Pfizer : une entreprise qui nous veut du bien

Le complexe pharmaco industriel recherche t-il notre santé ?

L’entreprise Pfizer produit des vaccins, les vaccins sont sensés faire le bien, donc l’entreprise  Pfizer veut notre bien !?

Il est utile de rappeler que le citoyen, qui au nom de son droit au « consentement libre et éclairé », refuse de se laisser injecter les produits expérimentaux géniques actuels, est traité d’irresponsable par la classe politique et médiatique, alors que dans le même temps les entreprises pharmaceutiques sont exonérées de toute responsabilité en cas de survenue d’effets secondaires.

Il faut rappeler qu’au 21/08/2021, il était recensé 1222 décès en France après injections (Pfizer 905, Moderna 77, Astrazeneca 216, Johnson 24) et 101.000 effets secondaires dont 50% graves, sachant que seulement entre 10à15% des effets sont déclarés à la pharmaco vigilance.

Qu’en est-il de la probité de l’entreprise Pfizer et de ses filiales, au regard des amendes payées par celles-ci durant les 20 dernières années :

  • 30 000.000 $, en 2000, amende payée par la filiale Wyeth Averst laboratories à la FDA, pour violation répétée de la sécurité.
  • 35 000.000 $, en 2014, pour publicité mensongère, charlatanisme.
  • 41 000.000 $, en 2019, pour propagation de faits falsifiés (mensonges).
  • 42 500.000 $, en 2010, amende payée par sa filiale Alpharma inc, au ministère de la justice américain, pour faits falsifiés (mensonges).
  • 42 900.000 $, en 2012, pour publicité mensongère, charlatanisme.
  • 49 000.000 $, en 2002, pour fausse déclaration médicale, charlatanisme.
  • 55 000.000 $, en 2012, pour violation de la sécurité.
  • 60 000.000 $, en 2008, pour publicité mensongère, promotion illégale de certains produits, charlatanisme.
  • 124 000.000 $, en 2005, et 124.000.000 $, en 2006, amendes payées par la filiale King Pharmaceuticals, pour falsification, fausse déclaration, charlatanisme.
  • 190 000.000 $, en 2004, amende payée par la filiale Warner Lambert, pour publicité mensongère, promotion illégale de certains produits, charlatanisme.
  • 257 000.000 $, en 2013, amende payée par la filiale Wyerth Pharmaceutical inc, pour charlatanisme.
  • 331 000.000 $, en 2009, pour pot de vin, rétro commissions, corruption de médecins et de fonctionnaires.
  • 371 000.000 $, en 2016, amende payée par la filiale Wyeth Pharmaceutical inc, pour falsification, charlatanisme.
  • 430 000.000 $, en 2004, amende payée par la filiale Warner Lambert, pour charlatanisme.
  • 490 000.000 $, en 2013, amende payée par la filiale Wyeth Pharmaceutical inc, pour charlatanisme.
  • 784 000.000 $, en 2016, amende payée par la maison mère, pour falsification, publicité mensongère.
  • 2 300.000.000 $, record en 2009, pour la promotion et la vente de molécules inadaptées, charlatanisme à grande échelle, promotion de molécules dangereuses et inefficaces (l’antipsychotique Géodon, l’antibiotique Zyvox, l’anti épileptique Lyricia).

Au regard d’un total d’amendes de 4.661.000.000 $ (sur 20 ans), la firme Pfizer et ses filiales oeuvrent-elles vraiment pour la santé ? Quels vont être à moyen et long terme les effets de cette expérimentation médicale mondiale dont l’adhésion de la population est extorquée soit par une propagande agressive soit par un odieux chantage au travail de type mafieux ? Comment les dirigeants européens peuvent ils livrer l’intégrité corporelle de leurs citoyens à ce type d’entreprise ? Sous cette gouvernance mondiale totalitaire en marche, dont la représentante européenne UrsulaVon Der Leyen veut s’affranchir des derniers remparts protecteurs des citoyens, à savoir les articles du Code de Nuremberg interdisant les expérimentations humaines et imposant la notion de consentement libre et éclairé de l’être humain. Ne nous restera t-il que le choix entre mort sociale ou mort par injection ?

Vidéo de Idriss Aberkane : https://www.youtube.com/watch?v=M8W-9_40m98

Philippe Rossi

image_pdfimage_print
16

6 Commentaires

  1. Il y a bien longtemps que j’ai compris que l’inversion des valeurs régnait désormais en maitresse dans nos sociétés : le cynisme a remplacé l’intelligence, le business la charité, l’égalité la justice, l’acoquinement la fraternité, le conformisme la liberté, la déloyauté l’honnêteté, l’eudémonisme la spiritualité…
    Il faudra des générations et des générations pour remettre les choses dans l’ordre !

    • C’est pas pourhttps://www.profession-gendarme.com/le-service-de-sante-des-armees-ssa-a-beneficie-de-plus-de-22-500-000e-deuros-de-2013-a-2021-provenant-des-industries-pharmaceutiques/ demain en effet d’autant que même l’armée est corrompue par l’argent des labos pharmaceutiques

  2. Dans la Cosmopolis capitaliste, l’homme est moins opprimé par les puissances financières que par un idéal bobo de confort, de sécurité et d’assurance, donc de santé.
    Cela n’a pas d’intérêt historique ni politique, c’est l’auto-mouvement instinctif des gènes. Ce qui est nouveau, significatif et déterminant, c’est la technique, c’est elle qui définira ainsi ennemis et amis.
    La Technique était un moyen obéissant à des finalités extérieures (la nation, l’état, la communauté, un surmoi), ce n’est plus le cas en Occident individualiste apolitique anomique.
    Elle est alors le code existentiel même, bobo s’adapte à son Iphone, à la gpa, et à son fesses-boucs.
    L’adaptation ultime à la Technique Ultime sera le choix du système politique maître de la mort de La Mort: L’oligarchie où Sparte.

  3. Tant que ces abus ne seront sanctionnés que par des amendes, qui représentent peu en rapport aux gains obtenus, rien ne changera.
    Uniquement des emprisonnements de responsables apporterai de nouveaux comportements.
    Je crains que cela ne soit pas pour demain

  4. Le document que signe obligatoirement les « cobayes* » avant de se faire injecter un traitement phitogénétique (donc pas un vaccin) est bien une décharge de toutes responsabilités du Labo, du médecin et des administrations qui ont autorisé sa mise sur le marché. La section 3 « consentement », du document, indique que le « cobaye » a eu « connaissance des risques des effets secondaires ». Hors ces risques ne sont communiqués que verbalement (ou pas) et pas par écrit : impossibilité de porter plainte et de prouver que l’on était pas informé…
    *Cobaye : tous les produits à base ARN sont toujours en tests !

  5. Ha , ces vieux cons qui se précipitent sur les petites pilules bleues de chez Pfizer pour réveiller une libido en panne , ils ne savent pas ce qu ‘ elles contiennent , mais ils s ‘ en foutent , rhaaaaaaa !!

Les commentaires sont fermés.