1

Passe sanitaire et vaccination obligatoire : Ménard jusqu’à l’overdose

Voilà plus de trois mois que d’aucuns s’interrogent quant à l’omniprésence de Bob Ménard dans les médias. N’étant que le petit maire insipide d’une commune de moindre importance, sans expertise particulière, l’on ne peut qu’être intrigué par cette récurrence.

Au début, il flinguait la candidature de Zemmour, désormais, il n’en critique plus que certains aspects. Toutefois, il est un sujet qui l’obsède, c’est le passe sanitaire. Toujours très enthousiaste quant à la gestion de la crise par Macron, il ne tarit pas d’éloges. Pour parfaire son apologie, au matin du jeudi 21 octobre, il a fait deux plateaux sur CNews, à croire qu’il y habite. Après la prolongation, jusqu’à la fin juillet,  de ce césame pour lui magique, il exultait presque. 

Tout laisse à penser qu’il a été nommé porte-parole officieux de l’Élysée, chargé de la promotion de la politique Covid du gouvernement. Si Attal doit parler de tout, Ménard peut être monomaniaque et n’aborder qu’une thématique, toujours la même.

Évidemment, il s’est réjoui de la levée du secret médical concernant la vaccination des enfants… En bref, de la privation de libertés à l’extorsion de consentement, en passant par les discriminations… tout ce qui navre, apeure ou excède grand nombre de Français le ravit.

L’on a remarqué, depuis longtemps, que Ménard était tout sauf subtil… avec un ego boursouflé, l’empêchant de mesurer combien il se discrédite à chaque prise de parole. Se répétant sans cesse, il devient une parodie de spot publicitaire pour les vaccins bienveillants et les bienfaits du QR code. Non programmé avec les autres pubs, cela s’apparente à une opération clandestine, menée avec la complicité des journalistes l’invitant. 

Depuis dix-neuf mois, ce type d’intervention était l’apanage des médecins : Blachier, Hamon, Marty, Mergarbane, Lacombe…

Robert n’étant pas estampillé caducée, il devient absolument certain qu’il est estampillé Macronie, dont il a d’ailleurs adopté l’insupportable ton péremptoire. 

 À l’heure où se profile la troisième dose, l’on ne peut que se demander s’il va falloir subir Ménard jusqu’à l’overdose !

Daphné Rigobert 

 

Liste des 135 copains de Ménard ayant voté la loi Vigilance sanitaire.