Pendant que Valls persécute les automobilistes à Montesson, un islamiste se fait la belle à Brioude

Publié le 13 mai 2013 - par - 1 422 vues
Traduire la page en :

Dans le surréalisme relativiste, ou le relativisme surréaliste, au choix, qui nous nimbe de ses délicates nuances, la séquence de ce jour valait son pesant de Marx Brothers rectifiés Alien V, en gros une diagonale Montesson-Brioude sur laquelle des pantins jouaient les acrobates avec filet sous l’oeil blasé du pekin.

Montesson : notre Ministre de l’Intérieur, des Radars et des Chaussettes à Clous tance un automobiliste pris en flagrant délit d’hyper-vitesse, vraisemblablement un gros 91 km/h au lieu des 90 prescrits. “Alors, on allait un peu vite…” Le type réalise à qui il a affaire et se dit que cette fois, il échappera peut-être à la sanction. C’est vrai, il fait beau, y’a du soleil, on lui sourit au lieu de le flasher. “Allez, c’est bon, pas de problème, faites attention maintenant”. Ouf, et bingo! Le ministre est content, le criminel routier aussi, les gendarmes formant la haie d’honneur se congratulent, ça fera une minute trente sur les chaînes dites d’information, juste avant l’entrée des qataris du PSG sur la pelouse de Lyon.

Au même moment, à quelques centaines de kilomètres de là, les pandores de Brioude déclenchent le plan Milan pour tenter de retrouver un gentil pensionné de la République, genre algérien-vrai-croyant-barbu-bon-garçon-quoique-facilement-irritable, diffuseur potentiel de gaz sarun dans le métro, égorgeur mental d’apostats voire même empaleur d’homosexuels, qu’un jugement sans doute hâtif, disproportionné, pour tout dire scandaleux, a jusque là confiné dans un F5 auvergnat catégorie luxe bourgeois mais sans ostentation, avec quand même moulures, cheminée, cuisine américaine, garage pour deux voitures, combles aménageables, surveillance 24/24, 10.000 Euros TTc par mois non négociables payés par moi entre autres connards de citoyens français.

On imagine le drame si le gnou apeuré de Montesson avait été confondu avec le vautour affamé de Brioude. Une tragédie a été évitée de justesse, et à voir le contentement de Monsieur Valls au moment de regagner Paris à 130 de moyenne, on s’est félicité d’être gouvernés par des hommes de cette trempe. Oui, vraiment, celui qui voulait lire entre les lignes, comprendre entre les mots et voir entre les images a réalisé, ce Dimanche de Mai, qu’il appartient à une nation forte, armée, déterminée comme nulle autre à faire respecter ses principes intangibles, parmi lesquels la chasse sans défaillance à la délinquance routière et, pendant humaniste de cette rigueur, la porte ouverte à celui qu’une douzaine de balles dans la peau aurait utilement empêché d’aller tuer plus loin.

Alain Dubos

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi