Pataquès à LFI : en attaquant Quattenens, les mutins visent le chef Mélenchon

Le moins qu’on puisse dire c’est que La France Insoumise traverse une période bien tourmentée.

En fait, deux problèmes provoquent la situation invraisemblable dans laquelle se débat aujourd’hui ce parti au sein duquel tout semblait sous contrôle il y a seulement quelques semaines :

  • le cas Adrien Quatennens
  • le problème de la nouvelle « direction »

Tout le monde se souvient que le petit Adrien, sans doute dans un moment d’agacement, a collé une tarte à son épouse. Ce qui n’est pas bien.

Pour ces faits, son épouse à fait une main courante qui au final a abouti à ce qu’il se retrouve devant la justice.

Il a décidé de « plaider coupable » et à la sortie a écopé de 4 mois avec sursis et 2000 € de dommages et intérêts. Somme qu’il a probablement payée.

Donc, normalement, sur le plan juridique l’affaire est close.

Il a commis une faute. Il a payé sa dette à la société. Affaire terminée.

Sauf que l’on est à la LFI et que ce parti semble ne pas l’entendre de cette oreille et en tout cas ne fonctionne pas selon les principes de notre société.

En interne, Quatennens a écopé de 4 mois de mise à l’écart du groupe parlementaire (après sa condamnation, donc 7 mois au total jusqu’au 13 avril 2023) et a été prié de rester chez lui avec obligation de suivre un stage de sensibilisation sur les violences sexistes et sexuelles avant son retour.

On pourrait imaginer qu’à l’issue des 7 mois de pénitence (en plus de sa condamnation judiciaire), il allait réintégrer son groupe à l’Assemblée nationale. D’autant qu’il est « protégé » par le boss himself, Jean-Luc Mélenchon, qui voyait en lui son successeur. Et Quatennens lui-même le souhaite.

L’affaire s’annonce pourtant beaucoup plus compliquée que cela.

En réponse, et pour s’opposer à cette issue, une mobilisation s’est développée. Et l’objectif de cette jacquerie est clair :

« Nous, membres de La France insoumise et de la Nupes, demandons l’exclusion d’Adrien Quatennens. » (26 décembre 2022)

C’est clair, de nombreux membres de la LFI veulent la tête d’Adrien Quatennens !

Pour ces adorateurs de Robespierre et de 1793, la seule solution acceptable est de voir la tête de Quatennens au bout d’une pique, comme au bon vieux temps de la terreur révolutionnaire.

Et la même déclaration d’ajouter :

«Nous appelons les militants.e.s à l’insoumission« , poursuivent-ils, dénonçant un « système vertical privilégiant la protection des cadres dirigeants aux dépens des militants.e.s et des programmes. Nous demandons une démocratie interne plus juste où les représentants seront nommés et légitimés par les militant-e-s et non pas essentiellement par le cercle restreint par le bureau national»

(en écriture inclusive… s’il vous plaît)

Ce qui nous amène au second problème : la crise ouverte par la procédure de désignation de la nouvelle direction de LFI qui s’est caractérisée par une désignation sans vote des militants et surtout par la mise à l’écart, à cette occasion, de plusieurs « têtes » du mouvement (Autain, Garridos-Corbière, Cocquerel…).

Tous sont membres du groupe parlementaire qui… ,comme par hasard, a pris soin de laisser Mélenchon gérer seul la « patate chaude » que constitue la jacquerie.

En fait, il n’est pas besoin d’être grand clerc pour comprendre ce qui se passe derrière le décor.

Mélenchon organise un coup de force pour mettre en place une direction composée des plus fous de la LFI, ceux qui ont le moins de « passé politique » donc les plus acquis à la politique actuelle de LFI. Politique de plus en plus folle et extrémiste.

Mais surtout direction entièrement acquise à sa cause et qui soutiendra certainement une nouvelle candidature du boss en 2027, car il semble penser à nouveau sérieusement à être candidat. Et pour cela, il lui fallait écarter tous ceux qui pouvaient y prétendre à sa place.

À l’inverse, les « éjectés » n’entendent pas baisser pavillon si facilement. Ils s’autorisent des déclarations très claires, comme Clémentine Autain qui dit ouvertement qu’il existe un problème de démocratie au sein de LFI. Ce qui met directement en cause Mélenchon.

