Philippe Bilger encore à côté de la plaque !

À propos de l’immigration, voilà que M. Bilger rappelle, dans un article paru ce jour sur causeur.fr, avoir plusieurs fois dit que:

« notre démocratie […] était allée au bout, sur le plan législatif, de ce qu’elle pouvait se permettre sans se renier elle-même »

Il faut oser ! Quelle absurdité, M. Bilger ! Les lois devraient :

  • rendre automatique l’expulsion des clandestins, qu’ils se déclarent ou non mineurs, et permettre que soient traînés en justice, au pénal, les fonctionnaires qui n’appliquent pas cela avec diligence et célérité ;
  • rendre automatique l’expulsion des délinquant et criminels étrangers dès leur sortie de prison, avec les même sanctions que ci-dessus ;
  • rendre automatique la perte de la carte de séjour d’un étranger en cas de récidive d’un délit quel qu’il soit, et immédiatement en cas de crime ;
  • rendre très expéditive la réappropriation des squats par leurs propriétaires, le préfet qui en est chargé étant pénalement et civilement responsable de tout délai non justifié dans l’exécution de cela (car les squats sont des nids à clandestins) ;
  • abolir l’AME ;
  • abolir la CMU, sauf au profit des citoyens européens ;
  • subordonner toute prestation sociale, et notamment les allocations familiales, logement, etc. à la détention d’une nationalité ou d’une carte de séjour européenne, à des cotisations sociales passées ou présentes payées en France ;
  • faire de l’aide à l’introduction de clandestins sur le territoire national un délit passible d’une peine maximale effectivement appliquée, et en cas de récidive, un crime. Faire de l’appartenance à une organisation/filière qui fait ou promeut cela une circonstance aggravante ;
  • subordonner la naturalisation française au volontariat exprimé (où que l’on soit né) à un test de langue sérieux et à la francisation du prénom, au minimum ;
  • rétablir le contrôle administratif du choix des prénoms par les parents dès lors que l’un au moins d’entre eux est français, et proscrire les prénoms non issus de la tradition française/européenne.

Alors, oui, on se sera un peu rapproché de ce qu’il est possible de faire par la loi, tout en restant parfaitement dans le cadre de la démocratie.

Philippe Bilger ne se rend même pas compte de l’énormité de ce qu’il affirme. Ainsi en va-t-il de la majorité des gens de la fausse droite, semble-t-il.

Nous sommes mal barrés…

Sylvie Danas

image_pdfimage_print

21 Commentaires

  1. D’abord on n’est plus en démocratie …première erreur ; ensuite une démocratie n’est pas une entité politique ; elle n’a pas à renier quoique ce soit , simplement à appliquer ce que souhaite la majorité des citoyens ; ce type se gargarise de mots …..un baveux …

  2. En 40, aurait-il prêté serment à Pétain ou pas ? Je rappelle qu’un seul et unique magistrat a refusé le serment à l’époque. Ça en dit long sur cette profession.

  3. À ne pas confondre avec Xavier Roffer, un autre criminologue .

  4. Il est sénile ce bonhomme , devenu animateur sur è Sud Radio.

  5. Peut on obtenir le poste d’ avocat général au sein de la cour d’ appel de Paris sans avoir été particulièrement docile avec les pouvoirs en place ?? La réponse n’est pas difficile à trouver

  6. que fait cet homme à la télé pour ma part je ne comprends absolument rien à ce qu il dit le zeuzeu de service à son age devrait rester devant sa télévision ,ce type en a jamais asse de gagner du fric et il est vraiment à coté de la plaque je n aime pas le voir .

  7. « abolir la CMU, sauf au profit des citoyens européens »
    On tourne en rond là, ce qui veut que le clandestin naturalisé Belge ou Allemand peut continuer à sucer les cotisants français.
    CIRCULAIRE N°DSS/DACI/2011/225 du 9 juin 2011 relative à la condition d’assurance maladie complète dont doivent justifier les ressortissants européens inactifs, les étudiants et les personnes à la recherche d’un emploi, au-delà de 3 mois de résidence en France.
    I. – Les citoyens européens inactifs doivent disposer d’une assurance maladie complète pour avoir le droit de résider au-delà de 3 mois en France.
    https://www.complementaire-sante-solidaire.gouv.fr/fichier-utilisateur/fichiers/CIRCULAIRE_DSS_DACI_2011_225%20du%209%20juin%202011%20relative_condition_assurance_maladie.pdf

  8. Ca fait un moment que Philippe Bilger est à côté de la plaque. Il faut dire qu’il a tellement retourné sa veste qu’on a du mal à suivre…..

  9. Je remarque que, dans les médias et sur les réseaux sociaux, il y a de plus en plus de pseudo-résistants qui tiennent le même discours que les populistes, mais qui concluent toujours leurs propos par une petite phrase ambigüe ou creuse, suggérant que l’essentiel en politique consiste… à faire barrage au populisme ! Autrement dit, c’est la phrase d’Alain Delon dans le Guépard : il faut que tout change pour que, surtout, rien ne change. Bilger et tant d’autres sont sur ce registre. En gros, il faut réformer la justice pour que, surtout, rien ne soit réformé dans la justice.,

  10. Cet imitateur de Grosminet m’est insupportable tant à la vue qu’a l’écoute.

    • Olivier, je me disais, de temps à autre, que sa voix me faisait penser à quelqu’un, mais je ne pensais pas à la voix française d’un personnage de dessin animé :-)) Bien vu en tout cas !!

      Le gars m’énerve au possible en plus !!!

    • Il font partie de la tradition Française séculaire. Je ne vois pas où serait le problème

  11. Il est de l’autre siècle.
    Il est obsolète (une momie de 77 balais)

    D’ailleurs, il n’a pas compris ce qu’il a dit :

    – Il a voulu dire que sa génération avait fait le maximum et que dans l’excellence on ne pourrait pas la dépasser

    – alors qu’en creux, en disant cela, il nous a rappelé à tous que ce qu’il venait de dire c’est exactement ce que dit tout roi sur son échafaud avant d’être guillotiné.

    Bilger : ce qu’on te reproche ce n’est pas seulement d’avoir mal fait , c’est surtout de ne n’avoir jamais rien fait.

    On ne reproche pas à ta génération d’avoir chié au milieu du salon ; on vous reproche de nier votre merde et de ne pas l’avoir ramassée.

  12. Pourquoi reprocher à l’ancien magistrat Philippe Bilger d’être con, puisqu’il est dans la nature profonde des magistrats d’être très cons et très rampants (sauf rares exceptions notables) ?

  13. J’ai en tête depuis longtemps que l’envoi de fonds au bled par Western Union devrait être interdit. Surtout que ce service utilise La Poste, encore service public à mes yeux, pour exister.
    En effet l’argent produit en France doit être réinjecté dans le circuit français pour faire tourner la machine France.
    Sinon c’est de l’argent détourné au même titre que l’évasion fiscale dont on nous rebat les oreilles.
    Cette interdiction participerait à réduire l’ « intérêt » des envahisseurs pour notre pays tiroir-caisse. Quand on pense aux allocs et aides de toutes sortent qui se barrent directement hors de France…. impressionnant…

  14. Bilger aimerait qu’on le prenne pour un résistant, il est même pas un épouvantail à moineaux…

    • Rien que sa voix en dit long, pour qui a un peu l’habitude d’écouter ça !

Les commentaires sont fermés.