Tout pays conquis par l'islam devient un champ de ruines

Islamraslebol

Le monde découvre avec stupeur la destruction du patrimoine archéologique et intellectuel au Mali, en Syrie, en Irak, en Tunisie et les menaces que les fondamentalistes font peser sur les pyramides comme si cela était un phénomène nouveau dans l’histoire de l’islam. Il leur aurait suffi de lire Ibn Khaldoun pour mesurer à quel point l’islam voue une haine dogmatique pour les sciences, le savoir, les livres, l’archéologie et les cultures des peuples conquis.

« Que sont devenues les sciences des Perses dont les écrits, à l’époque de la conquête, furent anéantis par ordre d’Omar ? Où sont les sciences des Chaldéens, des Assyriens, des habitants de Babylone ? […] Où sont les sciences qui, plus anciennement, ont régné chez les Coptes ? Il est une seule nation, celle des Grecs, dont nous possédons exclusivement les productions scientifiques, et cela grâce aux soins que prit El-Mamoun de faire traduire ces ouvrages.


[…] Les musulmans, lors de la conquête de la Perse, trouvèrent dans ce pays, une quantité innombrable de livres et de recueils scientifiques ; [leur général] Saad ibn Abi Oueccas demanda par écrit au khalife Omar ibn al-Khattab s’il lui serait permis de les distribuer aux vrais croyants avec le reste du butin. Omar lui répondit en ces termes : “Jette-les à l’eau ; s’ils renferment ce qui peut guider vers la vérité, nous tenons de Dieu ce qui nous y guide encore mieux ; s’ils renferment des tromperies, nous en serons débarrassés, grâce à Dieu !” En conséquence de cet ordre, on jeta les livres à l’eau et dans le feu, et dès lors les sciences des Perses disparurent. »
— Prolégomènes3e partie, éd. Quatremère, trad. de Slane, p. 89-90 et 125.
Averroes qui fait la fierté de tous les musulmans sans pour autant qu’il soit enseigné dans leurs universités, où la philosophie, considérée comme une hérésie n’a pas sa place, fut persécuté sur la fin de sa vie et condamné à l’exil à Lucena, et c’est à des juifs et à des chrétiens attachés à conserver et traduire ses œuvres qu’il doit son influence posthume. Et les musulmans continent à nier les évidences et proclamer que l’islam a révolutionné les sciences sans étayer leurs assertions par les moindres preuves. Pour eux, il suffit de croire pour donner du sens à leurs délires mensongers. nier malgré les évidences coraniques : lisez au seul nom de votre créateur ! Si les musulmans sont bouchés et dépourvus de discernement, ce n’est pas la faute à Allah lui-même et son porte-plume le Messager au message confus, contradictoire, abscons, tautologique, redondant, indigeste, incohérent,  charlatanesque, ethnocentrique, apocryphe,  et copier-coller, de leur avoir bien stipulé : ne rien lire d’autre qui ne soit pas l’expression de son oeuvre, qui doit porter sa signature incréée..
L’islam n’a jamais encouragé le pluralisme intellectuel ni insufflé à ses fidèles un quelconque souffle d’éveil intellectuel afin qu’ils s’ouvrent et s’imprègnent des cultures d’autres peuples. Si l’islam était un facteur d’enrichissement culturel et humain, pourquoi a-t-il dissous la culture Amazigh par exemple pour la rendre illicite pour la population nord-africaine ?  Pourquoi sans Napoléon, le monde n’aurait jamais découvert la civilisation égyptienne ? Pourquoi les partisans de l’islam des sources s’attachent à détruire les symboles des mémoires historiques millénaires des peuples coulés dans son moule, telle la destruction des statues de Bouddha de Bamiyan par les Talibans qui sont musulmans littéralistes ? Pourquoi l’Arabie Saoudite, bailleur de fonds attitré du wahhabisme et artisan majeur de sa propagation s’oppose farouchement à toute fouille archéologique sur son territoire ? Est-ce la peur de la vérité qui interdit aux musulmans de la rechercher sur leur propre mémoire historique dont l’archéologie, l’anthropologie et l’histoire sont les catalyseurs ?  Pourquoi les pays musulmans se ferment de plus en plus à l’enseignement philosophique ?  