Pétition : Sos Raoult !

Oui c’est comme ça, la vie est dure, on connait des hauts et des porte-jarretelles, pardon, des bas. Ainsi en est-t-il pour notre Raoult réduit à quémander auprès d’un organisme financé par les salauds de smicards et d’autres gros salauds d’autoentrepreneurs qui font honteusement du business en travaillant 50 heures par semaine et ne sont taxés qu’à 26,80%.

Ainsi Raoult, malgré un parcours brillant dès son plus jeune âge puisqu’il obtient une licence V, pardon sciences-éco, devient tour à tour…

… en est réduit à demander l’aide de la République Démocratique Française et en particulier de Pôle-Emploi pour finir les fins de mois difficiles. « «Aujourd’hui, j’essaie de me reconstruire. J’espère sortir à la fin du mois. Il faut aussi que j’aille m’inscrire à Pôle emploi car je n’ai plus aucune ressource», confie celui qui a connu les ors de la République de 1995 à 1997, sous la présidence de Jacques Chirac, d’abord comme ministre de l’Intégration et de la Lutte contre l’exclusion puis comme ministre délégué à la Ville et à l’Intégration »

Voilà donc où en est réduit notre ministre de l’intégration et de la lutte contre l’exclusion. Un homme aujourd’hui exclu de notre société et sans doute jeté à la rue prochainement. Je vous supplie humblement de faire un don, pour cet homme qui a fait une tentative de suicide après avoir eu des problèmes de violences dans son milieu familial et qui en était réduit à envoyer 15.000 textos à une de ses secrétaires notée triple A pour obtenir une aide psychologique, sentimentale et se vouer à tous ces seins AAA+-110D.

Bon, bon, bon. Avant de faire un don je vais tout de même jeter un oeil discret mais vigilant sur sa pension de retraite, on ne sait jamais.

Et une et deux et trois, quatre, cinq législatures pour un total de 25+58+26+60+60 = 229 mois d’absentéisme, pardon de travail, à l’assemblée nationale. Donc plus de 5000 Euros net/mois ça donne 1 millions 145 mille beau Euros versé sur son compte. Ma calculatrice n’est pas encore tombée en syncope mais il s’en est fallu de peu. Bon la suite, deux fois ministre pour 24 mois (comptez 8500 beaux Euros/mois), membre du conseil régional, vice président de l’assemblée nationale, maire… Désolé ma calculatrice vient de fumer, j’ai juste eu le temps de voir « Error: + 2 millions ».

Bon mais notre animal de compagnie logé aux endroits où ça gratouille n’a t-il pas l’âge de la retraite, en principe 62 ans pour un député ? Non hélas, né en juin 1955, il a donc 59 ans, reste trois dures années à tirer sans le moindre sous à part la cagnote dont les 13.900 Euros données par mois pendant 6 mois après qu’il eut quitté le ministère entre autre de l’intégration en juin 97. Après un parcours dans une planque, pardon un conseil régional, il devient vice-président de l’Assemblée Nationale et de nouveau passager d’une voiture de fonction puis retrouve une députation qui lui permet d’envoyer 15.000 textos d’harcèlement sexuel.

Finalement je ne vais pas faire un don. Mais je m’inquiète qu’un politicien qui a gagné des milles et des cents sans jamais avoir travaillé dans une entreprise, privée ou publique, ait du mal à finir ses fins de mois.

Ca en dit long sur nos soi-disant élites qui ont la responsabilité de la gestion de la France.

Ah ! J’oubliais, impossible de mettre la main sur ses déclarations de patrimoine…

Philippe Legrand

image_pdf
0
0