1

Pendant le confinement, tout est permis aux djeunes, rien aux Souchiens

 

Pendant le confinement, les racailles des cités qui désobéissent continuellement à nos lois voient leurs capacités de nuisance décuplées par le laxisme, tandis que tout est interdit aux Souchiens, encore respectueux des valeurs républicaines.

Le « deux poids deux mesures » se révèle toujours flagrant entre les manants de souche et les petits caïds qui nous enrichissent perpétuellement. Le pouvoir continue à trembler devant ces derniers et à leur accorder tous les passe-droits qu’ils exigent sans aucune raison. Le trouillomètre est toujours à son niveau le plus haut chez nos gouvernants.

On rapporte en effet que la racaille des cités, non contente de ne pas respecter le confinement, a organisé ces derniers jours des barbecues. Il y en a eu dans l’Oise par exemple :

https://www.oisehebdo.fr/2020/03/19/clos-des-roses-le-barbecue-rassemble-une-vingtaine-de-jeunes-en-plein-confinement/

Il y a eu un barbecue géant à Elbeuf :

https://actu.fr/normandie/elbeuf_76231/coronavirus-barbecue-geant-tirs-mortier-premier-jour-confinement-elbeuf_32353951.html

Le barbecue semble la dernière mode chez les djeunes pour narguer les keufs, pardon, la police.

Et cela semble se faire de manière bon enfant, sans intervention de la police la plupart du temps. Il faut savoir que selon la police, les « djeunes » restent agglutinés aux pieds de leurs immeubles comme d’habitude. Les injonctions au confinement ne les impressionnent pas le moins du monde, car les imams leur ont dit qu’Allah les protégeait du virus mais que par contre il était bon de cracher sur les flics pour les infester.

(barbecue dans l’Oise)

C’est ce qu’ont fait des jeunes refusant d’être contrôlés et de montrer des autorisations qu’ils refusent d’avoir, se croyant au-dessus de cela, à Trappes.

À Sevran, Bobigny, Clichy-sous-Bois, Blanc-Mesnil, Montreuil, Rosny-sous-Bois, les djeunes refusent d’obéir. Et on les laisse faire. Il y a juste quelques vagues interpellations, comme autant de coups d’épée dans l’eau.

Et ils continuent en toute impudeur et impunité leurs divers trafics, en y ajoutant la vente lucrative de masques de protection. Volés où ? Ils ne vous le diront pas.

À côté de cela, des Souchiens désemparés ont eu l’idée de se rendre massivement sur les côtes françaises. Cela paraissait bien innocent mais il leur en a cuit.

Hélas les insulaires les ont regardés de travers, ces esprits chagrins ont rechigné et lâché sur un ton moralisateur qu’on n’était pas en vacances mais en confinement.

Partout sur les côtes, les préfets et les maires ont repris ce refrain et décidé que les plages seraient fermées.

https://www.20minutes.fr/societe/2743611-20200319-coronavirus-ensemble-plages-francaises-bientot-interdites-acces

Fermée, la plage de La Couarde-sur-Mer qui fait deux kilomètres de long et de vingt à trois cents mètres de large selon la marée. De quoi se croiser à l’aise sans être obligé de recevoir des postillons ! Et n’allez pas penser que vous écarterez le problème en allant faire un tour avec votre bateau : les sports nautiques aussi sont interdits.

(Plage de La Couarde)

Les préfets auraient pu penser qu’un grand bol d’air marin serait un remède, sinon contre le Coronavirus, du moins contre la déprime qui nous guette tous.

Comme le dit une femme en string sur la plage de Nice, qui a été verbalisée ce matin, elle risque davantage de tomber malade pour cause d’enfermement que pour être allée au soleil, qui dit-on vous conserve votre capital de vitamines et d’énergie. Mais les préfets s’en moquent. Donc, toutes les plages de France sont désormais fermées.

Les forêts aussi sont fermées, partout en France. Et plus étonnant encore, les randonnées en montagne. Ceux qui avaient l’intention de profiter de ce confinement pour aller se refaire des poumons dans ce qui se transforme en paradis au-dessus de 2 000 mètres, ceux qui voulaient tutoyer les glaciers et les bouquetins, sont faits comme des rats et devront rester chez eux à se ronger les sangs devant l’insipide mais obligatoire télé.

Le Français de souche est donc vraiment confiné, lui, contrairement aux chances pour la France. Mais comprenne qui pourra, on lui enjoint, malgré le confinement, d’aller travailler.

Le gouvernement, incapable de se faire respecter par les zyvas, les wesh-wesh et autres produits diversitaires, se venge sur le pauvre Français qui n’y peut rien et n’en peut plus.

Mais soyez rassurés, selon l’imam de Brest, pas Houdeyfa, celui qui prédit que la musique transforme en singes et en porcs, mais un autre, (ils ont bien de la chance avec leurs imams, à Brest), réciter 3 fois le matin et 3 fois le soir des paroles prophétiques suffit pour éloigner le virus. 

Selon cet imam, Rachid Eljay, toute personne appliquant ce conseil se verra protégée du Coronavirus. Il n’y a plus qu’à. Mais ne comptez pas sur moi pour essayer.

Sophie Durand