Passionnant Le Gallou-Conversano : Europe, l’heure des frontières

Publié le 4 avril 2019 - par - 2 commentaires - 791 vues
Share

Nous sommes ravis de vous proposer cet entretien entre Jean-Yves Le Gallou et Daniel Conversano. Nous en sommes d’autant plus heureux qu’ils étaient tous deux aux Assises de la France des Gilets jaunes, l’un comme intervenant, l’autre comme exposant, où il présentait le dernier livre de Guillaume Faye, rédigé avant sa mort, « La guerre ethnique et raciale ».

Cet entretien dure plus d’une heure, et il est bien sûr passionnant grâce aux qualités de Daniel, qui sait remarquablement mettre en valeur ses invités, et bien sûr grâce à l’exceptionnelle érudition de Jean-Yves Le Gallou, toujours aussi précis dans ses argumentations. Que nombre de lecteurs et contributeurs de Riposte Laïque ne partagent pas le fait que Jean-Yves se présente comme un Européen de langue française est totalement secondaire. Au contraire, dans la meilleure tradition de notre civilisation, nous sommes convaincus que cette question est porteuse de débats très riches, au service de la défense de notre culture et de notre mode de vie.

Nous en profitons par ailleurs pour rappeler à nos lecteurs que la 6e édition de l’Institut Iliade se déroulera ce samedi 6 avril, de 10 heures à 18 heures, à Paris, Maison de la Chimie, et nous les encourageons à venir nombreux.

Institut Iliade : découvrez la bande annonce du colloque du 6 avril [Vidéo]

Sur ce thème, nous vous permettons de réécouter trois magnifiques vidéos. Deux de Jean-Yves Le Gallou, sur « Être français », « Être européen », et une de son épouse, Anne-Laure, sur « Être française ».

Jeanne Bourdillon

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Peg

Un plaisir de regarder ces belles vidéos qui disent bien ce que nous sommes!

Marnie

Une UE qui détruit les peuples qui la composent n’a plus de raison d’être.
Des diktats qui, dans les faits, conduisent à l’affaiblissement et au remplacement des autochtones est une aberration, une injustice, un assassinat. Seule une UE allemande pouvait engendrer un tel génocide. Après le génocide des blancs et des noirs perpétré par les turcs et autres, puis celui organisé par les nazis, ces derniers récidivent.
Oui, à une Europe des Nations qui respecte la souveraineté, l’identité, le passé, la culture des européens.