Petit traité de surmulologie pour les nuls

Une nouvelle figure du Grand Remplacement ! À propos des rats qui infestent Paris, il ne faut plus les dénigrer. Il ne faut plus qu’on appelle ces gentilles petites bestioles des rats mais des surmulots. Le Grand Remplacement un fantasme ? À propos de la prolifération des rats qui infestent Paris, même le Monde le dit, s’appuyant sur le très officiel Insee… Pourtant ils continuent d’affirmer que le Grand Remplacement n’existe pas et même qu’il serait raciste de prononcer l’expression : rats. C’est pourquoi il faut dire : surmulots.

Définition de la catégorie surmulots utilisée par l’INSEE : « un surmulot est un être étranger à l’espèce humaine résidant en France. » Et en même temps, les rats vivant en France ne sont pas comptabilisés.

C’est pourquoi les rats ont pu devenir des surmulots français ! C’est une photographie précieuse de la France. Un simple cliché permet de regarder la population des surmulots français ! L’Institut national de la statistique en surmulologie et l’Institut national d’études démographiques de surmulologie ont rendu publics les données statistiques de 2019 et 2020. Elles permettent de détailler le Grand Remplacement des rats par les surmulots. Mais à y regarder de plus près, les rats sont peu différents des surmulots.

Cette diffusion des rats est le résultat d’une mixité croissante avec les surmulots et des unions qui ont produit un brassage important de la population des rats-surmulots. La différence des rats et des surmulots s’estompe. C’est pourquoi la composition de la population française des rats-surmulots s’élargit.

« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde ». Attribué à Albert Camus.

Citation originelle de 1944 : « Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde ».

Lunaire : la majorité d’@AnneHidalgo refuse d’améliorer la dératisation dans les logements sociaux… en effet je parle de «rats» et non de «sur-mulots», et je n’ai pas évoqué la nécessité de les éloigner de façon « non-létale » — Paul Hatte (@PaulHatte) July 7, 2022 (Source : Christine Tasin, Résistance républicaine.)

Combattre les rats par la novlangue en combattant le Grand Remplacement, c’est Fake news ! Avant, les rats étaient des clandestins. N’en déplaise à la novlangue, ils sont et ils seront toujours des clandestins.

De même appeler un chat un chat. Prendre parti pour les surmulots pour imposer la régression de la haine des rats, les Parisiens apprécieront : Hidalgo, « Notre Drame de Paris, pleine de crasse » et de rats !

Jérôme Dubus, élu du 17ème arrondissement de Paris, a écrit : « Paris s’enlise dans la crasse. Pas un jour ne passe sans que la Ville de Paris ne soit pointée du doigt pour la déréliction de ses espaces publics ». Qu’a-t-il bien pu se passer pour que la ville, considérée comme la plus belle du monde, capitale du tourisme mondial, s’enlise aujourd’hui dans la crasse ? Monceaux de détritus accumulés sur la voie publique, chaussée en état de délabrement avancé, multiplication des campements sauvages insalubres et même invasion de rats, dont les attaques se multiplient depuis des mois… À l’approche des Jeux Olympiques de 2024, rendre à Paris la propreté qui lui est due devrait être la première des priorités. L’exécutif municipal a affiché sa volonté de remédier à cette situation, mais ni les moyens alloués, ni les ambitions défendues n’ont été à la hauteur des enjeux. « La Maire de Paris est incapable d’accorder sa politique avec l’évolution des populations de rats ».

Ken Hawkiins : « Propreté de Paris : (et en même temps pour Hidalgo) les factures, les rapports et les rats s’accumulent« . Comme il a beaucoup plu, la Seine s’est gonflée. Ses berges peu entretenues sont de plus en plus encombrées par des aménagements humains qui ont contribué à l’augmentation du niveau des eaux. Maintenue dans une crasse indigne par des générations de syndicalistes, de politiciens dogmatiques et de fonctionnaires déresponsabilisés, Paris a vu sa « population de rats » et d’autres « parasites des sociétés humaines exploser » au point qu’on constate leur présence au-delà des laboratoires de l’institut Pasteur… Les rats, repoussés par les eaux hors des égouts, sont visibles au point de faire grogner dans les journaux.

