Pétition antisémitisme : camarades, vous n’arrivez pas à sortir du déni…

Publié le 23 avril 2018 - par - 15 commentaires - 1 203 vues
Share

Enfin, des célébrités du show biz, des hommes politiques de premier plan et quelques intellectuels ont eu l’audace de dénoncer publiquement la haine meurtrière vouée aux juifs dans les villes de France. Enfin, des célébrités du show biz, des hommes politiques de premier plan et quelques intellectuels se sont indignés contre les meurtres et les assassinats de juifs, tués uniquement parce qu’ils sont juifs. Enfin, des célébrités du show biz, des hommes politiques de premier plan et quelques intellectuels ont pris position contre une épuration ethnique « à bas bruit », qui chasse les juifs des quartiers et villes islamisés. Enfin, des célébrités du show biz, des hommes politiques de premier plan et quelques intellectuels ont critiqué le silence des media sur cet antisémitisme immonde.

Habituellement, les manifestes et pétitions de ce type, qu’ils soient ou non de  haute portée morale, sont publiés dans Le Monde ou dans Le Nouvel Obs. Le dimanche 22 avril 2018, pour la première fois depuis des décennies, il n’en a rien été ; c’est Le Parisien, le quotidien de la famille Amaury, qui a ouvert ses pages aux signataires. Il est vrai que les rédacteurs de ce texte ne pouvaient décemment pas le publier dans ces torchons où suinte partout la haine des juifs et d’Israël.

Les citoyens de France,  qui ne sont pas des antiracistes de façade, se réjouissent de ces prises de position : tardives certes, mais l’essentiel est l‘omerta soit brisée.

Pourtant, ces mêmes citoyens ne peuvent pas ne pas exprimer de réserves, non pas sur la publication de ce manifeste, mais sur les thèses qui y sont exprimées.

L’antisémitisme dénoncé n’est pas nouveau en France. Les premiers crimes visant des juifs ès-qualités datent de 1979 et, depuis lors, ils n’ont pas cessé de se multiplier. Au début de ce millénaire, des gauchistes et des musulmans ont appelé dans les rues de Paris à tuer des juifs. Antérieurement, en 1972, des révolutionnaires qui tiennent aujourd’hui le haut du pavé se sont réjouis de l’assassinat, lors des Jeux Olympiques de Munich en 1972, de plusieurs athlètes juifs, tués parce qu’ils étaient juifs. De même, dans le film Le Redoutable, il est montré un cinéaste suisse éructant, en mai 1968, dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, sur les juifs qu’il identifiait aux nazis.

Cet antisémitisme n’est pas nouveau en France, mais, dans les pays musulmans, il est aussi ancien que l’islam, étant consubstantiel de cette idéologie religieuse,  depuis que Mahomet, entre 622 et 632, a conquis par le fer et le feu l’Arabie, mettant à mort des centaines de juifs, assimilés à des animaux nuisibles. L’histoire de l’islam est aussi une suite de pogroms.  

Cet antisémitisme n’est pas de l’antisémitisme : c’est surtout du racisme, un racisme viscéral, primaire, pur de toute scorie, qui vise, non seulement les juifs, mais aussi tout Français, quelque religion qu’il professe ou ne professe pas : chrétien, athée, bouddhiste, agnostique. Les juifs sont chassés des quartiers où sont établis les musulmans, mais aussi les Français, de quelque origine qu’ils soient, contraints de quitté leur cité où l’islam ne leur faisait pas de quartier.

Ce racisme n’est pas le fait de l’islamisme, espèce de chimère fabriquée pour exonérer les musulmans de toute responsabilité dans les crimes commis ; il est le fait de l’islam. Il frappe, au nom d’une supériorité fantasmée que s’arrogent les musulmans, sur tous ceux qui ne sont pas musulmans. De ce point de vue, il n’y a rien de nouveau sous le soleil, ce qui n’exonère en rien les musulmans de toute responsabilité. Crimes gratuits, destructions, vandalisme, épuration ethnique, c’est ainsi que procèdent ou ont procédé de tout temps les colons et autres envahisseurs à l’encontre des autochtones : Allemands à l’encontre des juifs dans le Yiddishland d’Europe de l’Est ; conquérants espagnols ou britanniques à l’encontre des naturels d’Amérique ; Turcs ottomans en Anatolie à l’encontre des Arméniens ; Allemands à l’encontre des Hereros ; soldats de l’Etat islamique à l’encontre des Yazidis et des chrétiens chaldéens ; colons britanniques à l’encontre des Aborigènes ; etc. C’est au tour des Français de connaître le sort que l’islam réserve aux races dites inférieures.

