Permanences de députés LREM attaquées : et ils s’étonnent !

Publié le 31 juillet 2019 - par - 38 commentaires - 1 308 vues
Share

Je ne comprends pas l’incompréhension de certains élus qui ont vu leur permanence attaquée et qui s’en offusquent.

Je ne souscris pas non plus à la vague d’indignation de la part des autres élus qui s’est ensuivie.

En préambule, on peut déjà souligner que les élus actuels de la majorité ne s’indignent jamais tant quand ce sont des milliers de voitures qui partent en fumée dans les liesses banlieusardes.

Ils ne sont jamais aussi activement indignés quand ce sont des Françaises et des Français de couleur blanche qui se font égorger, voler, tabasser, violer, dépouiller par des individus de communautés indigènes.

Ces élus ont l’indignation sélective.

Dans cette affaire du Ceta, on a vu des députés se prosterner comme des soumis en lèche-babouches le matin du 23 juillet devant sainte Greta dont le discours écologique doit s’analyser en logique finale comme une condamnation de tout traité ultralibéral, et adopter un des traités les plus ultralibéraux qui soit l’après-midi.

C’est ballot, mais en agissant ainsi, ces députés viennent de donner l’image de guignols qui ne savent plus du tout où ils habitent. D’ici à ce que ce soit la solidarité nationale qui doive encore s’occuper de ces SDF volontaires par indigence mentale, j’ai déjà mal au portefeuille.

Ces considérations générales rappelées, venons-en à l’affaire au cas particulier.

Tout part du vote du traité de libre-échange ultralibéral avec le Canada dénommé Ceta par l’Assemblée nationale le 23 juillet 2019.

Je reste complètement abasourdi de la réaction d’indignation de ces élus face à la colère de leurs électeurs.

Visiblement, il est nécessaire de leur rappeler quel est le rôle d’un élu dans une démocratie, et quelles sont les limites qu’il ne doit pas franchir sous peine d’avoir à rendre des comptes, aussi sec.

Les attaques de permanences se sont produites principalement dans des circonscriptions à forte sociologie rurale : Perpignan, Vesoul, Thuir, Guéret.

Il est utile de revenir aux basiques pour expliquer à ces élus l’erreur monumentale qu’ils ont commise, erreur qui, dans l’Antiquité, aurait conduit à leur ostracisme définitif, voire à leur exécution.

Qu’est-ce qu’un élu ?

C’est un représentant. Outre le bon sens, c’est la Constitution qui nous le dit.

Qu’est-ce qu’un représentant ? C’est quelqu’un qui représente, par définition.

Dans des élections législatives, un élu d’une circonscription est donc chargé de représenter ses électeurs devant la représentation nationale.

Une expression courante d’auteur nous précise que le mandataire a la charge de « soigner les intérêts de son mandant ».

Voilà, on y est, c’est la seule base de réflexion qui vaille : un élu est chargé de soigner les intérêts des électeurs de sa circonscription.

Bien entendu, dans une circonscription, en fonction de sa composition sociologique, financière et économique, il peut y avoir des intérêts contradictoires à défendre.

L’élu soignerait alors les intérêts de la majorité des électeurs qui l’ont porté à l’Assemblée, ce qui ne l’empêcherait pas à l’occasion de prendre soin des intérêts des électeurs minoritaires dès lors qu’ils ne portent pas ombrage aux intérêts des majoritaires de la circonscription.

Qu’un élu d’une grande métropole soigne les intérêts de ses électeurs mondialistes en adoptant un accord international ultralibéral, on ne peut rien y redire. Il répond au mandat qu’il a reçu de ses électeurs.

Qu’un élu dont la majorité des électeurs vit directement ou indirectement de la ruralité vote un accord qui va les mener à la ruine pour cause de concurrence déloyale, il ne soigne plus alors les intérêts de la majorité des électeurs de sa circonscription.

Il est alors normal que cet élu soit pris à partie pour trahison.

Je n’y vois aucune matière à indignation.

L’élu a incité à la haine, qu’il en supporte les conséquences, rien de plus logique, c’est l’ordre des choses, c’est tellement dans l’ordre des choses que cela a été proverbisé : « qui sème le vent récolte la tempête », soit en traduction juridique « nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes ».

Je suis même outré que les procureurs de la République de ces circonscriptions n’aient pas déjà  réclamé à leurs parquets respectifs la mise en examen de ces élus pour incitation à la haine.

