Peillon va-t-il demander au Mrap et à Sos Racisme d’enseigner la morale laïque à nos enfants ?

Publié le 3 septembre 2012 - par - 1 295 vues
Share

Il est évident que je me rejouirais de cette décision si elle venait de n’importe qui d’autre qu’un socialiste.

C’est qu’on assiste en effet à une telle perversion des valeurs par et avec la gauche depuis plus de trente ans que les notions de bien et de mal sont devenues… relatives !

Alors réfléchissons un peu avant de prendre Peillon au pied de la lettre et de croire le temps de l’ancienne morale quotidienne de retour.

Le Ps, ses alliés et leurs sociétés écran que sont SOS racisme, le Mrap et autres associations droidel’hommistes ont réussi ce tour de force que ce qui, il y a encore 30 ans, apparaissait comme louable est à présent méprisé et conspué. Et inversement.

Vous respectez votre pays, ses symboles et ses habitants ? Pas bien, vous êtes un dangereux nationaliste.

Vous vous intéressez à l’histoire de France et souhaitez l’enseigner à vos enfants ? Pas bien, vous êtes un dangereux  fasciste

Vos enfants bossent à l’école et ont foi en l’école républicaine ? Pas bien, ce sont de sales intellos adeptes de l’inégalité.

Leurs copains d’origine étrangère qui se sont simplement donné la peine de naître colorés et celle de vivre dans « les quartiers »  sont pris, aux dépens de vos enfants, à Sciences Po en vertu de la discrimination positive   et vous trouvez ça injuste ? Vous êtes un sale nazi.

Vous considérez que voler et tuer autrui c’est mal ? Vous faites erreur, voleurs et assassins ne sont que des victimes de ceux qui se lèvent tôt pour aller bosser.

Vous enseignez à vos enfant qu’ils devront  respecter leurs sœurs, leurs mères, leurs filles  parce qu’elles sont les égales des hommes ? C’est monstrueux, vous leur enseignez la discrimination par rapport à ceux qui voilent leurs femmes, leurs filles et interdisent à ces dernières de se marier avec un non-musulman.

La liste exhaustive serait si longue qu’on pourrait y passer la journée. On s’arrêtera juste à ces quelques exemples significatifs et de l’évolution et de la perversion des valeurs et on comprendra à quel point la décision de Peillon peut faire peur…

C’est le premier point. Mais cela ne suffit pas, non seulement il veut faire enseigner ce qui va encore plus pervertir nos chères têtes blondes mais il va, en bon socialiste qui vit dans un autre monde et n’a aucune notion de la réalité  ajouter un volant « enseignement de la morale laïque » à tous les enseignants en formation… Cela rappelle cruellement l’énorme raté des défuntes IUFM où sévissaient une majorité de soixante-huitards attardés  incasables et bordélisés ailleurs, ravis de pouvoir gagner leur vie en enseignant aux futurs enseignants leur monstrueuse vision du monde et de l’école.

Qui a besoin d’être casé ? Qui est allé faire pression sur Peillon pour qu’il ponde cette ânerie, pour ne pas parler de saloperie qui va encore permettre à des gauchistes de déverser leur fiel et de s’assurer que nos enfants n’y échapperont pas

Qui ? Les amis enseignants du Mrap et compagnie ou carrément les responsables du Mrap et compagnie ?

Lisez attentivement la liste des priorités évoquées par Peillon : « Tout ce qui est de l’ordre du racisme, de l’antisémitisme, de l’injure, de la grossièreté à l’égard des professeurs et des autres élèves, ne peut pas être toléré à l’école »

La voilà le nouvelle morale… Que ne l’a-t-il dit directement ? Retour au programme de Hollande qui prévoyait que les associations antiracistes devraient siéger dans les écoles. Ils ont trouvé encore mieux : elles vont être chargées d’enseigner, de former les futurs professeurs.

Voilà, la simple définition du bien et du mal selon Peillon, ce sera celle du Mrap et de Sos Racisme.

Le pire est toujours à venir : programme de morale construit et enseigné par le Mrap, enseignement de morale (prétendument laïque)  EVALUE, un des obljectifs principaux de Peillon, ce qui amènera nos jeunes à n’avoir le brevet et le bac que s’ils pensent « juste », et comme ce nouvel enseignement relativisera encore plus les autres, français, maths, histoire etc ; dorénavant, il suffira d’ETRE conforme au modèle de la bien pensance pour être diplômé.

Les autres ? On les jettera de l’école sans diplôme, peut-être même qu’on encouragera ces enpêcheurs de détester la France en rond à quitter notre pays pour aller rejoindre ceux qui croient qu’une élite a des connaissances et des compétences, alliés à un simple savoir-vivre.

Une pierre de plus dans le jardin des Résistants. Nous aurons bientôt de quoi construire de véritables remparts.

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.