Pascal Hilout et Pierre Cassen sont les Jean Moulin de la résistance républicaine contre l’islam

Publié le 13 juin 2014 - par - 703 vues
Share

Ri7RL-ramada haniDÉFENDRE L’IDENTITÉ FRANÇAISE ET SA PERENNITE CONTRE LE PÉRIL MUSULMAN N’EST NI DU RACISME NI DE LA HAINE DES MUSULMANS, C’EST UN ACTE DE RÉSISTANCE RÉPUBLICAINE QUI PESE PLUS QUE JAMAIS SUR TOUS LES FRANCAIS DIGNES DE CE NOM ET DE TOUS LES AMOUREUX DE LA FRANCE PARTOUT DANS LE MONDE. SI UN JOUR LA FRANCE EST DISSOUTE DANS L’ISLAM CE SERA LA FIN DE L’HUMANITE.

Défendre les valeurs humanistes et républicaines de la France, son terroir, sa gastronomie, son art de vivre, sa splendeur littéraire et artistique, son immense richesse patrimoniale et vinicole, ses monuments historiques, sa soif des libertés, ses acquis politiques obtenus au prix du sang de ses enfants, sa plus belle oeuvre jamais donnée à l’humanité, la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, son identité millénaire qui puise ses racines dans les temps immémoriaux, sa spécificité multiculturelle et humaine, ne relève ni du racisme ni de la haine de l’islam.

La France n’a pas fait sa Révolution pour s’affranchir de la tutelle de la religion pour paver le chemin à une religion qui est en réalité une idéologie politique qui se fait passer pour telle et étendre ses ramifications et répandre son poison sans éveiller les soupçons. Cette religion que beaucoup de non-musulmans défendent becs et ongles sans savoir ce qu’elle est au juste et surtout ce qu’elle pense elle-même d’eux. Comme à l’époque où les pacifistes tombés sous le charme d’Adolf Hitler sans avoir jamais ouvert son Requiem de la mise à mort de leurs semblables humains, les juifs, n’étaient pas conscients qu’ils étaient en train de lui tendre les baïonnettes avec lesquelles il allait les étriper plus tard. Ont-ils d’ailleurs eu un jour le Coran entre les mains et ont daigné le parcourir en s’arrêtant sur les passages qui appellent à la mort des non-musulmans, des apostats, et qui assimilent les juifs et les chrétiens à des animaux ? Savent-ils que le Coran a classé l’humanité en pure et impure ?

En quoi sont racistes ceux qui en France ne veulent pas que leur pays soit dilué dans le bain acide de l’islam ? Que savent-ils réellement de l’islam et de ses desseins hégémoniques et de sa nature suprématiste, mégalomaniaque et ethnocentrique ? A la différence des musulmans qui se veulent fidèles et jamais citoyens qui se prétendent appartenir à la plus belle communauté jamais créée par Allah qui s’illustre surtout chaque jour par ses performances sanguinaires et terroristes, les identitaires en France soucieux de la pérennité de leur France et du péril qui la guette n’ont jamais chanté une telle rengaine ni asséné une vérité empreinte de vanité, de vantardise et de complexe de supériorité.

Pourquoi on ne reproche jamais aux musulmans de préserver leur culture musulmane qui est absolument incompatible avec les principes de la laïcité, et qu’au lieu de leur imposer un pacte républicain on cherche à trouver des accommodements pour ne pas ébranler les musulmans dans leur croyance ?

En quoi est-ce du racisme si des Français se sentent atteints dans leurs convictions laïques quand des musulmans transforment l’espace public en lieu de culte musulman ? Qui doit faire l’effort d’adaptation est-ce l’invité ou son hôte ? Est-ce à ce dernier de bouleverser ses habitudes de vie, ses us et ses coutumes, de modifier ses lois et de les adapter à un invité qui n’a aucun respect pour les institutions judiciaires, culturelles, éducatives, sanitaires, sécuritaires, de son pays d’accueil ?

Que ceux qui se font les avocats du diable musulman apprennent que ceux auxquels ils font des procès en sorcellerie parce qu’ils ne veulent pas que leur France s’islamise et qui est aussi leur France n’aient pas à en pâtir un jour pour leur choix irresponsable et criminel. Peut-être ont-ils envie de vivre sous la domination du halal et le haram ce dont il est à douter sinon ils auraient élu domicile dans un pays musulman et goûté ainsi aux dures et amères réalités de l’islam ?

Qu’ils cessent de stigmatiser leurs compatriotes tels mes amis Pascal Hilout et Pierre Cassen dont le seul tort à supposer qu’il en soit un est d’aimer la France plus qu’eux-mêmes et qui refusent toute capitulation et compromission de leur pays devant la dictature de la loi de l’islam. Ceux qui défendent l’âme de la France et sa personnalité séduisante pour tous les peuples épris de liberté, cette France terre humaine et accueillante pour tous les hommes en butte au despotisme, ne sont ni anges ni démons, ils sont des héritiers de la France des Lumières qui si jamais elle s’éteint c’est toute l’humanité qui sera plongée pour l’éternité dans l’obscurité.

A travers la France, les identitaires dont mes deux amis mènent un combat qui devrait être celui de tous les Français et les amoureux de la France pour que cette lumière continue à servir de phare pour tous les peuples qui en sont privés surtout les pays vivant sous le joug de la barbarie musulmane

Se prémunir et se protéger contre le virus musulman n’est ni un crime ni un délit, c’est un acte de salubrité républicaine. On doit surtout se réjouir et se féliciter qu’il y ait une véritable résistance incarnée par ceux qui n’ont pas envie que leur France s’islamise au non de l’antiracisme.

De quel antiracisme parlent la gauche et son extrême ainsi que la droite républicaine quand on connaît le racisme des musulmans pour tout ce qui n’est pas marqué du sceau de l’islam. Il est du devoir absolu des Français de s’inquiéter du devenir humain de la France qui reste la seule planche de salut pour les laïcs des pays musulmans et pas seulement. La mort de la France est aussi la leur. C’est pourquoi Pascal et Pierre ne voudront jamais s’y résoudre malgré toutes les tracasseries judiciaires que cela leur coûte. Ils sont de la graine de Jean Moulin.

Salem Ben Ammar

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.