Peugeot Poissy : FO défend son calendrier musulman, et trois salles de prière, au nom de l’intégration progressive !

Publié le 7 février 2011 - par
Share

Révélé sur le plateau de la chaîne parlementaire par Pierre Cassen, relayé par notre journal, le scandale du calendrier musulman de Force Ouvrière de Peugeot Poissy, donnant les heures de prières, et divers conseils sur les ablutions et le pèlerinage, continue à faire causer, et écrire dans la presse.

Dans le supplément régionale des Yvelines, ce samedi 5 février, Le Parisien revient sur cette affaire, par un article de la journaliste Véronique Beaugrand. On y apprend donc que cette usine compte entre 2.000 et 2.500 salariés d’origine maghrébine, sur un total de 6.000 salariés.

Sommé de s’expliquer, le secrétaire du syndicat, Jean-François Kondratiuk, tente d’expliquer que cela fait 25 années que FO distribue un calendrier spécial aux musulmans… oubliant de préciser que c’est la première année qu’il donne les horaires des prières, et des informations sur le pèlerinage. Sans rentrer dans le débat que nous sommes en France, et que l’assimilitation, c’est d’apprendre notre langue, on aurait aimé que ce secrétaire syndical nous explique les raisons pour lesquelles il se livre à un tel prosélytisme religieux au sein d’une entreprise.

Appelé à la rescousse, un autre membre de FO, Brahim Aït Athmane, nous en apprend davantage. Il essaie de nous rassurer : « Ce n’est en aucun cas l’envahissement du site de production par l’islam ». Ouf, on a eu peur. Mais aussitôt cette phrase prononcée, on apprend, en lisant la suite du journal, que dans l’usine automobile de Poissy, la distribution de ce calendrier rentre dans la même logique que les tracts en langue arabe, l’existence de trois salles de prière dans l’usine, ou encore de l’accueil, par le comité d’entreprise (tenu par FO) d’une banque marocaine !

Et, ne craignant pas le ridicule, ou se moquant ouvertement de la journaliste, le nommé Brahim Aït Athmane conclut : « Ce n’est pas du communautarisme, c’est de l’intégration progressive ! Le but est que chacun compenne la culture de l’autre. »

Bravo à Force Ouvrière d’oeuvrer avec tant de conviction à la défense des valeurs laïques, au sein d’une entreprise encore située dans la France Républicaine.

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.