Pédagogie active : Montessori ou Freinet ?

Publié le 14 octobre 2018 - par - 48 commentaires
Share

Mes petites filles devant bientôt entrer en maternelle, j’ai rafraîchi mes connaissances sur la pédagogie active et j’en ai discuté avec mon amie Carole qui est institutrice en maternelle publique. Il en ressort que le prestige actuel du Montessori surévalue la méthode par ailleurs fort coûteuse alors que la pédagogie Freinet intégrée à l’école publique continue à faire ses preuves en maternelle et en primaire. Coïncidence pure avec mes interrogations, un timbre à l’effigie des époux Freinet est mis en vente ce lundi 15 octobre.

Un timbre à l’effigie de Célestin Freinet

 Célestin et Élise Freinet auront un timbre à leur effigie. Il sort lundi 15 octobre.

La méthode active d’Élise et Célestin Freinet est depuis longtemps intégrée à la formation et la pratique des enseignants de maternelle et de primaire. Aujourd’hui, on parle surtout de la méthode Montessori (1870-1952) parce qu’elle avantage les écoles privées payantes alors que la méthode Freinet (1896-1966) est intégrée aux protocoles de l’école publique gratuite.

La différence essentielle entre les deux méthodes est l’apprentissage individuel pour Montessori et le travail collectif pour Freinet. Toutefois, Freinet a emprunté à Montessori ce qu’il y a trouvé de meilleur en reconnaissant l’apport révolutionnaire de sa méthode. Montessori insiste sur l’apprentissage de la manipulation des objets quand Freinet incite aussi à l’ouverture sur le monde environnant.

Le contexte de l’élaboration de ces méthodes et leur application visaient à rendre l’enfant autonome et prêt à travailler en usine chez Montessori. Quelques décennies plus tard, le développement industriel, avec ses applications dans la vie quotidienne, la recherche sur le développement génétique de l’enfant (Piaget, Alfred Binet, René Zazzo…), l’intégration sociétale de l’enfant comme personne (John Dewey, Dr Spock…), l’influence des intellectuels communistes et des innovations pédagogiques de l’URSS ont orienté Élise et Célestin Freinet vers la socialisation du jeune enfant. On ne travaille plus seul mais en groupe, on échange avec les camarades d’école et on regarde comment font les autres. On ouvre la classe sur l’extérieur : visites d’usines et de commerces, classes de nature, etc.

Alors pourquoi aujourd’hui la mode Montessori ?

–  parce que, devant la dégradation des écoles publiques, des parents se tournent vers des écoles privées, y compris les responsables de ce capharnaüm.

– parce qu’elle distingue les écoles privées des écoles publiques qui ne nomment pas leur méthode pédagogique. On dit que l’enfant va dans une école Montessori, on ne dit pas qu’il va dans une école Freinet.

– parce que la méthode Montessori utilise des objets dédiés (balles, crayons, jeux pédagogiques, etc.) qui sont « bankable ».

– parce que la méthode Montessori favorise l’individualisation qui est à la mode dans les civilisations occidentales.

– parce que, ce qui étant rare étant cher, les écoles Montessori rapportent de l’argent. Les frais de scolarité peuvent se monter à 10 000 €/mois, sans compter le coût de la cantine et de la garderie, certaines fournitures scolaires, les sorties et voyages, etc.

– parce que l’effort de l’enseignant est moindre : il montre à l’enfant et le regarde se débrouiller sans commentaires. Il peut donc observer plusieurs enfants à la fois et l’école peut engager à moindre coût des « animatrices » Montessori.

– parce que la plupart des écoles privées sont catholiques et que Maria Montessori était une fervente catholique, alors que Freinet était communiste. À ce propos, notons que certains adeptes de la pédagogie Freinet ont pu se comporter de manière sectaire, communisme oblige. Ces dérives n’enlèvent rien à l’intérêt de l’apport d’Élise et Célestin Freinet à l’éducation des petits enfants.

Beaucoup d’écoles se revendiquant « Montessori » n’appliquent pas vraiment cette pédagogie mais en réclament le prix du marché.

