1

Patriotes traqués, djihadistes maternés : où est passée la justice ?

Au moment où j’écris, de grands patriotes se préparent au rassemblement de ce soir 18 heures, devant l’Ecole Nationale de la Magistrature à Bordeaux, lieu ô combien symbolique d’une justice qui désormais fait peur.

https://ripostelaique.com/bordeaux-18-h-lavant-garde-de-la-resistance-sera-devant-lenm-contre-le-harcelement-judiciaire.html

La fin des interventions de chaque prestigieux intervenant, devant un parterre que j’espère le plus nombreux possible, aura lieu trop tard pour qu’elles soient transmises dans cette édition qui sortira cette nuit ; à l’exception sans doute de celles du Général Piquemal et de Sébastien Jallamion qui ont déjà transmis leur texte à la Rédaction.

Pourquoi cette manifestation pacifique mais déterminée et farouche ?

Tout simplement pour souligner une nouvelle fois, non pas l’incompétence de Macron et sa cour (déjà notoire), face aux agissements à répétition des terroristes islamistes, mais bien plutôt leur effroyable détermination à NE RIEN FAIRE contre les vraies racailles, tout en poursuivant la chasse aux sorcières contre les lanceurs d’alertes contrariant leur projet de destruction de la France !

Parce que bien évidemment, au-delà des discours de circonstances, des larmes de crocodiles, et des promesses de mesures implacables, il faut être totalement sourd et aveugle, ou d’une bêtise monumentale à l’instar des idiots utiles du système, pour ne pas avoir compris, à l’issue des derniers événements dramatiques qui viennent encore de se produire, que ceux qui ont usé de tous les moyens, surtout nauséabonds, pour se hisser aux commandes de notre Nation, n’ont qu’un seul but, qu’une seule obsession : obéir aux diktats de Bruxelles consistant à ruiner purement et simplement tous les états européens ayant commis l’imprudence d’accepter ses lois (merci Sarkozy, nous on en voulait pas !).

C’est ainsi que la semaine dernière, deux  événements opposés ont souligné la mesure de l’inertie des pouvoirs publics pour ce qui est des réponses données aux agissements de racailles, dont on s’obstine à taire les noms et qualités… ce qui précisément suffit aux patriotes pour comprendre d’où viennent les coups.

Comme par exemple les propos tenus par 3 individus, simplement désignés comme Amiénois (pour ne pas nous tenter d’amalgamer sans doute)après s’être livrés  à un remake d’Orange mécanique dans les rues d’Amiens, attaquant au hasard 21 personnes, armés d’un tournevis et un couteau.

Avant d’être finalement interpellé par la police, le trio aura eu le temps d’ajouter aux coups, les menaces verbales aux victimes, via des messages on ne peut plus clairs, au style très reconnaissable :

« Tu peux dire merci à ta sœur, d’habitude, tu aurais été égorgé »,
« Tu vas crever sale pute »,
« Les attentats, ce n’était pas pour rien. La France, c’est de la merde. (…) Vous méritiez ce qu’il vous est arrivé à Paris ».

Présentés au tribunal dans le cadre de la comparution immédiate, ils ont demandé un délai pour préparer leur défense (sic) et seront donc jugés le 20 avril.

Bien qu’ils soient tous trois « connus des services de police » selon la formule consacrée, sommes-nous certains que ce jour-là ceux qui officieront ne leur trouveront pas toutes les excuses possibles pour ne pas donner à leurs gestes la juste punition qu’ils méritent ?

Rien n’est moins sûr !

Et rien ne pourrait mieux prouver aux lents d’esprit que la plupart des acteurs de la justice actuelle (sans majuscule) obéissent au doigt et à l’œil au politiquement correct, seule explication à l’aveuglante différence de traitement qu’ils réservent aux prévenus, selon qu’ils soient dans le camps prétendu du bien (les menteurs, traîtres, casseurs, violeurs, tueurs … racailles civiles ou politiques à égalité !), ou au contraire dans celui des objecteurs de consciences qui ne pleurent pas leur peine pour alerter, dénoncer, transmettre au plus grand nombre, les insanités de ces sous-hommes et femmes, ne méritant même pas l’appellation d’humains, bien des animaux ayant un comportement plus digne de respect.

