Pauvres biquettes, confrontées à l’enrichissement multiculturel…

Pauvres biquettes

En France, on aime les chèvres. On leur dédie des chansons…
Ah ! Tu sortiras, Biquette, Biquette,
Ah ! Tu sortiras de ce chou-là
On envoie chercher le chien, (bis)
Afin de mordre Biquette. (bis)
Le chien ne veut pas mordre Biquette.
Biquette ne veut pas sortir du chou.

Elles sont dotées d’intelligence et font un bon compagnon de jeu pour les enfants.
Alphonse Daudet a même écrit un livre charmant. Ah, qu’elle était jolie la petite chèvre de M. Seguin ! qu’elle était jolie avec ses yeux doux, sa barbiche de sous-officier, ses sabots noirs et luisants, ses cornes zébrées et ses longs poils blancs qui lui faisaient une houppelande !— et puis, docile, caressante, se laissant traire sans bouger, sans mettre son pied dans l’écuelle. Un amour de petite chèvre…

Les Congolais, eux, aiment aussi les chèvres. Mais pour les manger. Comme le loup de l’histoire.
A Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), on peut, selon les juges, faire main basse sur deux chèvres, les dépecer, et être relaxé. Question de code. Cela se passe ainsi dans leur pays. Comment pouvaient-ils savoir ? D’ailleurs, ils n’ont pas violé les biquettes, d’où la complaisance du tribunal.
« Chez nous, on fait ça » ont-ils affirmé !

Le procureur ne se laisse pas abuser :« Dites, au Congo, quand on voit des chèvres, j’imagine qu’on peut aussi penser qu’elles appartiennent à quelqu’un ». Face à lui, deux prévenus à haut potentiel de mélanine, jugés pour sévices graves envers un animal domestique, qui reconnaissent plus ou moins les faits.Les biquettes ? Ils pensaient qu’elles avaient l’air perdues. Comme qui dirait orphelines. Au village, deux chèvres qui ne sont pas attachées sont pour ainsi dire en service libre, tout comme les femmes d’ailleurs, car elles n’appartiennent à personne.

C’est dans une cour d’immeuble de la rue de Paris que les flics découvrent deux mélanodermes couverts de sang, tranquillement occupés à dépecer les deux ruminantes, qu’ils avaient préalablement décapitées. Plusieurs jours plus tôt, ils les avaient repéré au Bois-Boissel. Evidente préméditation°
Le 23 novembre, les deux dépeceurs comparaissaient devant le tribunal correctionnel pour sévices graves et acte de cruauté envers un animal domestique, apprivoisé…

Le délibéré a été rendu ce 7 décembre.
Les deux amateurs de tripes de bique en sauce piquante ont été relaxés.

Les faits : Le 13 juillet 2022, à Saint-Brieuc, deux gourmets basanés s’en sont pris à Irma et Pétunia, qui paissaient dans un espace naturel de la commune. Elles avaient ensuite été transportées dans la cour d’un immeuble pour y être égorgées et dépecées. La bâtisse est une véritable enclave ethnique étrangère où la quiétude est régulièrement perturbée par ce qu’il convient d’appeler, dans le langage républicain, des « jeunes ».
Arrivés sur place, les agents tombent sur les deux mordus de ruminants rissolés. À côté, par terre, le cadavre d’une première chèvre découpée en morceaux et sans la tête, et le cadavre entier d’une seconde, égorgée. C’est cela, la vie en France sous jocrisse premier.

Quatre mois de prison avec sursis avaient été requis contre les équarrisseurs lors de l’audience correctionnelle du 23 novembre, ainsi que l’interdiction définitive de posséder tout animal domestique. Monsieur le juge estimait sans doute qu’il y aurait abus. On n’enferme pas des claque-faims juste parce qu’ils décapitent une biquette !
Quelques semaines auparavant, une autre chèvre avait été enlevée puis abandonnée à Chaintreaux, en Seine-et-Marne.

L’individu en mal d’affection se serait subrepticement glissé dans un enclos et aurait violé l’une d’elles. «Alors qu’il commençait à se masturber – comme en attestent les caméras de vidéosurveillance – il s’est approché d’une biquette de 3 ans avant de la pénétrer. L’animal s’est ensuite mis à le lécher. Pour l’individu, c’était un signe évident de consentement, il a donc prolongé l’épisode amoureux de 30 minutes».