Pourquoi les pays musulmans font disparaître de plus en plus l’enseignement de la philosophie des programmes scolaires ? Craignent-ils qu’un tel enseignement puisse remettre en cause leur théories créationnistes et farfelues et ridiculisent l’islam ? Il y a tout lieu à penser que c’est l’O.C.I., véritable gouvernement mondial des pays musulmans soumis au diktat de l’Arabie wahhabite qui veut impose aux pays musulmans l’interdiction de la philosophie et ses effets « néfastes » sur le cerveau musulman, condamné à rester pour l’éternité dans la seule et unique pensée islamique, seule source du savoir pour les musulmans. Au point que l’islam est la seule religion au monde à être dotée de ses  propres savants, ulémas. Voilà pourquoi des hommes comme Qaradhahoui et Ghannouchi, des apprentis sorciers aussi incultes qu’obscurantistes, présidaient jusqu’au mois de juillet 2013 à la destinée de l’Union des Savants Musulmans.Comme le burlesque ne tue point, le simple fait de mémoriser le coran vaut à son auteur la reconnaissance aujourd’hui de la nouvelle république islamique de la Tunisie.
Il est permis de douter de ce que Boukhari a pu rapporter sur l’authenticité des hadiths du prophète imposteur quant à ses enseignements sur la nécessité pour les musulmans d’acquérir et de s’instruire du savoir des autres peuples. Si tel était le cas, ils n’auraient jamais commis les pires crimes culturels de l’histoire en brûlant la bibliothèque d’Alexandrie et les oeuvres scientifiques et littéraires monumentales persanes. Rien ne plaide par conséquent en faveur d’une telle thèse au vu du comportement négationniste et nihiliste des fidèles musulmans qu’ils soient salafistes, wahhabites, qoutbistes ( frères musulmans) vis-à-vis des cultures non-musulmans jugées comme hérétiques.
Dans ce contexte, la secte Boko Haram, où le livre est illicite, soeur idéologique de la secte tunisienne d’Ennahdha est l’archétype-même de ce que doit être le rapport du musulman fondamentaliste aux autres cultures.
Le fondamentalisme musulman qui envahit le champ social  et culturel du monde musulman marque le retour en force de l’islam de Mahomet qui  n’a jamais exhorté son peuple d’aller quérir le savoir, même en Chine. De l’hagiographie on en a fait une vérité absolue.
L’islam est l’art de faire du mensonge une norme religieuse, une obligation  pour tout musulman dans le sentier d’Allah, la takkyia. Le prophète auto-proclamé n’a jamais dit : tu ne mentiras point. Bien au contraire, il autorise l’esbroufe et la manipulation de la vérité au nom des intérêts supérieurs de l’islam ou pour duper le non-musulman.
Les dogmes de l’islam sont ceux du savoir monolithique et de l’ultra sectarisme religieux. L’islam comme toute idéologie fasciste est conscient qu’il ne peut prospérer que sur le terreau de l’ignorance, il ne va pas donner à ses fidèles les moyens de s’affranchir de son pouvoir pesant et castrateur. Pour lui, l’homme n’est pas pourvu de volonté propre, il doit rester à l’écart des modèles importés de compréhension et de réflexion susceptibles  de nourrir sa réflexion et de le détourner des chemins de l’islam qui sont en réalité ceux de la misère intellectuelle, de l’aridité créative, ceux-là-mêmes dans lesquels les musulmans, à l’exception des chiites, regardés comme des impies par les musulmans orthodoxes, sont embourbés depuis la naissance de cette culture de la mort de la vie et de l’extinction des lumières sur la quête du savoir.
Il n’y a pas de quête de savoirs et de connaissances dans l’islam, et toute autre voie qui éloigne l’homme de lui est un sacrilège. Or l’islam lui-même en tant que forme la plus aboutie de l’hétérodoxie judéo-chrétienne a peur que l’on découvre sa véritable identité mystificatrice, à travers une grille de lecture critique qui met à nu son imposture.
Tous les vrais savants majoritairement non-arabes imprégnés de philosophie grecque, déjà quelque peu sectaires ignorants de la pensée romaine, byzantine, hindoue, chinoise, latine, perse, qui ont tenté de lever le voile sur l’herméneutique musulmane furent persécutés et leurs oeuvres détruites.
Le wahhabisme  qui est la pointe du combat de l’obscurantisme musulman a au moins l’immense mérite de révéler au monde la culture ancestrale et les moeurs et coutumes qui ont irrigué cet islam des sources devenues aujourd’hui le vrai ennemi des sciences, de l’archéologie humaine et historique, de la diversité, du multi-confessionnalisme et des cultures et qui veut enchaîner les musulmans aux dogmes de l’inertie éternelle et de la mort de la pensée humaine.
Salem Ben Ammar
image_pdf
0
0

