Peillon nous enfume avec les rythmes scolaires pour mieux faire passer la théorie du genre

Ministre de l'EducationÇa c’était hier … aujourd’hui ils mijotent autre chose de bien plus grave !

Sous des airs angéliques, propre sur lui, plus classe que son patron de l’Elysée (pas difficile), monsieur le ministre de l’Education Nationale, est un dangereux manipulateur, bien plus nuisible encore si l’on considère qu’il le supplante largement en intelligence, charisme et communication.

Manipulateur parce qu’il ne viendrait pas à l’idée de citoyens n’ayant pas accès à Internet et donc aux vraies informations (compte tenu des difficultés actuelles pour se nourrir, se vétir et se loger correctement, encore trop de Français seraient bien en peine de s’offrir un ordinateur et l’abonnement qui va avec, mais ça, cela n’interpelle pas du tout messieurs les grands cœurs qui préfèrent s’apitoyer sur la misère étrangère) de mettre en doute les belles paroles sirupeuses dont nous abreuve ce fieffé dissimulateur !

Pour preuve sa prestation au JT de 13 heures de ce 13 novembre, où malgré de bonnes questions posées par J.P. Pernaut (il file « un mauvais coton » JPP depuis quelque temps, dans son choix de sujets et la manière de les traiter … il serait devenu lecteur du « nauséabond » Riposte Laïque que cela ne m’étonnerait pas), il assène des poncifs tellement outranciers qu’il est extrêmement facile, pour ceux qui savent ce qu’il dissimule derrière cet écran de fumée, de rapidement les réfuter.

 PEILLON AU JT 13 NOV

http://videos.tf1.fr/infos/2013/peillon-au-journal-de-13h-la-reforme-des-rythmes-scolaires-demande-8310906.html

Bizarrement cette vidéo ne reprend que la seconde partie de sa « prestation », alors qu’il manque l’énoncé des mesures prises et la démonstration de leur absolue nécessité (sic)…

Le principe de base : modifier le rythme scolaire en 4 jours 1/2 d’affilé, au prétexte que les enfants sont plus réceptifs le matin : première contre-vérité ; ceci était peut-être vrai du temps où les enfants ne regardaient jamais la télé en semaine, ce qui n’est plus le cas (nombreux sont les enseignants qui déplorent que beaucoup d’enfants n’ayant pas suffisamment dormi sont inattentifs en cours le matin). 

C’est également ignorer que les enfants actuellement en difficultés voire en échec scolaire, sont ceux des milieux défavorisés, et que ce ne sont pas des garderies rebaptisées « ateliers » dont le coût sera supporté en partie par les municipalité, en partie par l’Etat (traduction : en totalité par vos impôts) qui leur apporteront les connaissances nécessaires en français, calcul, histoire de France, géographie etc…

Ce grand sujet agitant les principaux concernés, parents, professeurs … et accessoirement enfants, à qui on ne demande jamais leur avis, serait effectivement en soi un problème important créant  débats (puisque mal traité comme d’habitude par nos dangereux idéologues attardés).

Mais ce n’est rien lorsque l’on comprend qu’il n’est en fait qu’un arbre destiné à cacher une bien vilaine forêt : la mise en place progressive mais déterminée, bien que Peillon et Belkacem s’en défendent, de la théorie du genre à l’école, dès la rentrée 2014.

Le document ci-après « Eduquer contre l’homophobie dès l’Ecole primaire » – est un rapport de 195 pages – établi et relayé par le syndicat SNUIPP/FSU, proche du PS, ou l’on trouve, en vrac les quelques chapitres suivants :

  • un enjeu syndical      page 6     (de quoi j’me mêle ?)

  • déconstruire la complémentarité des sexes    page 23

  • corps et stéréotypes     page 26

  • l’éducation affective et sexuelle dans la classe     page 31   (???)