Les avantages de l’école maternelle publique

La gratuité

L’école maternelle publique française est réputée dans le monde entier comme étant d’excellence.

Elle est obligatoire à partir de deux ans et demi.

La collaboration des parents est demandée.

L’Éducation nationale recommande de mélanger les petits, dix maximum, aux moyens. C’est stimulant pour les petits qui imitent leurs aînés et socialisant pour les plus grands qui doivent apprendre à faire attention aux petits. La possibilité pour les petits de circuler dans les classes pour aller voir le lapin des grands ou l’escargot des moyens concourt à leur éveil.

Désormais, presque toutes les écoles de la Ville de Paris proposent de la nourriture bio et locale à la cantine.

Les inconvénients de la maternelle publique

– parfois des classes surchargées.

– l’obligation d’aller en récré ou de faire la sieste à heures fixes, « une violence » selon l’institutrice Carole.

– Parfois la tiédeur de la direction à appliquer les recommandations concernant les classes de plusieurs niveaux, la présence à temps partiel (le matin seulement), l’absence prolongée des vacances scolaires. Les parents ont donc intérêt à instaurer et entretenir de bonnes relations pour négocier avec la direction de l’école maternelle.

L’école maternelle à mi-temps serait une solution idéale

Selon Carole, l’Éducation nationale n’ayant pas tenu ses promesses en matière de rythmes scolaires, le petit enfant ne peut trouver aucun bénéfice l’après midi. Il ne peut qu’accumuler de la fatigue. Mais les rythmes changeront peut-être un jour… Aux parents d’agir.

Alice Braitberg

Pour en savoir plus

https://forums-enseignants-du-primaire.com/topic/196729-r%C3%A9flexion-sur-les-p%C3%A9dagogies-montessori-et-freinet/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Maria_Montessori

https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9lestin_Freinet

Coût du matériel Montessori https://www.montessori-spirit.com/fr/

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Aurélia

Pour simplifier, à 3 ans l’enfant travaille seul et à quand il est prêt (c’est avant 6 ans) il va vers les autres en toute sérénité. Je vous invite dans ma classe quand vous le souhaitez.

Aurélia

Bonjour, je suis enseignante dans l’éducation nationale et j’ai validé la formation d’éducatrice montessori 3-6 ans de l’institut supérieur Maria Montessori reconnu par l’association Montessori internationale. Je sens une grosse colère chez vous après cette pédagogie et je me suis sentie agressée du début à la fin de la lecture de votre article. Il y a peu de choses vraies dans ce que vous dites mais ce serait trop long à expliquer ici. Je tiens à dire 2 choses : les écoles Montessori hors contrat ont souvent des difficultés financières. Montessori considère l’enfant de 3 à 6 ans comme un embryon social, elle dit que lorsque sa construction individuelle de base sera établie il s’ouvrira pleinement aux autres avec respect.

Julie

Merci !

Anne-Marie

Le prix mensuel d’une école Montr’essori est d’environ 350 euros par mois cantine , goûter et garderie de 8 h du matin à 18 h , compris . Rajouter le prix du carburant , l’usure de la voiture et le temps passé sur la route pour vous rendre à l’ecole si vous n’avez pas la chance d’habiter dans une ville où il y en a une .
Ça vaut le coup . C’est l’ecole de l’excellence pour tous . Tout enfant mérite Montessori !

Lizé Cedric

Très clichés sur les écoles privées sans faire de différences entre les écoles sous contrat et les autres ! Des raccourcis regrettables malheureusement.

lucie clavijo

Connaissant les plus et moins de deux méthodes, il me semble que le seul vrai problème,
c’est la violence, l’incivilité,
la sexualité parfois,
que l’on jette en pleine face aux enfants.
Ensuite….l’emballage est de moindre intérêt si les conditions sont réellement humaines.