Altruiste, il aurait ensuite emmené la chèvre dans sa voiture afin de la proposer à un ami qui l’attendait dans le véhicule. Celui-ci aurait refusé de s’en prendre à la chèvre. Elle aurait finalement été abandonné dans une forêt de Souppes-sur-Loing. Retrouvé par sa propriétaire, l’animal a été présenté à un vétérinaire qui a constaté des lésions génitales.

L’homme, célibataire, avait été interpellé et placé en garde à vue. Lors de son audition, il aurait tout de suite reconnu les faits. Le violeur longue durée a assuré aux enquêteurs qu’il préférait «le faire» avec les chèvres plutôt qu’avec les femmes. Absent à l’audience, il a été condamné à six mois de prison avec sursis probatoire pendant 24 mois.

Les « relations sexuelles contre nature » sont chose courante en France depuis 2016. Qui s’en étonnera, alors que le plus haut fonctionnaire de France, grand maître de l’ordre national de la Légion d’honneur, de l’ordre national du Mérite, co-prince d’Andorre, premier et unique chanoine honoraire de la basilique Saint-Jean-de-Latran et protecteur de l’Institut de France, de l’Académie française et du domaine national de Chambord avoue faire lui-même partie d’ : un couple pas tout à fait normal,

Au fur et à mesure de l’invasion migratoire, la France, logiquement, se tiers-mondise. Cela se traduit, sur le plan culturel, par des pratiques qui peuvent étonner, et que la caste politico-médiatique cosmopolite appelle « enrichissement culturel »!

Anne Schubert

image_pdfimage_print
16

19 Commentaires

  1. ben oui, il eut fallut bien voter, mais ce ne fut pas le cas … rien d »autre à
    ajouter

  2. Claude Askolovitch est souvent l’invité d’Arte à l’émission 20 mn sui précède la soirée. Il ne manque pas une occasion pour stigmatiser le « racisme » des Français, montant en épingle les fais divers dont souffre la France mais toujours à notre détriment. Ainsi, au sujet des réactions suscitées par l’accueil de l’Océan Viking et de ses migrants : pour lui ceux qui refusent l’accueil sont des « salauds » ! Oui, M. Askolovitch traite les Français de « salauds »… Avant-hier il a exploité l’histoire d’un viol dont un ressortissant marocain a été accusé, à tort, et tous les reproches de la droite et du RN, à l’encontre de l’immigration, ont été passées au crible de son verbiage accusateur, le but étant de démontrer que des « arabes » sont nos victimes et non l’inverse…

    • Jessica : merci pour votre soutien indéfectible pour les animaux 👍💐

      Concernant AskoloCON, il ne faut jamais regarder cette émission !
      Au bout de 2 mn, j’ai envie de dégueuler mon dîner !

      ARTE a de bons films quand ils sont décidés, mais je n’y vais qu’à l’heure du film car je sais que je ne peux pas supporter d’écouter ces CONS et ces ORDURES !
      Depuis, ma tension va mieux et je dors comme un loir.😏

  3. Moi aussi j’adore les chèvres ! Mais pour ces sauvages tout y passe : besoins sexuels et alimentaires. Dernièrement, lors d’un mini-reportage TV au journal du soir, France 2, sur la précarité des migrants la caméra dévoilait les tentes et tout le bazar autour. En un clin d’oeil j’ai repéré une cage par terre avec des chats à l’intérieur… Autrement dit, c’était leur garde-manger avec des chats en réserve. Nos animaux ont été les premiers à payer le prix fort dans les cités – où ils sont encore victimes des pires sévices. Que l’immigration soit installée ou en débandade, nos animaux sont en danger, avant nous, ou avec nous… Et le jugement du tribunal est un encouragement !

    • Jessica : là, je suis totalement d’accord avec vous !

      Les Maghrébins, pour la plupart, n’aiment pas les animaux. Ils les traitent comme des esclaves à leur merci. Ils sont d’une dureté et d’une perversité incroyables. La pire des horreurs pour les animaux c’est de naître dans ces pays d’Afrique en général et chez Maghrébins particulièrement. Nous avons vu le cas de la petite chienne HOPE qu’Anne nous a fait connaître… Les deux rappeurs : lui : un Noir, elle : un mélange de pouffiasse et de décérébrée du Maghreb…
      Il leur manque une case !

