1

Pécresse aux maires LR : « Donnez votre parrainage à Z ! »

Euh, pour tout vous dire, chers lecteurs, je n’ai pas la preuve que dame Pécresse ait officiellement transmis cette consigne aux maires élus sous l’étiquette LR, et aux maires sympathisants du mouvement « de droite ». Une simple impression, comme ça. Mais particulièrement tenace…

***

Zemmour présent au premier tour, c’est le camp patriote coupé en deux (en admettant que MLP obtienne ses parrainages, ce qui n’est pas certain), et donc l’assurance pour Pécresse d’être au second tour face à Macron, dont elle ne devrait faire qu’une bouchée, tant l’homme est détesté :

https://www.bfmtv.com/politique/elections/presidentielle/presidentielle-2022-59-des-francais-ne-souhaitent-pas-qu-emmanuel-macron-se-represente_AN-202109070442.html

***

Les Français ont joué la nouveauté en 2017 en élisant Macron (l’homme « neuf » qui, sous Hollande, fut secrétaire général de l’Elysée puis ministre de l’économie…) . Ils joueront la nouveauté avec Pécresse en 2022. Pécresse ou Macron en jupon… Pauvres Franchouillons : « Cocu un jour, cocu toujours » selon le dicton bien connu.

***

Si Marine Le Pen n’a pas ses parrainages, ses électeurs potentiels ne vont pas tous, loin s’en faut, reporter leur voix sur l’ex-éditorialiste, jugé par eux trop « intello », trop « bourgeois ». L’électorat de Marine est à l’évidence plus populaire que celui (pour l’instant putatif) de Z : le RN est le seul parti national-populaire français.

***

Mélenchon a pour sa part fait le choix de la non-France. Il l’a fièrement revendiqué dans son discours d’Epinay-sur-Seine de novembre 2018 :

« Je sais quelles sont les populations qui sont là dans ces quartiers. Eh bien moi je veux les nommer. Je n’ai pas peur, je n’ai pas honte de le dire. Ceux que vous voyez là, c’est la nouvelle France ».

Alors que la thèse du « Grand Remplacement » était encore à l’époque qualifiée de « fantasme d’extrême droite », Mélenchon la soutenait à cette occasion on ne peut plus clairement, sans faire sourciller les bonnes consciences de gauche. Un Mélenchon par ailleurs ouvertement raciste et ruraux-phobe :

***

Que Pécresse devance Z au premier tour est plus qu’une éventualité, c’est une certitude. Que Macron devance Pécresse au premier tour, c’est aussi une évidence : « l’homme le plus haï de France » possède néanmoins une solide base électorale bobo qui exècre la droite, qu’elle soit dure (ZMLP) ou molle (Pécresse). Il est haï du peuple (les « Gilets jaunes », dont beaucoup ont depuis belle lurette déchirés leur carte d’électeur, écœurés par le jeu politicard dont ils se sentent à juste raison exclus), pas des bourgeois de gauche, petits, moyens ou grands.

***

La présence de Z au premier tour, c’est l’assurance pour la présidente de LR d’être élue présidente de la République. Chapeau bas pour un parti qui, tout récemment encore, était considéré comme moribond…

***

Inutile, donc, pour Z, de se la jouer « victime du système » : il aura évidemment ses parrainages, contrairement à ce que d’aucuns redoutent :

Nos 42 000 élus trop lâches pour parrainer Z et sauver la France ?

grâce aux maires LR et affiliés, assurant ainsi un second tour Macron-Pécresse.

***

Autrement dit, bonnet blanc-blanc bonnet :

Z, scud anti-Marine : pour Pécresse, l’assurance d’être au 2e tour ?

***

Z est ainsi le meilleur allié de l’oligarchie. Une oligarchie qui le chahute juste ce qu’il faut pour que les ficelles ne se voient pas trop…

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni