On ne peut renvoyer dos-à-dos la LDJ et les islamo-racailles

Après les incidents qui ont ponctué la manifestation de la place de la Bastille, il est de bon ton, sur certains sites, de s’en prendre à la LDJ, et de les renvoyer dos-à-dos avec les supporters de Dieudonné, voire d’en faire de véritables fauteurs de troubles.

Ce point de vue me dérange, même si je ne suis pas un inconditionnel de cette organisation. Ainsi, quand au Palais de Justice, lors d’une comparution de Dieudonné, ils entonnent l’hymne israélien, j’avoue qu’ils m’exaspèrent, de même quand ils brandissent les drapeaux de ce pays. Je ne supporte pas l’idée de la double nationalité, et j’en ai plus qu’assez de voir des Français brandir des drapeaux d’autres pays.

Pour autant, je ne ferai pas partie de ceux qui hurlent avec les loups contre eux. Aujourd’hui, sur le territoire français, les juifs sont dix fois moins nombreux que les musulmans. Comme le disait le président de la Licra (qui pourtant continue de défendre une immigration majoritairement arabo-musulmane), la totalité des agressions antisémites vient aujourd’hui de jeunes maghrébins. Ne rêvons pas, dès qu’ils le peuvent, les disciples d’Allah agressent les juifs. S’ils le pouvaient, ils les extermineraient, et applaudiraient à la destruction d’Israël. Leur antisémitisme est pathologique. Ceux qui n’aiment pas les juifs leur ont suffisamment reproché, par le passé, leur prétendue passivité devant le génocide dont ils furent victimes, pour ne pas leur reprocher, cette fois, de s’être organisé, pour ne pas subir passivement les agressions musulmanes sur le territoire français.

Même si les prétendues élites juives leur crachent dessus, je préfère ces jeunes juifs qui défendent les leurs, et ne se laissent pas intimider par les islamo-racailles, aux jeunes Français bien élevés qui se laissent dépouiller, agresser et insulter, parce qu’ils ont perdu la culture de la défense.

Plutôt un excès de virilité que plus de virilité du tout. Et ceux qui critiquent les méthodes de la LDJ seront peut-être bien contents, un jour, de les avoir à leurs côtés quand ils seront attaqués par les disciples de la religion d’amour et de paix…

Bernard Bayle

image_pdf
0
0