Petits pots halal : nouveau risque sanitaire

Publié le 16 avril 2013 - par - 3 940 vues
Share

Le 10 avril 2013, le quotidien 20minutes nous apprenait un nouveau fait inquiétant comportant un nouveau risque sanitaire pour les consommateurs français : la mise sur le marché de « petits pots » halal destinés aux bébés..

http://www.20minutes.fr/paris/1134693-derniers-nes-halal

On y découvre en ce jour que ces « produits phares » arriveront d’ici « deux semaines dans les réseaux de la grande distribution. »

Les principales enseignes seront « Carrefour, Casino, Auchan et Leclerc »..

Or, un documentaire de France 5 passé le 11 mars 2012, accusait ce mode d’abattage d’être responsable de la mort d’une centaine d’enfants par an…

En effet, les bactéries Escherichia coli (issue d’un ruminant) et Campylobacter (issue du poulet) proviennent tous les deux du tube digestif de l’animal et se développent aisément lorsque ce dernier est  abattu de manière rituelle car l’œsophage est sectionné en même temps que la carotide, son contenu est alors mêlé au sang.

Toujours d’après ce même article, on découvre les différentes variétés de ces petits pots destinés aux enfants en bas âge : « Couscous poulet, pot-au-feu, paëlla… », ce qui confirme donc la présence de bœuf (E. coli) ET de poulet (Campylobacter).

Ces deux bactéries provoquent chez l’homme adulte de violentes gastro-entérites, E. Coli incluant également le risque de contracter une infection urinaire, une méningite, voir un sepsis (infection du sang), ce qui fait réfléchir à l’effet que cela produirait chez les bébés, qui sont plus sensibles à l’envahissement des agents pathogènes du fait de la vulnérabilité de leur système de défense naturelle (la viande pouvant intégrer le régime alimentaire d’un bébé dès 6 mois).

Rappelons également qu’un rapport de l’EFSA établissait à plus de 200.000 le nombre de victimes de la bactérie Campylobacter en Europe pour l’année 2011.

La mise sur le marché de tels produits suite aux « demandes de mamans qui désiraient de la nourriture halal pour leurs enfants » doit être abrogée. En effet, il est tout à fait scandaleux de voir qu’en France, un lobby religieux fait courir un risque à des consommateurs qui ne peuvent malheureusement pas encore s’exprimer, et il ne s’agit pas de n’importe quel risque : la mort.

Michel Barton

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.