Car ce sont bien ces élus qui incitent à la haine, et ils tombent par leur attitude pleinement et  directement sous le coup de la loi.

Ne renversons pas l’ordre des choses, les agriculteurs-Gilets jaunes ne sont que des victimes dans l’affaire.

Nous sommes face à un de ces laxismes judiciaires de moins en moins supportables par le citoyen puisqu’on en conclut fort logiquement que les lois sont faites contre le pékin de base mais ne s’appliquent jamais aux politiciens.

Pour s’indigner, ces élus se fondent sur la violence intolérable dont ils feraient l’objet, incompatible avec les règles d’une société démocratique.

Cet appel constant aux règles démocratiques appelle en retour deux observations qui vont finir de régler le sort de ces élus qui se croient tout autorisé, alors qu’ils ne sont que de modestes représentants. Il va bien falloir qu’ils se souviennent décidément de leur condition dans la Nation, avant qu’un jour les têtes ne roulent.

Comme ces indignés indignes en appellent tout le temps à la démocratie, prenons-les au mot.

Il serait facile d’échapper à la colère et à la violence de manière démocratique dans la situation qui nous préoccupe.

Nous venons de voir que ces élus ont trahi les intérêts de leurs électeurs. Ils ne sont plus légitimes.

Il suffirait alors de les démettre en annulant leur élection, et de retourner devant les électeurs de leur circonscription.

Puis, après avoir annulé le vote du 23 juillet 2019, refaire un vote sur le Ceta avec la nouvelle Assemblée.

Voilà de la démocratie sans violence.

En  refusant l’annulation de l’élection des élus ruraux qui ont trahi les intérêts de leurs électeurs, puis en refusant un nouveau vote du Ceta devant une nouvelle Assemblée, ce sont tous les élus de la Nation qui incitent à la haine, et qui tombent ainsi sous le coup de la loi.

Ensuite, ces représentants ont tendance à oublier qu’ils ne sont que des mandataires tenus de soigner ceux qui les ont élus, et non d’obéir aux consignes de vote d’un parti, ce qui n’est rien de moins que la négation de la démocratie représentative puisqu’au lieu de représenter leurs électeurs ils représentent  alors un parti.

Or la Constitution est claire en son article 3 : « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum.
Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice ».

Si donc les élus votent selon les consignes d’un parti, et non selon le souhait de leurs électeurs, cela signifie tout simplement que ledit parti s’est attribué l’exercice de manière non constitutionnelle de la souveraineté nationale.

Si cela était prouvé, le vote du 23 juillet 2019 serait donc inconstitutionnel, et devrait être invalidé.

Enfin ces élus oublient aussi la violence qu’ils infligent à leurs électeurs.

Un frigo vide le 15 du mois, des enfants en malnutrition, des patrons et des DRH qui abusent des nouvelles règles du marché du travail pour exiger de leurs salariés l’inacceptable dans une société démocratique moderne sont des violences autrement plus graves que celles qu’ont subies ces élus.

Il est indigne de la part de ces élus qui s’indignent de leurs petits désagréments égoïstes de ne pas prendre en compte les violences avec la mort qui s’ensuit vu le nombre de suicides d’agriculteurs qu’ils imposent aux électeurs de leurs circonscriptions.

Pour cette seule dernière raison, toute colère est légitime puisqu’il s’agit de survie.

En matière de survie, la légitime défense conduit nécessairement à la légitime violence.

Pour l’humanité entière, 1789 fait jurisprudence.

Ce sont ces élus qui n’ont plus aucune légitimité, et qui doivent partir.

À jamais.

Avant que des têtes ne roulent.

À moins que le petit peuple des campagnes de France, envoûté d’un songe athénien, ne préfère servir la ciguë de la trahison bien frappée…

Jean d’Acre

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
. Dupond 1

LHLPSDNH ………Quand c’etait les permanences du RN c’etait « qui seme le vent récolte la tempete »
http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/a-paris-la-permanence-du-patron-de-lrem-stanislas-guerini-prise-pour-cible-20190801

Arman

Macron aurait fanfaronné : Des Gilets jaunes on est passé au maillot jaune.Il aurait été plus sage de dire.Des manif des gilets jaunes sur les Champs Elysées on risque de passer au harcèlement des LREM dans leurs permanences.