  • se construire comme fille ou garçon     page 66

  • les sentiments amoureux    page 136

  • le baiser de la lune page 141

  • Tango a deux papas page 152

  • etc, etc.

http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/document_telechargeable-2013-30-05.pdf

Ajouté aux 82 pages du rapport « Discrimination LGTB – Phobies à l’école – Etat des lieux et recommandations » établi par Michel Teychenné, et remis au ministre de l’Education Nationale en juin dernier, il est clair que l’homophobie est un sujet qui les chatouille (et pourquoi donc ???) ! Mais de quel droit ? Encore une fois, de quoi je me mêle ?

http://www.education.gouv.fr/cid72996/remise-d-un-rapport-sur-les-discriminations-homophobes-a-l-ecole-au-ministre-de-l-education-nationale.html

Par éducation c’est l’instruction des enfants qui leur est confiée, le reste a toujours été de la responsabilité des parents, non des professeurs … d’ailleurs quand on voit les minable résultats actuels (dus précisément aux inepties des successives de réformes scolaires) on se dit qu’ils ont largement de quoi faire pour retrouver le niveau d’antan (actuellement trop d’enfants ne savent pas lire en 6ème, des bacheliers ne maîtrisent pas leur langue maternelle …)  avant de se mêler de marcher sur les plates-bandes des parents !

Il faut reconnaitre que si l’équipe de bras cassés (toutes catégories confondues) actuellement au pouvoir, est d’une nullité crasse sur bien des dossiers, traités en dépit du bon sens, elle a tout de même un point fort (fort désagréables pour nous les citoyens, mais fort quand même), c’est la désinformation !

Depuis dix-huit mois nous avons eu largement le temps de voir les désastreux dégâts découlant de leur incompétence, dans tous les domaines où ils ont fourré leur nez (ou se sont abstenus de le fourrer, là où il aurait fallu, justement), que ce soit la protection de nos entreprises, le traitement du chômage, la violence urbaine qui essaime rapidement ailleurs, le racisme anti-blancs / anti-Français dont ils se foutent royalement … (liste non exhaustive selon la formule habituelle) et bien entendu l’éducation … force est de constater qu’Attila par comparaison était particulièrement inoffensif !

Ce qui est navrant pour nos enfants, c’est que depuis des décennies, ils sont pris en otage par les politiques et syndicats se battant pour imposer leur point de vue idéologique, non pour le réel bien-être de l’enfant, mais pour leur petite gloriole personnelle. Chaque nouveau ministre y va de ses chamboulements qui lui permettront de donner son nom à une nouvelle loi … et tant pis si elle est stupide, maladroite, inapplicable … ce n’est pas leur problème, l’important pour eux étant de donner l’illusion qu’ils travaillent sérieusement sur les dossiers qui leur incombent.

Ce qui se prépare, à l’insu de la majorité des parents non encore suffisamment alertés, c’est un total changement de civilisation, avec entre autres, la séparation de l’enfant à l’influence de ses parents, et ce dès le plus jeune âge. Décider que les parents n’auront plus rien à dire, que ce soit dans l’instruction ou l’éducation de leurs enfants, qui seront confiés à des « spécialistes », en l’occurrence des membres d’associations L.G.T.B. (Lesbiennes-Gay-Transexuels-Bisexuels), est absolument monstrueux et intolérable !

 PEILLON = POL POT

Et pour en faire quoi je vous prie ???

Je vous laisse trouver vous-même la ou les réponses, difficilement exprimables sans danger, dès lors qu’ayant affaire à de grands menteurs, surtout en ces temps où tout ce qui n’adhère pas au discours de ce gouvernement, (entièrement soumis à l’influence d’un puissant lobby finance/gay, en la personne de Pierre Bergé), a de grandes chances de se retrouver poursuivi en justice, tant est grande l’immense frousse qui est en train de les prendre aux tripes, depuis que les patriotes se réveillent enfin d’un long sommeil.

Alors je persiste et signe : toute cette agitation faite autour du changement de rythme scolaire n’est que de la poudre au yeux, un enfumage destiné à laisser les parents le plus longtemps possible dans l’ignorance de ce qui se trame, en masquant leurs véritables intentions, quitte à mentir impunément …ça ils savent faire !

Aude Alajoie

https://ripostelaique.com/theorie-du-genre-peillon-va-laver-le-cerveau-de-nos-gosses-a-la-rentree-2014.html?

https://ripostelaique.com/papa-porte-une-robe-quand-letat-ps-formate-nos-gosses-des-lecole-primaire.html

image_pdf
0
0