Henri

C’est marrant dans « les inconvénients de l’école maternelle publique » je ne voyais pas les mêmes…

patphil

les rythmes scolaires!!!
de mon temps, on allait à l’école du lundi au samedi matin , avec la coupure du jeudi, on n’en est pas morts, j’ai soixante dix ans… la règle en fer sur les doigts, les mauvaises notes, mais des principes moraux rabâchés, des dictées quotidiennes, et surtout des enseignants propres sur eux et voulant nous transmettre un savoir pas des idées reçues!

Nicole MINA

Cet article est partisan et mal renseigné. Comme toutes les méthodes, Montessori a apporté des éléments très positifs, comme l’implication du corps dans l’apprentissage, et le développement du tactile, de la spatialisation. Quant à la méthode Freinet (dont j’ai utilisé certains outils), elle comporte une grande partie d’évolution individuelle, sous forme de fiches avec auto-corrections permettant d’intégrer à son rythme les apprentissages. Donc les plus rapides et intelligents (car la nature n’est pas un gage d’égalité) pouvaient bénéficier d’un enrichissement qu’on pourrait qualifier « d’ascenseur social » tandis que les moins doués avaient tout le temps nécessaire à conforter les apprentissages de base. Le problème à l’heure actuelle est que l’idéologie a remplacé la pédagogie.

Parlervrai

« l’apprentissage individuel pour Montessori et le travail collectif pour Freinet »

le collectif à l’école c’est une belle connerie, une perte de temps qui nivelle la classe par le bas !

Anne-sophocle

!

Anne-sophocle

Mes commentaires répondaient à toutes vos fausses informations, vous ne les avez pas acceptés et prétendez désormais dire des choses que vous ne dites clairement pas dans votre billet ! Mauvaise foi totale. Enfin bon, journaliste quoi !

Anne-sophocle

Pardonnez ce commentaire, les précédents ont juste été long à être modérés !

Mika

Bien dit

Allonzenfan

« Active » ou non, la seule pédagogie qui intéresse les parents c’est celle de la réussite.
Au vu du faible niveau des résultats des tests effectués à la rentrée dans les écoles publiques, il y a vraiment du boulot !
Et si on en revenait tout simplement à la transmission des savoirs de base, ceux qui faisaient des petits français des hommes et des femmes capables de se débrouiller seuls dans la vie dès 14 ans avec un Certificat d’Études Primaires qui n’était pas un diplôme au rabais comme le brevet et le BAC d’aujourd’hui ?

Anne-Sophocle

Madame ,
J’espère que le personnel qui s’occupera de vos petites filles lors de leur entrée en maternelle sera plus instituteur que vous êtes journaliste.

Lorsque l’on ambitionne d’écrire un article, la décence veut que l’on connaisse son sujet. Vous semblez n’avoir lu aucun livre de Maria Montessori et vous être contenté de relayer de fausses informations :

Premièrement, la pédagogie Montessori ne favorise pas l’individualisation dans le sens ou vous l’entendez – c’est à dire qu’elle ne favorise pas l’égoïsme (l’individualisme), j’ai l’impression qu’il faudrait vous faire offrir un dictionnaire, les fêtes de fin d’année approchant.
La pédagogie Montessori, en école maternelle, permet de répondre aux périodes sensibles de l’enfant en lui proposant un matériel qui va, de fil en aiguille, l’aider à attendre d’autre but : l’apprentissage de la lecture, de l’écriture, du calcul etc … La Maison des enfants -puisque c’est comme cela que s’appelle une ambiance de type « maternelle » – est un classe spacieuse, claire, dans laquelle règne le calme et où chaque enfant peut trouver sa place : c’est une petite société où chacun avance à son propre rythme (il semble que cela vous embête et que vous soyez plutôt fervent du nivellement) tout en pouvant observer, et même parfois aider ses camarades. Avant de travailler en groupe, il semble totalement logique de devenir d’abord autonome, sûr de soi et d’être capable de se concentrer.
C’est dans dans les classes supérieures, à partir de 6 ans, que l’enfant apprendra à faire en groupe, à travailler au sein d’un groupe et à tenir des projets collectifs.