Patapon

Même pas le goudron et les plumes? Le citoyen est bien bon…!A peine quelques tags comminatoires,des bris de vitres,du lisier répandu…A ce niveau de « violences »,l’elu peut encore dormir tranquille,savourer paisiblement ses forfaitures a table,entre amis,façon de Rugy,se goberger,façon Larcher,se gausser,façon Foutriquet,le rasoir national et le panier de son semblent si lointains…C’est à se demander si ça eut lieu,un jour,dans notre doux et cher pays.

POLYEUCTE

Passons sur ces vétilles…. Qui connait CETA et MERCOSUR ?
J’attends la PMA avec délice ! Tous ces élu(e)s ont un Père ? Alors ?
Des ciseaux pour les hommes, des poupées pour les Femmes !
Il y eut la Nuit du 4 Août, celle du 6 octobre restera !
Mobilisation !

Christine

C’est bien le peuple d’abrutis qui les a élu ,et maintenant certain regrettent leurs votes.Ce qui prouve bien ,que les gens sont stupides ,ne réfléchissent pas au pouvoir d’un vote !
Moi ,j’irais aussi démolir les studios des médias ,car pour autant que je sache ,ils sont coresponsables de l’état du pays.le jour ou tous ces responsables auront vraiment peur de la réaction du peuple , on pourait avoir une vraie politique patriote!
N’attendez rien ,non plus des abstentionnistes ,ils sont bornés et mettent tout le monde dans le même panier ,je le sais pour en avoir discuté avec l’un d’entre eux ,ce sont des voyants ,ils savent qu’aucun politique n’ai capable de mieux faire ,et oui !!!!!!!!!!!!

gegedu 66

Mr CASTANER est venu à PERPIGNAN pour la ‘ boutique ‘ du député LREMA vandalisée…encore des sous…mais ‘ justifiés ‘ par une réunion..officielle. Le député ; devant les caméras à eu ; cet arrogant ; l’outrecuidance de reprocher aux gilets jaunes de ne pas être intervenu ( les mains vides eux ) contre les black blocs armés de marteaux pendant que…..il s’était réfugié dans son arrière boutique….alors ? pourquoi ce valeureux représentant de la République n’a t il pas bravé le danger pour désarmer les délinquants…..?

Francois BLANC

Exact, entre leurs oeillères neo- marxistes et leur incompétence, les élus de LREM apparaissent pour ce qu’ ils sont c’ est à dire des clowns

vive Duterte

Abyssus Abyssum invocat : ce ne sont qu’ erreurs après erreurs qui nous permettra de les mener à l’ abattoir!
Sus aux mondialistes (et pas suce car cela plairait encore à macrondelle la tarlouze melanophile) , cassez joyeusement leurs permanences à la pelleteuse !!!!!!
Macrondelle et cie , un sort à la Ceaucescu vous attend , salopes !

pauledesbaux

d’accord mais qui va oeuvrer comme pour ceaucescu ? on parle beaucoup surout sur la toile mais pas dans les faits et C EST CE QUI NOUS TUE NOUS TOUS…….

didile

Les intérêts des Parisiens n’étant pas toujours ceux des paysans ,les élus de chaque circonscription devraient défendre les intérêts particuliers de leurs électeurs .
L’ennui c’est que la plupart du temps ,parachutés pour remplir les trous ,ils ne connaissent pas plus leurs électeurs que leurs particularités .

Patapon

Connaissent ils seulement le pays,sa géographie,son histoire,ses particularités’?J’en doute.La génération Erasmus ne sait pas qui est Erasme, personnage essentiel de la culture Européenne,(ils croient qu’Erasmus est un simple acronyme) et je suppose que ces députés biberonnés aux »valeurs »de la République auraient quelques difficultés à situer Foix (ou les vilains s’echauffent) sur la carte de France Nous sommes très mal barrés,chers Patriotes!

. Dupond 1

+10000000000000000000000000000

chrisomac

Quand il s’agissait de permanences du FN par les attifas LREM n’était pas choqué du tout , ils trouvaient cela normal, c’est donc le juste retour des choses.

ven85

depuis 40 ans des centaines de permanance FN ET RN ont ete diaboliser,des centaines de meetings attaquer par l’extreme gauche,les mediats n’en ont jamais parler,alors je ne plainds pas les elus republicains,qui ont trahis la france depuis 40ans et ont voter le CETApour finir de faire mourrir nos agriculteurs

bernard

Texte trop long comme d’hab. (les commentateurs se laissent aller à parler d’eux-mêmes).
On condamnerait bien les attaques de permanences LaREM si ces élus étaient autre chose que des guignols aux ordres, votant les pires choses…et se goinfrant comme Rugy
aux frais des Gilets Jaunes et apparentés… c’est-à-dire NOUS.

Marnie

LAREM est constituée de gens de gauche, du centre et des LR. Ces gens ont tous été formatés pour aller dans le même sens : celui de l’air du temps, du profit, du pouvoir. Ils ont perdu le sens commun, l’honnêteté et surtout l’amour de leur pays et de ceux qui y habitent. La chute de la gauche et de la fausse droite ne leur ont rien appris et en particulier le respect et la considération de ceux qui y habitent. Pensent-ils pouvoir échapper à la justice de ceux qui vivent dans ce pays ?
Ceux qui ne sont rien risquent de leur faire payer très cher leur mépris et leur trahison.

necas

C’est justement pour cela qu’ils se couvrent entre eux ! Phillipe qui vient au secours de Castaner dans l ‘affaire STEVE ???!!!!!
Il est vrai que , Phillipe , aura peut être quelques ennuis , dans un futur proche , avec des noms comme , Areva et Framatome ……
Le principe des hannetons …….

Daniel

Et l’affaire BEN-ALLAH, quand est il.

Aux Armes Citoyens

Je vais en scandaliser quelques-uns, mais c’est presque jouissif de savoir qu’enfin, une petite partie du peuple met à mal les locaux de ces salauds.
Ca met du baume au cœur.
Maintenant, reste à savoir si ces « rebelles » sont pour ou contre l’immigration et la disparition de notre culture, de nos agriculteurs, de nos éleveurs, de nos industries, de nos fleurons plus que centenaires et surtout s’ils votent et COMMENT ils votent…

vive Duterte

Je pense que même parmi les commentateurs de gauche (s’ il y en a sur le site RL) , personne ne se scandalisera de telles actions !

pauledesbaux

quand les députains comprendront-ils que leur intéret c’est LA FRANCE ET PAS CE TROU DUC DE MACRON LREMERDE

haddock

Je bazarde mon 5 pièces avec terrasse ensoleillée contre une caravane usagée , pour cause de situation au dessus d’une permanence REM , urgence !!!

Le Blob

Allez, un petit indice pour vous aider: s’il n’était pas mort la submersion migratoire que l’Occident subit n’aurait pas l’ampleur qu’elle a actuellement. Il a prévenu les européens car il présageait la phase finale de son règne, et la manière dont celà se terminerait; en clair, il savait avoir un contrat sur sa tête. Il n’est pas un modèle de démocrate pour autant, mais ce livre est à lire malgré certains passages capillo-tractés.

Marie france Cheikh

Kadhafi.

Le Blob

Bonne réponse Marie France Cheikh. Extrait du livre vert.

necas

Sarko et Bhl sont coupables de tout ce bocson , et comme Kadhafi en savait trop sur certaines affaires , il fallait le faire taire ……
Faire juger ces deux là , à Sirte ou Tripoli !

SLOBODA

Le peuple français ne croit plus a leurs élus comme le peuple ne croit plus en leurs syndicats, la démocratie fout le camp. Qui théoriquement nous fait manger de la bonne bouffe, ce sont nos agriculteurs français, alors votre CETA vous savez ou vous le mettez, je me comprends…Désolé mais pour moi ces violences contre les élus LREM sont justifiées.

Stephanie

Ça me dérangerait pas de toutes les voir crâmer 😈

vive Duterte

Je rêverais plutôt de les crucifier le long d’ une autoroute jusqu’ à Paris : un peu comme à Rome lors de la crucifiement par Crassus des esclaves ayant combattu aux côtés de Spartacus : seul le sort de ces esclaves me ferait pitié

Le Blob

PARTIE 6 ET FIN ) Dans de tels régimes le peuple est la proie pour laquelle on se bat. Il est alors abusé et exploité par ces appareils politiques qui se combattent pour parvenir au pouvoir, pour arracher des voix au peuple tandis que celui-ci s’aligne en files silencieuses, qui se déroulent comme un chapelet, afin de déposer des bulletins dans les urnes de même qu’il jetterait des papiers dans une poubelle… C’est cela la démocratie classique qui domine le monde entier, qu’il s’agisse de régimes à parti unique, de régimes bipartites ou multipartites, ou même sans parti; ainsi il apparaît clairement que « la représentation est une imposture ».