« Apparemment, la Seine et ses inondations ont un bras séculier et le glaive rongeur… On apprend, par Le Canard Enchaîné et le magazine Capital, que la Maire de Paris a organisé des conférences citoyennes sur la propreté des rues… Avec son phrasé si spécifique de la nouvelle logorrhée socialiste, à la fois creuse et pleine d’adjectifs agressivement niais, la Maire souhaitait alors « faire émerger de belles propositions » pour rendre à Paris une hygiène… Le Canard, avec une conclusion qui laisse s-(rongeur) puisqu’on peut lire que la perception de la propreté à Paris se fonde en négatif sur des constats relatifs à la malpropreté, probablement pour dire en plus diplomatique que Paris est devenu assez crado. « Ce document et ces comités de quartiers s’ajoutent à une mission d’information et d’évaluation (MIE) sur la propreté de la ville, qui n’a pas coûté un rond aux contribuables et qui avait effectué le travail que la Mairie s’est empressée de lancer en parallèle.

« La conclusion de ce rapport selon la présidente de la MIE est sans appel : 90% de ce qui est dit dans cette étude est présent dans notre rapport. Oui, vous l’aurez compris : (Hidalgo) a donc dépensé une coquette somme $$$ pour rassembler des données et des idées, « des propositions sur un sujet qui avait déjà été traité et qui avait permis l’élaboration d’un document dans lequel se trouvaient déjà des propositions concrètes« …

Encore un processus complexe $$$ quant aux décisions absurdes d’une Maire aussi dogmatique qu’arc-boutée sur ses procédés dilatoires. Au total : De réunions en comités, de happenings festifs en commissions consultatives colorées, les discussions sur les rats de Paris vont continuer pour savoir qui va nettoyer la capitale, quand et comment… » YAPUKA prier pour la peste socialiste et pour sauver Hidalgo, Notre Drame de Paris, pleine de crasse et de rats ! Moralité : Et ♪ Les Rats Sont Entrés Dans Paris ♪

Oui, scélérats socialo-écolo-communistes LREM qui ont mis la main sur Paris.

On connaît la chanson : ♪ Les Rats Sont Entrés Dans Paris ♪

Les hommes avaient perdu le goût De vivre, et se foutaient de tout

Paris redevenait sauvage, Le béton bouffait l’paysage… alors les rats,

Les rats étaient loin de Paris Mais ça fait cinquante lieues

Dans une nuit à queue leu leu Dès que ça flaire ripaille

Les rats s’en viennent la nuit venue… alors Les rats sont entrés dans Paris !

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print
11

10 Commentaires

  1. povres gens :: obligés de dire autant de conneries pour exister et bouffer ….. juste pitoyables et minables …. malsains malfaisants….

  2. Hidalmongole prépare t elle aussi un plan de dé-coquerellisation ? Car bien souvent, les rats et les cafards sont de bons amis.
    Vive Paris et les parigots qui ont bien voté.

  3. Ma Doué, c’est Aïcha Hidalgo, le visage grimaçant avec un énorme tarbouif ? Moi, si j’étais quelqu’un avec un gros nez, je porterais plainte…

    • Bonjour , mais avec un nez comme ça , on a du pif en principe ? mais elle le sien est bouché elle ne sent rien .

  4. Quand tu vois la gueule du surmulot sur la photo tu ne t’étonnes plus.
    La rate doit manquer de surmulot chez elle. Alors elles pleure les murmulots pour qu’ils viennent lui brouter la choucroute.
    Comme disait Coluche, faites attention aux cons il y en a beaucoup. Et j’ai même l’impression que ceux de l’année prochaine sont arrivés.
    ëtre con c’est permis. Mais à ce point là cela frise la démence

  5. C’est vrai ! Surmulot ça fait plus classe moins populo mais un rat est un rat, porteur de maladies
    Bill Gates ,rassurez vous, a tout prévu
    Je suis sûre que les vaccins contre la peste sont prêts
    Les surmulots n’ont qu’à bien se tenir

Les commentaires sont fermés.