Entrent  justement dans cette seconde catégorie, les jeunes et courageux de Génération Identitaire qui avaient décidé, suite à l’infamante décision du maire de Toulouse de « ne pas s’opposer au retour des djihadistes dans sa ville », de proclamer au contraire que ces derniers n’étaient pas les bienvenus dans la ville rose.

Ne manquant pas d’humour, des panneaux portant l’inscription « djihadistes » barrée d’un trait rouge ont fleuri par leurs soins, ici et là, aux entrées de l’agglomération toulousaine, où il est de notoriété publique que des quartiers entiers sont aux mains de radicalisés islamistes.

A la suite de quoi la police est parait-il sur les dents, les panneaux ont bien vite disparu évidemment, et il va certainement « en cuire » aux admirables jeunes patriotes, car dans ce cas-là, le parquet n’a pas perdu un instant pour ouvrir immédiatement une enquête pour « incitation à la haine raciale ».

Je vous livre telle quelle, l’admirable conclusion de Jany Leroy traitant les deux événements dans Bd Voltaire : « Les djihadistes peuvent dormir tranquilles, la Justice française veille sur leur sommeil ».

Et tout ceci précisément aussi, au moment  où les magistrats « mur des cons », se prêtent à des tartuferies consécutives, appelées « procès », à la demande d’associations bidons mais dûment subventionnées, s’acharnant contre des patriotes bien décidés à transmettre par tous les moyens, la vérité aux citoyens ; notamment ceux qui ont encore la naïveté de s’abreuver aux médias du système pour connaître « les nouvelles ».

https://ripostelaique.com/plainte-de-fourest-contre-elisseievna-et-pierre-jamais-vu-un-proces-aussi-ubuesque.html

En ce qui nous concerne, quelles chances reste-t-il aujourd’hui aux Français pour sortir de ce mauvais pas ?

Peu, voire pas du tout, si l’on en croit les pessimistes de tous crins, ou les lâches préférant baisser les bras sous prétexte que « tout est foutu » plutôt que décider de résister jusqu’au bout, y compris en se battant s’il le faut !

Pour autant, il n’est jamais trop tard pour agir tant qu’il nous restera un souffle de vie et tant que le sort de nos enfants et petits enfants sera de notre responsabilité.

Et s’il est vrai que, à ce jour il nous manque une grande figure pour nous mener au combat, nous avons en revanche la chance d’avoir un panel de courageux patriotes, parmi lesquels des célébrités, qui ne se résignent pas à laisser l’ennemi gagner sans combattre.

Ce sont ces braves, qui se soir tenteront de galvaniser les troupes venues les écouter, et je déplore d’autant plus qu’il me soit vraiment impossible de m’y rendre.

Rien ne va plus dans cette France aux mains de pourceaux sans véritable instruction, sans manières et surtout sans scrupules, uniquement aptes à livrer leurs concitoyens à l’ennemi contre privilèges et avantages personnels bien pesés, à commencer par ces magistrats indignes qui salissent celle qui devrait n’être que Justice, Indépendance et Droiture.

Cependant, « tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir » ; c’est ainsi que je comprend la détermination de ceux qui nous montrent l’exemple par leurs écrits et leurs actions… de même qu’il m’ est totalement incompréhensible que ceux qui se complaisent dans de noires prédictions pour leur pays, sans pour autant bouger le petit doigt pour le défendre, ne décident pas de mettre immédiatement fin à leurs jours… ce serait plus logique, et surtout ils cesseraient de massacrer le moral de ceux qui veulent toujours croire en la juste victoire finale !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Sources :
http://www.bvoltaire.fr/balance-de-justice-se-desaxe/
http://resistancerepublicaine.eu/2018/03/31/amiens-3-desequilibres-attaquent-au-couteau-21-personnes-la-france-cest-de-la-merde/?
http://www.courrier-picard.fr/100376/article/2018-03-30/orange-mecanique-dans-les-rues-damiens