19 Commentaires

    • Et qui fout le bordel depuis 1436 ans.? Pourquoi vous cherchez à noyer le crapaud musulman ?

    • La première guerre, puis la seconde, terminée en 1945.
      Ensuite, dès 1950, avec la déclaration Schuman, on refonde l’Europe sur de nouvelles dynamiques, en ayant été capables du « génie de la réconciliation » avec l’Allemange. C’est ça la grandeur d’une civilisation… Etre capable de tout reconstruire, et de pardonner, pour AVANCER…
      Quand un certain islam saura faire ça, vous pourrez donner des leçons de pacifisme et de progressisme à l’Occident.

    • Qui a tout détruit sur son passage en envahissant des contrées? …la croyance en momo le cruel et son faux dieu…

  1. C’est un peu le langage à sens unique de nos élites bien pensantes ! On doit s’intéresser aux autres cultures, mais quand ce n’est pas dans la réciprocité, n’aurions pas, nous, le droit de refuser comme le fait l’Islam, leur « culture » (mais dites-moi ce qu’ils nous ont apporté, parce qu’à chaque fois que je regarde certaines émissions on encense l’architecture et les sciences d monde musulman !). On doit « s’enrichir », mais les musulmans refusent les autres cultures, donc pourquoi si l’on refuse la leur, on passe pour intolérant, ne le sont-ils pas plus que nous?
    Heureusement que les occidentaux leurs ont découvert le pétrole ou le gaz, car si ça n’avait pas été le cas les pays musulmans ne feraient pas la loi aujourd’hui et vivraient dans la misère et l’inculture !

    • Excepter pour leurs dirigeants, ILS vivent dans la plus abjecte misère et une totale inculture depuis la fondation du culte. A moins que je ne me trompe?

    • nos arrieres grands parents on connu aussi ce phenomene utilise par l eglise ca s appellait L OBSCURENTISME

      • Tout ce qui a été développé en mathématique notamment et dans toutes le sciences l’a été fait dans l’occident chrétien.

  2. Excellente analyse. J’ai enseigné dans un IUFM pendant 10 ans l’histoire des mathématiques à des professeurs. L’impact de l’islam sur les mathématiques est dérisoire. Les grands mathématiciens de l’époque soit disant héroïque entrant aujourd’hui dans une classe de seconde ne comprendraient absolument rien. L’algèbre dont le mot est d’origine arabe, telle qu’elle est enseignée aujourd’hui n’a rein à voir avec celle de cette époque. Par exemple, les signes opératoire +, -, / et x n’existaient pas. Le calcul littéral n’existait pas non plus (cela est dû au mathématicien Français Viete), les nombres négatifs non plus, les notations décimales non plus, etc.

    • De plus la prétendu invention du 0 par les arabes est comme d’habitude une appropriation (vol) perpétré au dépends des mathématicien Indiens.