Devinez de quel livre est extrait cette partie de texte, vous seriez tous étonnés, croyez-moi ! Réponse demain dans la journée.

patphil

et surtout aller voter! ce que ne font plus les gueux!

Le Blob

PARTIE 5) Il est du droit des peuples de proclamer un nouveau principe: « Pas de substitut au pouvoir du peuple. »
Lorsque l’assemblée parlementaire est formée à la suite du succès d’un parti aux élections, elle est l’assemblée du parti, et non l’assemblée du peuple, elle représente un parti et non le peuple; et le pouvoir exécutif détenu par l’assemblée parlementaire est le pouvoir du parti vainqueur, et non le pouvoir du peuple. Il en est de même de l’assemblée parlementaire au sein de laquelle chaque parti dispose d’un certain nombre de sièges; les titulaires de ces sièges sont les représentants de leur parti et non ceux du peuple, et le pouvoir émanant d’une telle coalition est celui des partis coalisés et non le pouvoir du peuple. (là on est bien dans la logique LAREM, pas vrai ?)

Le Blob

PARTIE 4) Dès lors, les masses se séparent définitivement du député, et le député se sépare définitivement des masses. Car dès qu’il est élu, il usurpe leur souveraineté et agit à leur place… La démocratie classique, actuellement dominante dans le monde, revêt les membres des assemblées parlementaires d’une respectabilité et d’une immunité qu’elle dénie au simple citoyen.
Cela signifie que les assemblées parlementaires sont devenues un moyen d’usurper et de monopoliser le pouvoir du peuple; c’est pourquoi il est aujourd’hui du droit des peuples de lutter à travers la révolution populaire, en vue d’éliminer ces instruments de la monopolisation de la démocratie et de la souveraineté, que sont les assemblées parlementaires, qui usurpent la volonté des masses.

Le Blob

PARTIE 3) Afin de mettre à nu la réalité de l’assemblée parlementaire, il nous faut rechercher d’où elle vient: elle est soit élue dans des circonscriptions électorales, soit constituée, dans un parti, une coalition de partis, par désignation. Mais aucun de ces moyens n’est démocratique, car la répartition des habitants en circonscriptions électorales signifie qu’un seul député représente, selon l’importance de la population, des milliers, des centaines de milliers, ou des millions de citoyens. Cela signifie aussi que le député n’est pas attaché par un lien organique populaire avec les électeurs, puisqu’il est considéré, selon la thèse de la démocratie classique, comme le représentant de tout le peuple au même titre que les autres députés.

Le Blob

PARTIE 2) Les assemblées parlementaires, en excluant les masses de l’exercice du pouvoir et en usurpant la souveraineté populaire à leur profit, sont devenues un écran légal entre le peuple et le pouvoir. Il ne reste au peuple que cette apparence de démocratie qu’illustrent les longues files d’électeurs venant déposer dans l’urne, leur bulletin de vote.

Le Blob

PARTIE 1) L’assemblée parlementaire est une représentation trompeuse du peuple, et les régimes parlementaires constituent une solution tronquée au problème de la démocratie; l’assemblée parlementaire se présente fondamentalement comme représentante du peuple, mais ce fondement est, en soi, non démocratique, parce que la démocratie signifie le pouvoir du peuple et non le pouvoir d’un substitut… Le fait même de l’existence d’une assemblée parlementaire signifie l’absence du peuple. Or la démocratie véritable ne peut s’établir que par la participation du peuple lui-même et non au travers de l’activité de ses substituts.

Patapon

Revenir d’urgence à « L’Esprit des Lois »de Montesquieu,au « Contrat Social »de Rousseau,et remettre si possible notre république dévoyée sur le droit chemin.Retour aux fondamentaux,comme on dit au Rugby…Envoyer in petto l’U.E se faire foutre!Notre priorité absolue’?La défense des intérêts de la France et des Français,la stricte observance de nos lois,de nos mœurs,de nos traditions,Pour cela,nous sommes prêts à nous battre!

Patrick Granville

Comment ne pas etre d’accord en conscience de toute cette prodigieuse analyse de Laurent Droit. Une épée de Damocles pend désormais au dessus de la tête de chaque elu.e qui choisira la voie de son parti au lieu de celle du peuple qui l’aura mandaté en l’elisant. La ripoublique bananiere ne s’installera jamais en France. Aux armes citoyens.