La complaisance et la complicité des media et des intellectuels progressistes ou révolutionnaires vis-à-vis de ce racisme ne sont pas nouvelles. C’est même un invariant de l’intelligentsia. On l’a observé en Egypte entre 1948 et 1961, en Iran lors de la prise du pouvoir par Khomeiny, en Algérie, dans le combat des moudjahidines, etc. Entre 1939 et 1941, l’ennemi, pour les progressistes, les pacifistes, les révolutionnaires d’alors, c’était la finance mondiale (déjà les juifs), l’empire britannique, la bourgeoisie française, et surtout pas les prolétaires allemands qui occupaient la France et avec qui il était demandé de fraterniser !

Il ne sert à rien d’exiger que soient tenus pour caducs les centaines de versets haineux, racistes, antisémites, du Coran. Le courage consisterait à exiger que les lois de la République soient enfin appliquées et que ceux qui diffusent ce livre, le vendent, le traduisent ou l’importent, répondent de leurs actes devant la justice. Les quelque cent (ou plus) procureurs de France savent lire, que diable. Qu’ils fassent appliquer enfin les lois qui condamnent le racisme et l’incitation au meurtre.

Etienne Dolet

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Marie

Les musulmans sont la meilleure communauté qui ait été donnée en exemple aux hommes selon le coran. Dans l’islam les êtres humains ne sont pas égaux en droits. S’ils sont au départ égaux en dignité celle-ci est ensuite réévaluée en fonction de la piété. Il n’y a donc aucun doute que les musulmans se croient supérieurs de par leur croyance en Allah. Les mécréants y sont traités de viles créatures, d’êtres les plus abjects etc. Sachant que selon eux l’islam est en plus la religion naturelle de l’homme, cela fait de cette idéologie une menace sans précédent pour l’humanité. L’immigration… lire la suite

Beau Fixe

Etienne, je ne suis pas d’accord avec tout ce que tu dis, mais l’orientation générale est juste. Tu te souviens sans doute que j’avais écrit un des premiers articles d’analyse fondamentale du « nouvel antisémitisme » il y a plus de 15 ans, avant même l’existence de RL. Mais j’y mettais aussi en évidence la responsabilité du Quai d’Orsay (car les médias en dépendent étroitement) dans sa genèse, et pas seuelemnt l’islamisme envahissant dans notre pays !

dufaitrez

Se fondre dans la Communauté, ce n’est pas se focaliser sur les seuls Juifs,, mais sur tous les Français. Désolé !

Joël

J’ai quand même noté un anachronisme parmi les signataires de cette pétition.
Depardieu, qui prévoyait il a peu d’aller habiter en Algérie, pays hautement pro-juif. Tout le monde sait ça.

BALT

Très bien vu, Joël.

Joël

D’après le « camarade poutou », on nous raconte des conneries. Selon lui, il y aurait beaucoup plus d’arabes assassinés que de juifs.
https://francais.rt.com/france/50093-voix-denoncent-tribune-contre-nouvel-antisemitisme
Il veut sans doute parler des « camarades mérah et suivants » abattus par les forces anti-terroristes.

BALT

Peut être qu’il compte les Arabes tués par des Musulmans.

