Pascal, Pierre et Christine très applaudis à Düsseldorf

Publié le 13 janvier 2015 - par
Traduire la page en :

pegidacharliehebdo2

Nous avons passé une soirée inoubliable. Nous avons vécu des moments inoubliables.

Le dynamisme de Mélanie Dimmler ? Inoubliable. Cette petite bonne femme est partout, elle a de la voix, de la présence, elle est partout et l’organisation est parfaite. Minute de silence pour Charlie Hebdo. Discours militants, politiques et juridiques qui mettent la foule en transe. Accueil et mise en valeur de ses trois invités, Pascal Hilout, Pierre Cassen et Christine Tasin. Veille jalouse à la sécurité des participants….

Nous avons tenu les discours annoncés, les espérant inoubliables pour les participants : Pascal, qui parle parfaitement allemand, a d’abord expliqué pourquoi il aime les musulmans, mais combat le Coran. J’ai continué en évoquant Charlie, mais disant que je préfère Charles Martel et démontré que, même si en France, personne n’ose le dire, c’est bien l’islam qui a tué Charlie. Pierre est intervenu en fin de manifestation, il a affirmé aux manifestants qu’ils sont la fierté de l’Europe, et rappelant que Melanie Dittmer sera à Paris dimanche prochain, lança un vibrant appel à l’unité des peuples européens pour vaincre le cancer islamiste. Nous avons dû répondre à de nombreuses questions de journalistes, Pascal se taillant la part du lion. Une équipe de France 4 était d’ailleurs présente qui nous a suivis, après avoir commencé un reportage sur nous lors du rassemblement de jeudi dernier, ils termineront lors de notre rassemblement du 18 janvier. Vous pourrez voir le résultat sur France 4 le 22 janvier à 20h35.

La foi des compagnons de route de Mélanie ? Inoubliable. Ils vont gagner, ils en sont sûrs. Et la douceur dans leurs yeux, leurs sourires, leur indifférence à la haine des antifas… nous engage à penser que oui, ils vont gagner. Nous allons gagner. Les peuples d’Europe vont gagner parce qu’ils sont aux antipodes de la barbarie qu’on veut nous imposer…

La ferveur et la détermination des participants ? Inoubliable. “Wir sind das volk”. Le slogan alterne avec l’ode à l’Allemagne, l’ode à la liberté, la fête faite aux Français amis que nous sommes, les “Vive La France” et, de temps en temps, quelques refrains destinés à faire la nique aux antifas qui menacent, partout et sans cesse.

Le déchaînement des antifas, très très nombreux, qui nous cernent et sont partout ? Inoubliable. Sentiment d’une ville en état de siège. Des policiers partout qui barrent le chemin aux gauchistes violents. Ils sont partout. Pas une intersection, pas une ruelle qui ne soit barrée par des barrières et plusieurs rangs de policier et, derrière, des énergumènes qui hurlent, trépignent, menacent, essaient de nous atteindre avec des canettes, des bouteilles… En vain. Mélanie avait négocié avec la police un espace de sécurité suffisant entre les deux groupes. Enfin… entre le groupe de Pegida et les dizaines de groupes d’antifas.

Le sentiment d’être à sa place, d’avoir choisi le bon combat, de partager une communion très forte ? Inoubliable. Inoubliables les chants, l’hymne allemand final dans le recueillement, les centaines de drapeaux allemands agités, la détermination tranquille, la force tranquille, l’indifférence aux insultes et aux lazzis.

La dispersion, digne d’un film de science-fiction ? Inoubliable. Imaginez un groupe de plusieurs centaines de personne qui, encadré par un nombre incroyable de policiers (certains étaient même à cheval) marche, encore et encore, fait des détours, des pauses, traverse des zones désertes, des souterrains… pour échapper aux milices fascistes qui ne connaissent que la violence et l’interdit de ceux qui n’ont pas leurs idées. Reste à refaire, encore et encore, pas mal de kilomètres pour retrouver la voiture, pratiquer des ruses de sioux pour échapper aux antifas qui traînent encore dans le coin…

Ce voyage à Düsseldorf fut un grand moment, qu’il fallait vivre et qui nous marquera sans doute longtemps. Il se passe quelque chose en Allemagne. Plus rien ne sera jamais pareil et il nous appartient de ne pas abandonner nos voisins et amis dans leur combat pour la civilisation occidentale et l’Europe.

Nous avons ramené quelques images… Vous aurez droit à la video dès notre retour en France.

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi