1

Pendant que les racailles cassent tout à Nevers, ils arrêtent Chalençon !

Tous les bulletins d’information, on nous bassine avec le repas au palais Vivienne chez Chalençon. Vraiment, moi je m’en fous comme de ma première chemise. S’il y a des restaurants clandestins ou des gens qui organisent des repas où certains sont conviés, je m’en fous et, mieux, je m’en réjouis, car être confiné depuis 13 mois et se retrouver toujours au même point, comme dit avec raison et bon sens Florian Philippot, c’est un non-sens et de la connerie car cela ne sert à rien, la preuve !

Certains s’élèvent contre ça, d’abord par ce qu’ils ne font pas partie du cercle des initiés, et ne sont donc pas invités mais évités. Moi, si on m’invite, j’y vais tout de suite. Là où cela pose problème – et ça c’est tout bonnement inadmissible – c’est qu’il paraît que des ministres, eux, fréquentent ces restaurants clandestins. Et là cela devient grave, car vous ne pouvez pas emmerder le peuple, le confiner et lui imposer toutes les conneries qu’on nous impose depuis 13 mois, pendant que vous, vous ne respectez rien et que vous allez faire la fête et vous goinfrer !

Alors, c’est le nouveau truc des médias. Ils ont trouvé un os à ronger. Ils en profitent, cela leur permet de passer sous silence assourdissant les attaques de flics, les nuits de violence qui éclatent un peu partout sur notre territoire, comme ce qui s’est passé dans la nuit du 7 au 8 avril à Nevers. La troisième fois en une semaine, où des abribus ont été dégradés, des voitures incendiées. Ils ont même été jusqu’à essayer de mettre le feu à un immeuble ; les pompiers n’ont pu intervenir car également pris pour cible !

Ce qui est grave, c’est qu’on est habitué (oui oui, c’est triste à dire, mais nous sommes devenus habitués) à voir ce genre d’exactions à Paris, à Marseille, à Roubaix-Tourcoing et dans quelques banlieues chaudes bien connues désormais des Français, c’est que cela se passe dans une préfecture de 33 500 habitants, dans un département rural de 204 000 habitants. Car avec les bonnes idées des baltringues de ce gouvernement, en mettant des migrants dans tous les milieux ruraux, voilà ce qui arrive, c’est-à-dire qu’au lieu d’enlever la merde on l’étale !

Le maire, M. Thulot, malgré 109 policiers à sa disposition, renforcés par la gendarmerie locale, n’arrive pas à maintenir l’ordre. Je plains les habitants de Nevers qui sont confrontés à cela et restent livrés à eux- mêmes ; HONTE À MACRON ET À DARMANIN, qui, à cause de leur couardise et leur incompétence, sont complètement incapables d’apporter aux Neversois la sécurité à laquelle chaque citoyen français a droit ! Pendant ce temps on met en garde à vue Pierre-Jean Chalençon et le chef Christophe Leroy, mais pas les sinistres qui ont participé aux dîners interdits ! Décidément, en France, il y a quelque chose qui ne tourne vraiment pas rond !

Au même moment, au procès de Réda Kriket, de la « cellule Argenteuil », qui projetait avec Anis Bahri et Abderrahmane Ameuroud (rien que des noms bien de chez nous, bien français comme d’habitude) des peines de 4 ans à 13 ans ont été demandées alors qu’ils projetaient de faire une attaque terroriste très meurtrière. Pour moi ces pourritures méritent perpétuité puisque le crétin Badinter a supprimé la peine de mort !

Risques de guerre civile, la situation est bien plus grave que ce que les gens ne l’imaginent. Je n’arrête pas de le dire mais je pense que les gens soit s’en foutent, soit ne me croient pas, soit me prennent pour un cinglé ! Il faut TOUT faire pour l’éviter, mais pour cela il faut d’abord chasser ces baltringues qui nous gouvernent et qui, par idéologie meurtrière, ne font et ne feront JAMAIS RIEN !

Les pourriticards de droite comme de gauche sont tous coupables de renoncement, la délinquance dans les villes moyennes, depuis le mois de juin, avance à grands pas.

Par ailleurs, depuis l’assassinat au Bataclan de Nathalie, je n’ai eu de cesse de mettre les gens en garde contre de nouvelles attaques terroristes qui pourraient survenir, reproduisant un drame comme au Bataclan ou à Nice. J’ai l’impression de pisser dans un violon et je suis très pessimiste ; rendez-vous compte : de très nombreux djihadistes qui sont partis combattre en Syrie sont en fin de peine ; ajoutés à ceux que nos ministres criminels que sont Darmanin et Ducon-Moretti rêvent de faire revenir sur notre sol et à ceux qu’ils ont déjà fait revenir, entre 2018 et 2022, c’est environ 300 combattants qui vont sortir ou qui sont sortis de prison et les services de la DGSI n’ont pas les moyens de tous les suivre ! Il faut donc s’attendre à des attaques de type militaire voire guérilla dans les années à venir. Donc mes chers amis, que Dieu vous garde ! protégez-vous, armez-vous et soyez vigilants.

SURTOUT NE COMPTEZ PAS SUR L’ÉTAT POUR VOUS APPORTER LA SÉCURITÉ  À LAQUELLE VOUS AVEZ POURTANT DROIT !

Patrick Jardin