Anne-Sophocle

Deuxièmement, les centres de formation des éducateurs montessori certifiés par l’Association Montessori International, demandent à leurs candidats d’avoir un niveau équivalent à la licence pour pourvoir prétendre suivre leur formation.
Celle ci dure une année complète et ait ponctuée de nombreux stages en école. Ainsi dans une véritable école Montessori, il n’y a pas d' »animateurs » Montessori sans qualifications comme vous semblez le prétendre.

Troisièmement, encore une fois vous prouvez votre méconnaissance et votre mauvaise foi : dans une classe Montessori il n’y a pas de balle dédiée ou de crayons dédiés. Il est d’ailleurs totalement possible de crée soit même son matériel pour que celui ci coute mois cher. D’ailleurs, si ce matériel ( Nienhuis par exemple) est onéreux, c’est tout simplement parce que la pédagogie Montessori a aussi a coeur de proposer aux enfants de beaux matériaux, bien loin des plastiques multicolores ou des tables en mdf qui meublent l’environnement de la plupart des enfants aujourd’hui.

Anne-Sophocle

Quatrièmement : Prétendre que les frais de scolarité dans ce genre d’école s’élèvent à 10 000 euros par mois, montre encore votre mauvaise foi, mais celle ci ne semble plus être à prouver ! La majeur partie des écoles montessori coûte entre 3000 et 5000 euros par AN. Oui c’est onéreux, c’est le prix du salaire des éducateurs, qui ne travaillent pas gratuitement, c’est le prix de locations des locaux et de l’entretien du matériel. Comme partout, il y a surement des personnes qui sont là pour se faire de l’argent, mais c’est loin d’être le cas de la majorité. 
 Par ailleurs, les centres de formation ainsi que les éducateurs ont a coeur de promouvoir cette pédagogie POUR TOUS, ainsi, le but est de faire en sorte que ces école, aujourd’hui hors-contrats, deviennent sous-contrat avec l’état, ce qui réduira, bien entendu, considérablement les frais de scolarité ! Évidemment, cette information vous a filé entre les doigts, ou alors montre t-elle seulement que vos investigations se sont arrêtées à une recherche wikipedia.

Cinquièmement : Si seulement vous aviez lu Maria Montessori, vous seriez au courant que celle ci remet en question le catholicisme à la fin de sa vie. Donc NON, NON et NON, les écoles Montessori ne sont pas des écoles Catholiques. Elles ne travaillent pas avec les diocèses et aucun enseignement religieux n’y est dispensé.

Anne-Sophocle

Pour être certain qu’une école soit vraiment Montessori, demandez à voir les diplôme des éducateurs. Les diplômes AMI sont un gage de qualité, des contrôles sont régulièrement fait


Enfin, pour finir, vous dites que l’école maternelle publique est obligatoire à partir de 2,5 ans. Je me demande si finalement vous n’avez pas mis tout votre coeur à sortir vos bêtises. En France, c’est l’instruction qui est obligatoire, pas l’école et ceci à partir de 6 ans.

Anne-sophocle

Par ailleurs, je rajouterai que dans une maison des enfants, l’enfant apprend à se socialiser, non pas en faisant avec les autres mais en faisant seul au milieu des autres. Le respect du travail et des espaces de travails des camarades est crucial, comme le respect du silence et du matériel. C’est comme cela qu’on apprend, pas en faisant des ateliers peintures tous au même moment.
Le respect, la bienveillance, voilà ce qui règne en maître dans une ambiance Montessori digne de ce nom.

Nicolas

Pour continuer, de nombreuses écoles commencent à utiliser les avancées en neurosciences, et ça facilement en lecture et mathématiques. Des enseignants publique et privé les mettent en pratique, est ce qu’il faut arrêter ???
Et pour finir sur le matériel, Céline Alvarez le dit très clairement et sans ambiguïté. La seule chose importante n’est pas le matériel mais la richesse et la qualité de l’enseignement proposé. Alors arrêtons de considerer les enfants comme des sous doués et mettons des objectifs non pas juste réalisables mais ambitieux. Sérieusement, savoir compter jusqu’à 5 en fin de PS et 10 en fin de MS??? Ne pas connaître tous les sons en fin de GS???
Ils faut former massivement les enseigants, il faut créer un climat ou les enfants se sentent en sécurité pour apprendre. Montessori comme freinet ont le mérite de libérer les enseigants de la transmission verticale pour qu’ils s’attachent plus à détecter et solutionner les problèmes des élèves.

