Peut-on parler des ravages du ramadan dans les pays arabes sans se faire traiter de raciste ?

Publié le 29 septembre 2009 - par - 1 167 vues
Share

J’ai osé écrire, dans un article, que la progression de la pratique du ramadan, en France, ne me paraissait pas une bonne nouvelle pour l’intégration, et que j’aimerais en connaître les conséquences, dans le monde du travail, et pour les caisses sociales, payées par tous.

http://www.ripostelaique.com/70-des-musulmans-vivant-en-France.html

Cela a valu à notre journal, et à moi-même, des diatribes enflamées et haineuses de Mohamed Sifaoui, qui, outre des menaces de procès, m’a qualifiée de raciste.

Mohamed Sifaoui : Nous le savons, les discours racistes comme les discours antisémites se construisent à partir de clichés. Et celui-ci en est un. Celui qui consiste à dire que le musulman, même lorsqu’il respecte la laïcité, la démocratie, les droits de l’Homme, même lorsqu’il est opposé au voile à la burka et même lorsqu’il ne menace personne et vomit le propos haineux de Ben Laden, il demeure une sorte de parasite pour la société moderne puisqu’il dérange « le voisinage qui n’est pas musulman de devoir subir, la nuit, pendant un mois, la vie nocturne souvent bruyante de voisins qui se rattrapent des frustrations quotidiennes » et qu’il coûterait de l’argent à la collectivité puisque la Sécurité sociale devra en payer les frais. Il écrira à ce propos : « Je serai curieuse d’avoir des statistiques sur le nombre de musulmans qui vont aux urgences, ou qui doivent se voir prodigués des soins, dans cette période… J’aimerais d’autre part de connaître les conséquences de la pratique du ramadan pour la Sécurité sociale, les mutuelles et les assurances ». Chiche ! Qu’il fasse son enquête auprès de l’assurance maladie, pour qu’il puisse enfin se rendre compte de l’ampleur de son ignorance. Le ramadan, si j’ose dire, n’a jamais tué personne, c’est la bêtise humaine qui ne cesse de faire des ravages. Et ces écrits sont bêtes, non pas parce qu’ils me scandalisent uniquement, mais parce que c’est du petit lait, des loukoums pour les idéologues islamistes et leurs émules.

C’est donc avec un certain plaisir que je porte à la connaissance de notre « ami » cette enquête.

Le Ramadan en chiffres

L’Institut des études sociales sur le monde arabe a publié une étude une semaine après le début du mois du Ramadan et a donné des chiffres effarants sur ce que les pays arabes vivent durant les trente jours.
Se basant sur des statistiques dans plusieurs pays et étalées sur plusieurs pays, les chercheurs s’ont parvenus à décrire par les chiffres une réalité épouvantable. Jugez-en:

Pendant le Ramadan :

1- Les crimes de sang sont multipliés par 1,5.

2- La productivité des entreprises est diminuée de 73,30%

3- Les divorces augmentent de 35%

4- Le nombre des accidents de la route est multiplié par trois.

5- Les prix à la consommation connaissent une augmentation de 35%.

6- La pauvreté et la précarité augmentent de 7,5%.

7- La prostitution augmente de 216.40%.

8- Les délits de vol sont multipliés par trois

9- La consommation de la drogue est multipliée par 6

10- Les maladies de la tension, de diabète et de cholestérol augmentent de 27.56%.

ramadan.htm

Sans commentaire, le débat est clos.

Le vrai racisme ne serait-il pas celui qui interdise à la France de procéder à des enquêtes qui se révèlent accablantes, quand elles ont lieu de l’autre côté de la Méditerranée, sur une pratique d’un autre âge ?

Lucette Jeanpierre

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.