Et pour faire bonne mesure… comme par hasard là aussi, une mobilisation s’engage à propos de Quatennens, le protégé de Mélenchon, avec en tête les féministes enragées de LFI dont le slogan préféré est « on vous croit » qui signifie que parce qu’une femme dit quelque chose, c’est vrai.

Chacun comprenant que ce type de position extrémiste remet en cause les principes fondamentaux de notre droit. Mais qu’importe, au moment de l’affrontement, tous les alliés sont bons à accueillir, même ceux défendant les pires positions.

Autre aspect de cette mobilisation, la démocratie interne, violée par la désignation de la nouvelle direction…

Bref, il ne faut pas être très malin pour comprendre que derrière cette jacquerie, il y a la main des « éjectés ». En quelque sorte, c’est la réponse du berger à la bergère…

Ajoutons que lesdits éjectés ont également des alliés de circonstance notamment chez EELV, parti complètement vérolé par Sandrine Rousseau et ses amis. Mais aussi au sein du moribond PS ainsi que du PCF.

Au final, Mélenchon est dans une situation très compliquée. Il a décidé de passer en force.

On ne le voit donc guère faire marche arrière, sauf à y perdre son crédit ce qui signifierait la fin de sa carrière.

Il ne peut donc qu’aller de l’avant mais avec un double risque :

  • Provoquer l’éclatement de LFI s’il reste sourd à la tribune signée par les 1000
  • Faire éclater la NUPES qui se brisera à l’occasion de ce conflit en soutenant politiquement l’un ou l’autre camp

L’année 2023 risque de très mal commencer pour LFI et sa NUPES.

Ce qui, au fond, serait une excellente nouvelle !

Bernard GERMAIN

image_pdfimage_print
14

28 Commentaires

  1. J.L. Méchantcon et les membres de la Nupeste nous offrent quand même de bonnes occasions de rigolade ! Ces gauchiasses sont tellement lamentables que c’est un plaisir de les voir s’embourber daus leur vasière idéologique. L’histoire du Rouquin en est un magnifique exemple.

  2. Je viens de voir une photo de Garrido et Corbières sur Fdesouche.
    Quel beau couple de bovidés. C’est un coup à devenir végétarien…

  3. L.F.I c’est le plus dangereux de tout les partis ; Donc ce qui lui arrive ne peut que nous ravir et nous enchanter . L.F.I est un véritable nid d’ordures staliniens . Comme dit dans l’article , ce sont des adorateurs de Robespierre et c’est un euphémisme .

  4. souvent, des embrouilles devenues gravissimes proviennent de petites broutilles dont on n’aurait jamais pu penser qu’elles puissent conduire vers un chaos généralisé, et pourtant….j’ai lu que Dieu prévoyait à l’avance tout acte que chacun pensait être le seul à en posséder la conception et la date horaire.

  5. Ah hummm ça sent bon la déroute ! Un bon parfum de décomposition !
    Ensuite viendra le tour du rn et de sa clique de ménardiers , de faiseurs , islamo compatibles . Enfin la voie sera libre pour la RECONQUETE qui ne sera pas un parcours de santé ….

    • Le pauvre petit peri-patatoes ne peut s’empêcher de faire sa crotte sur le parti qui a fait mieux que le sien. Mauvais perdant!
      Et c’est « ça » qui veut que les patriotes se rejoignent!?

  6. Donc si je comprends bien :
    Quatennens met sa main dans la tronche de sa moitié
    Qui fait elle une main courante
    Pendant ce temps Coquerel a la main baladeuse
    Preuve est faite que c’est un parti de manuels

  7. Déjà, comment est-il possible de prendre au sérieux des gens qui écrivent en écriture inclusive ? Et le plus grave, c’est que commence à venir aussi dans mon entreprise. La nouvelle « chargée de communication » écrit comme ça et commence ses phrases par « iel » sans que personne, au niveau de la direction, ne la « recadre ». Quand je vois ça, j’ai vraiment hâte de partir en retraite !

  8. Si toutes les merdes gauchiasse de la nupes, ainsi que les membres du parti du microbe sodomite pouvaient s’entre tués la France serait débarrassée de bien des saloperies.