Bref.

Nicolas

Calamity jane

Beaucoup d inexactitudes dans votre article.
De plus, je doute fort que ces pédagogies soient vraiment enseignées aux futurs instits…ou alors , de façon lapidaire et théorique. Il suffit de vérifier le contenu de la formation.
Quand je vois que l école de mon village a un magnifique terrain attenant et qu aucun enseignant n a eu l idée de cultiver un bout de terre avec les gamins… Quand je vois que pour punir, certains enseignants privent les enfants de récréation…. alors que c’est interdit.
Quand je vois la cour de l école qui, en dix ans, a vu disparaître ses magnifiques platanes, son tas de sable et sa pelouse… pour devenir un sol bitumé….
Excusez moi mais la formation des professeurs des écoles est nulle.
Pour info, ce sont les instits qui doivent se former à la pédagogie Freinet sur leur vacances avec leur paye.
Sinon,si vous n êtes pas satisfait de l’école, instruisez vous même vos enfants. C’est ce que j’ai fait ( classes de primaire et collège). C’est légal.

Nicolas

Il n’y a rien de « journaliste » dans cette article. Non seulement la méconnaissance de la pédagogie Montessori et Freinet est flagrante, mais en plus l’amalgame avec les écoles privées catholiques font plus penser à quelqu’un aigri plutôt que neutre. Les écoles Montessori sont très chères car ce sont des écoles privées qui sont hors contrats. Rien à voir avec les écoles privées catholiques. Une bonne partie des écoles musulmannes ou juives font du montessori et certainement pas parce-que montessori était chrétienne mais pour la facilité de sa méthode. Le livre de Céline Alvarez rend hommage à Montessori dans une école publique à Gennevilier, preuve que la méthode mérite un peu de respect. Cette méthode est déjà présente dans de nombreuses écoles publiques ou des enseignants regardent ce qui se fait ailleurs pour pouvoir le proposer aux élèves. La grosse différence vient plutôt du fait que dans les écoles Montessori, la même pédagogie est utilisé de 3 à 12 ans, la ou dans l’école privée et publique la pédagogie reste au bon vouloir de l’enseignant et donc change chaque année. Est ce qu’un peu de cohérence pédagogique sur plusieurs années n’est elle préférable à la méthode. Expliquez moi l’intérêt pédagogique et surtout l’efficacité d’apprendre aux enfants toutes les majuscules puis toutes minuscules en PS et MS puis de faire la méthode des alphas en GS puis celle de Kimamila en CP? Et encore on est sur de la lecture/ écriture. Quand on voit la pauvreté du niveau demandé en mathématiques alors que sans effort et un peu de matériel les élèves sortent du CP en sachant faire les 4 operations sur des grands nombres et sans effort.
Pour le matériel, oui c’est cher et cela devient commercial. Mais 10k € par classe pour garabtir l’avenir de nos enfants est ce cher (200€ par enfant pour 3ans)? Est-ce un mauvais investissement. D’autant plus que la plupart des outils mathématiques peuvent se faire avec une bonne imprimante et une plastifieuse pour un coup inférieur à 100

Mike

Bon article. C’est tout à fait cela

Mika

Votre article est bidon !
Vous n’avez vraiment pas visité une école Montessori est ça se voit.
Vous faîtes de la propagande pour l’éducation nationale…
De plus pouvez vous citer les activités frenet a l’école ? Célestin Freinet se retournerais dans sa tombe…
Il n’y a pas que des bobos qui mettent leur enfant dans l’école Montessori, mais des gens comme moi qui se saignent tout les mois pour investir dans une éducation autre que l’éducation nationale .
Le monde évolue, l’éducation aussi, il est tant que ça change, Montessori c’est chère effectivement, mais ils ont pas le choix, il est grand temps d’ intégrer l’éducation Montessori et Steiner dans l’école publique ! Et faire de nos enfants des êtres éveillés et responsable qui changeront le monde.

