Pegida est inscrit dans la durée en Allemagne

Pegidacarnavalettes

Carnavalettes allemandes se protégeant des agressions des clandestins…

La journée Pegida France aurait été un échec selon les média officiels. C’est sans compter la naissance de ce mouvement en France qui vient de débarquer et qui ne fait que recruter parmi tous les Français qu’ils soient de gauche, de droite ou d’extrême droite, même d’extrême gauche car, comme en Allemagne, Pegida, est un mouvement qui rassemble au-delà des partis politiques. Les gens savent que les partis politiques appartiennent au 20ème siècle et ne correspondent plus à la nécessité actuelle pour faire face aux plans de l’Agenda 21. « Le rassemblement au-delà des partis politiques », est un slogan de Pegida.

Allemagne. 10 000 manifestants étaient réunis pacifiquement à Dresde samedi 6 février. La police n’a pas arrêté de général et pas un seul manifestant. Montrer le drapeau allemand et chanter l’hymne national allemand c’est normal. Des participants de Prague, de Hongrie, ont tenu un discours pour protéger les bases fondamentales de l’Europe. Des slogans contre le TTIP ont été entendus. Ce projet de Traité transatlantique qui provoque un scandale en Allemagne aussi bien chez les Linke que chez le AfD car les députés du Bundestag ont accès à une salle de lecture pour le projet de contrat seulement pour 2 heures et sans avoir le droit de faire des copies ou d’amener un expert en droit commercial ou même de recopier à la main des phrases. Des drapeaux contre les nazis étaient aussi mis en évidence dans la manifestation. Les cours sur le Gender, le Hartz IV, l’arrivée massive de migrants, la pauvreté en Allemagne, l’occupation du pays par les Etats-Unis, l’échec de l’UE qui détruit les nations, l’islam, sont les sujets évoqués par Pégida et n’est, donc, pas uniquement concentré sur le sujet avec les musulmans. Pegida n’est pas nazi mais réagit sur des sujets actuels quand les média officiels se taisent et manipulent les faits (die Lügenpresse). Le F.A.Z (journal menteur comme le dit son ancien collaborateur Udo Ulfkotte) écrit que Pegida a perdu des manifestants en parlant de la rencontre de lundi 8 février à Dresde alors que les marches de Pegida ne cessent pas d’être présentes dans de nombreuses villes. En fait, c’est le pouvoir politique qui veut minimiser le rôle de Pegida.

Pour Pegida France le ministre de l’Intérieur français et son collègue allemand,Thomas de Maizière, se sont mis d’accord pour lutter ensemble contre la contagion Pegida ce que la radio allemande a expliqué à ses auditeurs avant la journée du 6 février. Le ministre Thomas de Maizière, CDU, qualifie les organisateurs de Pegida d’extrémistes de droite comme tous les média subventionnés par l’Etat. Pourtant Pegida est maintenant inscrit dans la durée dans la société allemande. A l’affaire du général Piquemal qui s’est terminée en eau de boudin, il faut signaler que c’est la Légion étrangère qui a engagé les troupes de l’armé allemande et de la SS dans ses rangs à la fin de la Seconde Guerre mondiale. La Légion efface le passé de ses hommes. Piquemal ne représente pas l’esprit de la légion en disant que les manifestants de Pegida sont proches des nazis. Par définition la légion ne dénonce pas les origines politiques de ses soldats ce qui en fait sa grandeur. Les manifestants de Pegida ne sont pas ces soldats de la SS ou de cette armée du 3.Reich qui ont été recrutés par cette Légion. Piquemal ne fait que transporter cette paranoïa des média officiels qui veulent détruire la volonté du peuple et la démocratie.

Pegida au Carnaval. Depuis le 4 février l’Allemagne célèbre le carnaval partout sur une semaine. Et les idées et thèmes véhiculés par Pediga s’y retrouvent. Des carnavalistes se sont déguisés en musulmans et femmes voilées, comme des sauterelles accompagnant un train où était écrit « le Balkan Express », en soldat sur un char de la Seconde Guerre mondiale où était inscrit « Asylpaket 3 » faisant référence à la suite du programme à employer après le vote de l’ « Asylpaket2 » pour aider les migrants, en sous-mariniers sur un sous-marin où était inscrit «Sie sollten kämpfen fü Ihr Land anstatt zu grabschen mit der Hand » (Les carnavélistes déguisés en sous-mariniers de la Seconde Guerre mondiale appellent les migrants à retourner dans leur pays pour combattre au lieu de tripoter avec leurs mains ou de se jeter sur tout ce qu’ils voient (choses matériels ou les femmes)… Loin de l’aspect festif du carnaval de Rio les différents défilés en Allemagne ont représenté les sujets de Pegida.