  9. Il n’y a pas assez de conflits au sein de la nupes. Il faudrait que ce soit un vrai panier de crabes, qu’ils s’entretuent tous, jusqu’au dernier. Croyez-vous qu’ils auront l’arrogance de donner encore des leçons ? Le rouquin sera tout de suite montré du doigt. Ces conflits nupes sont de bonnes nouvelles, profitons en, elles sont plutôt rares.

  10. Quatennens était un petit Procureur, qui passait son temps, à faire la morale, qui exigeait la tête de Damien Abad, et maintenant il se retrouve pris dans le cyclone.
    Les féministes, genre Autain, Rousseau, veulent sa peau.
    La Révolution mange ses enfants, a t’on coutume de dire. Zemmour avait prédit, que bientôt dans ce parti, il n’y aurait plus que des femmes, et des racisés. Vu que Zemmour est très brillant, je pense qu’il a raison.

  11. Écolos féministes jusqu’à la nausée, pour cause de roussoïsme, zinzins soumis à l’islamo-gauchismes, canard sans tête communiste privés de l’électorat de ceux qu’il prétend défendre:les prolos, la nupesse était morte-née.
    Les communautarismes imposés par les mondialistes se voient trop et le Peuple commence a en avoir assez.
    Réduite à un ramassis d’individualistes, chacun braillant pour ses fantasmes, la nupesse est une caricature de république bananière, sans la tequila, sans le soleil et l’accent des tropiques!
    Les moins anti-France et les moins stupides partiront les premiers…

  12. Affaire terminée ?? 2 000Euros pour avoir laissé lors de la deuxième plainte une femme au sol abrutie par les coups…..
    Battez-vous pour les nôtres pas pour les gauchiasses immondes…
    >>>>>
    >>>Et Zemmour pour une parole : 10 000Euros ?? Les Mineurs Isolés sont des assassins…La Justice décide que « Mineur Isolés » est une race ?? Où sont les gauchiasses qui nous ont soutenu devant de telles fraudes judiciares ???????
    Une parole = 10 000Euros ??? Une femme abrutie de coups hagarde au sol = 2 000Euros…????

  13. Règlement de compte à ok corral,si seulement ils pouvaient tous s^entretuers,
    J’adore J’adore !
    Quel pied (nickelés)

  14. « Il a commis une faute. Il a payé sa dette à la société. Affaire terminée. »
    NON ! Quand un mec de droite a tenu un propos un peu excessif dans le feu d’une conversation où des journaleux se sont relayés pour le pousser à bout, et qu’il a été condamné pour délit d’opinion, on le lui reproche encore 20 ans après. Et à tous ceux qui se rangent sous sa bannière.
    Il n’y a pas de raison pour qu’on pardonne aux bolchos, coupables de délits de violence, de vol ou d’arnaque, sans parler des actes de trahison contre la Nation, et qui prétendent en plus donner des leçons de morale à leurs adversaires.

  15. « éparpillée aux quatre coins de Paris » ( et de la France ! ) qu’on va la retrouver la NUPES, « façon puzzle » comme disait si bien Bernard Blier, alias Raoul Volfoni. Et ce sera la première bonne nouvelle de l’année en attendant l’explosion en plein vol de la fusée pilotée par Macronus-Néronus-Caligulette, ce qui serait pour le coup la meilleure nouvelle de l’année sans aucun doute !… Finalement, Macron et Mélenchon ont pas mal de points communs, ils sont tous deux arrogants, prétentieux, mégalomanes, adeptes du pouvoir exercé en solo, avec un net penchant pour la dictature personnelle, à vie si possible, et ils font tout, l’un et l’autre, pour favoriser le « grand remplacement » de la population de souche par les hordes « exotiques » !… Race de traîtres !

      • Un fils de Garches ne peut renier un enfant de Puteaux..Meluche, soleil rouge dans le cœur des peuples…. ce n.etait pas une image habituelle des trotskards, plutôt des molos.

    • Son nouvel héritier a les dents pourries deguelasses comme lui!

      C’est une marque de reconnaissance vu la merde qui sort de leur bouche sans arrêt!

Les commentaires sont fermés.