Philippe Martinez, le collabo-cocu de la CGT qui cajola le CAC 40 …

Plaignons l’apparatchik moustachu qui dirige la CGT : une « répression inouïe » s’est abattue sur lui et ses amis lors de la « manif du premier mai » …

Quelle ingratitude, a-t-il dû se dire en dénonçant hautement ce fait : lui qui avait appelé à voter massivement Macron pour faire barrage à Marine Le Pen est bien mal récompensé de sa compromission idéologique, sociétale, sociale, politique… (1)

Le code du travail effacé, le pouvoir d’achat des salaires et des pensions en berne, le chômage au plus haut, les délocalisations en accéléré, les services publics démantelés, le patrimoine industriel français vendu à l’encan (des entreprises aux aéroports et aux barrages hydroélectriques…), le coût de la vie en hausse permanente, des impôts, des taxes et des cotisations sociales toujours plus élevées… (liste non exhaustive, le lecteur en conviendra !)

Et le bonhomme reçoit, en plus, coups de matraque et gaz lacrymogènes de la part de celui qu’il a mis à l’Élysée…

Le pauvre type… Il a de quoi désespérer !

D’autant que la période passée a bien marqué l’impuissance (et l’affaiblissement) de sa « centrale syndicale » dont la capacité de réponse à la politique antisociale, anti-peuple de France, pro-CAC 40 de Macron a tendu exponentiellement vers zéro !

C’est vrai qu’à force d’en appeler à l’immigration tous azimuts, au multiculturalisme, au communautarisme musulman, sa représentativité dans le monde du travail se réduit comme peau de chagrin, et n’existe de fait qu’à travers ces immigrés légaux et illégaux,qu’elle agite en permanence pour donner l’impression que ce syndicat sert encore à quelque chose, alors qu’il traîne le boulet de son inutilité et s’inscrit dans le volet « sociétal et idéologique » de la mondialisation libérale-libertaire !

C’est vrai aussi que le bonhomme a cru que l’action éclatante des Gilets jaunes, dès le 17 novembre dernier, (qu’il n’avait pas vu venir et qu’il a d’abord voulu déprécier !) allait lui permettre de se refaire une virginité syndicale (quand on a fait élire un banquier issu de Rothschild et préparé par Davos et Wall Street réunis, ça va être « duraille »…) qui lui permettrait de justifier la rente de situation (bien grasse…) des apparatchiks de la CGT dont il est la tête pensante (pensante ?… Bof !).

Aussi a-t-il envoyé ses sbires partout où ils pouvaient arborer leur « drapeau rouge cégétiste » (une sorte de relique qu’il faudra bientôt afficher dans les musées) afin d’infiltrer les réseaux très larges et très inorganisés des GJ qu’il s’agissait ensuite de manipuler d’autant plus facilement que l’expérience syndicale (et politique) des intéressés était faible.

D’un certain point de vue, la manœuvre a réussi : mais cela a réduit le mouvement ample et populaire des GJ à la portion congrue, a permis ses dérives vers la violence (dérives cultivées par les Black Blocs et les supplétifs du ministère de l’Intérieur) et conduit à l’explosion du mouvement en groupes très réduits que les pseudo-Insoumis de Mélenchon ont tenté de récupérer en vue des élections européennes (les 8 à 9 % qu’attribuent tous les sondages à la caqueteuse qui mène la liste montrent que cela n’a rien donné…) tandis que d’autres sont allés se perdre dans des aventures « politiciennes » à la Philippot ou à la Lalanne afin de permettre à Macron d’arriver en tête au soir du scrutin.

Le bonhomme est donc nu (Oh ! là…là…): il a fait venir Macron, et il est cocu…

Il prétend défendre « le peuple des travailleurs, salariés et retraités », et les Français n’ont jamais été aussi pressurés, aussi malmenés, aussi matraqués (à tous les sens du terme !)… Et n’ont jamais subi une telle régression sociale, un tel encadrement idéologique, une telle atteinte à leurs valeurs et à leur identité historique !

Il s’arroge la fonction de représenter le « monde du travail » dans sa diversité, et ce dernier le fuit, ne lui fait aucunement confiance, et vote majoritairement pour celle qu’il lui a demandé de détruire…

Immigrationniste forcené, islamophile convaincu, multiculturaliste et communautariste, il s’inscrit parfaitement dans le second volet de la mondialisation libérale-libertaire cosmopolite et vient au secours de la haute finance internationale dans sa destruction des peuples et des nations…

Aujourd’hui, alors que la ligne de partage passe entre ceux qui pilotent la mondialisation, ceux qui en profitent, et ceux qui en subissent de plein fouet les méfaits (les plus nombreux, et de loin !), ce type de syndicat et ce type de syndicaliste ont choisi leur camp : celui du pouvoir de l’argent et de la fin de notre Histoire et de notre identité…

Si leurs nouveaux maîtres les matraquent de temps en temps, cela ressemble à la bastonnade que l’on donnait, autrefois, aux valets…

Jean des Entamures

1 – https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/05/05/martinez-souhaite-que-macron-fasse-le-score-le-plus-haut-possible_5123118_4854003.html

image_pdfimage_print

29 Commentaires

  1. Le commentateur officiel de la CGT qui arpente les articles de RL, va encore s’étrangler.

    • Je me souviens que dans les années 70 il avait été question d’un syndicat unique pour tous les travailleurs ….Les leaders syndicaux de l’époque ont tout fait pour enterrer le projet ….????