  4.  » Au fur et à mesure de l’invasion migratoire, la France, logiquement, se tiers-mondise. »
    NON non et NON !C’est pire que le tiers-monde !
    Je doute que les hommes préhistoriques sodomisaient quelques animaux quel qu’ils soient…
    Il y a des pays de dégénérés consanguins ou un trou est un trou et c’est comme ça !
    Cette sous-diarrhée nous est imposée car elle se reproduit plus vite que les rats et cancrelats en tous genres mais cela commence à bien faire BORDEL !!!!!!
    MERDE !! Ce n’est pas le pays où j’ai grandi !!!!!

    • Raskasse : vous avez bien raison ! 👍
      Les chèvres souffrent, elles aussi. Lorsqu’elles sont violées, elles ont des lésions à l’appareil génital !
      C’est INIMAGINABLE ce que nous vivons actuellement !
      C’est INSUPPORTABLE !
      Partout où les Gôchiasses sont aux commandes, tout est détruit, tout est pourri, tout devient répugnant !
      L’Islam est trop attaché au matériel : la bouffe, la baise, comment ils doivent déféquer…
      Une VRAIE RELIGION ne se soucie pas de ces bassesses !
      Dans notre civilisation, nous sommes arrivés à élever la notion d’accouplement au sacré, même si les Rouges l’ont rabaissée aux caniveaux… Mais de là à forniquer avec des bêtes, QUELLE HORREUR !

  5. quand les pandores vont croiser un « individu » avec des bottes ils vont devoir le suivre pour s’assurer qu’il n’a pas de mauvaises intentions .

  6. Je me pose la question de savoir si la position « En levrette » ne trouve pas son origine dans ces rapports sexuels animaliers que vous dénoncez ?

    • Il paraît que les Bretons adorent ce genre de pratique,faute de mieux ils ont recours aux cinq contre un .

  7. A VOMIR ! A VOMIR !!!!🤮☠️💩🤮☠️💩

    Il n’y a rien de plus mignon et gai qu’une petite chèvre.
    Ce sont des animaux que j’adore.
    Elles tiennent aussi compagnie aux chevaux dans leur box. Ils se sentent moins seuls. On peut mettre un bouc, un mouton ou une petite chèvre.

    Mais alors RIEN n’est pire que les humains !
    Des monstres et des salopards !!!🤮🤮🤮☠️💩💩💩

    • Je confirme, il n’y a pas pire que l’être humain et c’est pour cela que je suis devenu misanthrope !
      L’Homme détruit tout ! Nature, animaux ainsi que ses semblables sous différentes formes.
      PFFFFFFFFFFFFF il faudrait vraiment limiter ces demeurés ( l’être humain ) à quelques millions.

    • En Bretagne cette pratique est très répandue dans les fermes , les brebis les chèvres les truies etc…etc.

      • Merci THE-END !!👍🌹

        Pour les truies : je n’avais jamais connu le cas.
        Les truies s’entendent avec les chevaux ?
        Peut-être en pâture, mais une truie prend trop de place dans un box, non ? Vous avez vu des cas ???

  8. En Algérie où j’ai été envoyé de force pour un service supposé militaire, j’ai assisté (de loin) à la vidange quotidienne des bons soldats muzz dans ces pauvres animaux qui faisaient même les enjeux de jeux de cartes.

    • Aux Pays-Bas, il y a beaucoup de cas d’enrichissement culturel, au point qu’un metteur en scène de gauche, Theo van
      Gogh, qui aimait bien le langage salé, nommait systématiquement les chances pour la Hollande des « enculeurs de chèvres » (geitenneuker en néerlandais).
      Mais ils n’ont pas apprécié l’humour et il avait fini égorgé en pleine rue par quelques jeunes soldats d’Allah.
      Mais ça doit bien faire 10-20 ans que ça c’est passé. Les gens ont appris à éviter les expressions qui pourraient froisser les arrivants issus du monde Africain ou musulman…

Les commentaires sont fermés.