Peut-on encore arrêter l’escalade sans fin d’Erdogan ?

À la frontière turco-grecque, c’est l’escalade. Erdogan vient de déclarer qu’il allait envoyer mille policiers pour empêcher la Grèce de repousser les migrants. Et ce n’est qu’un début.

Qu’attendre d’Erdogan en effet, si ce n’est l’escalade ? Ce tenant des valeurs musulmanes sunnites aux commandes de la Turquie depuis 2002 s’est consacré à réduire à néant toutes les réformes de Mustapha Kemal, dont la Turquie avait le plus grand besoin. Il n’est pas accessible à la raison.

Surtout depuis qu’après des semaines de tensions entretenues par lui-même dans la région syrienne d’Ildib contre la Russie, alliée de Damas, et l’offensive d’envergure lancée par Erdogan contre le régime de Bachar al-Assad soutenu par la Russie. En conséquence des milliers de réfugiés se sont précipités vers les frontières turques. Erdogan exige que l’Europe le soutienne dans son offensive en Syrie.

http://www.fdesouche.com/1344913-la-turquie-deploie-1000-policiers-a-sa-frontiere-pour-empecher-la-grece-de-repousser-les-migrants

https://fr.sputniknews.com/international/202003051043189761-ankara-deploie-1000-policiers-pour-empecher-la-grece-de-repousser-les-migrants/

15 000 migrants attendraient, nous dit-on, massés du côté turc et prêts à déferler, telles les troupes du Mongol sanguinaire Gengis Khan, ou celles du Hun Attila, après lequel l’herbe ne repoussait pas, sur l’Europe paisible et désarmée. Ils sont sans doute encore plus nombreux. Cette Europe qui cessera de facto d’être l’Eldorado de leurs rêves mais cela, personne ne le leur dit et surtout pas Erdogan.

Qui arrêtera cette surenchère d’Erdogan dans ce chantage criminel et indécent ?

La Grèce en a assez de ce voisin mal élevé, agressif, suprémaciste, envahisseur, qui lui rend la vie impossible depuis toujours. Et elle a bien raison. La Turquie, c’est l’ennemi héréditaire de la Grèce, qui a été sous domination ottomane de 1453 à 1830.

Qu’on se rappelle le crise de Chypre, dont le tiers nord est depuis 1974 occupé militairement par la Turquie, qui s’obstine à y saccager tout ce qui est d’origine grecque…

La Grèce a été très patiente, très consensuelle, faible même  jusqu’à aujourd’hui dans cette crise. Quelques 38 000 demandeurs d’asile s’entassent ainsi en Grèce, dans les camps de Lesbos, Chios, Samos, pour une capacité de seulement 6 000 personnes.

Les insulaires en ont assez. Ils ont compris que ces migrants étaient une menace sur leurs vies et ils exigent l’évacuation immédiate de ces camps et leur non-remplacement et ils n’ont pas hésité à mettre le feu à un site vide mais susceptible d’être à nouveau rempli.

Les continentaux ne sont pas en reste et s’opposent majoritairement à l’accueil de migrants sur leurs terres.

Mais que peuvent les Grecs ? Les 10 738 000 Grecs risquent fort d’être emportés comme des fétus de paille dans le tsunami qui se prépare.

Face à la crise, le Premier ministre Mitsotakis a l’air assez dépourvu. Il a bien annoncé qu’il n’accepterait aucune demande d’asile pendant un mois mais cela paraît une mesurette qui ne sera qu’un coup d’épée dans l’eau. Que n’a-t-il la même fermeté que le Président hongrois. Par peur de l’Europe sans doute ?…

Et comme on comprend les patriotes grecs quand on apprend qu’en Grande- Bretagne, par exemple, pratiquement toutes les attaques au couteau sont le fait de migrants, qu’en France nos prisons recèlent une majorité d’étrangers et que partout en Europe c’est la même complainte.

Comme le dit très bien Goldnadel sur « les Grandes Gueules » au sujet des migrants, oui il s’agit d’une invasion, tous ces gens-là sont des envahisseurs !

Personne ne peut prédire l’évolution de la situation. Qui viendra au secours de la Grèce ? La situation est véritablement explosive.

Et qui viendra au secours de l’Europe ? Et de la France ? Car il est clair qu’une majorité de ces migrants viendra s’installer sur nos terres.

 À cause de la soumission de nos gouvernants, nous devrons nous défendre seuls, sans armes puisqu’elles nous sont confisquées, et donc à mains nues.

Sophie Durand

 

image_pdf
0
0

19 Commentaires

  1. Soit Erdogan joue au jeu du chat et de la souris, soit en homme primitif il aboie bien fort pour faire peur. On peut aussi penser à une déclaration de guerre. Après des années de veulerie et d’argent donné à la Turquie il a bien compris que cela marchait très fort pour lui. En conséquence il ne s’arrêtera pas là sachant qu’il aurait derrière lui l’ensemble du monde musulman à ses côtés. La citation de Winston Churchill prend ici tout son sens : «Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre».,

  2. Personne ne bouge dans l’E R pour aider les grecs, c’est bien la preuve que tout ça est voulu pour détruire les peuples européens avec l’aide des différents présidents des pays. Ils sont tous complices et appliquent le plan KALERGI. Les anglais sont plus intelligent ils avaient compris ce qui se tramait et se sont dépêchés de fuir l’U R. Les français ne veulent pas la quitter ELLE SERA LEUR CERCUEIL !

  3. quand les migrants vont debarquer en europe et se diseminer un peu partout , bonjours le conard virus et d’autres maladies dont ils ne faut pas donner les noms

  4. L’histoire est un éternel recommencement et l’Europe ayant choisi le déshonneur façon Chamberlain face à l’hitler turco musulman on risque d’avoir les deux soit le déshonneur et la guerre.

  5. Déplaçons Notre Armée d’Afrique en Grèce !
    Elle sera plus utile !

  6. Le dire et le répèter : deux missiles sur sa gueule ! Les ricains l’ont fait sur un Iranien, pourquoi n’y arriverait-on pas ?

  7. quand on veut, on peut
    malheureusement pour nous les zélites européistes ne veulent pas
    n’oubliez pas d’aller voter

  8. On peut néanmoins émettre l’hypothèse que certains pays du Visegrad pourraient être amenés à proposer leur aide militaire à la Grèce car il ne faut pas être grand clerc pour prendre la mesure de la situation. On n’a pas ici seulement à être solidaire par principe, mais aussi parce qu’on est tous concernés. « Vous ne passerez pas », tel est le message qu’il faut lancer au sultan qui se prend pour le calife ( il y a fort à parier qu’il se sent missionné par Allah… ). Toute cette histoire peut aussi avoir pour bénéfice d’engranger des points électoraux en vue de 22 ( ou avant, rien n’est encore totalement interdit dans les espoirs de destitution précoce ).

  9. pas se défendre a main nues moi j ai acheter des sabres et je suis pret a les utiliser pour me tailler des tranches d envahisseur

    • en vente libre il y’a des matraques taser 2 millions de volts, des bombes insecticides contre les frelons projetant à 5 mètres, des nunchaku, des arbalètes, des arcs… j’ai même vu des glaives romains pointus double tranchant pour 15 euros !
      on peut s’armer un minimum et comme dans toute révolution, les armes des envahisseurs et des collabos tombées seront récupérées !

  10. Un nouvel Empire ottoman pour M. Erdogan
    « Erdogan a toujours été un faux démocrate et un vrai islamiste »

Les commentaires sont fermés.