  2. Il coûte combien aux Français le moustachu ???
    Et il sert à quoi le Moustachu ???
    Le bilan est implacable !
    Vous avez perdu toute crédibilité Monsieur le moustachu : voilà ce qui arrive quand on tourne le dos au peuple et qu’on s’aligne sur des élites mondialistes corrompues et arrogantes !

    • En plus de la cgt il a émargé au CESE pendant un moment il me semble

  3. Le mouvement ouvrier français bât de l’aile. Le comportement CGT courroie P.C, en porte la grande responsabilité. La recomposition du mouvement syndical devrait être à l’ordre du jour du syndicalisme libre. Pas de Démocratie sans Syndicalisme libre !

  4. C’est vrai que ce Martinez, en plus d’une tête de con primaire, il a vraiment la trombine du cocu !! …

  5. Parfait….la cgt fossoyeuse des gj….arrivee au moment le plus fort du mouvt pour mieux l etouffer…faut oser..pauvres incredules de gj vous etes aussi cocus…

  6. martinez a voté et fait voter pour macron (il l’oublie!)
    martinez crachait sur les giletjaunes…
    martinez a une sinécure grassement payée par nos impots

  7. l’auteur : Jean des Entamures tient des propos très intéressants cependant insuffisamment divulgués. Il faudrait récidiver d’avantage afin que la population soit informée.

  8. Il a parié sur le CAC 40, il a récolté le caca rente.

  9. Il doit sûrement cajoler aussi les subventions publiques pour l’entretien de ses châteaux.
    En plus de l’entretien de son syndicat.

  10. La CGT combat le racisme et l’homophobie car ils n’aiment pas LA FRANCE.

  11. Ah ou il est le bon temps de la CGT de l’époque
    stalinienne… on pouvait défiler tranquillement.

    • J’ai commencé a bosser avec des vieux cocos en 67 et meme si je ne partageais pas leur idéologie je dois admettre que question entraide et amour du boulot bien fait il n’y avait que des louanges a leurs faire

      • On n’a pas connu les mêmes alors, par que si pour l’entraide je vous rejoins, je n’ai pas vu l’amour du travail bien fait !

        • Je travaillai dans une petite sous prefecture de la Vendée …..les mentalités ouvrieres etaient bien differentes de celles des grands centres . Employé a monter des postes de soudure a l’arc nous étions une petite dizaine de plusieurs politiques . Je me répete « je n’atais pas coco puisque majeur a 21ans je n’avais donc pas le droit de voter  » A l’époque les ouvriers communistes etaient plus droits !!!

  12. Combien versent les dirigeants aux syndicats pour avoir la paix pour qu’ils perdurent faute de salariés syndiqués ? silence radio sujet tabou ,ce ne sont tous que des guignols profiteurs exactement comme les politiciens pro.

  13. Les partis des travailleurs sont les partis des cas sociaux et des étrangers depuis longtemps. Il suffit d’écouter le discours des besancenot, poutou et compagnie. Et les syndicalistes sont pareils. Il devrait payer pour se faire tapper dessus parce que c’est vivifiant et ça rafermit la chair.

  14. Il doit pas se regarder souvent dans la glace le martinez, au fait il touche combien a la fin du mois le pauvre cancéreux generalise du travail. Dommage il va pas se présenter aux municipales en Espagne.

  15. Comme le PS, la CGT est en perdition… Le syndicat du Non éternel !
    Elle se raccroche où elle peut, avec les GJ ? Qu’elle raccroche définitivement !
    Que d’économies !

  16. Excellent article. Ce con n a reçu que ce qui il mérite
    La télévision ne devrait même pas le recevoir sur les plateaux comme Nathalie marteau et l infâme proutou

  17. Philippe Stalinez , le chef des Cons Gravement Tarés est bien mal embarqué !

  18. Ce fumier de Martinez a tout signé depuis 4 ans. Il a vendu le monde ouvrier français au CAC40.
    Et j’ai bien dit vendu !!! Quand on voit son train de vie et le fric que touchent ses vermines de collabos d’organisations syndicales.

    Crachez lui à la gueule, vomissez lui au visage, pissez lui sur la tête. Ce cloporte ne mérite que la fange…

  19. Très bonne tribune. C’est un désastre de voir le système syndical Français complètement inféodé au pouvoir mondialiste en place.
    Ça ne peut s’expliquer que par leur besoin extrême d’être financé par le pouvoir pour survivre tant leur auto financement est inexistant.

Les commentaires sont fermés.