Laurca

Bonjour Mika,
Je pense que vous n’avez pas visité une école maternelle non plus!
Vous y verriez des enfants qui évoluent à leur rythme parfois en ateliers autonomes mais aussi en collectif et interaction avec les autres !
Les enfants évoluent dans un climat bienveillant et accueillant.
Je pense également qu’il faut préserver notre école maternelle et que le manque de moyens, le nombre d’enfants dans les classes nuisent à l’apprentissage!
Vous ne savez visiblement pas non plus que Montessori (via Céline Alvarez) et les neurosciences font également partie de la formation des enseignants???!
Par contre, dans l’education, je pense qu’il est fondamental d’échanger dans le respect et d’argumenter et développer son esprit critique ce qui ne vous semble pas acquis, malheureusement (à fortiori pour les enfants)!
Moi, ce que je lis , à la suite de cet article, ce n’est que salves d’insultes et de non respect !!!!!
Qui fait de la propagande?
Qui ne sait aucunement argumenter sans apporter de réelles explications?
Les commentaires illustrent bien notre société actuelle où tout n’est qu’incivilités, idéologie sans aucun respect pour les institutions, l’école et les enseignants.
Comment les enfants peuvent-ils respecter l’ecole si leurs parents sont sans confiance ni respect envers l’enseignement qui leur est promulgué ?
Je suis bien pessimiste quant à notre société future!!!!!

Sha

Il y a tellement d’erreurs et de mensonges dans votre article que je ne saurais par quoi commencer. C’est ridicule de méconnaissance du sujet!

Bou

C est une vision de l école. ..

Chris

La méthode Montessori ne favorise absolument pas l’individualisation ! Nuance et non des moindres : le travail individuel n’est favorisé que jusqu’à 6 ans parce qu’il répond au respect du développement de l’enfant. Il faut se pencher pour cela sur le sujet des neurosciences. Par ailleurs l’esprit de coopération est favorisé entre les enfants, dès l’ambiance de travail 3-6 ans. A partir de 6 ans, les enfants travaillent énormément en groupe, toujours dans le respect du développement naturel (neurosciences) et l’esprit de coopération est renforcé. L’article nomme beaucoup de choses totalement fausses comme 10 000 euros par mois ? Aucune école Montessori en France impose un tel tarif mensuel. beaucoup trop de fausses vérités dans cet article. Quel est votre but ?…

DAVID3000 le phonique

Je ne vois pas l’intérêt d’un tel article, je suis perplexe.

Laïcard PDIS ( Pur, Dur, Intolérant et Sectaire.)

Ma religion n’est pas faite : Entre Freinet, Montessori, Decroly, « Summerhill », Steiner etc…
L’important est d’apprendre le sens de l’observation, la logique, et le rationalisme .
L’important est de prémunir les enfants des religions et dogmes en tous genres.

Cla

Matériel “ bankable”, l effort de l enseignant est moindre en Montessori,et cela rapporte de l’argent.non mais renseignez vous mieux au lieu de dire des bêtises pareil. Est ce que vous avez seulement mis un pied dans une de ces écoles et observé? Oui toutes les écoles ne se valent pas mais attention à ne pas tout mettre dans le même panier. Les professionnelles montessori sont des éducatrices formées. Et non des “animatrices”. Le matériel montessori est bien plus élaboré que des balles et des crayons comme vous dites. les sociétés en ont fait un commerce.ce n était pas le but premier de Maria montessori lorsqu elle a mis en place ce matériel en classe pour les élèves.
C est quoi votre but dans ce texte? Écrire pour ne rien dire?
Faites mieux votre métier de”journaliste” au lieu de dénigrer celui des enseignants.

Chris

Merci de reajuster la vérité !