Ulysse 67

Les propos critiques contre la pétition cités dans l’article de RT sont proprement hallucinants de mauvaise foi, de déni et d’aveuglement! Entre Mouloud Poutou qui nie l’antisémitisme de gauche et qui nage dans la pensée magique, où il suffit de mettre en doute une assertion pour pouvoir affirmer le contraire, [en l’occurrence qu’il y a d’innombrables musulmans assassinés en France: avec Poutou, supposer c’est prouver!], Alkolovitch qui pleurniche qu’on ose dire du mal de ses musulmans adorés, et Tariq Oubrou qui nous prend pour des cons en reformulant le coran sous forme d’euphémisme… « Le Coran […] appelle au combat des… lire la suite

kancau11

En FRANCE on tue des grands-mères parce qu’elles sont juives (lu sur le panneau), voilà ce que j’appelle ne pas appeler un chat un chat, j’aurais aimé lire « EN FRANCE LES MUSULMANS TUENT DES JUIFS PARCE QU’ILS SONT JUIFS » ,tout le monde sait qu’ avec leur 1ère tétée, les musulmans ont droit à un cachet d’antisémitisme, vous noterez que la grande mosquée de PARIS s’offusque de l’amalgame fait entre les assassinats de juifs et les musulmans, à ce sujet, le gros poussah pourrait-il me citer un assassinat contemporain de juif qui ne soit pas commis par un de ses coreligionnaires,… lire la suite

Simone GUTIERREZ

Bien observé ,  » kancau 11  » .
Les musulmans prennent un  » cachet d’ antisémitisme  » avec leur première tétée  » , certes , et on pourrait ajouter : depuis 40 ans , avec leur premier biberon les petits Français prennent un cachet de  » Padamalgam  » .
D’ où le texte édulcoré figurant sur la pancarte .

Nemesis

Merci Monsieur Dolet. Un écrit ferme, éclairé et que des vérités enfin écrites noir sur blanc ! Tout l’esprit et les lois de la France sont déjà dans les textes. Pourquoi un tel manque de courage de la part des élus pour les faire respecter ?

Sylvie Danas

Oui Étienne. Je le dis ici depuis longtemps. Avant d »envisager de changer les lois, il faudrait commencer par faire appliquer celles qui existent. Sans faiblesse ni exception Avec ça, on résout 85% des problèmes. Le problème n’est pas une insuffisance de notre corpus législatif, il est largement opérant dès maintenant si on veut bien se donner la peine de l’utiliser. Ça, c’est un problème de volonté politique, ou plutôt d’absence de celle-ci. Et ça, c’est ce qu’il faut changer…

depaix

chere madame, c’est plutot un probleme de pouvoir judiciaire, cela fait 30 ans que l’on recrute des  » filieres L » cible privilegiee des enseignants gauchistes, pour faire du droit ( apres leurs avoir donne du 10/20 pendant des annees et leur proposer ( a condition d’etre passe par L’UNEF), de devenir juges! rien que cela! et on retrouve des « Juliettes de Tolbiac » juges! Alors qu auparavant ce metier etait reserve a de bons juristes mais surtout a des gens capables de montrer une culture generale haut de gamme, maintenant on y trouve des degeneres maleables a souhait, comme ceux du… lire la suite

Sylvie Danas

Oui, la pourriture de la magistrature en partie gaucho-islamo-collabo joue un certain rôle. Mais seulement parce qu’on a placé délibérément les juges mur-des-cons (ils ne sont pas tous comme ça encore, Dieu merci) dans certains tribunaux-clés, et parce que LES PROCUREURS AUX ORDRES du pouvoir poursuivent les patriotes tout en classant sans suite les méfaits des racailles islamisantes. C’est LÀ, dans les parquets, que la vraie bataille pro-islam se déroule. Et ça, c’est orchestré par le pouvoir. Certains juges sont effectivement instrumentés, mais ils pourraient tout aussi bien ne pas avoir de gens à juger, si les parquets ne poursuivaient… lire la suite

crap2sp

nous avons compris vous et moi qu’ils se prennent pour une race ou entite superieure aux autres,ca fait 40 ans que je dis cela,si les signataires vous lisaient seulement,ils feraient le constat,qu’apres avoir dit en 45 plus jamais ca,ils ont affaire de nos jours,a la meme pourriture nazie.mais comment leur expliquer.uoi le musulman se prend pour un etre superieur,ignorer ce fait est aller a sa pure perte.