C’est la preuve que, même si les média officiels, parlent d’une baisse d’intérêt pour Pegida, que Pegida justement est bien ancré dans la population car ses slogans étaient présents durant le carnaval. En outre, la vente d’armes ne cesse d’augmenter ce qui montre que le peuple allemand est en train de passer à une étape supérieure et ne tient plus simplement se limiter à marcher dans les rues pour défendre son pays. D’autant plus qu’à travers le pays le juriste Karl Albrecht Schachtschneider tient des conférences pour expliquer au peuple que leur pays est toujours sous l’occupation des Etats-Unis et que cela doit cesser pour que l’Allemagne gagne de nouveau sa souveraineté. Karl Albrecht Schachtschneider explique aussi au peuple que Merkel a violé le droit international en important des migrants. Le peuple est maintenant formé sur des notions de bases juridiques pour l’armer dans la préparation de manifestations plus vastes pour changer de régime. Si Pegida semble baisser pour les observateurs officiels c’est que le mouvement, au contraire, se consolide sur le long terme et de manière sérieuse. En France Pegida n’est qu’à son début et comme en Allemagne il aura fallu 1 an pour bien lancer le mouvement.

Olivier Renault

image_pdf
0
0

4 Commentaires

  1. Quand je vois tous les congrès, les salons, les foires que tiennent les musulmans dans notre pays, je ne suis pas sûre que les manifestations de rue soient le meilleur moyen d’agir puisqu’elles appellent à des contre manifestations et sont souvent interdites. Il me semblerait plus judicieux de multiplier les réunions, les salons sur toutes sortes de thèmes pour dénoncer l’immigration et l’islamisation avec des intervenants, des témoignages etc. comme le font les musulmans. Il semble que ces gens disposent de moyens très importants pour organiser tous ces congrès, ils ont certainement des aides des pays étrangers. Il faudrait que l’on soit présent à chacune de leur réunion et que l’on organise la contestation pendant ces événements comme le congrès de l’uoif; Il faudrait se présenter en masse à l’entrée.

  2. Il faut l’espérer, le problème est plus dans le caractère suicidaire jusqu’à la collaboration de nos gouvernements qui frappent la résistance, et qui plus est non violente, plus que ceux qui s’en prennent à nos civils par des incivilités, violences, attentats.
    PEGIDA doit monter en qualité car les peuples, plus intelligents que leurs gouvernants sont sensibles aux informations qu’on leur apporte sur ceux et ce qui les menace. Pas d’accord sur tout avec RL mais sur le danger essentiel d’une islamisation hors de contrôle qui transforme à bas bruit ou au contraire plus violemment nos sociétés démocratiques et leurs institutions.Un chemin long, difficile, semé d’embûches.
    En revanche on ne peut que saluer le courage des contributeurs et acteurs de RL, de BV de PEGIDA face à de telles oppositions.

  3. Il faut que Pegida  » embrase » toute l’Europe dont la civilisation est en grand danger .Tous unis , nous crierons notre colère et enverrons au diable avec lesquels ils pactisent , ces mondialistes maçonniques qui nous gouvernent .

    • Pegida doit se décliner de toutes les manières possibles car le danger est unique, même si nous sommes différents dans cette opposition (comme les cités grecques avant Marathon ou Salamine face à un seul et même danger, comme les « Alliés » face aux nazis): c’est bien qu’il y ait un Pegida en Allemagne , en France, c’est bien qu’il y ait un Pegida français farouchement laïque et républicain, c’est bien qu’il y ait un Pegida Breizh avec de bretons bretonnants ou en Catalogne avec des catalans catalanisants, c’est bon qu’il y ait un Pegida aussi au Canada, au Québec, à Malte, en Islande et même en Angola (le pays qui a eu le culot d’interdire l’islam!): c’est un combat d’idées , de manière de vivre et d’aborder la citoyenneté , le rôle de la femme etc…qui fait que nous refusons l’islamisation , quelle soit « soft » ou qu’elle soit « hard ».Zer garen egongo gara!Pour ceux qui comprennent.

Les commentaires sont fermés.