ses cheveux ne sont pas une honte. Celui qui la voile…
Mod –   Qui vous a dit que ce n’est pas une honte ? Vous êtes un mufti maintenant ?!
PH –     Oui, moi en tant qu’être humain, je respecte l’être humain en tant que tel
Mod –   Mais vous êtes mufti puisque vous nous dites qu’il n’y a pas de honte liée aux cheveux !?
PH –     Bien évidemment c’est beau !
Mod –            Excusez-moi s’il vous plait, soyons concis, puisqu’il ne reste que trois minutes. Je vous donne la parole Pascal…
ZK –            Mohamed Pascal
PH –            Mohamed Pascal
Mod –            Mohamed Pascal Hilout, vous êtes Français d’origine maghrébine.
PH –     Exact !
Mod –   Comme ça, vous avez gardé la nationalité marocaine ou pas ?
PH –     Non, c’est fini ! J’ai choisi la nationalité française et même si j’ai bien des avantages à garder la bi-nationalité, j’ai décidé d’en finir. Je n’ai aucun papier, aucune carte…
Mod –   Mais vous avez des proches au…
PH –            Evidemment !
Mod –            Evidemment !
PH –     Mes racines, personne ne peut en changer l’histoire. Mon histoire est derrière moi. Mais lorsque j’ai décidé de devenir Français et que j’ai demandé le prénom de Pascal, pour que tout le monde comprenne, lorsqu’on entend Pascal tout le monde sait que je suis Français. Mais lorsqu’il entend Hilout, il sait que je suis issu d’autres racines. Lorsque vous entendez de quelqu’un qui était mon chef « François Sustakiewicz ». Sustakiewicz est un nom polonais, mais son prénom est François. Lorsque vous entendez François vous saisissez immédiatement qu’il est Français.  Notre histoire c’est notre passé, mais nous devons être fidèles à ce paisible pays qu’est la France où se trouve notre liberté et notre égalité.
Mod –   Vous le considérez vous comme un paisible pays, l’Algérien et le Marocain le considère comme un pays dominateur, qui a occupé des territoires et tué des êtres…
PH –     Cette histoire c’est du passé ! Et c’est de son droit de…
ZK –      Il a dominé et ils se peut qu’il établisse sa domination sur des enfants pour qu’ils n’entrent pas jouer au foot. Mais vous les utilisez lorsqu’ils gagnent la coupe du monde et lorsqu’ils vous ramènent des titres olympiques
PH –     Et vous en profitez en Algérie, lorsque vous les braconnez. Formez vos enfants dans vos pays !
Mod –   Ils prennent un peu leur revanche de la France
PH –     Ah !
Mod –   Elle a pris leurs pères leurs grand-pères et leurs richesses…
PH –     L’idée de vengeance, c’est fini. C’est une idée …
ZK –      La France doit payer…
PH –     Et jusqu’à quand ?

PH –     Et pourquoi ne prenez-vous pas vos responsabilités maintenant ? Vous êtes devenu indépendant et vous n’êtes pas encore libre. Indépendant, mais pas libre.
ZK –      La France s’est libérée sur le dos de votre père. Votre père est venu en France et vous êtes devenus Français.
PH –     Je suis Français et fier de l’être.
ZK –      Etes-vous fier de ce que votre père a fait pour la France ?
PH –     Je …
ZK –      Est-ce que vous êtes fier de ce que votre père a fait pour la France ?
Mod –   …
ZK –            Répondez à la question !
PH –     Bien évidemment, que je vais vous répondre ! Je suis fier de ce que mon père et mes ancêtres ont…
ZK –      En France ?
PH –     En France. Je suis fier de ma francité et je suis fier des Algériens qui ont défendu leur pays et qui sont devenus indépendants, mais je ne suis pas fier des Algériens et des Marocains qui ne prennent pas leurs responsabilités, pour se libérer.
Mod –            Pourquoi dites-vous ça ?
PH –     Les Tunisiens se sont libérés
ZK –      La France n’était pas libre en 98, ce sont huit joueurs qui ont ramené la coupe du monde !
PH –     Ils étaient Français avant tout, mais c’est vous qui les différenciez !
Mod –            Monsieur Mohamed Pascal Hilout, j’étais heureux de votre présence parmi nous
PH –     Et moi de même !
Mod –   Mais je n’étais pas heureux lorsque vous avez parlé du Coran et de…Ces questions, ni vous ni moi ne les connaissons
PH –     Non, nous les connaissons à fond, nous savons où nous avons mal.
Mod –   Je ne peux pas et vous ne pouvez pas discuter ni du christianisme ni du Coran parce que c’est une émission sportive
PH –            L’époque de St Paul est révolue !
Mod –   Qu’on fasse quelques citations d’accord, mais… Malgré cela merci pour votre présence car nous sommes dans une émission où il n’y a pas mal de liberté …
PH –     Merci !
Mod –   Docteur Khoulif, je vous remercie beaucoup
ZK –      Je vous remercie beaucoup ainsi que la chaîne d’al-Jazeera
Mod –            J’espère que les téléspectateurs ont profité de cette séance, qu’ils ont compris bien des choses de ce qui est arrivé ces derniers jours, mais qui a été évoqué en novembre de l’année dernière. Cette réunion dont nous avons parlé et qui a eu lieu au niveau de la direction technique du foot  français et dont la teneur n’a filtré que six mois plus tard. Je vous prie de nous excuser si votre sensibilité a été touchée d’une façon directe ou indirecte, au revoir et à la prochaine fois.
 

image_pdf
0
0