  3. Un champ de ruine…..
    Pour le comprendre il suffit de lire, tout est clairement exprimé !
    >
    coran:
    >
    6:45 – Quand au peuple qui s’est révélé injuste, il fut anéanti.
    Louange à allah, le maître des mondes.
    7:4 – Combien de cités nous avons détruites, lorsque notre
    colère s’est abattue sur elles la nuit et au milieu du jour !
    8:39 – Combattez-les jusqu’à ce que la dissension soit anéantie
    et que le culte soit entièrement consacré à allah. Mais, s’ils
    s’arrêtent, allah voit parfaitement ce qu’ils font.
    10:13 – Nous anéantîmes en effet des générations entières
    avant vous, lorsqu’elles se montrèrent iniques et dès lors
    qu’elles reçurent sans les croire leurs envoyés avec des signes
    explicites. C’est de la sorte que nous rétribuons le peuple
    des mécréants.
    14:13 et 14 – « …Nous anéantirons les injustes. Et nous vous
    installerons sur cette terre après eux. Cela pour ceux qui
    craignent ma présence et ma menace. »
    17:58 – Il n’est aucune cité que nous ne détruirions ou punissions
    d’un châtiment extrême avant le jour de la résurrection. Tout cela
    est inscrit immuablement dans le livre.
    19:74 – Combien de peuples avons nous anéantis avant eux,
    alors même qu’ils les surpassaient en richesse et en prestance ?
    21:11 – Combien de cités criminelles Nous avons anéanties en leur
    substituant de nouveaux occupants
    22:45 – Que de cités furent ainsi détruites ! Elles gisent maintenant
    sombres, abandonnées et inhabitées par leurs occupants, puits
    comblés et magnifiques palais déserts.
    25:14 – N’appelez pas à une seule fin mais à l’anéantissement
    total !
    33:27 – allah vous a cédé en héritage leur terre, leurs maisons,
    leurs biens et un pays que vos pieds n’ont pas foulé, car allah
    est puissant sur toute chose.

  4. Cet article est tellement caricatural et surtout faux qu’il en devient ridicule.
    Regardez les conférences de Cheikh ‘Imran Hosein et vous comprendrez la mesure de votre égarement.

    • Des arguments, les vôtres pas ceux dont l’objectivité est très douteuse. Un cheikh est par définition un agent de la Kommandantur islamique qui passe son temps à rapporter ce que lui-même a appris selon les dires d’untel, lequel il l’entendu chez untel qui lui-même l’a su auprès d’untel et la chaîne qui continue jusqu’à la source imaginaire C’est bigrement fiable comme témoignage documentaire et archéologique. L’islam comme tout criminel qui se respecte a l’art d’effacer les traces de ses crimes

    • Bien sur, égarement signifie non islamique. Arrêter de chier par le cerveau, il est supposer servir a d’autres choses. Mais je m’égare, vous n’en posséder aucun alors que le reste de l’humanité a a deux. Go figure ducon!

    • C’est vous qui vous égarez ,citez nous une seule avancée pour l’humanité provenant de la croyance à momo !!L’islam est un cancer qu’il faut éradiquer mais je suis optimiste et je pense que cette horreur va se détruire d’elle meme et cela a déjà commencé.Mais par la destruction de cette fausse religion nous allons vivre d’horribles moments pour notre civilisation mais qui au final s’en sortira vainqueur.Pour cette victoire n’entendons rien de nos pleutres de politiciens.

  5. Bravo monsieur Benammar.
    Nous autres nés musulmans comptions beaucoup sur l’occident pour nous libérer du joug de l’islam et malheureusement c’est le contraire qui se produit et le cancer qui nous tue , gangrène aujourd’hui ceux qui devaient nous sauver .

  6. Merci pour cet excellent article bien explicite.
    Il suffit de lire la conquête de l’Islam dés son origine pour réaliser sa barbarie: tout brûler, tout détruire, tout tuer, razzia oblige…et semer le malheur.
    Nous savons aussi que la philosophie et les sciences sont bannies de l’Islam afin de laisser les peuples dans l’ignorance et la régression.
    ET ALORS? Faudrait-il se mettre à genoux devant ces gens, les laisser nous envahir, comme le font nos traîtres de politiciens incultes et bornés?
    Allez vivre, ne serait-ce qu’un an, dans un de ces pays musulmans et vous comprendrez alors, la vraie nature de l’Islam.
    FRANÇAIS, vous qui aimez la VRAIE France dont vous êtes FIERS,
    – RÉAGISSEZ et VITE-

  7. Et ça fait presque 14 siècles que ces immonde dégénérés détruise tout sur leur passage. Et la majorité des connards vivants leur liche les babouches. Allez donc comprendre… Le pronostique vital de l’humanité est engagé la non?

Les commentaires sont fermés.